Dernières nouvelles des ours de l'année

Un ours en Ariège (novembre 2017). Photo ONCFS

L’Écho des tanières n° 40, le bulletin mensuel du Réseau Ours Brun, vient de paraître (à télécharger ci-contre) avec le bilan des activités de recherche sur le terrain, la cartographie et les informations diverses du mois de novembre 2017.

Les photos et vidéos automatiques de novembre 2017 viennent également d’être diffusées sur la chaîne Youtube de l’ONCFS (ci-dessous).

Extrait :

Le faible nombre d’indices collectés suggèrent que les ours ont fortement diminué leur niveau d’activité ce mois-ci. Cette baisse d’activité précoce pourrait s’expliquer par les premières neiges et chutes des températures en novembre, ainsi que par la faible disponibilité en nourriture (notamment fruits secs), qui pourraient les avoir poussés à entrer plus tôt en tanière.

Lire la suite

Les loups en France sont bien des vrais loups

Loup italien © V.Vignon

Loup de lignée italienne © V.Vignon

Mise à jour du 1er décembre 2017 : note de l’ONCFS quant à la conférence de presse des anti-loups du 22 novembre dernier et des résultats présentés par la laboratoire ForGen =>> ICI

Publication originale du 18 septembre 2017, mise à jour le 21 novembre 2017

Les opposants aux loups ne cessent de chercher des moyens afin de faire tuer toujours plus de loups : loups qui auraient été réintroduits clandestinement, loups en surnombre, etc. Dernier exemple en date : les loups en France ne seraient pas des vrais loups mais des hybrides (croisements avec des chiens domestiques), une pseudo affirmation clamée par José Bové en tête. Ce 13 septembre 2017, l’ONCFS a rendu ses conclusions sur le sujet. A partir de 228 échantillons (fèces, poils, urine) analysés, 130 individus ont été identifiés :

« – 120 sont des loups, tous de lignée génétique italienne ;
– 2 ont des signatures génétiques qui correspondraient à des hybrides de 1ère génération ;
– 8 ont des signatures génétiques qui correspondraient à une hybridation plus ancienne.

Lire la suite

Les associations environnementales ne participeront pas aux Etats Généraux de l'opposition à l'ours

Ours en Ariège (2013). Photo ONCFS

Coordination Cap Ours, communiqué du 8 décembre 2017

Les associations environnementales ne participeront pas aux Etats Généraux de l’opposition à l’ours

Les associations environnementales, y compris celles qui ont été invitées pour donner une illusion d’ouverture, ne participeront pas au simulacre de dialogue baptisé « Etats Généraux du Pastoralisme » organisé samedi 9 décembre par le Conseil Départemental et la Chambre d’Agriculture de l’Ariège.

Nous sommes et restons attachés au dialogue et à la concertation, mais les conditions ne sont là absolument pas réunies pour espérer un travail objectif, constructif et respectueux des positions de chacun.

Lire la suite

Les ours, les loups et les lynx ont besoin de vous !

Les ours, les loups et les lynx comptent sur vous

Appel à dons

Si les prédateurs vous intéressent, si vous partagez notre passion et nos objectifs, si vous désirez prendre part à nos efforts pour la préservation et la réhabilitation des ours, des loups et des lynx en France, soutenez FERUS !

  • Rapide et pratique : pour faire un don en ligne, rendez-vous sur le site — >Hello Asso
  • Vous pouvez aussi remplir ce formulaire de don –> formulaire de don FERUS (ou le recopier sur papier simple ou vous le faire envoyer sur simple demande).
  • Ou envoyer un chèque établi à l’ordre de FERUS et à renvoyer à –> FERUS, BP 80 114, 13718 Allauch cedex.

Un reçu fiscal vous sera envoyé

66 % de votre don sera déductible de votre impôt 2018 dans la limite de 20 % de votre revenu imposable :

tableau déduction fiscale

Lire la suite

Loups tués en France pour la période 2017-2018

louve-abattue-alpes

Louve abattue à Bouvantes dans la Drôme en 2004. C’est le premier loup tué par les pouvoirs publics en France. Photo ONCFS

loup cible MB noir et blancUn arrêté interministériel autorise le tir de 40 loups du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018. L’arrêté et notre réaction ==> ICI. A ce jour, 34 loups ont déjà été abattus + un loup braconné soit 35 loups décomptés du plafond. .
Participez à la campagne #SOSLoups pour dire NON à cet abattage massif inutile ==> ICI.

Loups tués par tirs dans le cadre d’autorisations préfectorales :

  • 1er décembre (Alpes-de-Haute-Provence) : un loup  abattu en tir de défense à Bayons. 34
  • 9 novembre (Hautes-Alpes) : un loup mâle adulte abattu en tir de défense à Châteauroux. 33
  • 1er novembre (Hautes-Alpes) : une louve adulte abattue par un chasseur en tir de défense à Cervières. 32
  • Nuit du 25 au 26 octobre (Alpes-Maritimes) : 1 loup mâle adulte abattu dans le cadre d’un tir de défense renforcé par la brigade loup à Isola. 31

Lire la suite

Catalogne : les dommages causés par les prédateurs réduits au minimum

Ours en Catalogne (Pallars Sobirà) en 2016

Les dégâts occasionnés par les ours, les vautours et autres espèces protégées se sont réduits pratiquement au minimum ces dernières années en Catalogne (Espagne) du fait essentiellement des mesures de protection et, dans une moindre mesure, du fait d’une meilleure attribution (des origines) des prétendues attaques. Si, en 2009, les pouvoirs publics catalans avaient payé 97 000 euros d’indemnisation pour 123 dommages, en 2015 (année la plus récente pour laquelle les chiffres sont disponibles), la somme s’est réduite à 2700 euros pour seulement 18 dommages.

Ricard Casanovas, chef du service de la faune et la flore, a souligné que ces résultats ont été obtenus alors que les populations d’ours et de vautours ont notablement augmenté. Ces deux espèces monopolisent la quasi totalité des dégâts indemnisés par la Généralité de Catalogne entre 2009 et 2015. On estime qu’il y a actuellement 40 ours sur les deux versants des Pyrénées centrales et plus d’un millier de couples de vautours.

Lire la suite

L'ONCFS répond aux anti-loups dénicheurs d'hybrides

Photo Serge Montagnon

Le nouveau credo des anti-loups : faire croire qu’il y a une surpopulation d’hybrides en France. La semaine dernière, ils ont carrément organisé une conférence de presse avec la venue du laboratoire allemand ForGen pour le « prouver ». Les « résultats » de leurs échantillons montrent que les individus analysés sont tous des hybrides, « de lignée non-italienne » tant qu’à faire ! Une vraie fumisterie.

L’ONCFS, qui a publié en septembre dernier un rapport montrant justement qu’il n’y avait pas de problème d’hybridation chez les loups en France, vient de diffuser une note édifiante sur la conférence de presse des anti-loups et les lacunes du laboratoire allemand. L’ONCFS se dit d’abord « étonné » de ces résultats, puis se dit « extrêmement confiant dans les résultats fournis par Antagène (le laboratoire qui analyse les échantillons de l’ONCFS) » et qu’il va « organiser une rencontre afin que les deux laboratoires, ForGen et Antagène, puissent confronter leurs résultats et mieux comprendre les divergences ». Si on ne devait retenir qu’une chose de cette note de l’ONCFS, ça serait cette conclusion simple et efficace :

 » Il subsiste de nombreuses approximations, même sur le plan technique et scientifique. Nous tâcherons de les lever avec l’aide des laboratoires prestataires, de part et d’autre. Cependant, cette étude se place davantage sur le plan politique de remise en cause de l’Etat, et de l’ONCFS en particulier. »

A bon entendeur !

==>> Note de l’ONCFS, novembre 2017.

 

Ludres, le 1er décembre : retour du loup en plaine, quelle cohabitation avec les hommes ?

Ce vendredi 1er décembre à Ludres (Meurthe-et-Moselle), 20h30, salle Charcot (à proximité du stade du Bon Curé) :

Conférence « Retour du loup en plaine : quelle cohabitation avec les hommes ? » par Ghislaine et Benoît Gille (éleveurs) et Philippe Russo (FERUS). Organisée par l’association « Sauvons nos coteaux de Ludres ».

Les loups, déjà présents dans les montagnes françaises depuis les années 1990, commencent à réapparaître naturellement dans les plaines depuis 2014. Ces canidés participent à l’équilibre de la nature et régulent les espèces. Les hommes et l’étalement urbain ont envahi leur territoire. Animal opportuniste, le loup se nourrit de grandes proies sauvages mais peut également cibler les élevages. Son image négative, issue des contes, des mythes ainsi que des attaques sur les troupeaux, doit cesser de perdurer afin de rétablir une cohabitation maîtrisée entre les hommes, les éleveurs et les loups.

Lire la suite

34 meutes reproductrices détectées en France

Le Réseau loup de l’ONCFS vient de publier le bilan estival 2017 de la population de loups en France.

On compte désormais 63 ZPP (Zones de Présence Permanente) contre 57 à l’issue de l’hiver 2016-2017. Parmi ces 63 ZPP, 52 sont constituées en meutes ; cet été 2017, la reproduction a été détectée dans 34 d’entre elles.

L’expansion géographique du loup se poursuit mais ne doit pas faire oublier que le loup reste une espèce menacée en France (Liste Rouge de l’UICN) et que les trop nombreux tirs de loups menacent la conservation de l’espèce (expertise collective ONCFS / Muséum National d’Histoire Naturelle, mars 2017). D’ailleurs, malgré les efforts de prospection du Réseau loup, aucune reproduction n’a été détectée dans le Grand Est et en Occitanie, ce qui n’est pas normal vu que le loup est de retour en France depuis 25 ans… 

Lire la suite