Nouvelle liste rouge de l'UICN : l'ours, le loup et le lynx toujours menacés

La liste rouge des espèces menacées en France de l’UICN * vient d’être mise à jour. Huit ans après le premier état des lieux, les données montrent une aggravation de la situation des mammifères : 33 % des espèces terrestres et 32 % des espèces marines apparaissent menacées ou quasi menacées, contre respectivement 23 % et 25 % en 2009. Parmi les 125 espèces de mammifères en France métropolitaine, 17 sont menacés. Le vison d’Europe, dont les effectifs sont en baisse, rejoint la triste catégorie des espèces en « danger critique d’extinction », le plus haut niveau.

Pour les grands prédateurs, il n’y a pas d’amélioration, ils restent menacés. L’ours brun reste « en danger critique d’extinction » (une catégorie où figurent deux autres mammifères : le vison d’Europe et le Rhinolophe de Méhely), le lynx boréal est toujours « en danger  » et le loup gris « vulnérable ». Et pendant ce temps là, l’État français ne lâche toujours pas les nouvelles ourses indispensables, autorise toujours plus de tirs de loups et ne se préoccupe pas le moins du monde de la situation du lynx, notamment dans les Vosges.

Lire la suite

Pyrénées : les dernières nouvelles des ours

L’ourse Hvala à Melles en septembre 2017

L’Écho des tanières n° 39, le bulletin mensuel du Réseau Ours Brun, vient de paraître (à télécharger ci-contre) avec le bilan des activités de recherche sur le terrain, la cartographie et les informations diverses du mois d’octobre 2017.

Les photos et vidéos automatiques d’octobre 2017 viennent également d’être diffusées sur la chaîne Youtube de l’ONCFS (ci-dessous).

Extrait :

Le contenu des crottes trouvées confirme la faible production (et donc consommation) de fruits charnus (myrtilles, framboises, sorbes, …) constatée cette année sur l’ensemble des Pyrénées, alors que les ours les consomment généralement en abondance à cette époque. Il semble que les fruits secs (glands, faînes et noisettes) soient également rares en montagne cet automne sur l’ensemble des Pyrénées, alors qu’ils constituent habituellement une ressource alimentaire très prisée et importante pour les ours en cette période d’hyperphagie. L’étude du succès reproducteur des femelles et du taux de survie des jeunes en 2018 devrait nous permettre de vérifier si cette rareté automnale en fruits secs aura pu avoir un impact sur la dynamique de la population l’année suivante, ou si les ours auront réussi à compenser ce manque et constituer ainsi convenablement leurs réserves de graisse avant l’entrée en tanière, en diversifiant leur régime alimentaire (herbe, larves d’insectes, charognes…).

Lire la suite

Merci à Nutrition et Nature d’avoir soutenu Parole d’ours 2017

Parole d'ours 2017 - photo Aurélia Puerta (10)LOGO NUTRITION & NATUREL’entreprise ancrée dans le sud-ouest de la France, dont le siège social est basé en Haute-Garonne, à Revel, a accepté de soutenir notre programme pyrénéen Parole d’ours, en faisant don de repas cuisinés et biscuits, le tout issu de l’agriculture biologique et « vegan », couvrant ainsi une partie des besoins alimentaires des équipes de bénévoles.

Merci également à Julien, adhérent de FERUS et bénévole « redoublant » de notre programme d’information sur l’ours, qui a permis de mettre en contact début 2017 l’entreprise et notre association.

Nous vous rappelons qu’aura lieu ce dimanche 29 octobre, 18h30, à Borce (64) en Vallée d’Aspe, dans les Pyrénées Atlantiques :

Une conférence-débat, animée par FERUS, en partenariat avec Parc’Ours, sur les 10 éditions de Parole d’ours : « L’acceptation sociale autour de la problématique de l’ours dans les Pyrénées ».

Lire la suite

Emmanuel MACRON doit autoriser des lâchers d'ourses dans les Pyrénées, il s'y est engagé !

ourse ourson melles oncfs

Une ourse et son ourson dans les Pyrénées en 2017. Photo ONCFS / Equipe Ours

Communiqué de presse des associations FERUS, FIEP, Pays de l’Ours-Adet, 26 octobre 2017

Emmanuel MACRON doit autoriser des lâchers d’ourses dans les Pyrénées, il s’y est engagé !

Si Emmanuel MACRON veut vraiment faire du respect de ses engagements une marque de fabrique de son mandat présidentiel, il doit autoriser le lâcher d’ourses dans les Pyrénées dès 2018.
Il s’y est en effet engagé, à plusieurs reprises, comme le montrent ses propos issus de son propre site de campagne :

Emmanuel Macron : « on ne peut pas donner des leçons sur la biodiversité … si nous, on est infichus de vivre avec quelques loups, quelques lynx, quelques ours.”
Pascal Canfin : …  » est-ce que, sous votre quinquennat, il y a la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées ? »
Emmanuel Macron : « Il y a une réintroduction harmonieuse, discutée » … « … je suis pour le réintroduire parce que je suis pour la biodiversité … ».

Lire la suite

Conférence-Débat sur les 10 éditions de Parole d’ours

Affiche Conférence 10 éditions de Parole d'ours- Borce312_bigL’association Ferus, en partenariat avec Parc’Ours, vous invite à venir assister à une « conférence-débat » sur les 10 éditions de Parole d’ours de 2008 à 2017 :

« L’acceptation sociale autour de la problématique de l’ours dans les Pyrénées »

Une occasion pour vous présenter l’évolution des mentalités observée et mesurée sur le terrain dans les Pyrénées, depuis 2008, via notre programme Parole d’ours et proposer ainsi un « retour » de cette action auprès de la population locale et des acteurs du territoire, qui contribuent à la diffusion de l’information depuis les débuts.

Entrée libre !

Dimanche 29 octobre à Borce (64), à la Maison pour tous, à 18h30

Pour plus d’informations : oursferus@gmail.com / 06 46 62 19 47

Dossier de presse Parole d’ours 2008-2017 => lien

Du poison pour les ours : appel à la mobilisation citoyenne !

ours empoisonné

Ours empoisonné (archives)

Communiqué de presse des associations FERUS, FNE Hautes-Pyrénées, Association Nature Comminges, FNE Midi-Pyrénées, CIAPP, Nature Midi-Pyrénées, Altaïr Nature

Après les incitations à tuer les ours en Ariège, des pots « poison ours » ont été trouvés en montagne dans les Hautes-Pyrénées. Canular ou danger réel, nous réitérons notre appel à la mobilisation citoyenne :

APPEL à tous les usagers de la montagne en zones à ours

Vigie, Vigie Ours, soyons vigilants pour les ours dans les Pyrénées

En complément des actions de l’ONCFS pour assurer la sécurité de cette espèce menacée et donc protégée, nos associations mobilisent autour de l’action Vigie Ours.

Nous lançons un appel à tous les utilisateurs de la montagne sur les secteurs susceptibles d’être fréquentés par les ours : « A l’occasion de vos sorties terrain, soyez vigilants, attentifs et à la recherche de tout indice qui peut faire penser à une action de braconnage d’ours (carcasses, pots de miel remplis de verres pilés, agitation inquiétante sur un secteur de présence de l’ours…) ».

Lire la suite

Parole d’ours 2017 : 10 éditions pour informer et « prendre la température »

Affiche Conférence 10 éditions de Parole d'ours- ArbasCommuniqué de presse Ferus du 18 octobre 2017logo ferus.fr

Parole d’ours 2017 : 10 éditions pour informer et « prendre la température »

Un bilan, des conférences !

2008-2017 : 10 éditions de Parole d’ours au plus près de la population pyrénéenne et des gens de passage pour informer et « prendre la température » au sujet de l’acceptation sociale de l’ours.

10445 personnes interrogées depuis 2008 – plus d’un million de brochures informatives et objectives diffusées sur l’ensemble des Pyrénées en 10 éditions.

Au fil des années, le programme « Parole d’ours » a pu mettre en évidence l’évolution graduelle des mentalités sur le terrain :

Victimes, nous aussi, de la propagande anti-ours, notre appréhension initiale a été définitivement balayée dès les premiers jours de la 1ère édition du programme par un excellent accueil sur le terrain, jamais démenti depuis. Chaque été, nous avons ainsi réussi à déjouer les tentatives de censure d’une minorité d’opposants tentant à tout prix de faire de l’ours un sujet brûlant voire tabou dont il ne fallait parler que pour le condamner.

Lire la suite

Présence de l'ours en Pyrénées occidentales : ALERTE ROUGE

Cannellito_13juin2015_Luz65_ONCFS

Cannellito en juin 2015 dans les Hautes-Pyrénées. Photo ONCFS

Communiqué de presse de l’association FERUS, vendredi 13 octobre 2017

Présence de l’ours en Pyrénées occidentales : ALERTE ROUGE

L’ours Cannellito, né en 2004 de la dernière ourse de souche pyrénéenne, a quitté son fief d’origine pour se rapprocher des femelles (présentes uniquement en Pyrénées centrales). L’ours Néré a suivi son fils. A ce rythme, il est fort probable que le mandat présidentiel d’Emmanuel Macron accompagne la fin de l’ours en Pyrénées occidentales.

Près d’un tiers de l’aire de répartition (Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées ouest) de la population d’ours n’est constituée depuis 13 ans que de deux ours mâles ; cette année, ils s’en sont allés dans le Luchonnais pour tenter de rencontrer des femelles.

Néré est revenu mais Cannellito semble rester loin de ses terres d’origine. Ainsi va la vie d’un ours abandonné par les Ministres et Présidents successifs.

Pendant ce temps, un jeune ours des Pyrénées centrales est venu prospecter le territoire abandonné par Cannellito. Pour combien de temps ? Les femelles ne viendront pas aussi loin.

La fin de l’ours en Pyrénées occidentales est programmée. Seule une décision rapide des représentants de l’État jusqu’au plus haut niveau peut sauver cette espèce.

Lire la suite

Pyrénées : une quatrième portée d'oursons confirmée pour 2017 et Cannellito vivant !

2 oursons seix ariège

Une ourse et ses 2 oursons de l’année en Ariège en septembre 2017

écho des tanières 38L’Écho des tanières n° 38, le bulletin mensuel du Réseau Ours Brun, vient de paraître (à télécharger ci-contre) avec le bilan des activités de recherche sur le terrain, la cartographie et les informations diverses du mois de septembre 2017.

Les photos et vidéos automatiques de septembre 2017 viennent également d’être diffusées sur la chaîne Youtube de l’ONCFS (ci-dessous).

En bref :

Les photos-vidéos automatiques relevées en septembre semble confirmer une quatrième portée de l’année. D’autre part, suite aux premiers résultats des analyses génétiques : « Contrairement aux années précédentes, Cannellito (le fils de l’ourse Cannelle NDLR) a été détecté, en avril-mai-juin, sur la partie est des Hautes-Pyrénées et sur la partie ouest de la Haute-Garonne, ce qui pourrait expliquer sa non-détection dans les Pyrénées occidentales depuis juillet 2016. Des échantillons de poils de Néré ont aussi été trouvés sur Luchon, sur le même piège à poils utilisé par Cannellito 10 jours plus tard. A l’inverse, Rodri, qui avait été identifié 1 fois dans la partie est des Hautes-Pyrénées en octobre 2016, a été détecté 2 fois, en juin et août 2017, sur Estaing (65), zone jusqu’alors utilisée par Cannellito. Ces résultats, qui méritent d’être confirmés, montrent des échanges de mâles entre les 2 noyaux alors que les femelles restent sur le noyau central, les jeunes ourses s’installant à proximité de leur mère. En septembre 2017, une piste de grand mâle adulte a été trouvée sur Etsaut (64) ».

Lire la suite