Réédition plaquettes ours-loup-lynx

Réédition des brochures 16 p. ours / loup et lynx.

==>> plaquette loup

==>> plaquette ours

==>> plaquette lynx

 

 

 

Lire la suite

Parfois entendus, jamais jugés, les anti-ours ariégeois bénéficieraient-ils d’une « immunité pastorale » ?

Photo Sabine Matraire (Slovénie)

Communiqué de presse des associations FERUS, FIEP, Pays de l’Ours-Adet, 6 août 2019

Parfois entendus, jamais jugés, les anti-ours ariégeois bénéficieraient-ils d’une « immunité pastorale » ?

Depuis des années, les opposants à l’ours ariégeois se permettent toutes les outrances, sans jamais être inquiétés par la Justice. Dans ce contexte d’immunité de fait, comment s’étonner de l’escalade de la violence, verbale et physique ?

Les radicaux et violents ne sont pourtant pas nombreux, et ils sont parfaitement identifiés. Ils imposent leur stratégie jusqu’au-boutiste à la majorité des éleveurs, dissuadent ceux qui pourraient être constructifs et font taire les modérés.

Ce mardi, ils seront bien sûr soutenus par les élus réunis devant la Préfecture de Toulouse. Ils les « comprendront » et diront même « craindre un drame », rhétorique bien connue de ceux qui cherchent maladroitement à rendre présentable un soutien intenable …

Car le rappel des faits pour les seules deux dernières années est éloquent :

Lire la suite

Ours : des chiffres bien mal interprétés !

Photo Roger Isoard (Slovénie)

Communiqué de l’association FERUS, 5 août 2019

Ours : des chiffres bien mal interprétés !

Les opposants à l’ours et les services de l’État relaient précipitamment cet été des chiffres complètement fantaisistes voire erronés concernant l’ours. A quelles fins ?

Si pour les uns, on sait qu‘il s’agit de charger la bête, pour les autres c’est s’imaginer acheter une forme de paix sociale quand en réalité, c’est la fuite en avant vers toujours plus d’outrance que l’on obtient.

Il importe donc de regarder les données objectivement en cessant de les interpréter systématiquement au détriment de l’ours. Un minimum de professionnalisme et d’honnêteté s’imposent :

Lire la suite

Manifeste d'Helsinki pour améliorer l'application de l'actuelle législation européenne pour la protection du loup

Photo Anthony Kohler

Les 7 et 8 juin s’est déroulé en Finlande le second meeting de l’EAWC (Alliance européenne pour la conservation du loup), collectif d’associations européennes dont FERUS est membre fondateur. Une douzaine de pays était représentée, notamment pour faire le bilan des actions et de la situation du loup dans chaque pays. L’administration finlandaise a été invitée. Un manifeste destiné au Parlement européen a été signé par une quinzaine d’associations.

Manifeste d’Helsinki pour améliorer l’application de l’actuelle législation européenne pour la protection du loup, 8 juin 2019

L’Alliance Européenne pour la Conservation du Loup (EAWC) est une association d’ONG de différents  pays européens qui donne, au nom de la société civile et de la communauté scientifique, des recommandations pour obtenir un système de conservation du loup basé sur des faits et une application plus rigoureuse de la législation européenne au niveau de chaque pays et à travers l’Europe, en exigeant la stricte protection de l’espèce déclarée d’intérêt communautaire selon la directive Directive Habitats et la Convention de Berne.

CONSIDERANT QUE le loup est une espèce clé pour le maintien d’écosystèmes équilibrés et que son lent mais continu retour à travers l’Europe apporte une nouvelle opportunité, avec cet allié naturel dans le combat  contre la perte de la biodiversité et l’impact des changements climatiques, d’aider notre continent à soigner sa nature à travers une vraie transition écologique en accord avec les objectifs de l’ONU pour un développement soutenable.

Lire la suite

Troupeaux en Ariège : l’Etat dilapide l’argent des contribuables

Photo Anthony Kohler

Dérochements de troupeaux de brebis en Ariège : l’Etat dilapide l’argent des contribuables, tout en compromettant la survie de l’ours – 2 août 2019

Comme pour l’estive d’Aston-Sénard et malgré l’absence de prédation, la préfecture de l’Ariège a attribué à l’ours le dérochement de l’estive du Mont Rouch. FERUS dénonce une nouvelle fois cette approche officielle et vous propose un développement pour comprendre.

Conclusion

Cette politique de l’Etat tend à donner des gages à la fraction de l’élevage la plus radicalisée. Et, ce, au détriment de ceux qui font des efforts et dont on ne parle jamais : ces estives qui pratiquent les moyens de protection depuis plus de quinze ans, avec d’excellents résultats au niveau de nos voisins européens.

Le but est-il, à terme, que la collectivité paye les 5 % de pertes « naturelles » (source, p3), non dues à l’ours, des troupeaux d’ovins estivant en Ariège ? Soit 3 000 bêtes sur un effectif de 60 000 ?

Lire la suite

Loup de la plaine des Vosges : les associations demandent une entrevue avec le préfet de Meurthe-et-Moselle

Communiqué du 30 juillet 2019,

Liberté, tel est son nom

2 pétitions à signer ==>> ICI

Nos associations signataires (Aspa Vosges / FERUS / GEML) se réjouissent de la mobilisation de nos citoyens en faveur de la sauvegarde du loup de la plaine lorraine, du soutien de nombreuses associations naturalistes et de protection animale (20 associations locales et nationales à ce jour ont signé le communiqué et de l’engagement de personnalités
publiques.

Il est de la responsabilité des associations naturalistes et de protection animale de donner un prolongement à la mobilisation considérable à l’encontre de la décision d’éliminer Liberté, nom choisi – par les français via internet – pour ce loup de la plaine Lorraine. Nos associations veulent en effet dépasser une attitude protestataire et engager une véritable politique locale de cohabitation avec l’espèce Loup.

Lire la suite

Tirs de loups : les associations déposent un recours au Conseil d’Etat

Photo : Nadège Haessig

Communiqué de presse de l’Aspas, FERUS, LPO et SNPN, 30 juillet 2019

Tirs de loups : les associations déposent un recours au Conseil d’Etat

Les ministères de l’Ecologie et de l’Agriculture viennent de publier un arrêté permettant le tir de 100 loups annuellement et facilitant d’autant les tirs, notamment dans des zones dites non protégeables.

À l’heure des grands discours en faveur de la biodiversité, c’est une trahison honteuse et scandaleuse.

À peine un an après la publication du plan loup 2018-2023, déjà rejeté par les scientifiques et les citoyens, les pouvoirs publics empirent les tensions en inventant de nouvelles mesures anti-loup : cercle zéro, Zone Non Protégeable, tirs mixtes et surtout hausse du prélèvement de loups (de 12 à 19 %). Cette hausse conséquente du plafond de tirs cache l’échec cuisant de la politique, non pas de protection des troupeaux, mais de tirs. Mais l’Etat Français persiste dans cette posture.

Ces dispositions sont connues pour être inefficaces, dangereuses pour la survie du loup en France et les scientifiques mettent en garde (expertise collective 2017 et réponse à la saisine tirs de loups février 2019 du Muséum National d’Histoire Naturelle et de l’ONCFS, avis défavorable du CNPN, avis du Conseil scientifique, études internationales). Mais l’État français n’écoute pas ses propres experts, seulement les lobbies.

Lire la suite

L’ours, le bouc émissaire d’un dysfonctionnement pastoral

Lettre ouverte de FERUS à Madame le préfet de l’Ariège

L’ours, le bouc émissaire d’un dysfonctionnement pastoral

Le 26 juillet 2019.

Madame le préfe­t,

Une nouvelle fois, nous déplorons la réaction de la préfecture de l’Ariège. Comme vos prédécesseurs, dès lors qu’il y a un dérochement de brebis dans votre département, vous considérez de suite que l’ours est responsable et vous donnez des gages au monde agricole.

Quels sont les moyens de protection mis en place sur l’estive du Mont Rouch ? Quel est le résultat de l’expertise menée par les agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) et de la direction départementale des territoires ?

Hier, vous n’étiez semble t‘il pas en mesure de préciser dans l’immédiat si le dérochement avait été causé par un ours. Et quand bien même ce serait le cas : quels moyens de protection ont été mis en place depuis le précédent dérochement de 208 brebis qui a eu lieu il y a 2 ans sur cette même estive ?

Lire la suite

APPEL à tous les usagers de la montagne en zones à ours : Vigie, Vigie Ours, soyons vigilants pour les ours dans les Pyrénées

Communiqué de presse de FERUS, 25 juillet 2019

APPEL à tous les usagers de la montagne en zones à ours

Vigie, Vigie Ours, soyons vigilants pour les ours dans les Pyrénées

Face aux événements récents en Ariège, FERUS alerte sur les risques de destruction illégale de l’ours. En effet, face aux menaces et exactions à l’encontre de ses gardes, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a décidé de suspendre la réalisation des constats de dégâts liés à l’ours dans deux vallées de l’Ariège. Les gardes de l’ONCFS ne seront donc plus présents non plus sur ces secteurs pour assurer la sécurité des ours face à de possibles actes de braconnage.

FERUS lance donc un nouvel appel à tous les usagers de la montagne sur les secteurs susceptibles d’être fréquentés par les ours : « A l’occasion de vos sorties terrain, soyez vigilants, attentifs et à la recherche de tout indice qui peut faire penser à une action de braconnage d’ours (carcasses, pots de miel remplis de verres pilés, agitation inquiétante sur un secteur de présence de l’ours…) ».

Amis montagnards, usagers des Pyrénées, simples visiteurs, vous pouvez nous faire remonter tout signe suspect ou autre à l’adresse vigie@ferus.org ou par téléphone 06 46 62 19 47.

Lire la suite