Participez à notre programme PastoraLoup et soutenez la cohabitation loup / élevage !

Vous voulez vous investir concrètement pour la protection du loup en France?

Du 1er mai à la mi-novembre, rejoignez toute l’équipe de pastoraLoup et venez soutenir les éleveurs et bergers en donnant de votre temps libre pour une action éco-citoyenne au service du berger et du loup.

Pendant une ou plusieurs semaines, venez dormir auprès d’un troupeau de brebis, aider à la surveillance de jour et aux tâches quotidiennes, participer à un chantier de parc… et ainsi favoriser la cohabitation entre les activités pastorales et les grands prédateurs en France.

En amont, deux dates au choix vous sont proposées pour la réalisation de votre stage de découverte du pastoralisme et de sensibilisation à la problématique prédateurs/élevage. Stage obligatoire pour les personnes n’ayant jamais participé à pastoraLoup.

Les dates de stage 2018 :

  • 6 au 10 juin, Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence)
  • 27 juin au 1er juillet, Haute-Bléone (Alpes-de-Haute-Provence)

Cliquez ICI pour télécharger le dossier d’inscription 2018

Lire la suite

Les 26 et 27 mai, venez rencontrer FERUS à Ingré, Pau et Paris

Le week-end des 26 et 27 mai, FERUS tiendra un stand lors de plusieurs manifestations. Profitez de cette occasion pour venir nous rencontrer !

26 et 27 mai, Paris : stand FERUS à la Fête de la Nature organisée au Jardin des Plantes par le Muséum d’Histoire Naturelle de Paris. Contact animateur FERUS : Olivier Guder

26 et 27 mai, Pau (64) : stand FERUS lors des portes ouvertes des serres de Pau. Plus d’infos ==>> ici.

27 mai, Ingré, près d’Orléans (45) : stand FERUS lors de l’l’Eco-journée d’Ingré. Contact animatrice FERUS : Annie Moreau

Lire la suite

Appel à dons contre les violences anti-ours en Ariège

© Daniel Trinquecostes

Samedi 5 mai, à la Bastide de Sérou en Ariège, la réunion d’une quinzaine d’associations de défense de l’environnement a été perturbée par une « contre-manifestation » à l’initiative de l’ASPAP (des éleveurs anti-ours radicaux), la FDSEA 09, la Fédération de Chasse 09 et les Jeunes Agriculteurs. FERUS y disposait d’un stand. Voir ==>> ICI.

Vraisemblablement, il n’a tenu qu’à une présence conséquente des forces de l’ordre que cette action n’entraîne pas de dégâts humains.

Tout s’est déroulé à peu près normalement à l’intérieur des bâtiments, mais ces derniers ont été littéralement assiégés pendant tout l’après-midi par les manifestants, empêchant l’accès et une fréquentation normale par le public.

Menaces, intimidations, insultes, dégradations de véhicules, voies de fait contre ceux qui tentaient d’accéder à l’évènement, ont été le lot de ceux qui tentaient simplement de se réunir et d’exposer leurs actions au grand public.

Lire la suite

La Coordination Rurale met-elle en place une triche à l’indemnisation ?

Photo Anthony Kohler

Communiqué de presse de CAP Loup (dont FERUS est membre fondateur) – 17 mai 2018

La Coordination Rurale incite officiellement les éleveurs à maquiller les dépouilles de leurs animaux pour s’assurer que les loups seront considérés comme responsables et être indemnisés. Face à tant de malhonnêteté, CAP Loup demande à Nicolas Hulot de réviser les dispositions du Plan loup basées sur la confiance aux éleveurs.

Dans une brochure officielle, le syndicat Coordination Rurale invite les éleveurs à enfoncer un stylo bille dans les plaies avant l’arrivée des agents chargés du constat de terrain pour « fermer la porte à l’habituelle réponse « Ce n’est pas un loup » » :

« À l’aide d’un scalpel ou d’une lame de rasoir, au niveau du cou, coupez soigneusement la peau sur 15-20 cm pour faire apparaitre clairement la morsure en veillant à ne pas compromettre la constatation officielle ; Présentez un stylo à bille dans un des trous laissés par les crocs, puis l’enfoncer jusqu’au fond (environ 2 phalanges) ».

Suivre cette procédure, susceptible d’élargir et d’approfondir les lésions, pourrait permettre de transformer une morsure quelconque sur un cadavre de brebis en morsure de loup, et d’ainsi duper les agents.

Lire la suite

Urgent, recherche bénévole pour surveillance nocturne jusqu'au 1er juin

Suite à une défection de dernière minute, nous recherchons un-e bénévole jusqu’au 1er juin pour le Moyen Verdon  (Alpes de Haute Provence) pour surveillance nocturne auprès d’un troupeau ovin.

Dans le cadre de son programme d’écobénévolat PastoraLoup, FERUS agit concrètement sur le terrain pour la coexistence loup / élevage auprès des éleveurs.

Contact : Eric 06 60 38 13 77 ou pastoraloup.ferus@ferus.org

MERCI !

Lire la suite

Ariège : « L’image de l’ours est un atout »

Ariège : « L’image de l’ours est un atout ». Interview avec le maire de Massat

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°63 (mars 2017)

Abonnez-vous à la Gazette !

Léon-Pierre Galy-Gasparrou est le maire (Gauche Radicale) de Massat, en Ariège, depuis 2001. Nous l’avons interrogé sur l’ours.

Quel est le climat aujourd’hui vis-à-vis de l’ours sur votre commune ?

Dans la Haute Vallée de l’Arac, territoire à forte identité culturelle, la présence historique de l’ours n’a jamais été contestée par les populations résidentes. Lorsqu’il restait des ours pyrénéens, leur biotope était respecté, le nombre d’incidents mémorisé reste ici très faible.

Lorsque la décision fut prise de renforcer la population d’ours bruns, les seules objections sont venues d’organisations corporatistes, notamment agricoles, au demeurant fort peu représentées localement.

Lire la suite

Loup : la justice sanctionne l'acharnement des fusils

Un loup dans les Vosges au printemps 2012. Photo CROC – ONCFS

Communiqué de presse des associations ASPAS, ASPA Vosges, Ferus, Flore 54, Oiseaux nature et One Voice

Loup : la justice sanctionne l’acharnement des fusils 

Le Tribunal administratif de Nancy vient, une nouvelle fois, de donner raison à l’ASPAS, ASPA Vosges, FERUS, Flore 54, Oiseaux nature et One Voice, en déclarant illégaux les arrêtés des préfets de Meurthe-et-Moselle et des Vosges du 1er décembre 2016. Ces arrêtés autorisaient l’abattage du seul loup de la plaine des Vosges par « tir de prélèvement » et « tirs de défense renforcée ».

Le juge des référés de Nancy, saisi en 2016 avait suspendu en urgence le tir de prélèvement mais refusé de suspendre les tirs de défense renforcée ordonnés le même jour.

Le Tribunal administratif suit aujourd’hui notre argumentation

Lire la suite

Le plan d'actions Ours Brun 2018-2028

Le plan d’actions Ours Brun 2018-2028 est paru

Information de la DREAL Occitanie :

Publication du plan d’actions Ours brun 2018-2028 : Nicolas Hulot, Ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, a validé le plan d’actions ours brun des Pyrénées 2018/2028. Ce document stratégique avait fait l’objet d’une mise à la disposition du public l’an dernier. Sa version finalisée est maintenant publiée, accompagnée de la synthèse de la consultation du public, du relevé des motifs de la décision et d’une version synthétique du plan.

Lire la suite

Bilan de la population ours dans les Pyrénées : 43 ours, 4 portées et 7 oursons détectés

Fadeta et son ourson en 2017. Photo ONCFS

Communiqué de presse FERUS, 14 mai 2018

Le bilan 2017 concernant la population d’ours des Pyrénées est publié

En 2017, 43 ours ont été détectés dans les Pyrénées : 2 en Pyrénées occidentales et 41 en Pyrénées centro-orientales. Hormis un cas exceptionnel de dérochement de brebis en Ariège, le nombre d’animaux d’élevage tués cet été en estive par l’ours était de 204 (rappelons que 18 000 à 30 000 brebis meurent chaque été en estive).

Les deux ours mâles des Pyrénées occidentales semblent chercher les femelles (l’annonce du lâcher de deux ourses à l’automne en Béarn a été faite en mars 2018 et est confirmée par le plan d’actions Ours brun 2018-2028).

Une étude montre une détérioration de la variabilité génétique de la population d’ours des Pyrénées sans toutefois relever des conséquences.

Cela ne fait que conforter les conclusions de l’expertise menée en 2013 par le Muséum National d’Histoire Naturelle qui relevaient la nécessité de lâcher à minima 4 femelles en Pyrénées occidentales et 2 femelles pleines en Pyrénées centrales.

Lire la suite

Ariège : des anti-ours toujours dans la violence

Photo Serge Montagnon

Note : FERUS était présent lors de cette journée.

Communiqué de presse des Associations et Collectifs organisateurs de la journée du 5 mai

Samedi 5 mai à La Bastide de Sérou, une quinzaine d’associations et collectifs de protection de la nature et de la qualité de vie en Ariège, organisaient une journée pour dresser un état des lieux de l’environnement de notre département. Or l’ASPAP, la fédération de chasse, les syndicats professionnels agricoles ont choisi d’appeler leurs adhérents à une « contre-manifestation » sur les mêmes lieux qui s’est avérée extrêmement violente à la fois physiquement et dans les propos tenus.

Programmée de longue date, cette journée se proposait de réunir les associations qui œuvrent pour d’autres perspectives qu’un avenir programmé d’effondrements biologiques, de pollutions généralisées, de projets anachroniques, d’exposition à un changement climatique aggravé dont les causes se situent souvent au-delà du monde rural. Cet événement qui n’était pas une manifestation, s’affirmait ouvert, pacifique et constructif.

Lire la suite