Les ours, les loups et les lynx ont besoin de vous !

Les ours, les loups et les lynx comptent sur vous

Appel à dons

Si les prédateurs vous intéressent, si vous partagez notre passion et nos objectifs, si vous désirez prendre part à nos efforts pour la préservation et la réhabilitation des ours, des loups et des lynx en France, soutenez FERUS !

  • Rapide et pratique : pour faire un don en ligne, rendez-vous sur le site — >Hello Asso
  • Vous pouvez aussi remplir ce formulaire de don –> formulaire de don FERUS (ou le recopier sur papier simple ou vous le faire envoyer sur simple demande).
  • Ou envoyer un chèque établi à l’ordre de FERUS et à renvoyer à –> FERUS, BP 80 114, 13718 Allauch cedex.

Un reçu fiscal vous sera envoyé

66 % de votre don sera déductible de votre impôt 2018 dans la limite de 20 % de votre revenu imposable :

tableau déduction fiscale

Lire la suite

DVD Sur le territoire du lynx

DVD Sur le territoire du lynx

Vincent Primault et Carmen Munoz Pastor

Sélectionné au 33è Festival International du Film Ornithologique de Ménigoute 2017.

Endémique à la péninsule ibérique, le Lynx pardelle est un animal mythique de la faune méditerranéenne.

Avec moins de 500 individus à l’état sauvage, il est le félin le plus menacé du monde.

Sur le territoire du Lynx vous propose de le découvrir dans son milieu naturel en Andalousie, la sierra, entouré d’une faune extrêmement variée.

Trois années ont été nécessaires à la réalisation du film.

 

30mn / 2017

Lire la suite

Nouveauté boutique : Nature, le réveil du sauvage

Nature, le réveil du sauvage

Jean-Claude GENOT

Plus nous étendons notre domination sur la nature, plus le sauvage devient nécessaire. Dans ce nouvel ouvrage, l’auteur relate les nombreuses initiatives européennes pour préserver les derniers bastions de nature sauvage, voire pour renforcer l’ensauvagement de régions en déprise agricole. La nature sauvage n’est pas une vue de l’esprit mais une perspective réelle pour l’avenir. Elle témoigne du sauvage qui sommeille en nous, épris d’espoir, de rêve, de liberté et d’un profond respect de la nature. Mieux comprendre la nature pour mieux nous connaître ?

Un chapitre est consacré aux grands prédateurs.

Jean-Claude Génot est écologue. Il est cofondateur de « Forêts sauvages », un fonds pour la naturalité des écosystèmes. Membre de l’association des Journalistes écrivains pour la nature et l’écologie, il a écrit de nombreux ouvrages sur la nature.

224 p.

Lire la suite

Nouvelle liste rouge de l'UICN : l'ours, le loup et le lynx toujours menacés

La liste rouge des espèces menacées en France de l’UICN * vient d’être mise à jour. Huit ans après le premier état des lieux, les données montrent une aggravation de la situation des mammifères : 33 % des espèces terrestres et 32 % des espèces marines apparaissent menacées ou quasi menacées, contre respectivement 23 % et 25 % en 2009. Parmi les 125 espèces de mammifères en France métropolitaine, 17 sont menacés. Le vison d’Europe, dont les effectifs sont en baisse, rejoint la triste catégorie des espèces en « danger critique d’extinction », le plus haut niveau.

Pour les grands prédateurs, il n’y a pas d’amélioration, ils restent menacés. L’ours brun reste « en danger critique d’extinction » (une catégorie où figurent deux autres mammifères : le vison d’Europe et le Rhinolophe de Méhely), le lynx boréal est toujours « en danger  » et le loup gris « vulnérable ». Et pendant ce temps là, l’État français ne lâche toujours pas les nouvelles ourses indispensables, autorise toujours plus de tirs de loups et ne se préoccupe pas le moins du monde de la situation du lynx, notamment dans les Vosges.

Lire la suite

Face à face avec le lynx

antoinerezer-140301-125004antoinerezer_140301-1250__ARE7356ret

Photo Antoine Rezer

Face à face avec le lynx. Par Antoine Rezer

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°61 (septembre 2016)

Abonnez-vous à la Gazette !

Presque un an s’est écoulé depuis ma rencontre avec « Plume », une jeune femelle lynx. Je rejoins aujourd’hui, seul, une petite crête où passent souvent les lynx du secteur. Mais pas de neige cette année pour confirmer leurs passages récents. Le temps s’écoule, les averses de neige se succèdent mais elle ne tient pas au sol, je commence à avoir froid. Je me décide à bouger. Je cache une partie du matériel photographique et vais au dessus de la falaise des faucons pèlerins où j’observe la femelle. Trop tôt dans la journée pour y entendre le grand duc.

Je reviens finalement vers la crête. Le temps passe, je me mets à somnoler. Un craquement léger derrière moi me réveille. Je me retourne et il est là, le lynx si souvent invisible, à cinq mètres, peut­ être même moins ! C’est sans doute le mâle du secteur (confirmé depuis). Il est magnifique, majestueux.

L’animal fait un ou deux pas de plus vers moi et s’arrête. Il a l’air tout étonné de me voir sur son chemin. Moi aussi, même si je l’attendais ! La probabilité pour le voir est tellement faible. Le face à face ne dure qu’une dizaine de secondes, de longues secondes !

Lire la suite

Lynx ibérique : une bonne année pour la reproduction

lynx ibériqueLe programme de reproduction du lynx ibérique en captivité a donné de bons résultats cette année. 37 petits lynx, 19 mâles et 18 femelles, ont survécu au sevrage soit un taux de survie de 84 % ; la moyenne de ces 13 années de programme se situe aux alentours de 75%. 23 femelles reproductrices ont participé à ces naissances dans cinq centres de reproduction. Afin d’aider à la préservation de cette espèce, la première tentative d’insémination artificielle a été réalisée mais sans succès.

A ces 37 bébés lynx, il faut en rajouter deux autres au centre El Acebuche, retirés du milieu naturel dans la population de Donana. Leur mère est Iris, une femelle d’au moins 10 ans dont on ne connaît que cinq descendants malgré sa longévité, dont trois sont morts à moins de 2 mois en 2016. En 2011 et 2013, le comportement reproductif d’Iris avait été détecté sans qu’aucune naissance ne soit décelée par la suite. Ces différentes données ont soulevé des interrogations quant à la capacité d’Iris d’élever des petits. Ce printemps, cette femelle a mis au monde deux bébés lynx. Soupçonnant des signes de négligence envers les petits vu les activités de la mère (équipée d’un émetteur, elle avait été détectée à plusieurs reprises loin de la tanière), une surveillance continue à distance a été réalisée. Après 14 heures d’attente infructueuse, les équipes du centre El Acebuche et du projet Life + Iberlince sont intervenus à temps pour récupérer les petits en état hypothermique mais encore en vie. Au centre, ils contribueront à la reproduction et aux futures réintroductions, notamment grâce à leur patrimoine génétique de grande valeur.

Lire la suite

Un bébé lynx dans les Balkans, un espoir pour cette sous-espèce menacée

lynx balkans maya Panajot Chorovski

Le petit de Maya. Photo Panajot Chorovski

mavrovoPour la première fois depuis une dizaine d’années, un bébé lynx a été photographié dans les Balkans. C’est un espoir pour cette sous-espèce qui ne compterait que moins d’une cinquantaine d’individus dans l’ouest des Balkans.

Depuis 2006, lorsqu’a débuté le programme transfrontalier du Balkan Lynx Recovery Programme, des centaines d’images ont pu être collectées grâce aux pièges photos mais aucune ne montrait un jeune lynx. La seule preuve de reproduction récente date d’il y a deux ans quand un bébé lynx a été tué par un berger dans les montagnes de Munella en Albanie.

Cette fois-ci, c’est dans un autre secteur que la découverte a été faite : le parc national de Mavrovo en Macédoine. La mère est Maya, capturée et équipée d’un collier émetteur en février dernier. La portée ne compte qu’un seul lynx.

C’est une bonne nouvelle car cela montre qu’il y a toujours de la reproduction dans cette population. Même si c’est un espoir, les chances de survie pour un jeune lynx sont réduites (moins de 50 %). Et plus largement, les perspectives pour le lynx des Balkans ne sont pas encore réjouissantes…

En novembre 2015, le lynx des Balkans a rejoint la liste rouge des espèces menacées de l’UICN. Les menaces majeures sont le braconnage, la raréfaction des proies sauvages et la destruction de l’habitat naturel.

Lire la suite

Lynx : première portée dans le Palatinat !

© SNU RLP - Alexander Sommer 2

Les petits lynx nés dans le Palatinat © SNU RLP / Alexander Sommer

Pfälzerwald-Vosges_du_NordC’est un heureux évènement et une bonne nouvelle pour le projet de réintroduction du lynx dans le Palatinat allemand, tout près des Vosges françaises.

Cet hiver, le mâle Lucky et la femelle Kaja, tous deux relâchés en juillet 2016, avaient été repérés dans le même secteur, laissant espérer une reproduction pour ce printemps. C’est désormais confirmé ! Kaja, 4 ans, a donné naissance à deux petits lynx. C’est la première fois que des lynx naissent dans le Palatinat, d’où l’espèce a disparu à la fin du XVIIIe siècle.

Les deux bébés lynx sont maintenant âgés de 4 semaines, pèsent 1 et 1,3 kg et sont en bonne santé. Ils ont été pesés et pucés par l’équipe du projet. Quelques gouttes de sang ont aussi été prélevées pour déterminer leur profil génétique, notamment leur sexe, difficile à distinguer à cet âge. L’examen vétérinaire a duré une vingtaine de minutes avant que les petits soient replacés dans leur tanière.

Pour Ulrike Höfken, ministre de l’Environnement du Land de Rhénanie-Palatinat, ces naissances sont une étape importante du projet. Elles mettent en évidence aussi « la capacité de la réserve de biosphère comme habitat pour ces espèces strictement protégées ».

Lire la suite

Nicolas Hulot ministre de l’Environnement, un espoir enfin pour nos grands prédateurs ?

nicolas_hulot_Communiqué de l’association FERUS, 18 mai 2017

Nicolas Hulot ministre de l’Environnement, un espoir enfin pour nos grands prédateurs ?

Nicolas Hulot vient d’être nommé ministre de l’Environnement par le nouveau gouvernement.

C’est pour nous un signal positif envoyé par le nouveau président de la République.

Enfin un vrai protecteur de la nature et de l’environnement à la tête de ce ministère !

En ce qui concerne l’ours, le loup et le lynx, souhaitons qu’il applique très rapidement les déclarations d’intention du candidat Emmanuel Macron :

Enfin, je m’engage à protéger la biodiversité en métropole, dans les outremers, et à l’international. De même, nous serons rigoureux tant en métropole qu’en outre-mer pour la préservation des espèces protégées en particulier les populations de grands carnivores, qu’ils soient terrestres ou marins. Les actions du gouvernement en la matière devront s’appuyer sur l’expertise scientifique afin d’assurer la viabilité des espèces ainsi que leur bonne cohabitation avec les différents utilisateurs de la nature…

Lire la suite