Sarkozy a tranché : il n’y aura pas de lâcher d’ourse dans le Béarn

Sarkozy a tranché : il n’y aura pas de lâcher d’ourse dans le Béarn

Actus de Ferus Actus en France Actus ours Toute l'actualité

Communiqué de FERUS, 1er juin 2011

Les ours béarnais abandonnés

L’Etat français a donc décidé de ne pas lâcher la femelle qu’il avait promis de réintroduire en Béarn, où ne subsistent que deux mâles. Il renie ainsi l’engagement qu’il avait pris l’an dernier de remplacer les ours tués par la faute de l’homme.  Il renonce par là même à sa décision de procéder par toutes petites étapes au soutien  d’une population d’ours pyrénéens en grande difficulté, faute d’avoir affiché sa volonté de la restaurer.

FERUS regrette profondément et condamne ce piteux abandon au bout d’un long processus de concertation, de consultation, de recueil d’avis scientifiques. Tous globalement favorables malgré les habituels hurlements des éleveurs, et des élus de service qui veulent s’attacher leurs votes minoritaires mais encore influents.

C’est une triste nouvelle pour le Béarn d’abord, ces vallées d’Aspe et d’Ossau où ont longtemps vécu les derniers ours d’origine dans des milieux naturels  très propices. Le fils de l’ourse Cannelle les fréquente encore mais il n’aura pas de descendance. Les quelques caciques locaux qui monopolisent l’expression publique et ont dépensé tant d’énergie et d’argent public pour parvenir à ce rejet seront les seuls à applaudir.

C’est également une triste nouvelle pour la France qui a envie de nature, les Français le disent chaque fois qu’ils sont interrogés. La biodiversité française a moins besoin de stratégies successives que d’un peu de courage de la part des généraux en chef et de la mise en œuvre des  moyens nécessaires.  La France reste un pays de second rang pour l’écologie en Europe, cette affaire n’en est qu’une manifestation de plus.

Curieux pays en outre, où l’apport d’un seul animal dans le cadre d’un programme de gestion qui a déjà fait l’objet d’innombrables études, programmes, annonces et mises en œuvre est suspendu au choix du chef de l’Etat. Obama et Merkel en font-il autant ?

FERUS se battra pour que cet échec ne marque pas la fin de l’histoire, aux côtés des autres ONG qui défendent la nature et la faune sauvage, et plus largement des relations apaisées entre l’homme et un environnement dont il fait partie.

Nous travaillerons en priorité pour les ours qui s’accrochent dans les Pyrénées centrales et font preuve d’une remarquable vitalité : ils survivront à ceux qui gouvernent aujourd’hui. Nous devons continuer de préparer les conditions de leur renforcement qui sera remis en débat après 2012. Nous verrons d’ici là ce que diront les instances européennes devant le refus de la France d’ignorer son obligation de rétablir les espèces prioritaires en grand danger telles que l’ours.

Voir aussi :

– Pour le lâcher d’une ourse dans le Béarn : CYBER ACTION !!!!!! (mai 2011)

Lâcher d’une ourse : avis favorable du CNPN (21 mai 2011)

– 15 ans déjà depuis le premier lâcher d’ours en France ! Ferus et Pays de l’ours-Adet font le bilan (communiqué FERUS / Pays de l’ours-ADET, 19 mai 2011)

– Consultation pour la réintroduction d’une ourse dans le Béarn : la contribution de FERUS (février 2011)

– Ours : 16 000 signatures pour restaurer une population viable ! (février 2011)

– Lettre ouverte à C. Jouanno : attendre encore, c’est compromettre le lâcher d’une ourse en 2011 (lettre ouverte, octobre 2010)

30 commentaires sur “Sarkozy a tranché : il n’y aura pas de lâcher d’ourse dans le Béarn”

Lâchez cette ourse, c’est moche de supprimer l’avenir des ours. Basta avec vos réformes, Mr Sarkozy. Là, je dis NON. M.O.Planeix

Comment voulez vous que ces personnages, au cerveau bétonné, aient la moindre idée de l’importance de la chaine alimentaire, la vrai!
Une chose est sur, c’est que ce genre de décision ne favorisera pas l’image du (des) gouvernement(s) aux ministres changeants, qui parlait (ent), il y a encore peu de temps d’un grenelle de l’environnement!
M. je sais tout a tranché, les Pyrénées seront une station de ski géante ou même les brebis se casserons les dents sur le beton!
Pauvre France!

Très en colère contre cette décision anti écologique, je vous prie de ne pas baisser les bras et de protéger les oursons nés
ces dernières années
Nous ne pouvions rien attendre de ce président qui méprise les idées des écologistes , les animaux et leur environnement pas assez bling bling
Espérons que la réaction des instances européennes ne se fera pas attendre et qu’il sera obligé de s’y plier

Bon, il est clair que nous avons affaire à un gouvernement de fantoches qui renient leur promesse une fois encore. Des gens irresponsables et incompétents!

La sécheresse dans les Pyrénées? Il y a eu beaucoup de neige cet hiver et l’eau coule de partout! NKM prend les français pour des imbéciles!

FERUS et les autres associations de protection de la nature et de la biodiversité vont trés certainement être confrontés à un choix dans quelques mois.
Celui de soutenir ou non une majorité présidentielle qui a déclaré la guerre aux défenseurs de notre environnement.

Pour ma part mon choix est hyper clair aujourd’hui.

Cette décision de Sarkozy est inadmissible:elle signe à terme l’arret de mort de l’ours en Haut-Béarn!

C’est pas vraiment une surprise…
Les Slovènes n’en veulent pas de « notre » président?
Moi je l’échangerais bien contre un ours.

C’est clairement au moment de l’élection présidentielle qu’il faudra indiquer nos convictions.

Ferus va donc attendre l’après 2012 pour relancer l’action en faveur de l’ours ? Je n’y crois pas ! Elle va continuer à écrire poliment aux Ministères? Il faut dès maintenant en appeler à la Commission Européenne. Porter plainte, comme l’a fait la Convention Vie et Nature, association ne comptant que peu de membres, mais très active…

Non on n’attend pas 2012 ! « Nous devons continuer de préparer les conditions de leur renforcement qui sera remis en débat après 2012.  » : Il n’y aura en effet aucun lâcher jusqu’en 2012 pour cause d’élection présidentielle mais c’est dès maintenant qu’il faut s’atteler à la tâche. Pour la Commission Européenne c’est déjà en cours ….

<blockquote cite=" Courrier de FERUS adressé à la nouvelle ministre de l’écologie

Le 16 novembre 2010

Madame la Ministre,

FERUS, l’association qui protège les grands prédateurs de France, est particulièrement heureux de votre retour aux affaires dans le domaine qui nous tient à coeur, avec de surcroît des responsabilités de plein exercice qui vous confèreront toute l’autorité nécessaire pour agir.

Pour une fois, nous n’aurons pas à brosser à l’attention de notre nouveau ministre une situation qui lui est déjà parfaitement connue."

Bon, eh bien je repose la question a laquelle personne de chez FERUS n’a répondu en faisant de telles déclarations ne confortez-vous pas les
propos de Fabrice Nicolino …je cite…ce sont les premiers mots de son livre :

« Un spectre hante désormais le monde de l’écologie, et c’est de la mignardise. Il faut être gentil, constructif, bien veillant, positif, bien élevé. Ce mal est profond, comme on verra, mais il c’est aggravé juste après l’élection de Nicolas Sarkozy en 2007. C’était fatal…. »

Comme pour beaucoup de choses, monsieur Sarkozi n’a pas tenu ses promesses. J’espère que nous lui ferons regretter aux prochaines élections.Sandrine a raison vous ne devez pas relâcher vos efforts, merci à vous.

La stratégie associative (je ne parle pas spécialement de Ferus mais de toutes les associations) qui consistait à faire a priori confiance au pouvoir politique pour sauver l’ours des Pyrénées vient de montrer ses faiblesses de manière spectaculaire.

Rappelons que lors des manifestations parisiennes du Panthéon (qui avaient réuni 4000 personnes pour la défense de l’ours) il avait été souhaité par les manifestants (et cela avait été repris par plusieurs orateurs) que tous les ans, à la date anniversaire de la mort de Cannelle, on se retrouverait tous au même lieu jusqu’à ce que la population d’ours soit suffisamment renforcée et placée hors de danger d’extinction.

Ce désir de combativité (près de 80 associations étaient impliquées) n’a pas été suivi d’effet. Il va falloir se demander pourquoi. Ensuite on a quasiment laissé les opposants à l’ours prendre le dessus dans les médias en laissant sans réponse, à quelques exceptions près, leurs élucubrations sur la biodiversité  » à usage humain ».

La responsabilité de cet échec est évidemment d’abord celle du pouvoir politique (PS au plan local et UMP au plan national ) qui à l’évidence se fout complètement de la faune sauvage, c’est clairement celle de la ministre de Nicolas Sarkosy qui a préféré sacrifier une espèce pour faire engranger à son chef quelques voix aux prochaines présidentielles (ce qui n’empêchera pas leur déconfiture) mais c’est aussi la nôtre puisque nous n’avons pas su exiger de nos associations une attitude plus ferme et plus offensive !

Bientôt les élections !nous saurons nous souvenir entre autres choses de cette lacheté de dernière minute …

Après 2012, les deux mâles présents dans le Béarn n’auront-ils pas quitté leur territoire ? D’autre part, Néré n’est plus tout jeune…

eh oui ! sarko nous apporte une fois de plus la preuve de son incompétence, ou de son ignorance, mais c’est pas nouveau, o, le savait seul ses amis capitalistes l’intéresse.
N’y a t’il pas un moyen légal pour que des associations tel que FERUS se sustituent a l’état pour prendre en charge la gestion de notre faune et notamment de l’ours, du loup et du lynx. Si on ne trouve pas de solution, a terme ces animaux disparaitront de notre pays un fois de plus, et malheureusement cela ne dérangera personne.
Pauvre bètes, leur avenir est bien sombre avec ce salopard, et je reste poli, qui nous gouverne en ne pensant qu’a une chose, ses propres intérêts.
Espérons qu’en 2012, les français se réveillent et fassent en sorte qu’on ne le revoie plus.
Mais je constate que les feuilletons américains passent et repassent en boucle sur nos chaines, mais les documentaires sur notre faune sont inexistants. La plupart des gens ne savent même pas que des prédateurs comme l’ours sont en train de disparaitrent de notre paysage. Peut être qu’un français plus informé serait également un français plus engagé. Je ne veux pas croire que nous sommes tous des imbéciles.

Nathalie Kosciusko-Morizet mérite d’être mieux connue…
Fabrice Nicolino n’en fait pas le portrait élogieux qu’en faisait en 2007, Nicolas Hulot, entre autres.
Pour une fois, je suis d’accord avec Jacques.
Il n’y a que les assos qui agissent.
J’ajoute ceci:
A condition qu’elles adoptent une culture du combat, de la mobilisation et du rapport de forces.
Il n’y a rien attendre d’une alternance à gauche.
Je rappelle qu’AUCUN ours n’a jamais été relâché par un gouvernement PS-PCF-Les Verts.
Que même Dominique Voynet n’a pas rétabli les réserves Lalonde.

Dans notre république néo monarchique notre petit roi a pris une décision en piétinant tous les experts.
C’est un mépris profond de la démocratie.
Sa seule obsession est d’avoir le vote des chasseurs en 2012.

Bonjour
Il me semble urgent de montrer notre mécontentement par une manifestation comme celle qui avait eu lieu à Paris.
Et aussi informer notre Président que dans cette affaire, il perdra bien plus de voix qu’il n’en gagnera.

Bonjour
Je suis d’accord avec tous les commentaires concernant le lâchage du gouvernement (réussi, à l’inverse du lâchage de l’ourse, qui lui est bien raté). Mais je pense qu’il ne faut pas baisser les bras mais qu’il faut agir (pétitions , blocages, manifs, réseaux sociaux…..).

Tout à fait d’accord avec Roger et Richard.
Pourquoi ne pas demander à toutes les APN de se réunir et d’envisager une action commune, une riposte, car ce geste est un signe qui annonce d’autres coups contre la nature (exemple le projet d’aménagement de la vallée de la Seine entre Paris et le Havre) sans compter tous les chantiers en cours.
Et demander aussi à toutes les forces qui disent défendre l’environnement ou la nature (partis politiques et certains syndicats comme la FSU) pour organiser cette manif pour défendre non pas seulement l’Ours, mais nombre d’autres espèces et des milieux détruits irremplaçables?

Il y a fréquemment des élections en France. S’il fallait attendre que les scutins soient passés pour relâcher des ours, on n’en aurait jamais lâché ! Nelly Olin a procédé à des lâchérs un an avant les élections présidentielles !


Les commentaires sont fermés.