Consultation publique sur le loup : dernier jour pour participer ! | FERUS

Consultation publique sur le loup : dernier jour pour participer !

consultation-loup-3-projets-arrêtés

Photo © Colibri-J.L. Paumard

Trois nouveaux projets d’arrêtés (voir le détail ICI) concernant les dérogations aux interdictions de destruction de loup font actuellement l’objet d’une consultation publique jusqu’au 26 décembre. L’info est en ligne sur le site du ministère. Pour y prendre part, envoyez vos commentaires à l’adresse du ministère :

Protocole.Loup@developpement-durable.gouv.fr

Ce qu’en pense FERUS

Le ministère de l’Ecologie est contraint de respecter des procédures assez lourdes de consultation (grand public et organes scientifiques) toutes les fois où il entend modifier même à la marge les dispositions qui permettent d’intervenir contre le loup dans le respect de la directive européenne. Cette obligation de transparence est en soi une bonne chose pour nous.

Il ne s’agit pas de revisiter l’ensemble de la politique française concernant le loup, ce travail en profondeur sera effectué en 2012 pour la préparation du plan loup pluriannuel qui prendra la suite du plan en vigueur. Ferus a informé ses sympathisants à la suite de la réunion du Groupe National Loup (GNL) du 3 novembre dernier.

Les trois arrêtés mis en consultation sont la suite automatique de cette réunion du GNL. Ils ne changent quasiment rien si l’on s’en tient aux éléments fondamentaux de la politique « loup » des pouvoirs publics. A ce titre on peut se féliciter, après la montée de fièvre organisée cet été par quelques élus et éleveurs après les premières attaques (de loups ? de chiens ?) que la montagne accouche d’une souris.

Ferus fera quelques remarques sur ces textes, mais la consultation peut être l’occasion pour chacun de s’exprimer et d’envoyer son avis sur des points qui lui paraissent perfectibles, n’hésitez pas !

Ainsi nous n’approuvons toujours pas la mention de troupeaux « qui ne peuvent pas être protégés » (premier texte, sur la territorialisation), cela officialise des zones qui sont des « aspirateurs à loups », puisque les attaques seraient inéluctables et la défense impossible.

Dans le deuxième texte nous avons toujours condamné la mention des Pyrénées-Orientales comme département où l’on pouvait tirer, il s’agit d’une zone de colonisation, et notre avis n’a pas changé.

Dans le troisième texte le tir (de défense uniquement) de deux loups en déduction du plafond de 2012 ne changera pas grand chose (et compte tenu de la période cela n’aura peut-être pas de conséquences pratiques). On peut être contre le principe, beaucoup d’éleveurs ont fait valoir qu’ils étaient pénalisés par les braconniers alors que eux avaient joué le jeu. Ferus comme les autres ONG de protection siégeant au GNL ne s’est pas opposé à cette anticipation, puisque le vrai débat aura lieu sur la fixation du plafond pour 2012.

+ d’actus

Chargement…

Share

23 commentaires pour Consultation publique sur le loup : dernier jour pour participer !

  • BALDWIN jean-marc

    je pense que les arrêtes actuels ne sont pas trop défavorables à la biodiversité, de ce fait laissons les en l’état. De plus changer trop souvent les réglementations sème le désarroi chez tout le monde.

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 5 Thumb down 6

  • didier

    Je pense que les choses ne doivent en aucun cas changer, du moins, pas tant que la situation de cette espèce n’est pas plus claire.
    J’entends par plus claire, une population suffisante pour permettre a l’espèce loups de pouvoir recolonniser certaines régions française ou il peut y vivre, et dans d’autres ou il est déjà présent, que la population puisse tout simplement se régénérer, pour ne pas disparaitre.
    Chasser les loups, oui, mais quand et seulement quand ils auront atteinds le niveau de population qui le permettra.

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 4 Thumb down 6

  • Pascal

    L’association Animal Cross a publié une proposition de mail à envoyer en réponse à cette proposition:
    http://www.animal-cross.org/consultation-publique-sur-le-loup-manifestez-vous.html

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 2 Thumb down 1

  • Didier a écrit »Je pense que les choses ne doivent en aucun cas changer, du moins, pas tant que la situation de cette espèce n’est pas plus claire.
    J’entends par plus claire, une population suffisante pour permettre a l’espèce loups de pouvoir recolonniser certaines régions française ou il peut y vivre, et dans d’autres ou il est déjà présent, que la population puisse tout simplement se régénérer, pour ne pas disparaitre.
    CHASSER LES LOUPS,OUI, mais quand et seulement quand ils auront atteinds le niveau de population qui le permettra. »

    Voilà qui a le mérite d’être clair.
    Ou pas.
    D’abord ce qui est clair: Didier est pour la chasse des loups. Il jette le masque.
    Evidemment, pour faire bonne figure, il « précise » : QUAND ILS AURONT ATTEINT LE NIVEAU DE POPULATION QUI LE PERMETTRA »…
    Et ça, ça l’est beaucoup, beaucoup moins.

    Mais quel est le niveau de population qui « permet » cette chasse?
    Qui le fixe, comment sur la base de quels critères?
    Sur des critères écologiques?
    Non: le Loup se régule tout seul.

    Y a-t-il un seul pays signataire de la Convention de Berne et appliquant la Directive Habitat qui envisage de chasser le Loup?
    Vous envisagez de dénoncer ces textes, Didier?

    On voit bien là qu’à Droite, il n’y a pas d’écologistes.

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 9 Thumb down 8

  • didier

    Pour répondre a Ugatza, mon message n’était effectivement pas très clair et je le regrette. Il est bien évident que je ne suis pas pour la chasse aux loups, ni même d’ailleurs, pour la chasse en général, mais je voulais dire que s’il doit y avoir une chasse aux loups, et je crois malheureusement qu’il sera inévitable que le loup soit chassé un jour, il serait inadmissible de le faire avant que sa population soit suffisante pour pouvoir se régénérer, pour que cette espèce ne soit jamais mis en danger d’estinction, et surtout pas avant que les loups aient recolonnisés les départements ou ils peuvent vivre en France.
    J’espère avoir été plus clair sur mes pensées.

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 4 Thumb down 3

  • Wolff

    Réponse à Didier

    Et pourquoi donc, je cite : « il sera inévitable que le loup soit chassé un jour »?
    Et bien en voila un qui baisse les bras, devant tant d’opposition à la nature en général et aux grands prédateurs en particulier, il n’y a pas à être mou, l’occasion serait trop tentante pour ceux d’en face.
    Oui ici et là, il y a des demandes pour tout chasser, vu que tout gêne notre société anti-nature. Chez moi dans le Jura le président de la fédération des chasseurs ne cachent pas son envie de voir, un jour (le plus tôt certainement)le lynx régulé (surtout ne pas dire de gros mots).
    Même dans les Alpes il y a des demandes pour chasser le bouquetin.
    Je dis NON, laissons,entre autres, des animaux mourir en pleine nature, il n’y a pas intervenir dans des processus naturels.

    Ce commentaire est apprécié... Qu\\\'en pensez-vous ? Thumb up 10 Thumb down 5

  • didier

    Pour répondre a Wolff, oui, la chasse est, en France comme dans beaucoups de pays, encrée dans notre culture régionale voire nationale et n’est malheureusement pas prète de disparaitre.
    Ne soyons pas naïfs et contentons nous de faire en sorte, et c’est déja très difficile d’y arriver, de s’assurer que des espèces prédatrices comme le loup puissent vivre dans notre pays, et cela sera déja bien, si nous y arrivons, les associations comme FERUS peuvent en témoigner.
    Alors polémiquer sur des mots, ne fera jamais avancer les choses, si nous interdisons la chasse, il y aura de plus en plus de braconnage et au final peut être plus de destruction. Alors ne vaut il pas mieux gérer (par la chasse) une régulation, plutôt que ne rien maitriser et permettre a des extremistes de détruirent une espèce comme le loup et comme d’autres d’ailleurs.
    Bien évidemment, je préfèrerais comme vous, que la chasse disparaisse totalement de notre pays et que la nature s’auto-gère toute seule, mais encore une fois, ne rêvons pas, cela n’est pas pour demain.

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 6 Thumb down 6

  • didier

    Je complète ma réponse a Wolff, ne soyons pas extremistes dans nos propos et dans nos pensées, ne perdons surtout pas de vu que notre objectif a tous, est de sauver l’espèce loup( idem pour les lynx, les ours et d’autres espèces moins médiatisées).
    Tuer un loup n’est pas grave en soit (il meurt naturellement de multiples causes), mais si cette mort met en danger la survie de son espèce, là, cela devient grave.
    Acceptons que des loups meurent par la main de l’homme tant que l’espèce peut vivre et se multiplier en France.

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 6 Thumb down 4

  • Alors ne vaut il pas mieux gérer (par la chasse) une régulation, plutôt que ne rien maitriser… dixit ce cher Didier !!

    Bas les masques…je me disais aussi…!! C’est Ugatza qui avait raison…

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 4 Thumb down 6

  • Luc

    Cette année, trop de loups sont morts par la main de l’homme y inclus les accidents de circulation.

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 4 Thumb down 3

  • didier

    Je pense que vous déformez mes propos et mes idées.
    Vous êtes extremistes dans vos propos et avec une ouverture d’esprits comme ça, on comprends mieux que les écologistes ne dépassent jamais les 5% aux élections.
    Et si ça vous intéresse, je vote écologiste et regrette que des gens soient aussi négatifs et fermés a toute compréhension de l’autre, ce n’est pas comme cela qu’on arrive a convaincre, pour faire avancer nos idées.

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 6 Thumb down 5

  • didier

    Oui, trop de loups sont morts, mais qui pouvons nous?
    Interdire la chasse ou la circulation des véhicules?
    Tout le monde sait que ce n’est pas réalisable.
    Attaquons nous au braconnage, oui, c’est illegale, en demandant d’ailleurs aux chasseurs eux mêmes, de faire le ménage dans leurs propres rangs, mais interdisez la chasse et vous obtiendrez plus de braconnage, donc l’effet inverse sohaité.
    Nous n’avons pas d’autres solutions que de faire avancer les choses par le dialogue et faire que les chasseurs participent a la gestion de cette faune. Et la, seulement la, nous obtiendrons l’acceptation de tous, de ces prédateurs dans notre paysage français.
    Le chemin est encore long mais il est inévitable.

    Ce commentaire est apprécié... Qu\\\'en pensez-vous ? Thumb up 9 Thumb down 3

  • Et si vous répondiez à ma question, Didier?
    Qui parle d’interdire LA chasse?
    C’est de celle du Loup dont nous parlons.
    Vous vous êtes prononcé pour, sans la moindre ambiguïté et d’ailleurs vous continuez de la défendre…
    Alors qu’elle N’EXISTE PAS ENCORE.
    Vous envisagez donc de faire cette « concession »?
    Pour que le Loup puisse vivre en France, il faudrait selon vous pouvoir le chasser.

    Mais ne savez-vous donc pas que nombre d’espèces classées « gibier » ont pourtant été exterminées…légalement?

    Alors, quand on se rappelle le passé concernant le Loup, il ne saurait être question de se ranger, COMME VOUS LE FAITES, du côté des chasseurs… à qui votre gouvernement fait tant de cadeaux.

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 5 Thumb down 8

  • didier

    Pour répondre dans l’ordre a vos questions;
    -Vous dans vos propos qui ne laissent aucun doute sur vos intentions(intentions que je partage d’ailleurs).
    - relisez ce que j’ai écris et vous verrez que je ne suis PAS POUR la chasse aux loups, mais que je pense qu’un jour ou l’autre, malheureusement, elle sera d’actualité.
    - envisager cette concession, OUI, parce que je suis peut être plus réaliste et plus ouvert que vous, si cela doit servir une espèce que je souhaite défendre aux prix de cette concession s’il le faut.
    -certaines espèces souffrent de la pression de la chasse, et c’est pour cela que la chasse aux loups, OUI MAIS quand et seulement quand leurs effectifs seront assez nombreux pour recoloniser des régions jadis occupées.
    - je ne me range pas du coté des chasseurs (certains chasseurs sont tout a fait respectables,même si je ne partage pas l’idée de leur activité), mais j’essaie de les comprendre, pour instaurer le dialogue et faire avancer les choses. La pensée unique mene a l’extremisme, gardons l’espris ouvert a l’autre, et c’est seulement comme ça que nous ferons, petit a petit, partager nos idées.
    PS mon gouvernement est probablement aussi le vôtre, mais c’est pas celui que j’ai choisi!!!
    Essayez de lire ces mots sans haine et avec une ouverture d’espris suffisante pour les comprendre.

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 6 Thumb down 4

  • Ugatza

    En l’occurrence, « faire avancer les choses » c’est faire reculer le Loup.
    De vos propos confus, on ne retient qu’une chose: vous êtes A LA FOIS « contre » et pour la chasse du Loup.
    D’ailleurs vous ne répondez à AUCUNE des questions pourtant liées à votre position:
    Qu’est-ce qu’un « seuil » à partir duquel une espèce peut être chassée?
    Comment le détermine-t-on?
    Et surtout: QUI le détermine?

    Par ailleurs les décisions d’abattre des loups sont politiques, c’est à dire qu’elles n’ont aucune autre motivation et elles ne sont donc pas inéluctables.
    Le Loup a un statut d’espèce protégée: c’est ce statut qu’il s’agit de défendre.
    Ceci suppose de créer un rapport de forces et d’imposer ce respect aux ennemis de toujours du Loup : éleveurs et chasseurs.

    Vous ne répondez pas non plus à la question: dans quels pays ayant signé la Convention de Berne et appliquant la Directive « Habitats » envisage-t-on de légaliser la chasse du Loup?
    L’Espagne, le Portugal, l’Italie?
    Alors comment ce qui est possible ailleurs ne le serait pas en France?

    A questions claires et précises, réponses claires et précises.

    Note: vous avez écrit EN TOUTES LETTRES que vous étiez POUR la chasse du Loup dans votre premier message dans ce fil (2ème message dans la page). Et après quelques hésitations, tout le reste de vos propos est cohérent avec cette position.

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 3 Thumb down 8

  • didier

    C’est bien ce que je pensais, votre ouverture d’espris est trop limité, de ce fait, vous ne comprenez même pas ce que vous lisez.
    Je ne peux rien faire pour vous, j’en suis désolé !!!

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 7 Thumb down 4

  • il est temps de cesser entierement de « tirer » les loups, et d avoir recours aux méthodes de gérance qui ne suscite pas l orgueil meurtrier de « l homme tireur ». considérons l animal sauvage et son habitat comme étant indissociable…puis considérons qu un problème avec l animal signifie un problème de son habitat, puis trouvons une solution intelligente et efficace qui n est pas l assassinat…que d ailleurs, ne ressout rien au « problème ». respectueusement gillian hamilton

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 4 Thumb down 3

  • le Vosgien

    je partage bien sur la position de Didier avec une nuance cependant qui est celle de mettre dés a présent en place un plan de gestion de notre population loup en concertation avec les fédérations de chasseurs qui y sont , je crois, prêtes.
    En effet LES POPULATIONS DE SLOVENIE ET DE FINLANDE ne font déjà t-elles pas l’objet d »une gestion de ce type?
    - SLOVENIE : quota de 12 loups en 2010 pour une population de 70 à 100 loups ( source Mathieu Krammer)
    - FINLANDE : quota de 25 loups pour une population de 200 ( à vérifier) ACCEPTE PAR LA COMMISSION EUROPEENNE
    Alors pourquoi pas en FRANCE ou l’ONCFS donne une population de 180 a 200 Loups avec 14 MEUTES REPRODUCTRICES ?
    Les adhérents de FERUS doivent absolument faire l’effort de comprendre que cela serait le meilleur moyen de combattre le plus possible les tirs clandestins toujours condamnables

    Bonne année 2012 AVEC DES LOUPS DANS TOUTES LES ZONES ENCORE UN TANT SOI PEU SAUVAGES DE FRANCE

    Le Chasseur Vosgien

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 2 Thumb down 3

  • Luc

    La chasse légale en Finlande (et aussi en Suéde) a prouvé que le nombre de tirs illégaux ne diminue pas. Même au contraire. Les extrémistes qui veulent exterminer le loup à nouveau, voient dans les tirs légaux une chance de plus d’arriver au bout. La chasse légale qui vise n’importe quel loup (qui a fait des dégâts ou non) est contraproductive face au but de diminuer les dégâts causés.

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 2 Thumb down 3

  • Luc a tout dit, les tirs illégaux ne font pas baisser le braconnage…

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 2 Thumb down 3

  • Sandrine :-) …. Si les tirs sont « illégaux » c’est du braconnage… :)

    Quant a ce brave « Le Vosgien » qui veut légaliser la chasse au loup, il ferait bien de lire ce que préconisent les techniciens de l’ONCFS et les gardes des parcs Nationaux…C’est fatiguant de toujours répéter la même chose…aux gens bornés !!

    Bonne année à tous, sauf aux chasseurs qui continuent a dégrader la nature par leurs prélèvements…

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 2 Thumb down 3

  • bien vu Michel, j’ai tapé trop vite donc je refais : Luc a tout dit, les tirs légaux ne font pas baisser le braconnage… :-)

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 2 Thumb down 3

  • Ugatza

    Mais les tirs « légaux » (politiques) incitent, à mon avis, au braconnage.
    Ils donnent l’exemple, donnent l’illusion qu’il y a un problème d’invasion (alors qu’il y a 2000 loups en Espagne)et font croire aux éleveurs et aux chasseurs qu’ils peuvent se substituer à l’Etat quand ça ne va pas assez vite.
    Il n’y a donc aucune caution à apporter à ces tirs…m^eme pour « garder l’oreille » des pouvoirs publics. ;-)

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 2 Thumb down 2

Poster un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>