Un rare loup du Mexique abattu par l’administration Trump

loup du mexiqueEn août, un loup du Mexique a été abattu aux USA, dans l’est de l’Arizona, par des agents du Département de l’Agriculture. C’est la première fois en 10 ans que le gouvernement américain fait abattre un loup du Mexique suite à des prédations sur du bétail.

Pour le Center for biological diversity, qui a toujours promu le retour du loup du Mexique, l’administration Trump a agit ainsi pour des considérations politiques vis-à-vis de l’industrie de l’élevage. Pour l’ONG, c’est un recul inutile. Elle plaide pour davantage de mesures de protection des troupeaux et pour que les éleveurs ne laissent plus dans la nature les animaux morts qui attirent les loups. Elle indique par ailleurs que de plus en plus de recherches montrent que les tirs de loups ne résolvent pas la prédation sur les troupeaux sur le long terme.

Le tir du loup a été tenu secret les premiers temps avant que certains agents ne le dénoncent.

Si le Département s’est défendu en indiquant qu’il suivait le plan de gestion du loup actuel et qu’il n’avait reçu aucune nouvelle direction de l’administration Trump, il est vrai qu’aucun loup n’a été abattu pour cause de prédation pendant les mandats de Barack Obama (2 loups ont toutefois été abattus pour comportement trop familier).

Lire la suite

Premiers louveteaux près de Rome depuis plus d’un siècle

rome louveteaux lipu

Les deux louveteaux photographiés à Castel di Guido. Photo LIPU

Ce 24 septembre, les pièges photos installés par la Ligue italienne pour la protection des oiseaux (LIPU) dans la réserve naturelle de Castel di Guido ont révélé la bonne nouvelle tant attendue : au moins deux louveteaux sont nés, à seulement quelques kilomètres à l’ouest de Rome.

Ça fait plus d‘un siècle qu’aucune naissance de louveteaux n’avait été enregistrée sur le territoire de la municipalité de la capitale italienne.

C’est en 2013 que le suivi de l’espèce a commencé dans la réserve et ses environs lorsque des excréments et des pièges photos ont montré la présence d’un premier loup qui a été alors baptisé Romulus.

Il a vite disparu mais un autre loup est arrivé en 2014 (Numa) puis une louve en 2016 (Aurelia). Ces deux animaux étaient ensemble durant l’été 2016 et, cet été 2017, la femelle avait été photographiée les mamelles bien visibles, preuve d’une reproduction.

Lire la suite

Les humains et le changement climatique ont conduit au déclin de l’ours brun durant l’Holocène

ours réchauffement climatiqueLes ours bruns ont largement disparu d’Europe durant ces 12 000 dernières années. D’après une étude publiée en septembre 2017 dans Nature, c’est à la fois l’action de l’homme et le changement climatique qui ont fait régresser l’espèce.

D’après les restes de 38 populations d’ours, les chercheurs ont mis en évidence que les hivers plus chauds avaient été un facteur clé de réduction du taux de reproduction chez l’ours brun. Paradoxalement, les ourses ont en effet dépensé plus d’énergie corporelle lors de leur sommeil hivernal, hibernant moins profondément et réduisant ainsi leur succès reproductif.

Dans le même temps, le réchauffement climatique a permis aux humains l’utilisation de terres au climat auparavant inadapté, accélérant ainsi la chasse et la perte d’habitat des ours.

Les premières extinctions locales se sont produites dans le sud-ouest de l’Europe il y a 5000 à 7000 ans. Mais c’est pendant l’Empire romain que les extinctions à grande échelle ont commencé, il y a 2000 ans, ce qui suggère l’impact complexe des humains et du réchauffement climatique.

Lire la suite

La chasse aux loups sans limite est lancée dans les Asturies (pétition)

loup ibérique getty

Loup ibérique. Getty images

asturiesDepuis ce 15 septembre 2017, dans un tiers de la communauté autonome des Asturies (Espagne), les loups peuvent être tués par les chasseurs sans aucun quota, tout au long de l’année et sans aucun contrôle. Les louveteaux et les femelles gestantes peuvent aussi être tirés.

Cette zone d’environ 3300 km², au nord-est de la principauté, est dorénavant classée « zone sans gestion spécifique ». Le but du gouvernement asturien est de créer une zone sans loups, une mesure totalement injustifiable vu que la prédation des loups sur les troupeaux domestiques a baissé de 40 % cette année et ne touchent même pas 1 % du cheptel domestique régional selon les chiffres diffusés par le WWF Espagne. Ces dernières années, le nombre d’exploitations affectées est d’environ 5 % et le montant des dégâts est de moins de 0.4 % du revenu agricole régional.

Si le loup est classé « gibier » dans la communauté de Castille-Léon, ce n’est pas le cas dans celle des Asturies où l’espèce est protégée. Jusqu’à présent, seuls les agents assermentés pouvaient ponctuellement tuer des loups.

C’est notamment pour cette raison que cette chasse aux loups indiscriminée est jugée illégale par le WWF Espagne qui a dénoncé l’affaire devant le Bureau de l’Environnement. Ce dernier vient d’ouvrir une enquête.

Le WWF Espagne a lancé une pétition (près de 40 000 signatures à ce jour) à l’intention de M. Javier Fernández, président du gouvernement des Asturies.

Dans les champs marqués d’un astérisque, indiquer votre prénom (nombre), votre nom (apellidos), votre email, votre ville ou code postal (dni) et Francia pour le champ « pais ». Puis cliquez sur « actua ». Merci pour votre participation !

Signez la pétition !

carte asturies zonage

En rayée, la zone décrétée « zone sans gestion spécifique »

Beau reportage : meute de loups en Allemagne

arte les loups nos voisinsSur Arte, un superbe reportage évoque la vie d’une meute de loups en Allemagne et sa cohabitation avec les hommes, non loin :

loups-voisins-arte-play

 

Lire la suite

Roumanie : 140 ours et 97 loups à abattre

ours roumanie

Les ours s’approchent des villes et villages roumains pour chercher de la nourriture

La Roumanie vient de décider l’abattage, ou le déplacement, de 140 ours et 97 loups invoquant les dommages causés aux troupeaux, les attaques d’ours sur les humains ou encore les ours s’approchant toujours plus des villes.

Une décision vivement critiquée par les associations de protection de la nature qui arguent notamment qu’il faudrait d’abord solutionner les causes de ces problèmes. Particulièrement pour les ours qui cherchent de la nourriture dans les villes. Le WWF roumain a demandé d’autoriser plutôt les abattages au cas par cas uniquement pour les animaux ayant occasionné des dommages trop importants ou pour les ours ayant agressé des humains.

Seul les personnels assermentés pourront tirer ; il ne s’agit pas de chasse sportive aux trophées, laquelle est interdite dans le pays depuis l’année dernière. En 2016, les quotas de chasse avaient concerné 552 ours, 657 loups et 482 lynx mais la chasse n’avait pas eu lieu suite aux protestations des associations et de l’opinion publique.

Selon les chiffres officiels, il y aurait 6000 ours et 2500-3000 loups en Roumanie, des chiffres probablement surévalués.

Lire la suite

Le loup officiellement de retour au Luxembourg

loup luxembourg Gaston Origer

Le loup photographié au Luxembourg. Photo Gaston Origer

loup luxembourgC’est la génétique qui est venue apporter la preuve formelle : les résultats ADN ont montré que les prédations commises sur un troupeau à Holzem en juillet dernier étaient bien l’œuvre d’un loup. L’animal avait aussi été photographié.

Il ne vient pas de l’Allemagne voisine mais est originaire de la lignée italo-alpine.

Le loup est protégé au Luxembourg depuis 2016 et un plan d’action, comprenant l’indemnisation des dégâts, a été développé en début d’année.

L’espèce avait disparu du pays depuis 1893.

Lire la suite

Trentin : l'ourse KJ2 a été abattue

ripkj2Rappel des faits / juin 2015 : L’ourse KJ2, suitée de ses 3 oursons, avait attaqué un homme de 45 ans alors qu’il faisait son jogging avec son chien sur la commune de Cadine, dans le Trentin, au nord de l’Italie. Il s’agissait en fait d’une charge d’intimidation visant à protéger sa progéniture, un comportement naturel chez l’ours. La présence du chien a aussi motivé l’agressivité de l’ourse, les spécialistes estiment même que c’était lui qui était visé, et non le joggeur qui le tenait en laisse. Un arrêté avait été pris par le président de la province autonome du Trentin pour autoriser sa capture et/ou sa destruction, suscitant la colère des associations de défense du plantigrade. L’ourse avait finalement bénéficié d’un sursis et avait été laissée en liberté.

Lire –Italie : une ourse capturée dans le Trentin après avoir défendu ses oursons?

Faits juillet 2017Le 22 juillet 2017, une personne se promenant également avec un chien a été attaquée par l’ourse KJ2, accompagnée de ses 2 oursons. Selon nos informations, le comportement agressif de l’ourse a semble-t’il été de nouveau provoqué par le chien.

Le gouverneur de la province de Trente, Ugo Rossi, a ordonné l’abattage de cette ourse et KJ2 a finalement été tuée le 12 août 2017.

Les associations locales de protection de la nature, mais semble-t’il aussi nationales, ont vivement protesté, qualifiant cet acte de « meurtre barbare inutile » et lançant des appels au boycott de la province du Trentin. Le WWF Italie vient d’annoncer qu’il allait intenter une action en justice.

Lire la suite

Un loup victime d'un acte de braconnage en Allemagne

allemagne-carte

© Roland Clerc

© Roland Clerc

Un loup avait été repêché le 8 juillet dernier dans un lac situé dans le land du Bade-Wurtemberg, au sud-ouest de l’Allemagne. Il présentait des blessures au niveau du poitrail provenant d’un projectile retrouvé dans son foie. Les premières analyses avaient permis de déterminer que ce loup venait de Basse-Saxe, il avait donc parcouru plus de 600 km avant d’atteindre la Forêt-Noire. « Je crains que le loup n’ait survécu que quelques semaines dans la région », avait alors déploré le ministre de l’environnement du Bade-Wurtemberg, Franz Untersteller.

La dépouille avait été envoyée à Berlin pour une autopsie visant à déterminer les causes du décès. Les résultats viennent de tomber et ils sont sans équivoque : le loup a été tué par un coup de feu.

Franz Untersteller condamne à nouveau cet acte : « Nous n’avons aucune information comme quoi le loup aurait attaqué du bétail, des moutons ou des chèvres au cours de son périple à travers le Land. Je regrette profondément qu’un homme ait violemment anéanti la vie de cette créature ».

Lire la suite