Les loups en France sont bien des vrais loups

Loup italien © V.Vignon

Loup de lignée italienne © V.Vignon

Publication originale du 18 septembre 2017, mise à jour le 21 novembre 2017

Les opposants aux loups ne cessent de chercher des moyens afin de faire tuer toujours plus de loups : loups qui auraient été réintroduits clandestinement, loups en surnombre, etc. Dernier exemple en date : les loups en France ne seraient pas des vrais loups mais des hybrides (croisements avec des chiens domestiques), une pseudo affirmation clamée par José Bové en tête. Ce 13 septembre 2017, l’ONCFS a rendu ses conclusions sur le sujet. A partir de 228 échantillons (fèces, poils, urine) analysés, 130 individus ont été identifiés :

« – 120 sont des loups, tous de lignée génétique italienne ;
– 2 ont des signatures génétiques qui correspondraient à des hybrides de 1ère génération ;
– 8 ont des signatures génétiques qui correspondraient à une hybridation plus ancienne.

Ainsi sur la base de ces analyses représentatives de l’ensemble du territoire national, 92,5% des 130 individus analysés sont des loups non hybridés ; l’hybridation récente (de 1ère génération) concerne 1,5% des animaux ; 6% sont concernés par de l’hybridation plus ancienne.

Le taux d’individus avec traces d’hybridation ici mis en évidence ici est similaire aux résultats déjà obtenus dans plusieurs pays d’Europe. Les proportions d’hybrides y sont en général également assez faibles, comprises entre 2 et 10%, sauf rares exceptions. »

Les loups en France sont donc bel et bien de vrais loups. Les individus hybridés sont rares et dans une proportion tout à fait normale. Cette hybridation minime ne remet pas en cause le loup en tant que tel, ni dans son patrimoine génétique, ni dans son rôle fonctionnel dans les écosystèmes. « Le phénomène est ponctuel, rare et n’est pas récurent » (ONCFS, 2017).

Lire la suite

34 meutes reproductrices en France

Le Réseau loup de l’ONCFS vient de publier le bilan estival 2017 de la population de loups en France.

On compte désormais 63 ZPP (Zones de Présence Permanente) contre 57 à l’issue de l’hiver 2016-2017. Parmi ces 63 ZPP, 52 sont constituées en meutes ; cet été 2017, la reproduction a été détectée dans 34 d’entre elles.

L’expansion géographique du loup se poursuit mais ne doit pas faire oublier que le loup reste une espèce menacée en France (Liste Rouge de l’UICN) et que les trop nombreux tirs de loups menacent la conservation de l’espèce (expertise collective ONCFS / Muséum National d’Histoire Naturelle, mars 2017). D’ailleurs, malgré les efforts de prospection du Réseau loup, aucune reproduction n’a été détectée dans le Grand Est et en Occitanie, ce qui n’est pas normal vu que le loup est de retour en France depuis 25 ans… 

Lire la suite

Chasse aux loups en Norvège : le WWF attaque le gouvernement

© WWF Verdens naturfond/Erik Frøystein

Mise à jour du 21 novembre : Le WWF Norvège a obtenu gain de cause ! La chasse a été suspendue par le tribunal d’Oslo. Le jugement doit se faire sur le fond maintenant. Source : WWF Norvège

Article du 20 novembre 2017 : Le WWF Norvège, soutenu par d’autres ONG, vient d’attaquer en justice le gouvernement norvégien devant la cour d’Oslo. Il estime que la chasse aux loups dans le pays est illégale au vu des lois internationale (Convention de Berne) et nationale. Il exige que l’espèce soit maintenant effectivement protégée dans les faits et pas uniquement sur le papier. Le loup est classé « en danger critique d’extinction » sur la liste rouge norvégienne des espèces menacées. D’autre part, le WWF Norvège demande l’arrêt de la chasse actuellement en cours.

Pour Ingrid Lomelde, du WWF Norvège : « Stop, nous avons tout essayé. L’abattage des loups est illégal et doit être arrêté avant qu’il ne soit trop tard. L’espèce est menacée d’extinction dans le pays ». Chaque année, c’est la même chose. Les autorités norvégiennes autorisent la chasse aux loups et les ONG doivent se battre. « Nous ne pouvons pas tenir de cette façon, nous devons avoir une gestion durable du loup qui assure la sauvegarde à long terme, et en même temps mettre en œuvre de meilleures mesures pour réduire les conflits avec l’animal » ajoute Ingrid Lomelde.

Cet hiver, les Autorités Régionales de gestion de la faune Norvégienne (NRMA) ont autorisé l’abattage de 50 loups soit 90 % de la population de loups en Norvège ! Depuis le 1er octobre, 6 loups ont été tués.

Lire la suite

Un loup tué par une voiture dans la plaine de la Crau

Photo Maison de la transhumance / domaine du Merle

Ce lundi 20 novembre, un canidé a été percuté par une voiture sur la nationale 113, dans la plaine de la Crau, à une quinzaine de kilomètres de Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône). Vu les caractères morphologiques de l’animal, il s’agit probablement d’un loup. Les analyses complémentaires confirmeront. Loup de passage ou non, c’est la première donnée de présence de l’espèce dans ce secteur. Des milliers de moutons sont présents en plaine de la Crau mais les moyens de protection n’ont pas été mis en œuvre.

Par ailleurs, le dernier décompte de la DREAL fait également état d’un loup accidenté dans la Drôme.

Ces deux animaux n’ayant pas été victimes de braconnage, ils ne sont pas décomptés du plafond des 40 loups pouvant être abattus.

Lire la suite

Nouveauté Boutique : Jeu « Transhumance - Loup y es-tu ? »

Un jeu sur le pastoralisme, le loup et le milieu naturel de la montagne, pour tous les âges !

« Vous êtes berger et il vous faut mener vos trois brebis de la bergerie aux alpages pour la saison d’été. La montagne est à tous, mais il vous faut arriver avant les autres troupeaux. L’herbe sera plus abondante pour vos brebis. Attention, souvenez-vous que vous êtes dans un milieu naturel. Croiserez-vous un loup ? Pas sûr ! Vous devrez surtout déjouer les pièges de la montagne ! »

Ici, le loup n’est ni grand, ni méchant. Il est simplement lui : l’animal sauvage vivant dans cette montagne. Mais la nature vit aussi et les éléments pourraient vous surprendre.

Le point de vue des créateurs : « Transhumance…loup y es-tu ? » aborde le thème de la cohabitation du loup et des bergers avec leurs troupeaux, dans le milieu naturel qu’est la montagne et la place de chacun. Nous pensons que passer par le jeu, et ceci à tout âge, permet de découvrir le monde qui nous entoure. Pour nous, la forme d’un jeu doit être légère pour l’accessibilité. Un jeu avec du fond peut nous questionner mais toujours nous laisser le libre choix de penser.

Lire la suite

La lettre d'information InfoLoup

Tous les deux mois, la DREAL Auvergne Rhône-Alpes publie une lettre d’information sur le loup destinée aux services de l’État et aux acteurs concernés par le loup afin d’apporter un éclairage sur les dispositifs ou les points d’actualité relatifs à ce sujet. Cette lettre est diffusée par les pouvoirs publics et ne reflète en aucun cas les positions de l’association FERUS.

Le dernier numéro, n°18 (septembre / octobre 2017), est paru ==>> ICI

Au sommaire :

  • Coordination du plan loup 2018-2023
  • Données sur les dommages (commentaire de FERUS : les dommages augmentent malgré les tirs de loups ==> les tirs de loups sont donc inutiles)
  • Bilan des loups tués, braconnés ou retrouvés morts
  • L’hybridation du loup en France : un phénomène très limité
  • Comportement à adopter en cas de rencontre avec des chiens de protection des troupeaux

Lire la suite

Les attaques contre le loup se multiplient

Photo Morgane Bricard

Alors que le projet de plan loup 2018-2023 comporte quelques avancées en faveur du loup et de la cohabitation, notamment le versement des indemnisations seulement si les moyens de protection ont été mises en place, il reste très axé sur les tirs de loups. Néanmoins, les attaques contre le loup se multiplient.

Dernière en date : un mail envoyé à de nombreuses communes des Alpes-de-Haute-Provence mais aussi des Alpes-Maritimes de la part de Denise Leiboff, maire de Lieuche et présidente de l’association des Communes Pastorales de la région PACA, leur demandant de prendre un arrêté municipal afin que « Tous les animaux errants sur le territoire de la commune de .. ………. susceptibles de présenter un danger grave et immédiat pour les personnes ou les animaux domestiques, [soient] appréhendés et placés dans un lieu de dépôt adapté à leur garde, pour faire l’objet d’un examen vétérinaire destiné à déterminer leur espèce d’appartenance. Pour le cas où celui-ci relève de l’espèce Canis Lupus, l’animal appréhendé sera replacé dans son milieu naturel, auquel ne correspond pas le territoire de la commune de …………… ». Un projet d’arrêté rédigé par François Balique, avocat de profession et maire de Le Vernet.

Un arrêté illégal !

Lire la suite

Loups tués en France pour la période 2017-2018

louve-abattue-alpes

Louve abattue à Bouvantes dans la Drôme en 2004. C’est le premier loup tué par les pouvoirs publics en France. Photo ONCFS

loup cible MB noir et blancUn arrêté interministériel autorise le tir de 40 loups du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018. L’arrêté et notre réaction ==> ICI. A ce jour, 33 loups ont déjà été abattus + un loup braconné soit 34 loups décomptés du plafond. .
Participez à la campagne #SOSLoups pour dire NON à cet abattage massif inutile ==> ICI.

Loups tués par tirs dans le cadre d’autorisations préfectorales :

  • 9 novembre (Hautes-Alpes) : un loup mâle adulte abattu en tir de défense à Châteauroux. 33
  • 1er novembre (Hautes-Alpes) : une louve adulte abattue par un chasseur en tir de défense à Cervières. 32
  • Nuit du 25 au 26 octobre (Alpes-Maritimes) : 1 loup mâle adulte abattu dans le cadre d’un tir de défense renforcé par la brigade loup à Isola. 31

Lire la suite

Nouvelle liste rouge de l'UICN : l'ours, le loup et le lynx toujours menacés

La liste rouge des espèces menacées en France de l’UICN * vient d’être mise à jour. Huit ans après le premier état des lieux, les données montrent une aggravation de la situation des mammifères : 33 % des espèces terrestres et 32 % des espèces marines apparaissent menacées ou quasi menacées, contre respectivement 23 % et 25 % en 2009. Parmi les 125 espèces de mammifères en France métropolitaine, 17 sont menacés. Le vison d’Europe, dont les effectifs sont en baisse, rejoint la triste catégorie des espèces en « danger critique d’extinction », le plus haut niveau.

Pour les grands prédateurs, il n’y a pas d’amélioration, ils restent menacés. L’ours brun reste « en danger critique d’extinction » (une catégorie où figurent deux autres mammifères : le vison d’Europe et le Rhinolophe de Méhely), le lynx boréal est toujours « en danger  » et le loup gris « vulnérable ». Et pendant ce temps là, l’État français ne lâche toujours pas les nouvelles ourses indispensables, autorise toujours plus de tirs de loups et ne se préoccupe pas le moins du monde de la situation du lynx, notamment dans les Vosges.

Lire la suite