Mort de Cachou : il y a maintenant deux ours à remplacer dans les Pyrénées

L’ours Cachou, découvert mort le 9 avril 2020 dans le Val d’Aran

Communiqué des associations de CAP – Ours Coordination Associative Pyrénéenne pour l’Ours – Pyrénées, Pays des Hommes, Pays des Ours – le 23 novembre 2020

Selon nos informations, un agent de l’Environnement du Val d’Aran, chargé du suivi des ours, vient d’être inculpé pour trois chefs d’accusation, dont l’empoisonnement de l’ours Cachou, découvert mort en avril dernier. On ne peut que saluer l’aboutissement de cette enquête en Catalogne, alors que les sanctions des exactions des anti-ours en France restent lettre morte.

La mort de Cachou du fait de l’homme se confirme donc, loin de l’explication d’un décès par combat entre mâles, trop rapidement avancée par les autorités aranaises.

Lire la suite

L’Écho des Tanières n° 52 : six portées d'oursons en 2020

Sorita à Laruns, Pyrénées-Atlantiques, septembre 2020. Photo ROB

L’Écho des tanières n° 52/ septembre – octobre 2020, le bulletin du Réseau Ours Brun, vient de paraître (à télécharger ICI) avec le bilan des activités de recherche sur le terrain, la cartographie et les informations diverses de septembre-octobre 2020.

Les photos et vidéos automatiques de cette période viennent également d’être diffusées sur la chaîne Youtube de l’ONCFS (ci-dessous).

En bref :
Les indices détectés s’étendent de la vallée d’Aspe (64) à l’ouest, jusqu’à la vallée d’Auzat à l’est. Dans la vidéo ci-dessous, vous
retrouverez notamment les photos de la première portée détectée en Haute Ariège depuis les premières réintroductions dans les Pyrénées centrales (ourse suitée d’un ourson de l’année (sur la commune d’Auzat). Les premiers résultats de la génétique de

Lire la suite

Connaîtrons-nous un jour le vrai bilan des dégâts d’ours dans les Pyrénées … ?

Photo Anthony Kohler

Communiqué des associations de CAP – Ours Coordination Associative Pyrénéenne pour l’Ours – Pyrénées, Pays des Hommes, Pays des Ours – le 16 novembre 2020

Nos associations ont récemment découvert une version corrigée du bilan 2019 des dégâts d’ours dans les Pyrénées qui n’a curieusement pas été rendue publique …

Alors que la version initiale, diffusée et relayée largement le 7 avril 2020, annonçait sans nuance « Au total, 1 173 animaux et 36 ruches ont été imputés directement à l’ours », la nouvelle version du 15 mai est beaucoup plus modérée et prudente : « C’est donc 562 animaux et 36 ruches qui ont été indemnisés lorsque l’ours est ou semble responsable du dommage … » auxquels s’ajoutent, sans en préciser le statut, des animaux indemnisés suite à des dérochements (= chutes de bétail dans des barres rocheuses).

Lire la suite

Nouveauté boutique : Rencontres sauvages - Voyage naturaliste au pays des ours

Rencontres sauvages – Voyage naturaliste au pays des ours

Jean-Paul Thévenin

L’auteur cite volontiers l’écrivain, artiste et naturaliste Robert Hainard, pour expliquer d’où lui vient la passion de l’ours.  Dans ces pages, il décrit minutieusement les heures passées à l’affût, les rencontres, ainsi que le mode de vie ursin, de l’habitat à l’alimentation, tout en balayant les stéréotypes concernant ce plantigrade.

Jean-Paul Thévenin a consacré trente ans à l’observation des ours bruns. « L’espoir de rencontrer ou d’apercevoir des animaux sauvages est un puissant moteur qui pousse à se lever tôt », écrit-il. Entre récit de voyage et reportage, son livre narre une véritable quête, celle d’un animal qui l’a toujours fasciné : l’ours. Revendiquant l’héritage du peintre, poète et naturaliste Robert Hainard, l’auteur décrit minutieusement les heures passées à l’affût ainsi que le mode de vie ursin, habitat, répartition géographique, reproduction et alimentation, tout en balayant les stéréotypes concernant ce plantigrade. Ce livre est également le témoignage de rencontres, avec les ours, tout d’abord, mais aussi avec les populations rurales qui partagent leur espace, et plaide pour le respect de l’ours et de son milieu naturel.

Lire la suite

La Gazette des grands prédateurs n° 77 (octobre 2020)

La Gazette des Grands Prédateurs n° 77, octobre 2020

Édito

Je me souviens

Je me souviens du jour où j’ai appris officiellement le retour du loup dans notre pays, en ouvrant un magazine nature, j’avais 18 ans, je n’en croyais pas mes yeux. Malgré le conditionnement que j’avais subi avec ma génération (comme pour celles qui m’ont précédé), au rythme des contes pour enfants qui diabolisent l’animal depuis des siècles, j’ai toujours été fasciné par Canis lupus, symbole ultime du sauvage, dans un monde toujours plus artificiel.

Lire la suite

Hautes-Pyrénées : à la demande des associations, le Préfet renonce à l’effarouchement de l’ours Goiat

L’ours Goiat

Communiqué, 29 octobre 2020

Hautes-Pyrénées : A la demande des associations, le Préfet renonce à l’effarouchement de l’ours Goiat

Suite au recours gracieux déposé par les associations de protection de la nature et de l’environnement, le Préfet des Hautes-Pyrénées a décidé d’abroger les arrêtés autorisant l’effarouchement renforcé de l’ours « Goiat ».

Dans ce recours, nous exposions les raisons pour lesquelles cette autorisation d’effaroucher Goiat n’était ni justifiée ni conforme au droit, et nous informions le Préfet de notre intention de saisir le Tribunal Administratif s’il ne revenait pas sur cette décision.

Lire la suite

Ourses Claverina et Sorita : 2 ans déjà ! Le temps d'un premier bilan

Sorita dans les Pyrénées. Photo FIEP

Communiqué de FERUS, 4 octobre 2020  

Claverina et Sorita, deux ourses slovènes, ont été lâchées les 4 et 5 octobre 2018 sur le sol béarnais.

Quel bilan pouvons-nous dresser rétrospectivement de cette opération ?

  • Une valeur inestimable : ce fut le retour des ourses en Béarn où il ne restait plus que des mâles depuis 14 ans.

  • Maintien du savoir-faire béarnais en matière de pastoralisme : une protection et une conduite des troupeaux adaptées au plantigrade et minimisant les pertes par prédation.

  • Peu de dégâts dus à l’ours. Ces ourses se sont révélées très peu prédatrices. Le maintien des pertes en Béarn à un niveau très bas montre la voie à suivre en matière de gestion des protections et de conduite des troupeaux.

Lire la suite

L'Echo des Tanières n° 51 : au moins 5 portées et 10 oursons en 2020

Ourse et ses deux oursons de l’année, Melles (Ariège), août 2020. Photo OFB

L’Écho des tanières n° 51/ janvier – août 2020, le bulletin du Réseau Ours Brun, vient de paraître (à télécharger ICI) avec le bilan des activités de recherche sur le terrain, la cartographie et les informations diverses de janvier à aôut 2020.

Les photos et vidéos automatiques de cette période viennent également d’être diffusées sur la chaîne Youtube de l’ONCFS (ci-dessous).

En bref :
L’aire de répartition s’étend de la vallée d’Aspe (64) à l’ouest, versant français, jusqu’à la vallée de l’Oriège à l’est. Les croisements des données avec les partenaires espagnoles permettent à ce jour de dénombrer au moins 5 portées dans les Pyrénées centrales, soit 10 oursons de l’année (2 portées de 3 oursons, 1 portées de 2 oursons et 2 portées de 1 ourson). Cette période a également été marquée par la mort de deux ours : l’ours Cachou dans le Val d’Aran et un jeune mâle tué par balle à Ustou. Du fait des enquêtes judiciaires en cours, aucune autre information n’est disponible actuellement. Dans les Pyrénées occidentales, il a été constaté l’arrêt des colliers GPS des deux femelles Sorita et Claverina suite à l’épuisement des batteries. Les deux  colliers s’ouvriront dans tous les cas automatiquement fin 2021.

 

Lire la suite

Décod'Ours : nous démontons les fausses informations véhiculées dans les médias

FERUS et Pays de l’Ours-ADET ont lancé l’opération Décod’ours, dont le but est de démonter les fausses informations véhiculées dans les médias par les opposants à l’ours.

Décod’Ours n° 18

Article décodé : La guerre de l’ours (Paris Match, 19 juillet 2020).

Extraits :

  • « L’an dernier, sur l’estive, on a perdu 100 brebis. L’ours tue le pastoralisme», confie Philippe Perisse. » FAUX ! En 2019, 18 bêtes mortes sur cette estive pour lesquelles « la responsabilité de l’ours ne peut être écartée » (Sources : données DDT09). Le reste est de la mortalité en estive mise sur le dos de l’ours par cet éleveur qui est potentiellement en conflit d’intérêt : l’ours, actuellement seul prédateur protégé sur cette commune, est la seule cause de mortalité pouvant être légalement indemnisée.
  • « Il sait que les ours sont nombreux ici. Une cinquantaine, d’après les autorités. » FAUX ! 52 ours repérés dans toutes les Pyrénées en 2019. Il ne peut y en avoir une cinquantaine dans le secteur de Pouilh.

Lire la suite