Lynx ibérique : une bonne année pour la reproduction | FERUS

Lynx ibérique : une bonne année pour la reproduction

lynx ibériqueLe programme de reproduction du lynx ibérique en captivité a donné de bons résultats cette année. 37 petits lynx, 19 mâles et 18 femelles, ont survécu au sevrage soit un taux de survie de 84 % ; la moyenne de ces 13 années de programme se situe aux alentours de 75%. 23 femelles reproductrices ont participé à ces naissances dans cinq centres de reproduction. Afin d’aider à la préservation de cette espèce, la première tentative d’insémination artificielle a été réalisée mais sans succès.

A ces 37 bébés lynx, il faut en rajouter deux autres au centre El Acebuche, retirés du milieu naturel dans la population de Donana. Leur mère est Iris, une femelle d’au moins 10 ans dont on ne connaît que cinq descendants malgré sa longévité, dont trois sont morts à moins de 2 mois en 2016. En 2011 et 2013, le comportement reproductif d’Iris avait été détecté sans qu’aucune naissance ne soit décelée par la suite. Ces différentes données ont soulevé des interrogations quant à la capacité d’Iris d’élever des petits. Ce printemps, cette femelle a mis au monde deux bébés lynx. Soupçonnant des signes de négligence envers les petits vu les activités de la mère (équipée d’un émetteur, elle avait été détectée à plusieurs reprises loin de la tanière), une surveillance continue à distance a été réalisée. Après 14 heures d’attente infructueuse, les équipes du centre El Acebuche et du projet Life + Iberlince sont intervenus à temps pour récupérer les petits en état hypothermique mais encore en vie. Au centre, ils contribueront à la reproduction et aux futures réintroductions, notamment grâce à leur patrimoine génétique de grande valeur.

Par ailleurs, les collisions routières restent une cause de mortalité importante pour l’espèce au sein des populations sauvages. Dernier cas en date ce 22 juillet, en Castille-La Manche : un lynx a été découvert mort sur la A-4 près de Valdepeñas (Ciudad Real). Une campagne d’information et de prévention des accidents a eu lieu quelques jours plus tard dans plusieurs stations services de la A-4 pour sensibiliser les automobilistes. C’est le 5ème lynx mort dans ces circonstances en Castille-La Manche cette année. Six autres lynx sont morts sur les routes andalouses en 2017.

Malgré ces mauvaises nouvelles, les programmes de réintroductions du lynx ibérique sont un succès et la population sauvage augmente. En 2002, il y avait moins de 100 lynx ibériques en liberté. En 2016, la population était estimée à 475 individus sur toute la péninsule ibérique, dont 389 pour la seule Andalousie. Les opérations de lâchers sont toujours en cours.

Sources :

Programa de conservacion ex-situ del lince iberico

Life + Iberlince

Pour finir, quelques images des petits de Mesta, une femelle relâchée en 2016 en Sierra Morena (Andalousie) :

 

+ d’actus

Chargement…

Share

Les commentaires sont fermés.