Participez à notre programme PastoraLoup et soutenez la cohabitation loup / élevage !

Vous voulez vous investir concrètement pour la protection du loup en France?

Du 1er mai à la mi-novembre, rejoignez toute l’équipe de pastoraLoup et venez soutenir les éleveurs et bergers en donnant de votre temps libre pour une action éco-citoyenne au service du berger et du loup.

Pendant une ou plusieurs semaines, venez dormir auprès d’un troupeau de brebis, aider à la surveillance de jour et aux tâches quotidiennes, participer à un chantier de parc… et ainsi favoriser la cohabitation entre les activités pastorales et les grands prédateurs en France.

En amont, deux dates au choix vous sont proposées pour la réalisation de votre stage de découverte du pastoralisme et de sensibilisation à la problématique prédateurs/élevage. Stage obligatoire pour les personnes n’ayant jamais participé à pastoraLoup.

Les dates de stage 2018 :

  • 6 au 10 juin, Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence)
  • 27 juin au 1er juillet, Haute-Bléone (Alpes-de-Haute-Provence

Cliquez ICI pour télécharger le dossier d’inscription 2018

Lire la suite

Ecobénévolat Parole d'ours 2018 : des vacances actives pour la sauvegarde de l'ours dans les Pyrénées !

Les bénévoles de Parole d’ours sur le Tour de France

Appel à bénévoles pour une édition 2018 pleine de promesses…

Du 30 juin au 18 août 2018, toute personne motivée par la conservation de l’ours dans les Pyrénées est conviée à prendre part à la 11ème édition du programme de bénévolat PAROLE D’OURS, organisé par l’association FERUS.

Depuis l’année 2008, les bénévoles de Parole d’ours sillonnent les Pyrénées à la rencontre des habitants et des touristes afin d’échanger avec eux, recueillir leurs sentiments et les informer de manière objective sur l’ours.

FERUS estime important de poursuivre le dialogue sur la conservation de l’espèce dans les Pyrénées, sur son nécessaire renforcement jusqu’à l’obtention d’une population pyrénéenne viable et sur la cohabitation avec l’élevage, facilitée quand les idées préconçues et les a priori sont mis de côté.

La mission 2018 de Parole d’ours revêt une importance particulière : durant l’automne 2018, deux ourses devraient enfin être relâchées dans le Béarn (Pyrénées-Atlantiques) afin d’essayer de sauver ce noyau occidental où il ne subsiste que deux mâles. Plus que jamais, le travail d’information et de sensibilisation des locaux et des touristes par les bénévoles de Parole d’ours est nécessaire, afin d’accompagner ces lâchers et contribuer à leur bonne compréhension.

Lire la suite

Espagne : un ourson orphelin retrouve la liberté

Beato après son relâcher. Photo Miguel López

Note de FERUS : en ce qui concerne les Pyrénées, cela fait plusieurs années que FERUS demande un protocole pour les ours en difficulté, que ce soit côté français ou espagnol. Voir ==>> ICI.

Ce 5 avril 2018, l’ourson Beato, âgé de 15 mois, a été relâché. En janvier, l’animal, blessé à une patte avant et sans sa mère (ce qui est anormal pour un ourson de cet âge), avait été capturé dans une commune de la région de Liébana, en Cantabrie) où il venait chercher de la nourriture régulièrement.

Beato est resté 2 mois au centre pour la faune sauvage de Villaescusa, sans contact humain. Sa blessure a été traitée mais reste irrécupérable ; les vétérinaires ont toutefois considéré que l’animal pouvait retourner à la vie sauvage. Le groupe de travail Ours Brun a donc décidé à l’unanimité de le relâcher ; ce groupe est composé du ministère de l’Environnement, des communautés espagnoles ayant des populations d’ours et d’experts.

L’ourson a été équipé d’un collier émetteur et relâché dans le secteur de sa capture. Des charognes seront disposées dans un premier temps.

Le moment délicat reste à venir : que Beato ne retourne pas se nourrir constamment auprès des humains.

Lire la suite

Un onzième lynx relâché en Allemagne

Le relâcher de Jara © Cornelia Arens CLICK Fascination

Jara, une femelle lynx de 19 kilos et née en 2012, a été relâchée il y a quelques jours dans le Palatinat, en Allemagne. C’est le onzième lynx a être relâché sur un projet qui prévoit la réintroduction de 20 lynx.

Jara vient du canton de Saint-Gall en Suisse ; c’est le sixième lynx suisse à rejoindre l’Allemagne. La Suisse a autorisé le transfert de 10 lynx au total. Les autres lynx viennent de Slovaquie.

Arcos, relâché en 2017, est toujours côté français, près de Gérardmer.

Lire la suite

Haute-Savoie : l'auteur du braconnage d'un loup appréhendé !

Le loup braconné en Haute-Savoie. Photo ONCFS / SD 74

FERUS félicite les enquêteurs ! Retrouver l’auteur d’un braconnage est tellement rare…

Communiqué de presse de l’ONCFS, 19 avril 2018 :

Dimanche 1er octobre 2017, en pleine saison de chasse, le Service départemental (SD) de Haute-Savoie de l‘Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) est avisé de la découverte d’un cadavre de loup sur la commune de Féternes (74). Les Inspecteurs de l’Environnement se transportent sur place le jour même afin de procéder aux premières constatations. Les enquêteurs de l’ONCFS prennent en charge la dépouille, qui sera autopsiée dès le lendemain matin au laboratoire d’analyse vétérinaire de Chambéry.

L’autopsie révèlera que le loup, un mâle d’une trentaine de kilos, a été abattu par balle. Une enquête de police est diligentée pour destruction d’espèce protégée, sous l’autorité du Procureur de la République de Thonon-les-Bains. L’enquête est confiée à l’ONCFS et à la brigade territoriale de la Gendarmerie d’Evian les Bains. Diverses investigations sont alors réalisées, notamment d’ordre balistique, grâce à la réquisition de l’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale.

Lire la suite

Lynx dans les Vosges : l'avenir est-il au sud?

Photo OCS

Lynx dans les Vosges : l’avenir est-il au sud? Par Alain Laurent

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°62 (décembre 2016)

Dans le cadre d’un suivi extensif mené depuis 2015, l’Observatoire des Carnivores Sauvages (OCS) a identifié neuf lynx différents dans le Jura alsacien. Parmi ces individus figurent au moins deux mâles et une femelle. Ces différents animaux ne sont pas tous installés dans le Jura alsacien, mais sont essentiellement des lynx transfrontaliers avec la Suisse ou des jeunes individus en dispersion. Ces résultats sont à ajouter à la mise en évidence par l’OCS de la première preuve de dispersion d’un lynx du Jura vers les Vosges (Hurstel & Laurent, 2016).

Dans le massif jurassien français, la population de lynx suit une tendance à la hausse depuis le retour de l’espèce au début des années 70, avec une aire de présence régulière multipliée par sept depuis 1988 (Anonyme, 2014). Laurent et al. (2012) y estiment les effectifs entre 76 et 121 individus pour la période triennale 2008-2010. En Suisse, les estimations les plus récentes de l’abondance et de la densité de lynx dans le massif jurassien sont présentées dans le tableau ci-dessous.

Lire la suite

Mortalité des loups - 2018

Loup retrouvé mort lors d’une sortie scolaire le 12 janvier 2018. Photo JP Telmon, parc national des Écrins

Les 19 et 20 février dernier ont été publiés le nouveau plan loup 2018-2023 et les arrêtés ministériels permettant l’abattage de 40 loups en 2018.

==>> plan loup 2018-2023

==>> arrêtés du 19 février 2018 (nombre de loups pouvant être abattus et modalités)

=>> l’avis de FERUS

A ce jour, 5 loups sont décomptés du plafond de 40 : 4 loups abattus et un cas de braconnage.

Loups tués par tirs dans le cadre d’autorisations préfectorales :

  • Avril (Var) : un loup abattu. 4
  • Début avril (Var) : un loup abattu. 3
  • 21 février (Var) : un loup abattu à Canjuers par la brigade loup (TDR).  2
  • 20 février (Var) : un loup abattu à Canjuers par la brigade loup (TDR).  1

Lire la suite

FERUS le 5 mai à la Bastide de Sérou en Ariège

Stand FERUS et tables rondes le 5 mai à La Bastide de Sérou, en Ariège

Le 5 mai, à La Bastide de Sérou, Les Lambrilles, salle Jean Nayrou, en Ariège, la Communauté de l’Environnement organise une manifestation ouverte à tous et à toutes.

Voir sur Facebook : https://www.facebook.com/events/188548055079257/

La Communauté de l’Environnement ? Qu’es aco ?

Depuis le début de cette année, quelques associations écologiques ariégeoises (Le Comité Ecologique Ariégeois, Le Chabot, DAME, Quel Avenir Pour Notre Vallée, PTSPPC, Vent Contre Nature, etc.) s’activent pour organiser un évènement.

Leur but ? Faire un état des lieux de la situation départementale, échanger sur leurs actions respectives, mieux se connaître, pour être plus coordonnées et efficaces, et informer la population.

Lire la suite

Randonnées sur les pas de la Bête du Gévaudan, juillet et août 2018

Randonnées sur les pas de la Bête du Gévaudan

10 au 13 juillet / 14 au 17 août 2018

Un programme de quatre jours qui vous permettra de connaître l’essentiel sur cette série meurtrière et de découvrir cette région tranquille et préservée. Le stage d’un coût de 370 euros comprend : l’accompagnement sur les différents lieux, les explications et commentaires, les entrées aux sites payants, les repas du soir, les nuitées et petits déjeuners dans un établissement fixe.

Plus de détails et inscription : 06 88 98 83 04.

Site Internet : www.labetedugevaudan.fr

Les organisateurs verseront à FERUS 5% du montant de chaque inscription initiée par cette annonce.

Lire la suite

Prévenir la prédation des loups sur les troupeaux : ne laissons pas entrer le loup dans la bergerie !

Prévenir la prédation des loups sur les troupeaux : ne laissons pas entrer le loup dans la bergerie ! Par Lise Nuninger

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°62 (décembre 2016)

En Europe, la coexistence entre communautés rurales et populations lupines se retrouve bien souvent menacée par la prédation des loups sur le cheptel domestique. Diverses méthodes sont employées à travers le monde afin d’atténuer le poids que cette prédation représente pour les éleveurs locaux. Pourquoi alors restent-ils insatisfaits face aux solutions proposées ? Il n’existe en fait quasiment aucune option simple, à faible coût, accessible et efficace pour éviter toutes les attaques de loups. Les techniques traditionnelles utilisant des clôtures et des chiens de protection sont coûteuses, nécessitent de l’entretien et ne sont pas infaillibles. L’efficacité des techniques de prélèvement ou de transfert des loups à problème n’a jamais été scientifiquement prouvée, et soulève des polémiques. Les schémas de compensation des pertes n’apportent pas d’avantage satisfaction aux éleveurs en raison des contraintes administratives et des incohérences de tels systèmes.

Notons donc l’importance de développer des moyens de protection directs, non-létaux et modernes pour protéger le bétail. Nombre de ces méthodes ont déjà été scientifiquement testées. Quelles sont-elles, et quelles conclusions peut-on en tirer ?

Lire la suite