Suisse : un projet prévoit la régulation des loups et des lynx

Article du Groupe Loup Suisse

Révision de la loi fédérale sur la chasse – Non au démantèlement de la protection des espèces!

Le Parlement modifie la loi fédérale sur la chasse afin que les espèces protégées puissent être abattues rapidement à l’avenir. Il s’agit d’un grave affaiblissement la protection des espèces en Suisse de manière générale, pas seulement pour le loup. Le Groupe Loup Suisse s’y oppose et est prêt à lancer un référendum si la protection des espèces est sensiblement affaiblie!

Le projet de révision de la loi sur la chasse est actuellement au stade des délibérations parlementaires. Les amendements n’ont pas encore été adoptés. Le projet prévoit, entre autres, les modifications suivantes:

Lire la suite

FERUS s'associe à nitsn pour un mobilier en faveur de l'environnement

nitsn vient de créer une gamme de mobilier en faveur de projets environnementaux dont 10 % des ventes seront reversés à trois associations partenaires : Surfrider Foundation Europe, Association Mécènes et Parrains d’Abeilles et… FERUS !

La collection nitsn, ce sont des pièces minimalistes et de qualité : horloges, patères et, en avant-première, fauteuils. Pour les petits budgets, nitsn propose aussi des cartes sérigraphiées à s’offrir ou à envoyer directement à un proche, une petite attention qui soutient de grands projets !

La collection verte avec des griffures d’ours est dédiée à FERUS et ses actions en faveur des grands prédateurs.

C’est le moment de faire plaisir ou de vous faire plaisir tout en soutenant nos actions. Participez à la collecte Kiss Kiss Bank Bank en acquérant le ou les objets de votre choix. En quelques jours, 80 % de l’objectif du projet a déjà été atteint.

Pour participer, c’est ==>> ICI

Lire la suite

Mortalité des loups - 2018

Loup retrouvé mort lors d’une sortie scolaire le 12 janvier 2018. Photo JP Telmon, parc national des Écrins

Les 19 et 20 février dernier ont été publiés le nouveau plan loup 2018-2023 et les arrêtés ministériels permettant l’abattage de 40 loups en 2018.

==>> plan loup 2018-2023

==>> arrêtés du 19 février 2018 (nombre de loups pouvant être abattus et modalités)

=>> l’avis de FERUS

A ce jour, 8 loups sont décomptés du plafond de 40 : 7 loups abattus et un cas de braconnage.

Loups tués par tirs dans le cadre d’autorisations préfectorales :

  • Mai-juin (Alpes-Maritimes) : un loup abattu. Plus d’infos à venir. 7
  • Mai (Savoie) : un loup abattu. Plus d’infos à venir. 6
  • 25 avril (Alpes-Maritimes) : une louve abattue par la brigade loup (TDR). 5
  • 17 avril (Var) : un loup mâle abattu par la brigade loup sur Canjuers (TDR). 4
  • 14 mars (Var) : une louve abattue par la brigade loup sur Canjuers (TDR). 3
  • 21 février (Var) : un loup abattu à Canjuers par la brigade loup (TDR).  2
  • 20 février (Var) : un loup abattu à Canjuers par la brigade loup (TDR).  1

Lire la suite

Soyez bénévole pour le loup cet été !

Parole de loup, programme d’information et de communication sur le loup.

En août 2018, rejoignez les équipes de Parole de Loup !

Votre mission ?

En devenant bénévole « Parole de loup », vous participerez à une action de terrain dont l’objectif est de rappeler que la cohabitation du loup avec l’homme est possible.

Basé sur l’échange, l’écoute et la sensibilisation, ce programme d’écobénévolat a pour objectif d’apporter, aux habitants et aux gens de passage, une information de qualité sur la présence du loup, le choix de sa protection et sa possible cohabitation avec l’Homme, contribuant ainsi à une meilleure acceptation de l’espèce. FERUS souhaite aussi répondre à une forte inquiétude et une peur grandissante de la proximité du loup (bien souvent due à la méconnaissance de cet animal), ou encore sur la présence de chiens de protection en montagne.

En août 2018, l’équipe de Parole de Loup ira à la rencontre des habitants et touristes sur les marchés, fêtes et auprès des commerçants… L’objectif sera de distribuer de nombreuses plaquettes d’informations concernant le loup, mais aussi et surtout, de dialoguer, répondre aux questions et aux inquiétudes, et recueillir le sentiment de chacun au travers notamment d’un questionnaire. Le champ d’action 2018 se situe dans le nord du Vaucluse et le sud de la Drôme.

Lire la suite

Tirs de loups illégaux : trois associations gagnent contre les préfets

Louveteaux abattus à Chichilianne en septembre 2016

Communiqué Aspas, FERUS, One Voice, 29 mai 2018

Ce 24 mai, le Tribunal administratif de Grenoble vient d’annuler l’arrêté du 19 août 2016 du préfet de l’Isère, déclarant ainsi illégal l’abattage des trois loups qui en avait suivi. Après l’affaire de cette louve abattue illégalement dans la Drôme, puis celle des trois loups tirés illégalement en Savoie, une nouvelle fois le tribunal donne raison à l’ASPAS, Ferus et One Voice.
Nos associations demanderont réparation du préjudice écologique subi.

L’arrêté du préfet de l’Isère autorisait l’abattage de 3 loups par « tir de prélèvement renforcé » valable 6 mois, sur les communes de Château-Bernard, Chichilianne, Clelles, Gresse-en-Vercors, Lalley, Le Percy, Saint-Andéol, Saint-Guillaume et de Saint-Maurice-en-Trièves.

Le juge des référés de Grenoble, saisi en urgence en 2016 par nos associations, avait refusé à l’époque de suspendre ce permis de tuer.

Les trois loups « tuables » avaient ainsi rapidement été abattus par des chasseurs. Sur les 3 animaux tués, 2 louveteaux avaient été la cible des tirs.

Le Tribunal administratif suit aujourd’hui notre argumentation

Le juge administratif a rappelé que des battues aux loups ne peuvent pas être autorisées si tout n’a pas été mis en œuvre pour protéger les troupeaux exposés à un risque de prédation. Il existe en effet des moyens de protection des troupeaux ainsi qu’une gradation des tirs que les préfets peuvent autoriser. Les tirs de prélèvement renforcés ne visent à tuer des loups, espèce protégée, qu’en dernier recours, et uniquement si des dégâts persistent malgré la mise en œuvre de tous les moyens de protection et de tirs de défense préalables.

Ces tirs de prélèvement autorisés par le préfet isérois n’étaient pas justifiés : ces trois loups ont donc été abattus illégalement.

L’ASPAS, FERUS et One Voice demanderont réparation du préjudice écologique subi.

Les tirs ne protègent en rien les troupeaux

Tuer des loups ne permet pas de faire baisser les dégâts. C’est un constat relevé également par l’expertise commandée au Muséum National d’Histoire Naturelle et à l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage : la solution n’est donc pas l’abattage !

Pour permettre une cohabitation entre la biodiversité faunistique et le pastoralisme, un changement profond des pratiques d’élevage et du système de subventionnement français -qui n’incite actuellement pas suffisamment aux bonnes pratiques de certains éleveurs- est nécessaire.

L’ASPAS, Ferus et One Voice renouvellent leur demande de mettre fin aux tirs de loups, et de supprimer les indemnisations versées aux éleveurs qui ne protègent pas leurs bêtes.

Lire la suite

La lettre d'information InfoLoup n°21

Tous les deux mois, la DREAL Auvergne Rhône-Alpes publie une lettre d’information sur le loup destinée aux services de l’État et aux acteurs concernés par le loup afin d’apporter un éclairage sur les dispositifs ou les points d’actualité relatifs à ce sujet. Cette lettre est diffusée par les pouvoirs publics et ne reflète en aucun cas les positions de l’association FERUS.

Le dernier numéro, n°21 (mars / avril 2018), est paru ==>> ICI

Au sommaire :

  • Plan loup et réunion du 7 mai (à laquelle FERUS a participé) : courrier du préfet coordinateur aux préfets leur demandant de renouveler et de renforcer le nombre de lieutenants de louveterie… Également mise en place souhaitée de brigades de bergers cet été dans les parcs nationaux du Mercantour et de la Vanoise.
  • Loups abattus et accidentés. Voir aussi ==>> ICI
  • Formation chiens de protection
  • Fermeture d’un élevage d’hybrides en Ardèche
  • Loup braconné dans le Chablais en octobre 2017. FERUS s’est portée partie civile.

Lire la suite

Urgent Ubaye, recherche bénévole pour la cohabitation loup / élevage du 27 mai au 1er juin

Dans le cadre de son programme d’écobénévolat PastoraLoup, l’association FERUS recherche un bénévole pour de la surveillance nocturne auprès d’un troupeau ovin, en caravane, à Jausiers (Ubaye) du 27 ou 28 mai au 01 juin.

Agissez concrètement sur le terrain pour la coexistence loup / élevage auprès des éleveurs, rejoignez-nous !

Contact : Eric 06 60 38 13 77 ou pastoraloup.ferus@ferus.org

 

MERCI !

Lire la suite

Mercantour : partez sur les traces des loups en septembre 2018

Du 11 au 14 septembre 2018

Venez vous ressourcer au grand air et découvrir le parc national du Mercantour et les Alpes du sud, territoires où les loups sont présents depuis plus de 25 ans.

Buts du séjour : parcourir les biotopes à loup, mieux connaître sa biologie, appréhender les conflits loup / pastoralisme, etc.

Programme (susceptible de variations en fonction de la météo notamment) :

– recherche d’indices de passage des loups : empreintes, carcasses, laissées…

– observation de la faune de montagne : chamois, mouflons, cervidés, oiseaux…

– randonnée en zone déserte et découverte des panoramas grandioses

Lire la suite

La Coordination Rurale met-elle en place une triche à l’indemnisation ?

Photo Anthony Kohler

Communiqué de presse de CAP Loup (dont FERUS est membre fondateur) – 17 mai 2018

La Coordination Rurale incite officiellement les éleveurs à maquiller les dépouilles de leurs animaux pour s’assurer que les loups seront considérés comme responsables et être indemnisés. Face à tant de malhonnêteté, CAP Loup demande à Nicolas Hulot de réviser les dispositions du Plan loup basées sur la confiance aux éleveurs.

Dans une brochure officielle, le syndicat Coordination Rurale invite les éleveurs à enfoncer un stylo bille dans les plaies avant l’arrivée des agents chargés du constat de terrain pour « fermer la porte à l’habituelle réponse « Ce n’est pas un loup » » :

« À l’aide d’un scalpel ou d’une lame de rasoir, au niveau du cou, coupez soigneusement la peau sur 15-20 cm pour faire apparaitre clairement la morsure en veillant à ne pas compromettre la constatation officielle ; Présentez un stylo à bille dans un des trous laissés par les crocs, puis l’enfoncer jusqu’au fond (environ 2 phalanges) ».

Suivre cette procédure, susceptible d’élargir et d’approfondir les lésions, pourrait permettre de transformer une morsure quelconque sur un cadavre de brebis en morsure de loup, et d’ainsi duper les agents.

Lire la suite