Loup : Monsieur le Ministre, arrêtez cet engrenage de violence ! | FERUS

Loup : Monsieur le Ministre, arrêtez cet engrenage de violence !

© Morgane Bricard

© Morgane Bricard

Communiqué association FERUS, 11 août 2017

Loup : Monsieur le Ministre, arrêtez cet engrenage de violence !

Monsieur le Ministre Nicolas Hulot,

Trois jeunes loups ont été abattus dans la nuit de mercredi à jeudi dans les Alpes-Maritimes. Vous, ardent défenseur de la vie sauvage, comment pouvez-vous cautionner un tel carnage ?

Vous savez pertinemment que ces tirs sont injustes et surtout qu’ils sont sans effet sur la prédation, pouvant même l’aggraver. Ces louveteaux, cruellement tués dans le cadre d’un tir de défense renforcée, avaient-ils menacé un troupeau? Si ce fût le cas, ce troupeau était-il correctement protégé?

Vous vous trompez si vous pensez que ces tueries calmeront les éleveurs et leur feront accepter la présence du loup en France. Ils réclameront toujours plus de tirs. Certains ne s’en cachent plus : ils veulent ni plus ni moins l’éradication de l’espèce car pour eux, le loup n’est pas compatible avec leurs activités d’élevage et sa place n’est pas dans la nature, mais enfermé dans un zoo…

Votre devoir est de faire en sorte qu’ils protègent correctement leurs troupeaux pour que la cohabitation soit possible. Tout comme l’élevage, le loup a le droit d’exister.

Plus grave encore, cette politique de tirs participe à l’engrenage de la violence. De plus en plus de coups de fusils envers une espèce protégée et des éleveurs de plus en plus violents dans leurs actions :

  • novembre 2013 : attaque des locaux de la SAPN par des éleveurs,
  • septembre 2015 : prise en otages des représentants du Parc de la Vanoise,
  • novembre 2015 : saccage des bureaux de l’ALEPE par des éleveurs,
  • août 2017 : agression physique d’un naturaliste pro-loups par des éleveurs à Sévérac le Château.

Quelle sera la prochaine étape ?

Il est parfaitement irresponsable de continuer dans cette voie. Un homme politique se doit d’apaiser une situation et non d’exacerber les tensions.

En Allemagne, après avoir eu la confirmation qu’un loup avait été braconné, le ministre de l’environnement a eu ces mots :  » Je regrette profondément qu’un homme ait violemment anéanti la vie de cette créature ».

Puissiez vous vous inspirer d’une telle déclaration…

+ d’actus

Chargement…

Share

2 commentaires pour Loup : Monsieur le Ministre, arrêtez cet engrenage de violence !

  • [...] Trois louveteaux ont été abattus le 9 août 2017, soit-disant pour protéger un troupeau de brebis. Cet abattage a eu lieu dans des circonstances troubles. Les associations de CAP Loup demandent aux autorités (préfets, ministère, Office national de la chasse et de la faune sauvage) que la lumière soit faite sur ce massacre. Une plainte a été déposée par la CVN. Voir aussi les réactions de l’ASPAS et de FERUS. [...]

    Ce commentaire est apprécié... Qu\\\'en pensez-vous ? Thumb up 8 Thumb down 1

  • [...] Les faits se sont déroulés vendredi 25 août alors que les agents de l’ONCFS allaient effectuer une expertise des dommages et dégâts sur une estive d’Auzat (Ariège). Des individus ont tiré « plusieurs dizaines de coups de fusil » tout en éructant « des menaces de mort » à l’encontre des quatre agents. L’usage d’une arme à feu démontre qu’une étape vient d’être franchie, comme nous le redoutions dans un récent communiqué. [...]

    Que pensez-vous de ce commentaire ? Thumb up 2 Thumb down 0