Le pastoralisme est-il bon pour la montagne ? | FERUS

Le pastoralisme est-il bon pour la montagne ?

Pâturage Dévoluy Alpes

Brebis dans le massif du Devoluy (Hautes-Alpes) © Pierre Rigaux

Article de Pierre Rigaux publié en septembre 2016 sur le blog « Défi Écologique ».

« Les moutons entretiennent les montagnes ». L’image est ancrée aussi solidement que le Mont Bego dans le Mercantour. Mais le pastoralisme est-il vraiment aux petits soins des reliefs ? Quels sont les impacts de l’élevage ovin sur les écosystèmes alpins ?

Le pastoralisme, de quoi parle-t-on ?

Le pastoralisme est un mode de production de viande, de lait ou autres « produits animaux », grâce à l’élevage d’un bétail envoyé paître dans la nature. Étymologiquement, ces bêtes sont gardées par un pasteur, un berger. Leur alimentation est en partie offerte par le fourrage spontané des espaces dits naturels ou pastoraux. Le code rural précise que l’utilisation de ces espaces est « extensive et saisonnière ». A d’autres périodes de l’année, le bétail peut être engraissé dans des prairies cultivées ou dans des bâtiments.

Lire la suite –> ICI.

 

+ d’actus

Chargement…

Share

Les commentaires sont fermés.