Communiqué de presse de l’association Pays de l’Ours-ADET

Pays de l’Ours – Adet demande la dissolution de l’ASPAP, l’association organisatrice de ce raid – voyou

Le Maire d’Arbas démissionne du Parti Socialiste

Ce samedi 1er avril, environ 200 manifestants ont saccagé le village d’Arbas (Haute-Garonne) où est prévu dans les semaines à venir le premier lâcher d’ours dans le cadre du Plan de restauration lancé par la Ministre de l’Ecologie.

Les dégâts sont importants, une partie des manifestants s’étant comportés en véritables voyous ; cassant, souillant le mobilier et les bâtiments communaux, agressant des habitants ; menaçant le Maire de mort ; le tout sous les yeux d’élus socialistes en écharpe venus cautionner ces exactions.

Ces comportements sont inacceptables en démocratie. Les opposants à l’ours essaient d’obtenir par la violence ce qu’ils n’ont pu avoir par les moyens démocratiques et légaux.

Le Maire et les personnes concernées ont décidé de porter plainte.

Pays de l’Ours – Adet demande la dissolution de l’ASPAP, l’association organisatrice de ce raid de sauvages, association officiellement soutenue par le Conseil Général de l’Ariège.

Scandalisé que des élus socialistes en écharpe tricolore aient participé à ces exactions, François ARCANGELI, Maire PS d’Arbas, a annoncé sa démission du Parti Socialiste.

Les commentaires sont fermés.