pastoraLoup | FERUS

PastoraLoup

pastoraloup 2014 appel benevoles

Vous voulez vous investir concrètement pour la protection du loup en France?

Du 1er mai à la mi-novembre, rejoignez toute l’équipe de pastoraLoup et venez soutenir les éleveurs et bergers sur les estives !

De 2 semaines à un mois, voire plus, venez donner de votre temps libre pour une action éco-citoyenne au service du berger et du loup, afin de favoriser la cohabitation entre les activités pastorales et les grands prédateurs en France.

En amont, deux dates au choix vous seront proposées pour la réalisation de votre stage de découverte du pastoralisme et de sensibilisation à la problématique prédateurs/élevage. Obligatoire pour les personnes n’ayant jamais participé à pastoraLoup.

Descriptif du programme pastoraLoup et DOSSIER D’INSCRIPTION 2016 : cliquez –> ICI.

Nous comptons sur vous !

Pour les éleveurs intéressés, vous pouvez d’ores et déjà prendre connaissance du livret de l’éleveur en cliquant–> ICI. Il vous expliquera les conditions de la mise en oeuvre des 3 principales missions de pastoraLoup :  l’aide à la surveillance, les interventions d’urgence et les chantiers d’aménagements pastoraux.

Pour tout renseignement et inscription : 07.86.20.18.80 / pastoraloup@ferus.org

Programme 2016

Stages de sensibilisation. Deux stages vont sont proposés, pensez à mentionner celui auquel vous souhaitez participer dans votre dossier d’inscription.

Stage 1 : du mercredi 1er au dimanche 5 juin. INSCRIPTIONS CLOSES

Stage 2 : du mercredi 29 juin au dimanche 3 juillet. INSCRIPTIONS CLOSES

Stage de restitution : du 29 au 30 octobre (non obligatoire).

pastoraloup 2015-couvCe qu’il s’est passé en 2015 :

Deux stages de sensibilisation :

DSC_0481 (Copier)  DSC_0427 (Copier)  DSC_0348 (Copier)  campement1  Stage 1.

DSC_0293 (Copier)  DSC_0269 (Copier)  DSC_0117 (Copier)  DSC_0004 (Copier) Stage 2.

Et de nombreuses missions d’aide à la surveillance du troupeau, du 11 mai au 10 novembre.

A l’attention des futurs candidats « éco-bénévoles » :

pasto-dires-benevoles-bergers

Paroles de bénévoles et de bergers

L’éco-bénévolat est une action militante en faveur de l’environnement, c’est un engagement libre aux cotés d’une association dans le but d’apporter une aide physique dans une action de protection, de valorisation ou de conservation du patrimoine naturel et humain. Cela suppose un désir réel de travailler pour la cause défendue, du sens pratique et une grande faculté d’adaptation. Les bénévoles qui participent à ce programme évoluent dans un milieu conflictuel où la problématique est très complexe. Il leur est donc demandé une grande ouverture d’esprit dans une démarche personnelle alternative et constructive en collaboration avec les différents acteurs qui vivent, en France, le retour du loup au quotidien. Le manque de motivation des bénévoles en mission pourrait dévaloriser et compromettre le travail de terrain de FERUS et l’action des participants des années précédentes.

PastoraLoup reste une expérience unique, inoubliable pour toutes les personnes ayant participé aux missions, mais attention, ce n’est pas un voyage d’agrément !

  fmagne pasto  marion 1photo pasto nans2  Photo Marion Soum, François Magne, Nans Burgarella

couv-ddp-pasto-2014

Dossier de presse pastoraLoup

IMG_5022

Photo © Olivier Lefèvre

Consciente des difficultés rencontrées par l’élevage en zones de présence des grands prédateurs, l’association FERUS a mis en place, sur la problématique du loup, un programme de soutien appelé pastoraLoup. Ce programme basé sur l’éco-citoyenneté propose une aide complémentaire aux éleveurs et bergers dans la protection de leurs troupeaux.

Afin de réduire les dommages et la vulnérabilité des animaux domestiques, il s’agit pour les personnes bénévoles sélectionnées de renforcer la présence humaine auprès du cheptel et participer aux divers travaux pastoraux nécessités par la présence du loup.

Pour d’avantage d’informations sur pastoraLoup : 07.86.20.18.80 ou pastoraloup@ferus.org

Le contexte

FERUS soutient que la conservation des grands carnivores ne pourra se faire sans l’acceptation de la profession agricole et des populations rurales concernées.

Dés sa création en 1993, le Groupe Loup France a lancé une politique de dialogue et de concertation avec le monde de l’élevage, considérant les éleveurs et bergers comme des partenaires pour une recherche commune de solutions partagées et durables.

A partir de 1999, le programme de soutien pastoraLoup s’inscrit dans cette démarche et concrétise sur le terrain la volonté de rapprochement et de collaboration entre les milieux de protection de la nature et ceux de l’élevage.

A travers cette action, l’objectif est de promouvoir et faciliter la coexistence entre les activités humaines et les grands prédateurs.

Le loup en France

Voir la page –> Le loup : biologie et présence en France

La problématique loup-pastoralisme

L’obstacle majeur à l’installation et à la conservation du loup en France vient principalement des risques de prédation sur les cheptels domestiques.

En effet, bien que le régime alimentaire annuel du loup soit composé à plus de 70% d’ongulés sauvages (mouflons, chamois, chevreuils), le prédateur s’en prend régulièrement aux animaux d’élevage.

Depuis le retour du loup, les méthodes d’élevage modernes sont donc remises en cause et la protection des troupeaux est redevenue une priorité. Pour cela, des mesures de prévention parfois ancestrales sont à nouveau mises en place (chiens de protection, parc de regroupement, effaroucheurs, présence humaine…). Après plusieurs années d’expérience en la matière, la combinaison de ces différents moyens de protection s’avère être la façon la plus efficace de réduire les risques et dommages sur les troupeaux. On constate ainsi, une diminution du nombre de victimes par attaques sur les zones anciennement colonisées. Néanmoins, le « risque zéro » de prédation n’existera malheureusement jamais face à un tel prédateur, opportuniste et aux capacités d’adaptation considérables.

Ces modifications engendrent de nouvelles contraintes d’exploitation. Surcroît de travail et nouvel effort financier sont parfois difficiles à accepter et à assumer pour les éleveurs et bergers. Le loup représente un handicap supplémentaire pour une profession qui cumule déjà un certain nombre de difficultés techniques et économiques, à fortiori en zones de montagne.

A partir de 1997, les Pouvoirs Publics ont mis en place différents programmes de soutien pour accompagner le pastoralisme en zones à loups et suivre la progression de l’espèce (programmes LIFE-Nature, Plan National Loup).

Depuis 2004, c’est le Ministère de l’Agriculture qui a pris en charge le financement des mesures de protection, avec l’aide de l’Union européenne. Les DDT s’occupent de leur mise en place. Le suivi scientifique de l’espèce est assuré par une cellule spécialisée de l’ONCFS, appuyée sur le terrain par un important réseau d’observateurs bénévoles. A l’issue d’une procédure de constat, les animaux domestiques prédatés sont indemnisés par le MEEDDM.

Un programme d’actions pour la protection des troupeaux :

Au niveau associatif, FERUS propose une aide complémentaire au travers de son programme.

Les « bénévoles pastoraLoup » apportent un soutien supplémentaire aux éleveurs et bergers dans la mise en place des moyens de prévention. Ils permettent de renforcer la présence humaine permanente auprès des troupeaux et participent aux travaux et aménagements pastoraux facilitant l’exercice du « métier » en zones à loups.

  • L’aide à la surveillance des troupeaux

A l’issue d’un stage de sensibilisation préparatoire, les bénévoles se succèdent chez les éleveurs et bergers partenaires. Sur les exploitations ou en alpage, ils participent à la surveillance des ovins ou caprins et aux diverses tâches propres à la protection du cheptel (déplacement et entretien des parcs, regroupement nocturne des animaux…). Leur fonction ne peut être en aucun cas assimilée à celle d’un ouvrier agricole. Leur mission dure généralement deux à trois semaines et s’effectue seul.

  •  Les interventions d’urgence

 FERUS mobilise un bénévole ou une équipe de bénévoles expérimentés pour intervenir rapidement sur un troupeau qui serait ponctuellement soumis à une forte pression de prédation. Surveillance, effarouchement, recherche, tri des animaux…, dans ces périodes de crise les actions de première urgence ne manquent pas.

  •  Les chantiers d’aménagements pastoraux

 Travailler en zones à loup peut nécessiter une réorganisation des zones pastorales. FERUS participe à des chantiers de création ou rénovation d’ouvrages et équipements pastoraux (parc, cabane, point d’eau, zone de regroupement…), qui facilitent la mise en œuvre des pratiques de pâturage moins vulnérables. Certaines de ces opérations peuvent être menées en collaboration avec d’autres acteurs institutionnels ou associatifs impliqués autour de cette thématique.

copains André PECHIN  Photo André PECHIN

Organisation du programme

Conditions de participation :

  • Être âgé d’au moins 18 ans au 1er jour du stage de sensibilisation, être adhérent de l’association
  • Avoir une forte motivation et un réel intérêt pour la problématique loup/pastoralisme
  • Posséder une capacité physique suffisante pour marcher tous les jours en montagne, suivant des dénivelés et des conditions météorologiques parfois difficiles
  • Savoir-vivre en groupe tout en supportant la solitude et la rusticité. Faire preuve d’autonomie.
  • Être capable d’écoute et d’ouverture d’esprit pour évoluer dans un milieu conflictuel où ses propres opinions ne sont pas toujours partagées
  • Les chiens ne sont pas acceptés sur l’alpage

Modalités d’inscription : 

Les candidats doivent compléter la fiche d’inscription ci-jointe (p.10), accompagnée d’une lettre de motivation (p.11) et d’un CV, afin de mieux les connaître.

A joindre également au dossier d’inscription :

  • une attestation de responsabilité civile (assurance individuelle)
  • une photo d’identité (si celle-ci n’est pas sur le CV)
  • le règlement de l’adhésion FERUS 2014 (à partir de 15 €)
  • le règlement des frais de participation au stage de sensibilisation (80 €)

Règlement par chèques (2 différents) à l’ordre de FERUS.

Adresser le courrier à :

FERUS
PastoraLoup
BP 80 114
13718  ALLAUCH CEDEX

Merci de respecter les dates limites de dépôt des dossiers en fonction des choix de stage et dates de mission souhaitées.

A savoir :

Les différentes actions se déroulent dans le Sud-Est de la France (région PACA essentiellement).

  • Stage de sensibilisation (obligatoire)

Les personnes « sélectionnées » (sélection en cas de surnombre) suivent avant leur mission un stage de sensibilisation, afin que leur soit présentée la problématique loup/élevage. Ce stage se déroule en avant saison durant une petite semaine, sur une exploitation agricole ou un alpage. C’est un moment de rencontre et d’échanges avec différents acteurs impliqués dans le « dossier loup ». C’est également l’occasion de découvrir la vie pastorale et les techniques de base de l’élevage. Enfin, ce stage a pour objectif de donner aux bénévoles quelques notions sur le milieu humain et naturel qu’ils côtoieront pendant leur mission et de préciser le sens et les limites de leur action dans le cadre du programme PastoraLoup.

L’organisation se réserve à l’issue de ce stage, un droit de révision sur la participation ou non du bénévole à l’action.

Les bénévoles signeront durant leur mission individuelle une convention avec les éleveurs partenaires et l’association. Cette convention tripartite est propre à chaque mission. Le rôle de chacun des partenaires y est clairement défini. Une clause de rupture de contrat permet de mettre fin à la mission à tout moment en cas de difficultés.

  • Aide à la surveillance des troupeaux (action réalisée seul)

Pendant leur temps de mission, les bénévoles sont nourris par l’éleveur. Selon les cas, ils peuvent être logés « en dur » (cabane, ferme) notamment lorsqu’il n’y a pas de surveillance nocturne. Pour « les nuits au troupeau », le bénévole dispose de son propre matériel pour dormir (tente, matelas, duvet). L’immersion dans le monde des « pastres » est totale et les participants découvrent pleinement la vie pastorale. Chaque pâturage et « contexte loup » étant différent, chaque troupeau particulier et chaque berger ayant sa propre technique de travail, les tâches des bénévoles varient sensiblement selon les zones pastorales visitées.

  • Intervention d’urgence

L’intervention d’urgence est sollicitée de façon ponctuelle à tout moment durant la période d’estive. Ces actions d’urgence nécessitent pour les personnes qui interviennent une grande autonomie, une bonne forme physique et l’expérience de la vie en montagne (bivouac, marche de nuit, bricolage …). Logement sous tente ou « en dur ». Ravitaillement assuré par FERUS (équipe) ou l’éleveur (personne seule). Cette action est plus confortable pour les personnes habitant la région.

  • Chantier d’aménagement pastoral

Une équipe de bénévoles encadrée par le coordonnateur PastoraLoup intervient plusieurs jours consécutifs sur un alpage ou une exploitation pour des travaux de construction, de rénovation d’ouvrages ou d’aménagement de l’espace pastoral. Pour 2014, différents projets de chantier sont à l’étude, les détails et dates de ces missions seront communiqués ultérieurement. Logement sous tente ou en dur et ravitaillement assuré par FERUS.

Il est primordial d’avoir le pied montagnard et une bonne condition physique pour participer à ce type d’actions.

Assurance et responsabilité :

Lors du stage et des missions, les participants sont assurés par FERUS en tant que bénévoles associatifs. Les dommages qu’ils pourraient occasionner de leur propre fait relèvent de leur assurance responsabilité civile. Le matériel ainsi que les objets personnels sont à leur propre charge.

Déduction fiscale :

Une partie des frais engagés dans le cadre de la mission (66%) est déductible des revenus imposables. Des informations complémentaires sont communiquées à l’enregistrement définitif du dossier d’inscription.

Retour en images sur les précédentes saisons de pastoraLoup

sandrine (bd)  sandrine (6bd)  IMG_3626  f magne past2  Photo Sandrine Alles, Ramon Sala FDEZ.Aramburu, François Magne.

  marion  CSC_0706  photo pasto nans  Photo Nans Burgarella, Marion Soummarion 2
_MG_6611 _MG_6290 (2) chantier-jean loup 2012 comtage-mouton-stage-2012
DSC_0274 (Copier) DCIM100MEDIA DSC_0224 DSC_0144 (Copier)

DSC_1088  DSC_1093  DSC_1101  P1020365
chantier-jean loup 2012 chantier belledonne 015 chantiers-filet chantier belledonne 038 Photos : différents chantiers réalisés par les éco-bénévoles de pastoraLoup en 2012
mission-2012-jeanclaude annette-2012 nadege-2012 aurélia-2012-comptage Photos :  missions pastoraLoup saison 2012
stage-theorie stage-visionnage pasto-moutons-bénévoles  pasto-comptagePhotos : stage de sensibilisation pastoraLoup saison 2012

pasto-filet pasto tente rémi-filet mouton-trieves salavdor-rémi-julie-ane-filet Photos : missions pastoraLoup 2011

pastoraLoup pastoraloup Chantier pastoral Pastoraloup-2010

pastoraloup © J.L. Borelli - FERUS 

Share