Séjour loup Mercantour - du 24 au 27 septembre 2020

Photo Patrice Montero (Alpes du Sud)

Au cœur du massif du parc national du Mercantour, se retrouver en immersion sur le territoire de la meute historique de la Vésubie-Tinée, randonner en montagne sur les secteurs de présence avérée du loup, découvrir les vallées du Boréon et de la Madone de Fenestre et leurs panoramas exceptionnels, découvrir les indices de
présence, observer les chamois, bouquetins et mouflons. Visite du Parc alpha, soirée film et discussion autour du dossier loup.

Hébergement 3 nuits en gite – chambre double ou triple – En plein cœur du village de Saint Martin de Vésubie, à proximité des commerces et restaurants, maison du parc et office de tourisme.

Séjour en partenariat avec Pierre Peyret, accompagnateur en montagne et vice-président de FERUS (site web Les Chemins de Pierre).

Lire la suite

Mortalité des loups - 2020

En 2020, malgré les mises en garde des scientifiques et l’opposition des citoyens, les pouvoirs publics autorisent de nouveau l’abattage de 90-100 loups, soit 17-19 % de la population de loups estimée (toutes les infos dont l’avis de FERUS, l’avis défavorable du CNPN, etc. ==>> ICI).

A ce jour, 79 loups ont été décomptés du plafond 2020.

En 2019, 98 loups ont été décomptés du plafond des 100 loups à abattre ==>> ICI.

Pour rappel, le loup est classé vulnérable sur la liste rouge des espèces menacées en France (UICN).

Lire la suite

Une queue de loup en cadeau : nous demandons des précisions au procureur de la République

Photo Anthony Kohler

Mise à jour du 18 septembre 2020 :  le président du département des Hautes-Alpes Jean-Marie Bernard comparaitra le 8 décembre prochain pour détention, transport et cession d’une partie d’une espèce protégée.  Il encourt jusqu’à un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende.

Mise à jour du 28 février 2020 : le procureur de la République a répondu à notre courrier et nous a indiqué qu’une enquête avait été diligentée

Communiqué de presse de l’association FERUS, 25 février 2020

 Pour le départ de la préfète Cécile Bigot-Dekeyzer, le président du Département des Hautes-Alpes Jean-Marie Bernard n’a rien trouvé de mieux à faire que de lui offrir…une queue de loup.

Un « clin d’oeil », selon ses termes, que nous trouvons de très mauvais goût. Nous ne pouvons qu’être étonnés, voire atterrés, de voir cette pratique d’un autre âge dans un pays développé au 21ème siècle. Comment un élu de la République peut-il à ce point mépriser une espèce protégée et menacée ? N’est-il pas au courant de l’actuelle grave crise de la biodiversité ?

Lire la suite

L'Echo des Tanières n° 51 : au moins 5 portées et 10 oursons en 2020

Ourse et ses deux oursons de l’année, Melles (Ariège), août 2020. Photo OFB

L’Écho des tanières n° 51/ janvier – août 2020, le bulletin du Réseau Ours Brun, vient de paraître (à télécharger ICI) avec le bilan des activités de recherche sur le terrain, la cartographie et les informations diverses de janvier à aôut 2020.

Les photos et vidéos automatiques de cette période viennent également d’être diffusées sur la chaîne Youtube de l’ONCFS (ci-dessous).

En bref :
L’aire de répartition s’étend de la vallée d’Aspe (64) à l’ouest, versant français, jusqu’à la vallée de l’Oriège à l’est. Les croisements des données avec nos partenaires espagnoles permettent à ce jour de dénombrer au moins 5 portées dans les Pyrénées
centrales, soit 10 oursons de l’année (2 portées de 3 oursons, 1 portées de 2 oursons et 2 portées de 1 ourson). Cette période a également été marquée par la mort de deux ours : l’ours Cachou dans le Val d’Aran et un jeune mâle tué par balle à Ustou. Du fait des enquêtes
judiciaires en cours, aucune autre information n’est disponible actuellement. Dans les Pyrénées occidentales, nous avons pu constater l’arrêt des colliers GPS des deux femelles Sorita et Claverina suite à l’épuisement des batteries. Les deux  colliers s’ouvriront dans tous les cas automatiquement fin 2021.

 

Lire la suite

Décod'Ours : nous démontons les fausses informations véhiculées dans les médias

FERUS et Pays de l’Ours-ADET ont lancé l’opération Décod’ours, dont le but est de démonter les fausses informations véhiculées dans les médias par les opposants à l’ours.

Décod’Ours n° 18

Article décodé : La guerre de l’ours (Paris Match, 19 juillet 2020).

Extraits :

  • « L’an dernier, sur l’estive, on a perdu 100 brebis. L’ours tue le pastoralisme», confie Philippe Perisse. » FAUX ! En 2019, 18 bêtes mortes sur cette estive pour lesquelles « la responsabilité de l’ours ne peut être écartée » (Sources : données DDT09). Le reste est de la mortalité en estive mise sur le dos de l’ours par cet éleveur qui est potentiellement en conflit d’intérêt : l’ours, actuellement seul prédateur protégé sur cette commune, est la seule cause de mortalité pouvant être légalement indemnisée.
  • « Il sait que les ours sont nombreux ici. Une cinquantaine, d’après les autorités. » FAUX ! 52 ours repérés dans toutes les Pyrénées en 2019. Il ne peut y en avoir une cinquantaine dans le secteur de Pouilh.

Lire la suite

Tirs de loups : les dommages collatéraux

Le louveteau erratique de Valberg

Mise à jour du 29 août 2020 :

Excellente nouvelle, le louveteau de Valberg a été relâché début août dans les Alpes ! FERUS salue cette décision des pouvoirs publics, c’est un animal sauvage et sa place est dans la nature. C’est la première fois que l’Etat français a le courage de relâcher un loup secouru. L’animal a été soigné et son comportement (crainte de l’homme et non agressivité) a permis ce relâcher. Il a été équipé d’un collier émetteur : les données indiquent qu’il se porte bien et n’a predaté aucun troupeau domestique. Longue vie à lui.

NB : FERUS rappelle que l’errance de ce louveteau est probablement due à la politique intensive de tirs de loups orchestrée par l’Etat français. Pour dire NON aux nouveaux tirs de loups ==>> AGIR ICI.

Lire la suite

Pourquoi + de rencontres ours – bergers en 2020 ?

Photo Anthony Kohler

Communiqué FERUS – Pays de l’ours-Adet, 26 août 2020

Les associations appellent à la prudence quant aux circonstances et à l’interprétation d’une charge qu’aurait fait une ourse suitée face à un berger qui tentait de lui faire peur sur l’estive d’Ourdouas (Ariège).

Il y a quelques semaines déjà, la prétendue attaque d’une bergère médiatisée par les responsables agricoles opposés à l’ours s’était avérée très exagérée et il est regrettable que l’Etat laisse se propager de fausses informations sans rétablir la réalité des faits.

Lire la suite

APPEL à tous les usagers de la montagne en zones à ours

L’ours abattu en Ariège en juin 2020

APPEL à tous les usagers de la montagne en zones à ours

Vigilance, Vigie Ours, soyons attentifs pour les ours dans les Pyrénées

Un ours a été tué par balles en juin dernier en Ariège. Il s’agit d’un acte illégal. L’ours en France est une espèce protégée en danger critique d’extinction. Nous avons de sérieux indices qui font craindre que les tentatives de destruction de l’ours continuent, et tout particulièrement en Ariège. 84% des Français soutiennent le maintien d’une population d’ours dans les Pyrénées.

Mobilisons nous !

FERUS lance donc un nouvel appel à tous les usagers de la montagne sur les secteurs susceptibles d’être fréquentés par les ours : « A l’occasion de vos sorties terrain, soyez vigilants, attentifs et à la recherche de tout indice qui peut faire penser à une action de braconnage d’ours (carcasses, pots de miel remplis de verres pilés, agitation inquiétante sur un secteur de présence de l’ours…) ».

Amis montagnards, usagers des Pyrénées, simples visiteurs, vous pouvez nous faire remonter tout signe suspect ou autre à l’adresse vigie@ferus.org ou par téléphone 06 46 62 19 47.

Lire la suite

Violences à Tende : le témoignage d'une habitante de la vallée de la Roya

Photo Nadège Haessig

FERUS publie aujourd’hui le témoignage d’une habitante qui a assisté ce 2 août au désolant spectacle anti-loup de Tende (Alpes-Maritimes). Le communiqué FERUS, Jean-Michel Bertrand (réalisateur) et Jean-Pierre Bailly (producteur) ==>> ICI.

« Spectacle de haine au cinéma de Tende
Dimanche 2 août, une affiche m’invitait à voir, au cinéma de Tende, un film intitulé « Marche avec les loups », en présence du réalisateur, celui-là même qui a signé, il y a une paire d’années, « La vallée des loups », que j’avais beaucoup appréciée, en tant qu’amoureuse des grands espaces et des animaux sauvages.
Alors, je suis montée à Tende avec deux amis, juste pour voir ce film, et me remplir la tête d’images tout aussi sauvages, surtout en cette époque de contraintes.
Mais en arrivant devant le cinéma, je découvre, comme d’autres spectateurs, une pancarte de bois, suspendue en hauteur et à

Lire la suite