La Gazette des grands prédateurs n° 78 (décembre 2020)

La Gazette des Grands Prédateurs n° 78, décembre 2020

Annus horribilis

2020, « Annus horribilis » pour les hommes et les femmes de tous les pays touchés par la Covid-19, à tous points de vue.

« Annus horribilis » aussi pour nos grands prédateurs car la pression, notamment sur le loup, non seulement ne s’est pas démentie, mais s’est renforcée. Ce n’est guère mieux pour l’ours qui a payé cher, lui aussi, le comportement criminel des humains puisque trois animaux ont été tués, réduisant de plus de 5 % la population d’ours pyrénéenne. Et un plan Lynx qui tarde à se mettre en place et nous laisse sceptiques sur l’avenir.

Cette dernière Gazette de fin d’année est traditionnellement l’occasion de faire le point et de souhaiter à nos adhérents et sympathisants de belles fêtes et une belle future année…

Lire la suite

Ours : des ONG espagnoles et françaises demandent des changements radicaux

© Yves Bongard

Communiqué, 6 décembre 2020 

Ours : des ONG espagnoles et françaises demandent des changements radicaux suite à la mort de Sarousse, Cachou et d’un autre ours en Ariège

Suite à la mort de Sarousse, Cachou et d’un autre ours adulte en Ariège en 2020, les ONG espagnoles et françaises engagées dans la conservation de l’ours brun exigent des gouvernements espagnols, français, de Catalogne, Aragon et Navarre :

  • Qu’ils proclament publiquement l’obligation de respecter la vie de l’ours brun, espèce protégée, et leur engagement envers la restauration de cette espèce en danger d’extinction (Liste rouge UICN) dans les Pyrénées.

  • Qu’ils promulguent ou respectent les plans de restauration de cette espèce que la loi impose.

Lire la suite

L'ourse Sarousse a été tuée. En 2020, déjà trois ours des Pyrénées ont été tués par des hommes.

L’ourse Sarousse en 2019

L’ourse Sarousse, endormie avant son lâcher en 2006 dans les Pyrénées. Photo Pays de l’Ours-ADET

Communiqué de presse FERUS et Pays de l’Ours-Adet, 30 novembre 2020

Sarousse, cinquième et dernière ourse lâchée dans les Pyrénées en 2006, a été tuée hier dans la vallée de Bardaji (Aragon) lors d’une battue au sanglier.

Après Cachou, puis l’ours tué en Ariège et maintenant Sarousse, ces trois ours tués par l’Homme doivent être remplacés suivant les engagements du plan ours 2018-2028.

2020, année noire pour l’ours dans les Pyrénées, plus de 5% de la population d’ours est tuée par l’Homme et un silence assourdissant de la part des représentants de l’Etat français jusqu’au plus haut niveau.

Lire la suite

Mort de Cachou : il y a maintenant deux ours à remplacer dans les Pyrénées

L’ours Cachou, découvert mort le 9 avril 2020 dans le Val d’Aran

Communiqué des associations de CAP – Ours Coordination Associative Pyrénéenne pour l’Ours – Pyrénées, Pays des Hommes, Pays des Ours – le 23 novembre 2020

Selon nos informations, un agent de l’Environnement du Val d’Aran, chargé du suivi des ours, vient d’être inculpé pour trois chefs d’accusation, dont l’empoisonnement de l’ours Cachou, découvert mort en avril dernier. On ne peut que saluer l’aboutissement de cette enquête en Catalogne, alors que les sanctions des exactions des anti-ours en France restent lettre morte.

La mort de Cachou du fait de l’homme se confirme donc, loin de l’explication d’un décès par combat entre mâles, trop rapidement avancée par les autorités aranaises.

Lire la suite

La Norvège prévoit d’abattre la moitié de ses loups

Un loup en Scandinavie – Photo Baard Næss

Communiqué de presse de l’association Noah, association norvégienne partenaire de FERUS (Alliance européenne pour la Conservation du loup)

Le gouvernement norvégien a décidé qu’approximativement la moitié de ses loups (espèce extrêmement menacée) sera abattue cette hiver – c’est-à-dire 5 meutes (32 loups) qui se trouvent dans la “zone loup” où les loups sont censés être protéger.

Le nombre total de loups présents sur le territoire norvégien s’élève à environ 50 loups ayant leur territoire exclusivement en Norvège, et 50 loups vivants sur la zone transfrontalière entre la Norvège et la Suède. NOAH – pour le droit des animaux s’est clairement opposée à cette décision lors du comité de surveillance des grands carnivores qui a autorisé cet abattage. Cette décision s’ajoute au quota de chasse autorisé en dehors de la zone sanctuaire (12 loups cette année), ce qui porte le nombre total de loups pouvant être abattus à 44. Ce chiffre représente quasiment la moitié de la population totale des loups vivant en Norvège.

Lire la suite

Nouveauté boutique : Rencontres sauvages - Voyage naturaliste au pays des ours

Rencontres sauvages – Voyage naturaliste au pays des ours

Jean-Paul Thévenin

L’auteur cite volontiers l’écrivain, artiste et naturaliste Robert Hainard, pour expliquer d’où lui vient la passion de l’ours.  Dans ces pages, il décrit minutieusement les heures passées à l’affût, les rencontres, ainsi que le mode de vie ursin, de l’habitat à l’alimentation, tout en balayant les stéréotypes concernant ce plantigrade.

Jean-Paul Thévenin a consacré trente ans à l’observation des ours bruns. « L’espoir de rencontrer ou d’apercevoir des animaux sauvages est un puissant moteur qui pousse à se lever tôt », écrit-il. Entre récit de voyage et reportage, son livre narre une véritable quête, celle d’un animal qui l’a toujours fasciné : l’ours. Revendiquant l’héritage du peintre, poète et naturaliste Robert Hainard, l’auteur décrit minutieusement les heures passées à l’affût ainsi que le mode de vie ursin, habitat, répartition géographique, reproduction et alimentation, tout en balayant les stéréotypes concernant ce plantigrade. Ce livre est également le témoignage de rencontres, avec les ours, tout d’abord, mais aussi avec les populations rurales qui partagent leur espace, et plaide pour le respect de l’ours et de son milieu naturel.

Lire la suite

La Gazette des grands prédateurs n° 77 (octobre 2020)

La Gazette des Grands Prédateurs n° 77, octobre 2020

Édito

Je me souviens

Je me souviens du jour où j’ai appris officiellement le retour du loup dans notre pays, en ouvrant un magazine nature, j’avais 18 ans, je n’en croyais pas mes yeux. Malgré le conditionnement que j’avais subi avec ma génération (comme pour celles qui m’ont précédé), au rythme des contes pour enfants qui diabolisent l’animal depuis des siècles, j’ai toujours été fasciné par Canis lupus, symbole ultime du sauvage, dans un monde toujours plus artificiel.

Lire la suite

Palatinat : deux nouvelles portées !

Photo d’illustration Anthony Kohler

Note de FERUS : une bonne nouvelle pour le projet de réintroduction du lynx dans le Palatinat allemand et également pour le lynx dans les Vosges françaises, menacé d’extinction imminente.

Communiqué Fondation Nature et Environnement de Rhénanie-Palatinat, 6 septembre 2020

Des jeunes lynx dans le Dahner Felsenland et à l’ouest de la B270

Grâce au signalement de chasseurs locaux à l’unité de suivi des grands carnivores du FAWF, deux naissances et au total 5 jeunes ont pu être documentées. Deux observations de jeunes lynx ont été signalées à l’unité de suivi des grands carnivores du Centre de Recherche pour l’écologie forestière et la sylviculture (FAWF). Ainsi, il a pu être démontré qu’au moins deux femelles ont eu des jeunes. « Avec l’aide des chasseurs locaux, des naissances ont pu être documentées cette année. Mes remerciements pour cette attention et ce signalement rapide. Cet engagement commun avec les chasseurs est essentiel pour la réussite de la réintroduction », indique Mme Höfken, Ministre de l’environnement. « Les signalements au « suivi des grands carnivores » du Land, sont de plus en plus importants. De moins en moins de lynx portent des colliers GPS, et le suivi des lynx dépend

Lire la suite

C'est officiel, le lynx est de retour en Belgique !

Le lynx photographié en Wallonie en août 2020

Depuis des années, des observations et indices de lynx en Belgique sont rapportés mais sans aucune preuve formelle. Alors considéré comme éteint dans le pays, une photo l’atteste désormais officiellement : le lynx est de retour en Belgique !

L’animal a été photographié ce 27 août en Wallonie, dans la vallée de la Semois. C’est un résident flamand de la région qui a capturé l’animal sur son piège-photographique. Au vu des observations depuis février dernier, l’espèce semble être installée dans le sud de la Belgique depuis au moins quelques mois. Les autorités vont accentuer les recherches sur le terrain afin de collecter des échantillons génétiques qui pourraient déterminer l’origine de l’animal.

Le lynx a disparu de Belgique depuis 300 ans.

Lire la suite