Mortalité des loups - 2019

Début 2019, les pouvoirs publics ont autorisé l’abattage de 43 nouveaux loups (voir note technique de la DREAL Auvergne-Rhone-Alpes). Un chiffre qui vient d’être ré-évalué le 7 juin avec la nouvelle estimation de loups : 530 soit 53 loups pouvant être abattus. Dans quelques semaines, le plafond sera rehaussé à 17-19 % de la population soit 90-100 loups… Une consultation publique vient de se terminer pour dire NON à ce projet ==>> ICI.  En 2018, 51 loups (47 loups abattus et 4 cas de braconnage) ont été décomptés du plafond et FERUS a porté plainte auprès de la Commission Européenne.

==>> Ce que nous contestons

A ce jour,  45 loups sont décomptés du plafond de 53.

Lire la suite

La conservation du loup en plaine lorraine

2 pétitions à signer :

Vous pouvez également exprimer au préfet de Meurthe-et-Moselle votre opposition, avec courtoisie, au tir de ce loup en lui écrivant ==>> ICI.

Communiqué de presse ASPA Vosges / Groupe d’Études des Mammifères de Lorraine (GEML) / FERUS / Flore 54 / Association de Sauvegarde et de Promotion de la Forêt de Haye

La conservation du loup en plaine lorraine

Depuis son retour en Lorraine, le Loup dit de la plaine, spontanément installé dans la plaine lorraine aux frontières des Vosges, de la Meurthe-et-Moselle et de la Meuse ne semble pas être bienvenu dans notre région. La presse régionale se fait l’écho des attaques aux troupeaux de moutons et des difficultés des éleveurs à survivre face à cette menace. Les pouvoirs publics et les médias présentent ce loup comme « anormal« , du fait de ses attaques et des dégâts qu’il commet.

Pourtant, à notre connaissance, aucune étude scientifique n’a été menée pour comprendre le comportement prédateur de cet animal et en limiter les effets. Ce loup évolue dans un contexte particulier (milieu de plaine, grandes forêts giboyeuses, divers dérangements de la faune, …), et fait face à multitude de troupeaux de moutons, allant d’une dizaine de têtes à plusieurs centaines. Ces caractéristiques ne se rencontrent pas dans d’autres secteurs habités par les loups en France.

Lire la suite

Comprendre et gérer la proximité loups / humains

Ce texte est la traduction faite par CAP Loup d’un document publié en anglais en mars 2019 sous le titre « Management of bold wolves » (gestion des loups audacieux) par le LCIE (Initiative européenne pour les grands carnivores), un organisme indépendant regroupant des spécialistes du loup.Une synthèse des situations types et des réponses à apporter est donnée dans le tableau du LCIE en fin de document.

Télécharger ==>> ICI.

Document d’origine, en anglais ==>> ICI.

Lire la suite

Premiers louveteaux aux Pays-Bas !

Le couple de loups photographié au printemps

Depuis juillet 2018, une louve est présente dans le Weluve, région forestière au centre des Pays-Bas. En janvier 2019, un mâle a rejoint le secteur. Les deux animaux viennent d’Allemagne.

Les pistes des animaux ensemble ont depuis été découvertes jusqu’à ce qu’un cliché dévoilé le mois dernier les montre côte à côte, sans qu’on sache pour autant si la femme était gravide.

C’est désormais chose faite : une vidéo d’il y a quelques jours montre trois louveteaux.

Ce sont les premiers nés aux Pays-Bas depuis deux siècles. La localisation précise a été tenue secrète.

En images, les trois premiers louveteaux nés aux Pays-Bas depuis deux siècles :

Lire la suite

530 loups en France

Photo Nathalie Masson

Carte de répartition du loup en France (ONCFS)

L’ONCFS vient de publier le bilan hivernal 2018-2019 de la population en France.

En bref :

  • Nouvelle estimation : 530 individus (intervalle entre 477 et 576)
  • 92 Zones de Présence Permanente dont 70 constituées en meutes
  • Toujours aucune meute en dehors des massifs alpins et provençaux

Télécharger le bilan ==>> ICI.

Note de FERUS : les pouvoirs public français ont estimé que 500 loups constituaient un seuil de viabilité contrairement à ce qu’indique l’expertise scientifique ONCFS / Muséum National d’Histoire Naturelle de  2017 (il faudrait 2500 individus mâtures). Ils ont donc décidé d’abattre purement et simplement près de 20 % de la population de loups annuellement, soit 100 loups par an ! Par comparaison, la communauté autonome espagnole de Castille-Leon, pourtant en annexe V de la Directive Habitats-Faune-Flore (donc un statut de protection moindre qu’en France) abat chaque année 80 à 90 de ses 1600 loups. Cherchez l’erreur…

Pour dire NON à ces abattages honteux, nous vous invitons à participer à la consultation publique (jusqu’au 19 juin) ==>> ICI.

Lire la suite

100 loups à tuer : l’État fait décidément fausse route

Communiqué FERUS / ASPAS, 4 juin 2019

100 loups à tuer : l’État fait décidément fausse route

Mardi dernier s’est tenu à Lyon le Groupe National Loup regroupant tous les acteurs du dossier Loup sous la présidence de monsieur le Préfet coordonnateur, en présence des différents acteurs du monde associatif de l’élevage, des espaces protégés, des administrations, de l’Etat et du conseil scientifique.

Au sortir de cette réunion et comme suite aux vifs échanges qui s’y sont tenus, nos ONG souhaitent :

– réaffirmer le statut d’espèce protégée du loup en France

-rappeler que l’objectif à atteindre est bien une cohabitation apaisée en France entre les loups et le pastoralisme.

Au moment où les citoyens indiquent par leurs votes une très forte demande sur l’écologie et les animaux, l’État se trompe de priorité et ne montre aucune vision d’avenir. Nous dénonçons avec vigueur le nouvel arrêté en préparation qui propose de passer de 10/12 % de loups abattus à 17 /19 % par an soit une centaine d’individus pouvant être tués annuellement ! Dans cette nouvelle configuration, et si nous suivons les recommandations de l’expertise du Museum National d’Histoire Naturelle publiée en 2017, l’État va mettre en danger la population. Encore une fois, nous rappelons que l’efficacité des tirs n’est démontrée ni scientifiquement ni sur le terrain et nous appelons tous les citoyens à exprimer leur opposition en prenant part à la consultation publique lancée par ministère de la Transition Ecologique et Solidaire :  http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-d-arrete-portant-experimentation-de-a1960.html *

Lire la suite

Dites NON au tir de 100 loups en France !

Nous vous invitons à participer à la consultation publique (jusqu’au 19 juin 2019) pour dire non aux nouvelles dispositions des pouvoirs publics français concernant le loup :

  • abattage de 17 à 19 % de la population de loups annuellement soit une centaine de loups (38 ont déjà été tués depuis le premier janvier 2019, voir ICI)
  • modalités de tirs de loups encore assouplies (notamment création d’un tir de défense mixte et création d’un cercle zéro et de ZDP (Zone Difficilement Protégeable) où les tirs seront facilités)

Il est PRIMORDIAL que vous donniez votre avis. Le gouvernement français doit savoir que la majorité des Français est toujours en faveur du loup et pour la cohabitation.

Pour participer, déposez votre commentaire en bas de page ==>> ICI

Lire la suite

La lettre d'information InfoLoup n° 27

Photo Morgane Bricard

Tous les deux mois, la DREAL Auvergne Rhône-Alpes publie une lettre d’information sur le loup destinée aux services de l’État et aux acteurs concernés par le loup afin d’apporter un éclairage sur les dispositifs ou les points d’actualité relatifs à ce sujet. Cette lettre est diffusée par les pouvoirs publics et ne reflète en aucun cas les positions de l’association FERUS.

Le dernier numéro, n°27 (mars / avril 2019), vient de paraître ==>> ICI

Au sommaire :

Bilan dommages, loups abattus et loups morts de cause naturelle ou accidentelle

Projets d’expérimentation et de hausse des tirs (FERUS s’exprimera sous peu à ce sujet)

Point sur l’hybridation (son faible taux confirmé)

Lire la suite

Nous recherchons des bénévoles pour la cohabitation loup / élevage

Pour favoriser la cohabitation entre le loup et l’élevage, nous organisons chaque année des chantiers chez des éleveurs partenaires, dans le cadre de notre programme PastoraLoup.

Nous recherchons des bénévoles pour des chantiers de parcs de pâturage :

  • 20-21 mai / 20-21 juin dans le Var (Rians)
  • 12-13 juillet et 17-18 août dans les Alpes-de-Haute-Provence (à une demi-heure au sud de Gap).
  • 3-4 août dans le Trièves (Isère)

Merci !

Contact et infos : eric.vissouze@ferus.org / 06 67 66 13 75

Lire la suite