L’ourse Sarousse capturée et relâchée

Info Equipe Technique Ours

L’ourse Sarousse a été capturée pour être équipée d’un nouveau collier émetteur. Cette opération a été mise à profit pour relâcher l’animal au cœur des Pyrénées centrales pour qu’il puisse participer à la reproduction et augmenter ainsi les chances de maintien de la population d’ours des Pyrénées, conformément aux objectifs du plan de restauration.

L’ourse Sarousse a été capturée dans la nuit du 6 au 7 novembre 2006 sur la commune de Camarade dans le département de l’Ariège, pour être équipée d’un nouveau collier émetteur. Sarousse est la dernière femelle relâchée dans les Pyrénées dans le cadre de l’opération de renforcement de la population d’ours des Pyrénées. Après avoir été lâchée à Arbas en Haute-Garonne dans la nuit du 21 au 22 août 2006, Sarousse a effectué de grands déplacements exploratoires durant environ sept semaines. Depuis le 6 octobre, elle était localisée dans le piémont ariégeois au nord de Saint Girons.

Comme prévu dans le plan pour permettre un suivi scientifique fin, elle avait été équipée d’un double système : un collier muni d’un émetteur VHF (ondes radios) et d’un GPS transmettant les données recueillies par satellite via le réseau de téléphonie mobile, et un émetteur VHF intra-abdominal qui émet sur une fréquence différente de celle du collier.

Les émetteurs VHF permettent de repérer les déplacements de l’animal grâce à la télémétrie. Pour cela, un technicien se déplace sur le terrain, avec un récepteur et une antenne, et capte le signal. Le GPS, quant à lui, identifie la localisation de l’animal toutes les 3 heures et envoie un message sous forme de SMS via le réseau de téléphonie mobile toutes les 5 localisations, à condition toutefois que les deux exigences indispensables au bon fonctionnement du GPS soient réunies : 4 satellites, au moins, doivent être disponibles au moment où la localisation s’effectue et le réseau de téléphonie mobile doit couvrir la zone au moment de l’envoi du message. Si les satellites ne sont pas disponibles, il n’y a pas de localisation et en cas d’absence de réseau, le collier garde le SMS en mémoire pour le transmettre plus tard.

Le 11 septembre, la femelle Sarousse s’était débarrassée de son collier. L’équipement de Sarousse avec un nouveau collier permettra donc de faciliter son suivi.

La capture de l’animal, nécessaire au placement du collier, a été utilisée pour le déplacer. En effet, le maintien de Sarousse dans le secteur de piémont qu’elle occupait, secteur non fréquenté par les ours habituellement, ne lui garantissait pas la possibilité d’entrer en contact avec des mâles de la population pyrénéenne. Cette situation géographique pouvait ainsi nuire à sa reproduction, ce qui ne lui aurait pas permis de contribuer à améliorer la viabilité de la population ursine des Pyrénées. Sarousse, une fois équipée de son nouveau collier, a donc été relâchée le 7 novembre 2006 en zone de montagne, sur la commune de Marignac en Haute-Garonne.

La capture a été menée par l’office national de la chasse et de la faune sauvage.

Les commentaires sont fermés.