Recherche bénévoles pour la biodiversité le 30 janvier (Ariège)

Oursons

Oursons (Scandinavie) © Pascal Etienne

Appel à bénévoles, chantier collectif : plantation d’arbres fruitiers à Balaguères (Ariège), samedi 30 janvier 2021, 10h-16h.

Dans le cadre de notre programme Api’Ours, programme pour la biodiversité dans les Pyrénées.

A Agert, sur la commune de Balaguères, versant sud face aux Pyrénées, le chantier du 23 janvier n’a pas permis de terminer la protection des arbres en place. C’est pourquoi nous vous invitons à nouveau ce 30 janvier pour achever le travail.Il faudra d’acheminer les piquets d’acacia à dos d’humain en plusieurs voyages d’une trentaine de minutes. Ensuite planter et protéger. Plus nous serons nombreux.ses, plus ce sera facile (ou moins difficile). Nous vous donnons rendez-vous entre 10 h le samedi 23 janvier àBalaguères en Couserans (09800) (le lieu précis de rendez-vous ne sera communiqué qu’aux inscrits). Repas partagé sur place avec possibilité de faire du chaud.

Lire la suite

Le louveteau orphelin de Valberg est mort, probablement braconné

Le louveteau de Valberg, pendant sa convalescence. Photo OFB

Le collier du louveteau de Valberg. Photo Michel Castro

Le louveteau secouru à Valberg (Alpes-Maritimes) en automne 2019 et relâché dans les Alpes en août 2020 est mort, très probablement victime de braconnage. Le collier émetteur qu’il portait a été retrouvé, posé manifestement intentionnellement près du domicile d’un sympathisant de plusieurs associations de la nature, dans la Drôme.  Nous relayons le communiqué de France Nature Environnement Auvergne Rhône Alpes qui explique le tout en détail (voir ci-dessous). FERUS annonce d’ores et déjà qu’il porte plainte. Il est inadmissible que l’impunité donnée aux braconniers des grands prédateurs les pousse toujours plus à abattre illégalement ces espèces protégées et menacées. L’attitude de ces sombres personnages, semblant se vanter de leur geste, est scandaleuse. Le laxisme de l’Etat français à ce sujet en est clairement la cause. Concernant les loups, la politique intense de tirs et de régulation de l’espèce menée par les pouvoirs publics français ne peut que donner des ailes à ces individus. Si l’Etat français fait abattre des loups, pourquoi s’en priveraient-ils ? Nous demandons à l’Etat des enquêtes rigoureuses et une fermeté exemplaire. Cela n’a que trop duré.

Lire la suite

L’Etat mis en demeure de remplacer les ours tués dans les Pyrénées

Communiqué, 25 janvier 2021

Une dizaine d’associations impliquées dans la protection de l’ours dans les Pyrénées a mis la Ministre de l’Écologie et le Président de la République en demeure de remplacer les ours tués en 2020 dans les Pyrénées.
A défaut de réponse rapide, des plaintes seront déposées devant le Tribunal Administratif pour faire reconnaître une nouvelle fois la carence fautive de l’Etat dans ce dossier et obtenir une injonction de procéder aux lâchers requis.

Depuis que trois ours ont été retrouvés morts de cause humaine en 2020 dans les Pyrénées, notamment un ours mort par balles en Ariège, nous ne cessons de demander au Gouvernement de procéder au remplacement rapide de ces animaux, conformément à l’engagement pris dans le Plan Ours 2018-2028.

Lire la suite

L'OFB et le CNRS alertent sur la baisse de la population de loups

Photo N Haessig photographies

Dans une note technique édifiante, l’Office Français pour la Biodiversité (ex ONCFS) et le CNRS alertent sur la « dégradation de la dynamique de la population » de loups, une population en croissance qui passe à une population stable, c’est à dire une baisse de la survie. Un ralentissement de la population sans surprise vu la politique intensive de tirs menée par les pouvoirs publics français (bilan des tirs de loups 2020 ICI)…

La note technique indique également un « risque non négligeable de tendance à la baisse démographique » si rien ne change, ce qui ne serait pas conforme aux engagements européens.

Pour l’OFB et le CNRS, la gestion par les tirs « doit avant tout reposer sur un objectif de gestion des attaques aux troupeaux et non de contrôle des effectifs ». FERUS dénonce d’ailleurs depuis quelques années un processus de régulation dans lequel est clairement entré L’État français. Pour finir, il n’y a pas de corrélation observée entre le nombre de loups prélevés et la prédation sur les troupeaux domestiques (mécanismes de compensation entre autres).

==>> Résumé et note technique OFB / CNRS ==>> ICI

L’Etat français écoutera-t-il enfin ses propres experts ? Agira-t-il avec prudence et misera-t-il vraiment, une bonne fois pour toutes, sur les moyens de protection, la seule solution pour réduire les dégâts aux troupeaux ? Rien n’est moins sûr, c’est reparti pour 110 loups à tuer 2021 (voir ICI)…

Lire la suite

FERUS s'oppose à l'éradication du loup en Norvège

Un loup en Scandinavie – Photo Baard Næss

Fin décembre 2020, en soutien à notre association partenaire norvégienne Noah, FERUS a adressé un courrier (version française ci-dessous) au ministre de l’Environnement, ainsi qu’au 1er ministre et au parlement norvégiens. En effet, alors qu’il reste 70 loups en Norvège, le Ministre du Climat et de l’Environnement a décidé, avec application au 1er janvier 2021, malgré les protestations envoyées par de nombreuses association scandinaves et européennes, et malgré l’avis majoritaire favorable au loup des habitants des zones concernées, d’abattre 37 loups, soit la moitié de la population. Suite aux plaintes déposées, la Cour d’Appel a jugé cette décision illégale et le jugement de la Cour Suprême est attendu en mars 2021. Cette méthode de contrôle d’une population déjà à risque n’est pas conforme à la Convention de Berne. Mais il semble que le ministre ait décidé de flinguer un max de loups avant que la Cour Suprême ne rende son verdict. Depuis, le quota de loups a été augmenté de trois animaux. A ce jour, les loups ont quasiment tous été tués…

Lire la suite

Ours et loups : séjours en Provence, en Italie et en Espagne 2021

Loup dans les Monges. Photo Marc Linarès

Avec notre partenaire www.sejour-faune-sauvage.com

Vous avez découvert ces séjours par FERUS ? Précisez-le et 50 € seront reversés à l’association FERUS !

Massif des Monges et Hautes Terres de Provence

  • du 6 au 12 juin : par les sentiers oubliés, itinérance sauvage et gourmande de gîte en gîte dans les hautes terres de Provence et massif des Monges (loups, faune diverse, plantes, gastronomie …)
  • du 11 au 17 juillet : par les sentiers oubliés, itinérance sauvage sous tente dans les hautes terres de Provence et massif des Monges (loups, faune diverse, plantes …)
  • du 29 août au 4 septembre : séjour traces de vie, piste de loup, en étoile à partir de la maison des hôtes à la Motte du Caire.

Plus d’infos, tarifs, réservation ==>> ICI

Louveteaux dans les Monges. Photo Marc Linarès

Asturies (Espagne)

Vallée de la Trubia et Pics de l’Europe (ours, loups, chats sauvages, cerfs, bouquetins ibériques etc.)

Lire la suite

Appel à bénévoles le 23 janvier en Ariège pour un chantier favorisant la biodiversité

Appel à bénévoles, chantier collectif : plantation d’arbres fruitiers à Balaguères (Ariège), samedi 23 janvier 2021, à partir de 9h (le chantier se terminera avant 18h afin de respecter le couvre-feu).

Dans le cadre de notre programme Api’Ours, programme pour la biodiversité dans les Pyrénées.

A Agert, sur la commune de Balaguères, versant sud face aux Pyrénées, nous proposons d’enrichir et de protéger un jeune verger planté sur un terrain privé. Comme le montre la photo, il y a déjà des arbres, mais leurs protections sont à refaire.

Nous planterons une dizaine d’arbres sur ce terrain et protégerons la vingtaine en place.

Lire la suite

Programme Api'Ours : en route pour 2021

Api’ours est une action pour la biodiversité dans son ensemble mise en œuvre par FERUS. La plantation d’arbres fruitiers favorise la survie et le développement des pollinisateurs, dont les abeilles. FERUS ajoute à ce schéma devenu classique, les autres animaux sauvages se nourrissant de fruits tout au long de l’année, et tout particulièrement l’ours, dont le régime alimentaire est à 70 – 90 % végétarien, donc frugivore en partie.

Cette action est mise en œuvre depuis 2016 : des communes (Melles et Aspet) ainsi que des privés ont accepté de mettre à disposition des terrains. En 2019 et 2020, outre l’entretien des plantations existantes et la mise en place de panneaux d’information, le programme a permis de commencer à explorer les vallées pyrénéennes de l’ouest (Hautes-Pyrénées (65) et Pyrénées Atlantiques (64) ) et d’y prévoir de nouvelles plantations. Néanmoins, la crise de la Covid n’a pas permis de mener à bien les travaux sur le 64, qui sont d’ores et déjà reportés au premier trimestre 2021. Plus d’informations dans le document en pièce jointe.

L’action peut se poursuivre par les soutiens financiers des particuliers, de fondations ou associations, comme en 2019-2020 la fondation Itancia et l’Association du Parc de Ste-Croix, par la mise à disposition de terrains et par la participation de bénévoles aux chantiers collectifs.

Bilan Api’Ours 2020 ==>> ICI

Si le projet vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter :

Lire la suite

Lynx braconné dans le Doubs : FERUS porte plainte

La DREAL Bourgogne-Franche-Comté vient de le confirmer : l’autopsie a montré que le lynx retrouvé mort fin décembre dans le Doubs (canton de Quingey) a bien été braconné, par arme à feu. Une enquête a été ouverte.

FERUS va porter plainte et demander le remplacement de cet animal.

En 2020, ce sont donc au moins trois lynx qui ont été braconnés (et pour lesquels FERUS a porté plainte) : en mars  dans le Jura et en janvier dans le Haut-Rhin.

Le lynx est classé « en danger » sur la liste rouge France de l’Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN). Ces cas de braconnage mettent à mal la conservation et la restauration de l’espèce en France.

La destruction d’un lynx, espèce protégée, est passible d’une peine maximale de 3 ans de prison et 150 000 € d’amende.

Lire la suite