Actus en France | FERUS

Des loups en Île-de-France ? Faisons un point

retour loup paris ferus

Photo Roland Clerc

Mise à jour 19 janvier 2017 :

A lire, l’interview de Eric Marboutin, chef de projet loup / lynx pour l’ONCFS, au sujet des rumeurs infondées de la présence de loups en Île-de-France. Le réseau loup de l’ONCFS a toutes les compétences pour s’exprimer à ce sujet et nous nous rangeons à leur analyse == >> « Le loup n’est pas encore aux portes de Paris, mais pourrait l’être bientôt » (Sciences et Vie, 18 janvier 2017)

Réaction de FERUS du 17 janvier 2017 :

Ces derniers jours, plusieurs médias ont relayé des propos faisant état de la présence de loups aux portes de Paris, en Île-de-France. Depuis 2015, dans l’Essonne et les Yvelines, des hurlements auraient été entendus, une tanière et des empreintes découvertes, et deux cadavres de chevreuil portant des marques de crocs retrouvés.

Le loup s’adapte à tous types de milieux, y compris près des humains, et est une espèce discrète dont on ne soupçonne toujours pas la présence à moins que des prédations sur les troupeaux aient lieu.

Lire la suite

Share

Un braconnier de lynx condamné… mais toujours avec son permis de chasse !

lynx-braconnage-haut-doubs

Photo Roland Clerc

Un chasseur d’une soixantaine d’années vient d’être condamné par le tribunal de Besançon à 600 euros d’amendes et 2000 € de dommages et intérêts* pour avoir tué un lynx, espèce protégée. Par contre, il conserve son permis de chasse (sic) !

En octobre 2014, lors d’une battue à Labergement-du-Navois (Haut-Doubs), il tire mortellement sur un lynx. C’est pendant une audition en 2016, qu’il déclare sa faute : « Mes chiens avaient acculé un animal. Ce dernier menaçait de les attaquer. Je l’ai alors abattu, sans me rendre compte immédiatement qu’il s’agissait d’un lynx. » Auparavant, un ami du prévenu, « dégoûté par la loi du silence a priori en vigueur chez les chasseurs proches du sexagénaire » (Est Républicain, 14 janvier 2017) avait permis de réaliser une écoute téléphonique.

On ne pourra que s’étonner du silence qui a entouré cette affaire dont nous avons appris l’existence dans la presse il y a quelques jours.

* Des associations de protection de la nature et la Fédération départementale des chasseurs du Doubs se sont constituées parties civiles.

Lire la suite

Share

Alpes-Maritimes : un loup percuté mortellement

Neuschönau, Bayern, Deutschland

Photo Olivier Paris

Hier soir vers 21h20, un loup mâle de 35 kilos a été percuté par un 4×4 sur la M6202, sur la commune d’Utelle, au niveau du lieu-dit « Le Reveston » (Alpes-Maritimes). Il a été tué sur le coup.

Les occupants du 4×4 sont indemnes.

A moins que les analyses toxicologiques révèlent un cas d’empoisonnement, il n’est pas décompté du plafond des 36 loups pouvant être abattus.

Lire la suite

Share

Le loup de retour dans la Nièvre

loup chougny nievre

Le loup photographié dans la Nièvre, 31 décembre 2016

chougny nievre morvanLe loup est officiellement de retour dans le département de la Nièvre, au nord du massif Central.

Le 30 décembre et 1er janvier 2017, sur la commune de Chougny, aux portes du parc naturel du Morvan, 7 brebis sont attaquées. Les constats réalisés par les agents de l’ONCFS et les pièges-photos montrent qu’il s’agit d’un loup (par contre, un constat réalisé le 4 janvier 2017 sur la commune voisine de Moulins-Engilbert n’est pas relié à une prédation du loup). Comme souvent, le loup étant une espèce discrète, ce sont des prédations sur les troupeaux domestiques qui révèlent en premier la présence d’un loup.

Sur son site, la préfecture explique les mesures mises en place lors du premier comité départemental loup :

  • un réseau d’observateurs sera mis en place
  • une procédure d’alerte a été mise en place dès le 3 janvier 2017, pour les éleveurs (tél : 03 86 60 70 80)
  • en cas d’attaque l’éleveur est indemnisé selon un barème national, si la responsabilité du loup n’est pas écartée. L’indemnisation de la première attaque de Chougny est en cours.
  • les éleveurs peuvent mettre en œuvre des mesures de protection et d’effarouchement (sources lumineuses ou sonores, chien de protection, …). La DDT accompagne les éleveurs dans la mise en place de ces mesures.

Ces premières mesures donnent aux éleveurs la possibilité de renforcer la défense de leurs troupeaux, selon une logique de gradation adaptée au territoire.

Lire la suite

Share

Quel est l'impact du braconnage et des tirs de prélèvement sur la population de loups en France ?

04 oct 22 louve bouvante

Louve tuée dans la Drôme en 2004. Photo ONCFS.

On tire, on dissimule, et on se tait : évaluation des impacts cumulés de la mortalité cryptique due au braconnage et aux tirs de prélèvements sur la dynamique de la population de loups en France. Par Fabrice Roda.

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°62 (décembre 2016)

Abonnez-vous à la Gazette !

Après être réapparu naturellement dans le Mercantour à la fin des années 1980*, le loup est aujourd’hui essentiellement présent dans les massifs montagneux de la moitié nord-est de la région PACA (Landry, 2006 ; Roda, 2016a). Les loups vivant en effectifs relativement réduits (ONCFS, 2007a ; Mech et Boitani, 2003), les populations sauvages sont particulièrement vulnérables à toutes causes de mortalité, en particulier le braconnage (Boitani, 2003a ; Liberg et al., 2011). Estimer et modéliser le braconnage en même temps que les autres sources de mortalité demeure un problème difficile à appréhender de manière scientifique, car les données ne sont pas facilement accessibles (Gavin et al., 2010 ; Vignon, 2009 ; Vignon, 2015a).

En France, les estimations sur le sujet sont surtout le fait de particuliers et d’associations (Vignon, 2009 ; Vignon, 2015a). La politique de gestion du loup (telle que définie par les responsables du programme loup à l’ONCFS et rapportée par Marescot, 2012) a pour objectif affiché de faire en sorte que la croissance moyenne de la population de loups soit d’environ 7,5% et n’excède pas 15%. Ce chiffre est à mettre en relation avec les nombreuses études qui montrent que le taux de croissance moyen des populations non persécutées de loups en phase de colonisation sont en général compris entre 20 et 30% (Fuller et al., 2003). Ainsi, en fonction des choix politiques retenus (= taux de croissance jugé acceptable par les autorités françaises), des plafonds de tirs sont décidés afin de parvenir à l’objectif fixé par le ministère de l’Environnement. L’année 2014 marque une nette inflexion dans la politique de gestion du loup, avec des prélèvements officiels passant de 3 en 2013 à 12 en 2014, puis 20 et 34 en 2015 et 2016.

Lire la suite

Share

Lettre d'information InfoLoup fin 2016

infoloup-13Dans le cadre du Plan d’action national loup 2013-2017, la DREAL Rhône-Alpes publie tous les 2 mois un fascicule contenant actualités et informations sur le sujet. Cette lettre d’information est destinée aux services de l’État et aux acteurs concernés par le loup afin d’apporter un éclairage sur les dispositifs ou les points d’actualité relatifs à ce sujet. Le dernier numéro d’InfoLoup est disponible –> ICI.

On y apprend notamment que « (…) le ministère de l’environnement envisage de soumettre à l’avis du Conseil national de protection de la nature, un arrêté relevant le nombre de loups dont la destruction pourra être autorisée jusqu’au 30 juin 2017 afin de garantir aux éleveurs la possibilité de défendre leurs troupeaux. Ce complément serait mis en œuvre de façon graduée et dans la limite de 4 animaux supplémentaires. »

Le Conseil national de protection de la nature a rejeté le projet d’arrêté : 18 contre, 8 pour et 4 abstentions.

Ce dernier numéro de l’année 2016 est consacré :

  • à la coordination du plan loup
  • aux mesures de protection des troupeaux
  • aux différentes données(dommages, protocole, accidents, mort naturelle et braconnage)
  • à l’hybridation entre chien et loup
  • aux loups détenus en captivité

Lire la suite

Share

Un cadavre de loup découvert dans une rivière des Hautes-Alpes

cadavre loupdauphine

L’info sur le site du Dauphiné

Lundi 19 décembre, un cadavre de loup a été découvert coincé entre des branchages et un rocher, au bord de la rivière Méouge, sur la commune de Val Buëch-Méouge, au nord-ouest de Sisteron.

Les agents de l’ONCFS sont venus récupérer la dépouille de l’animal et l’ont confiée au  laboratoire vétérinaire à Gap. Des analyses ADN et une autopsie vont être pratiquées afin de déterminer les raisons de la mort et d’en savoir plus sur l’origine de cet animal.

L’article et les photos du Dauphiné –> ICI.

Share

Tir de loup suspendu dans les Vosges : l'engagement juridique et la mobilisation interassociative ont payé

Alpha_Loup_6 olivier paris

Photo © Olivier Paris

Vendredi 16 décembre, le tribunal de Nancy a rendu son verdict : l’arrêté préfectoral de tir de prélèvement pris pour tuer le seul loup de la plaine lorraine a été suspendu ! C’est une victoire pour les 6 associations de protection de la nature (ASPAS, OneVoice, FERUS, Aspa Vosges, Oiseaux Nature et FLORE 54) qui avaient porté l’affaire devant le tribunal. Après le départ bredouille de la brigade loup en fin de semaine dernière, c’est un second soulagement. Notons tout de même l’acharnement du gouvernement (ministres et préfets) à vouloir tuer ce pauvre loup…

L’avocat qui nous défendait, Maître Candon, a mis en avant l’insuffisance voire même l’absence de moyens de protection sur les troupeaux concernés. Son argumentaire a été enrichi par les photos et les reportages fournis par les associations présentes localement sur le terrain.

La justice a par ailleurs condamné l’Etat à verser 1000€ de dédommagement aux associations qui ont engagé la procédure judiciaire.
Voir ce reportage de Vosges télévision :

Lire la suite

Share

Ours : images novembre 2016 + Echo des Tanières 32 en ligne !

echotanières logo

Écho des tanières n° 32

néré-laruns-juin-2016

Néré sur la commune de Laruns. Photo FIEP / PNP

Le numéro 32 (novembre 2016) de L’Écho des Tanières, édité par le Réseau Ours Brun de l’ONCFS est en ligne (bilan des activités de recherche de terrain en Pyrénées françaises, infos diverses, photos et vidéos automatiques relevées en novembre 2016, cartographie des indices relevés).

Les photos et vidéos relevées en novembre 2016 ==>> ICI

Informations diverses (extrait) :

« Dans les Pyrénées occidentales, 4 indices d’ours ont seulement été collectés en novembre sur les communes de Laruns et Borce (64). Dans les Pyrénées centrales, 1 piste et 2 crottes correspondant à la taille d’un mâle adulte ont été trouvées, sur la commune de St Lary Soulan (65). A la différence du mois précédent, la génétique devrait nous permettre, cette fois-ci, de connaitre l’identité de cet individu dont les gabarits d’’empreintes ne peuvent exclure le fait qu’il puisse s’agir de l’ours Cannellito, non repéré avec certitude dans les Pyrénées occidentales depuis le début du mois de juillet. » Lire la suite

Lire la suite

Share