Actus en France | FERUS

Consultation publique : non à l'abattage de 36-40 loups !

destruction-loup

Loup « prélevé en France » (archive)

Le ministère de la transition écologique et solidaire vient de mettre en ligne une consultation publique concernant le nombre de loups pouvant être détruits, selon le terme consacré, du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018. Le nombre de 36 à 40 loups est indiqué.

Vous avez jusqu’au 3 juillet 2017 pour donner votre avis. Nous invitons tous nos adhérents et sympathisants à participer à cette consultation et à continuer de dire NON à cette politique d’abattage massif.

==>> L’avis défavorable du CNPN et toutes ses recommandations, trois pages de bon sens !

Voici quelques arguments. N’hésitez pas à les reprendre pour vous exprimer.

Les tirs de loups sont inutiles

36 loups ont été tués en 2015-2016 et 38 en 2016-2017. Pourtant, la prédation attribuée au loup n’a cessé d’augmenter : 8577 victimes indemnisées en 2014, 8964 en 2015 et 9788 en 2016 *. Les chiffres au 15 mai 2017 donnent déjà 2048 victimes indemnisées (contre 1650 au 15 mai 2016 et 1543 au 15 mai 2015) *. On voit bien que les tirs de loups sont inutiles.

Lire la suite

Share

Parole d'ours et FERUS dans le Courrier de la Nature

parole dours-tourdefrance

Parole d’ours sur le Tour de France. Photo Sabine Matraire

Le Courrier de la Nature n° 303 (mai-juin 2017) vient de paraître. Il consacre deux pages à notre programme de bénévolat dans les Pyrénées, Parole d’ours.

FERUS « Parole d’ours » : un retour sur l’acceptation de l’ours brun dans les Pyrénées

En 2017, l’association FERUS lance la dixième édition de « Parole d’ours », un programme d’information et communication sur l’ours dans les Pyrénées.
Déjà la dixième… Le temps est venu pour FERUS de faire un retour de son travail de terrain aux populations locales, aux gens de passage et plus largement à tous les Français.
« Parole d’ours », qu’est-ce que c’est ? Basé sur l’échange, l’écoute et la sensibilisation, ce programme d’éco-bénévolat permet d’apporter aux habitants et aux gens de passage une information de qualité sur l’ours dans les Pyrénées, à la fois très attendue et nécessaire, contribuant ainsi à une meilleure acceptation de l’espèce.
Chaque été, une trentaine d’encadrants, de bénévoles et de responsables associatifs parcourent le massif pyrénéen, de vallée en vallée, dans la plupart des villages, sur les différents marchés, fêtes locales, auprès des commerçants et structures à vocation touristique. Cela représente la visite de 200 communes et l’implication de plus de 2 000 commerces chaque année ; plus de 10 000 personnes ont déjà été informées et interrogées en neuf éditions de ce programme. Cela donne lieu à des moments d’échange et d’écoute, pendant lesquels les bénévoles diffusent des plaquettes d’information (associatives et de l’État − près de 150 000 par an), font passer des questionnaires et répondent aux interrogations des personnes rencontrées.

Lire la suite

Share

Pyrénées : les images d'ours de mai 2017

ours adultes mai 2017 bonac irazein ariège 2

Mâle et femelle adultes en Ariège, mai 2017

ours écho des tanières oncfsL’Écho des tanières n° 34, le bulletin mensuel du Réseau Ours Brun, vient de paraître (à télécharger ci-contre) avec le bilan des activités de recherche sur le terrain, la cartographie et les informations diverses du mois de mai 2017.

Les photos et vidéos automatiques de mai 2017 viennent également d’être diffusées sur la chaîne Youtube de l’ONCFS (ci-dessous).

 » 29 séries de photos-vidéos automatiques ont été relevées en mai 2017. Celles-ci ont permis de détecter au moins 10 individus dont Néré, Bonabé, une femelle suivie d’un mâle adulte (Pépite possible), Boet probable, une femelle (Nheu possible) suitée d’au moins 2 de ses jeunes nés en 2016… Ces derniers peuvent correspondre aux 2 individus filmés 11 jours plus tard, à 10 km de distance, après dispersion du groupe familial. »

Lire la suite

Share

Pour une vraie protection du loup et de la nature en France: l'appel de 30 personnalités

loups-3-a-k

Photo Anthony Kohler

Tribune publiée dans France Soir, 31 mai 2017

Stop aux lobbies de l’agriculture et de la chasse

Pour une vraie protection du loup et de la nature en France: l’appel de 30 personnalités

Bardot, Voynet, Caron, Athanaze, Watson… 32 personnalités venues de différents horizons lancent un appel à mettre fin au massacre des loups. Dans les colonnes de « FranceSoir », ils demandent aux pouvoirs publics et aux politiques de ne plus céder aux lobbies de l’agriculture et de la chasse.

Depuis le début des années 1990, le loup est de retour en France après des décennies d’absence. Ce retour est une véritable chance pour les équilibres naturels de nos régions. Il aurait également dû être une chance pour le développement durable de nos territoires. Ce qui n’a pas été le cas, malgré des sommes colossales dépensées en pures pertes depuis des années.

Par son rôle de grand prédateur, le loup permet de conserver une bonne densité d’ongulés sauvages, en limitant l’impact de ces herbivores sur la régénération forestière et en les faisant se déplacer. La filière bois qui est la seconde activité économique en zone de montagne y trouve donc également son compte.

Lire la suite

Share

Hausse de la population de loups : restons prudents !

loup alpes montero FERUS

Loup dans les Alpes. Photo Patrice Montero

Le Réseau loup de l’ONCFS vient de publier les résultats du suivi hivernal de l’espèce. Malgré la politique intensive de tirs, la population de loup est désormais estimée à 360 individus environ d’après le Réseau (contre 292 à l’issue de l’hiver 2015-2016).

Le Réseau Loup indique que « l’évolution de l’indicateur de tendance démographique (EMR) ne confirme pas l’hypothèse d’un ralentissement de la croissance suspectée ces deux dernières années. »

De notre côté, nous attendons les résultats définitifs. D’autre part, si la population de loups est effectivement en hausse cette année, rien ne prouve qu’elle continuera de l’être au fil des ans si la France continue de tuer des loups à tout va.

C’est ce que vient d’ailleurs d’indiquer, en mars, une expertise scientifique collective (ONCFS / Muséum National d’Histoire Naturelle), commandée par le ministère de l’Environnement : à partir d’un taux de mortalité de 34%, « toute population de loups déclinera et, si elle est maintenue sur cette tendance, s’éteindra de manière certaine ».

La hausse de cet hiver ne garantit donc en aucun cas la viabilité de la population de loups à long terme.

A l’annonce de ces nouveaux chiffres, Yvon Le Maho (CNRS, président du panel d’experts de l’expertise scientifique) a réagi : « Il faut rester très prudent. Cette hausse peut s’expliquer par un environnement naturel et climatique favorable, qui ne se reproduira pas forcément. Rien ne prouve qu’avec le même taux d’élimination on aura la même croissance de la population l’an prochain. »

Lire la suite

Share

Chiens de protection et randonneurs, quelques réflexes à adopter

panneaux cpt

Photo © Elsa Comte

panneaux cpt2Les beaux jours arrivent et de nombreux adeptes de la randonnée vont pouvoir s’adonner à leur loisir favori, notamment en montagne. Sur le parcours, vous pouvez rencontrer des chiens de protection des troupeaux. Ce sont de gros chiens blanc qui montent la garde auprès des troupeaux de moutons (patous).

Les chiens de protection sont un excellent moyen de protection des troupeaux face à la prédation. Leur présence est donc indispensable si l’on souhaite favoriser une bonne cohabitation loup / pastoralisme. Néanmoins, certains éleveurs hésitent à s’en doter arguant les incidents qui peuvent survenir entre ces chiens et les différents usagers de la montagne (randonneurs, cyclistes)… Rappel du comportement à adopter face aux chiens de protection :

  • descendre de vélo (ou de cheval),
  • garder un comportement calme et passif,
  • laisser le chien faire son travail d’inspection et d’identification,
  • tenir ses distances avec le troupeau, le contourner (sous la vigilance du patou).

Lire la suite

Share

La plaquette L'ours en France - FERUS

plaquette oursFERUS vient de rééditer sa plaquette « L’ours en France ».

Seize pages pour connaître et comprendre la biologie de l’ours, l’historique français de sa régression et des réintroductions, sa répartition actuelle dans notre pays, sa conservation et la cohabitation avec les activités humaines.

Sommaire :

  • Biologie (habitat et domaine vital, reproduction, sommeil hivernal, régime alimentaire)
  • L’histoire de l’ours en France
  • L’ours dans les Pyrénées (situation actuelle, menaces)
  • L’ours et les activités humaines
  • Que faire en cas de rencontre avec un ours ?
  • La conservation de l’ours en France

    Lire la suite

Share

Un 37ème loup abattu pour rien. Nicolas Hulot doit mettre fin à ce massacre !

louve abattue alpes

Loup abattu dans les Alpes. Photo d’archive / ONCFS

Communiqué de l’association FERUS, 19 mai 2017

Un 37ème loup abattu pour rien. Nicolas Hulot doit mettre fin à ce massacre !

Dans la nuit de lundi à mardi, un loup mâle d’environ 40 kilos a été abattu à Villarodin-Bourget, en Savoie. C’est le 37éme loup abattu depuis le 1er juillet 2016.

Un nouveau tir de loup inutile : tuer des loups ne résout pas la prédation sur les troupeaux domestiques. Plusieurs études internationales l’ont montré et la dernière en date, une expertise scientifique collective (Muséum National d’Histoire Naturelle – ONCFS), commandée par le ministère de l’environnement français lui-même, indique que l’efficacité des tirs de loups pour la protection des troupeaux n’est pas prouvée. Les chercheurs s’interrogent même sur leurs effets contre-productifs (éclatement de la meute et donc hausse de la prédation).

Comme FERUS le clame depuis plus de 20 ans, seules les mesures de protection limitent drastiquement la prédation du loup sur les moutons. Les tirs de loups, eux, sont politiques et ne font plaisir qu’au lobby de l’élevage.

Moins de 48 h après ce nouvel abattage, Nicolas Hulot était nommé au ministère de l’Environnement. Juste avant son départ, Ségolène Royal avait signé un arrêté pour deux nouveaux loups à tuer. Il en reste donc encore un à abattre. Nous demandons instamment au ministre Nicolas Hulot d’abroger cet arrêté.

Il est enfin temps de mettre un terme à cette mascarade et de montrer le bon exemple, celui d’une cohabitation pérenne. Notre nouveau ministre peut et doit le faire.

Lire la suite

Share

Nicolas Hulot ministre de l’Environnement, un espoir enfin pour nos grands prédateurs ?

nicolas_hulot_Communiqué de l’association FERUS, 18 mai 2017

Nicolas Hulot ministre de l’Environnement, un espoir enfin pour nos grands prédateurs ?

Nicolas Hulot vient d’être nommé ministre de l’Environnement par le nouveau gouvernement.

C’est pour nous un signal positif envoyé par le nouveau président de la République.

Enfin un vrai protecteur de la nature et de l’environnement à la tête de ce ministère !

En ce qui concerne l’ours, le loup et le lynx, souhaitons qu’il applique très rapidement les déclarations d’intention du candidat Emmanuel Macron :

Enfin, je m’engage à protéger la biodiversité en métropole, dans les outremers, et à l’international. De même, nous serons rigoureux tant en métropole qu’en outre-mer pour la préservation des espèces protégées en particulier les populations de grands carnivores, qu’ils soient terrestres ou marins. Les actions du gouvernement en la matière devront s’appuyer sur l’expertise scientifique afin d’assurer la viabilité des espèces ainsi que leur bonne cohabitation avec les différents utilisateurs de la nature…

Lire la suite

Share