Actus ours | FERUS

Parole d’ours 2017 : 10 éditions pour informer et « prendre la température »

Affiche Conférence 10 éditions de Parole d'ours- ArbasCommuniqué de presse Ferus du 18 octobre 2017logo ferus.fr

Parole d’ours 2017 : 10 éditions pour informer et « prendre la température »

Un bilan, des conférences !

2008-2017 : 10 éditions de Parole d’ours au plus près de la population pyrénéenne et des gens de passage pour informer et « prendre la température » au sujet de l’acceptation sociale de l’ours.

10445 personnes interrogées depuis 2008 – plus d’un million de brochures informatives et objectives diffusées sur l’ensemble des Pyrénées en 10 éditions.

Au fil des années, le programme « Parole d’ours » a pu mettre en évidence l’évolution graduelle des mentalités sur le terrain :

Victimes, nous aussi, de la propagande anti-ours, notre appréhension initiale a été définitivement balayée dès les premiers jours de la 1ère édition du programme par un excellent accueil sur le terrain, jamais démenti depuis. Chaque été, nous avons ainsi réussi à déjouer les tentatives de censure d’une minorité d’opposants tentant à tout prix de faire de l’ours un sujet brûlant voire tabou dont il ne fallait parler que pour le condamner.

Lire la suite

Share

Présence de l'ours en Pyrénées occidentales : ALERTE ROUGE

Cannellito_13juin2015_Luz65_ONCFS

Cannellito en juin 2015 dans les Hautes-Pyrénées. Photo ONCFS

Communiqué de presse de l’association FERUS, vendredi 13 octobre 2017

Présence de l’ours en Pyrénées occidentales : ALERTE ROUGE

L’ours Cannellito, né en 2004 de la dernière ourse de souche pyrénéenne, a quitté son fief d’origine pour se rapprocher des femelles (présentes uniquement en Pyrénées centrales). L’ours Néré a suivi son fils. A ce rythme, il est fort probable que le mandat présidentiel d’Emmanuel Macron accompagne la fin de l’ours en Pyrénées occidentales.

Près d’un tiers de l’aire de répartition (Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées ouest) de la population d’ours n’est constituée depuis 13 ans que de deux ours mâles ; cette année, ils s’en sont allés dans le Luchonnais pour tenter de rencontrer des femelles.

Néré est revenu mais Cannellito semble rester loin de ses terres d’origine. Ainsi va la vie d’un ours abandonné par les Ministres et Présidents successifs.

Pendant ce temps, un jeune ours des Pyrénées centrales est venu prospecter le territoire abandonné par Cannellito. Pour combien de temps ? Les femelles ne viendront pas aussi loin.

La fin de l’ours en Pyrénées occidentales est programmée. Seule une décision rapide des représentants de l’État jusqu’au plus haut niveau peut sauver cette espèce.

Lire la suite

Share

Pyrénées : une quatrième portée d'oursons confirmée pour 2017 et Cannellito vivant !

2 oursons seix ariège

Une ourse et ses 2 oursons de l’année en Ariège en septembre 2017

écho des tanières 38L’Écho des tanières n° 38, le bulletin mensuel du Réseau Ours Brun, vient de paraître (à télécharger ci-contre) avec le bilan des activités de recherche sur le terrain, la cartographie et les informations diverses du mois de septembre 2017.

Les photos et vidéos automatiques de septembre 2017 viennent également d’être diffusées sur la chaîne Youtube de l’ONCFS (ci-dessous).

En bref :

Les photos-vidéos automatiques relevées en septembre semble confirmer une quatrième portée de l’année. D’autre part, suite aux premiers résultats des analyses génétiques : « Contrairement aux années précédentes, Cannellito (le fils de l’ourse Cannelle NDLR) a été détecté, en avril-mai-juin, sur la partie est des Hautes-Pyrénées et sur la partie ouest de la Haute-Garonne, ce qui pourrait expliquer sa non-détection dans les Pyrénées occidentales depuis juillet 2016. Des échantillons de poils de Néré ont aussi été trouvés sur Luchon, sur le même piège à poils utilisé par Cannellito 10 jours plus tard. A l’inverse, Rodri, qui avait été identifié 1 fois dans la partie est des Hautes-Pyrénées en octobre 2016, a été détecté 2 fois, en juin et août 2017, sur Estaing (65), zone jusqu’alors utilisée par Cannellito. Ces résultats, qui méritent d’être confirmés, montrent des échanges de mâles entre les 2 noyaux alors que les femelles restent sur le noyau central, les jeunes ourses s’installant à proximité de leur mère. En septembre 2017, une piste de grand mâle adulte a été trouvée sur Etsaut (64) ».

Lire la suite

Share

Les humains et le changement climatique ont conduit au déclin de l’ours brun durant l’Holocène

ours réchauffement climatiqueLes ours bruns ont largement disparu d’Europe durant ces 12 000 dernières années. D’après une étude publiée en septembre 2017 dans Nature, c’est à la fois l’action de l’homme et le changement climatique qui ont fait régresser l’espèce.

D’après les restes de 38 populations d’ours, les chercheurs ont mis en évidence que les hivers plus chauds avaient été un facteur clé de réduction du taux de reproduction chez l’ours brun. Paradoxalement, les ourses ont en effet dépensé plus d’énergie corporelle lors de leur sommeil hivernal, hibernant moins profondément et réduisant ainsi leur succès reproductif.

Dans le même temps, le réchauffement climatique a permis aux humains l’utilisation de terres au climat auparavant inadapté, accélérant ainsi la chasse et la perte d’habitat des ours.

Les premières extinctions locales se sont produites dans le sud-ouest de l’Europe il y a 5000 à 7000 ans. Mais c’est pendant l’Empire romain que les extinctions à grande échelle ont commencé, il y a 2000 ans, ce qui suggère l’impact complexe des humains et du réchauffement climatique.

Lire la suite

Share

Table ronde pastoralisme : Ferus apporte des précisions

troupeau ariège mouton

Troupeau en Ariège © Sabine Matraire

Communiqué FERUS, 26 septembre 2017.

TABLE RONDE SUR LA SAISON D’ESTIVE 2017 BOYCOTTÉE

Le monde de l’élevage ne doit pas se dérober

12 points et 22 témoignages

Ces dernières semaines, certaines branches du pastoralisme ariégeois semblent avoir perdu la mesure de la situation. Un dérochement sur troupeau, non protégé 20 ans après le retour de l’ours, a été monté en épingle tout l’été comme si le glas du pastoralisme ariégeois avait sonné.

Quand l’élevage pyrénéen perd chaque année en estives, en dehors de tout ours, 18 à 30 000 ovins sur 570 000, est-il sérieux de ne retenir que ces 209 victimes soit moins de 1% pour déclarer le pastoralisme ariégeois en danger de mort ? 1000 brebis meurent chaque semaine dans les Pyrénées françaises en dehors de la présence de tout ours ! (enquête Pays de l’ours ADET avril 2016)

Lire la suite

Share

Vigie Ours, soyons vigilants pour les ours dans les Pyrénées

Oursons

© Pascal Etienne

Communiqué de presse des associations FERUS, FNE Hautes-Pyrénées, Association Nature Comminges, FNE Midi-Pyrénées, CIAPP, Nature Midi-Pyrénées, Altaïr Nature, 21 septembre 2017

Face aux incitations à tuer les ours en Ariège, une mobilisation citoyenne :

APPEL à tous les usagers de la montagne en zones à ours

Vigie, Vigie Ours, soyons vigilants pour les ours dans les Pyrénées

Il y a quelques jours, un commando armé et encagoulé s’est mis en scène à la manière de véritables terroristes, proférant des menaces de mort contre les ours. Cette vidéo vous a choqués et vous êtes nombreux à craindre pour la sécurité des ours. En effet, s’il ne s’agit pas d’un canular, utiliser de telles images dans un pays récemment meurtri et traumatisé par la violence armée a de quoi indigner.

En complément des actions de l’ONCFS pour assurer la sécurité de cette espèce menacée et donc protégée, nos associations mobilisent autour de l’action Vigie Ours.

Nous lançons un appel à tous les utilisateurs de la montagne sur les secteurs susceptibles d’être fréquentés par les ours : « A l’occasion de vos sorties terrain, soyez vigilants, attentifs et à la recherche de tout indice qui peut faire penser à une action de braconnage d’ours (carcasses, pots de miel remplis de verres pilés, agitation inquiétante sur un secteur de présence de l’ours…) ».

Lire la suite

Share

Commando armé contre l'ours : rien de glorieux, que des braconniers !

commando armé ours

Capture d’écran la Dépêche du Midi

Mise à jour : la préfète de l’Ariège, Marie Lajus, vient tout juste de réagir par communiqué. Elle condamne une « dérive pathétique dans la violence et l’illégalité » et s’insurge : « Cette simagrée d’organisation terroriste, s’il ne s’agit pas d’un canular, porte préjudice à tous ceux qui défendent le développement des territoires ruraux et de montagne ». La préfète « invite les responsables professionnels, institutionnels et politiques à marquer leur désaccord avec ceux qui franchissent la ligne de l’illégalité et condamner cette nouvelle irruption de violence et d’usage des armes ». Ses services ont transmis la vidéo au procureur de la République de Foix pour engager des poursuites judiciaires.

Communiqué de FERUS, 15 septembre 2017

Ours : rien de glorieux, que des braconniers !

Un commando armé et encagoulé s’est mis en scène à la manière de véritables terroristes tentant d’imposer ses vues par la force des armes. Il ne représente en rien « les Ariégeois », contrairement à ce qu’il prétend, et encore moins « les Pyrénéens », pas plus qu’il ne représente « les randonneurs » ou « les élus » comme le prétend la voix anonyme qui lit un texte aussi violent que truffé d’inexactitudes et d’outrances dans un pays par ailleurs malmené ces derniers mois par d’autres violences.

Nous ne pouvons espérer qu’un chose : qu’il s’agisse d’un mauvais canular.

Si cela n’est pas le cas :

- Nous rappelons que la destruction d’une espèce protégée est un délit puni par l’article L 415-3 du code de l’Environnement, sanctionné d’une peine de 2 ans de prison et/ou de 150 000 euros d’amende. En cas de destruction « en bande organisée », la sanction peut aller jusqu’à 7 ans d’emprisonnement et 750 000 € d’amende ;

Lire la suite

Share

L'Echo des tanières n° 37 : Cannellito en vie ?

ours 65 estaing août 2017

Estaing (65), août 2017. Cannellito ou un ours venu des Pyrénées centrales ?

echo tanières 37L’Écho des tanières n° 37, le bulletin mensuel du Réseau Ours Brun, vient de paraître (à télécharger ci-contre) avec le bilan des activités de recherche sur le terrain, la cartographie et les informations diverses du mois d’août 2017.

Les photos et vidéos automatiques d’août 2017 viennent également d’être diffusées sur la chaîne Youtube de l’ONCFS (ci-dessous).

En bref :

Le 15 août 2017, un ours d’un gabarit semblable à celui de Cannellito a été photographié sur la commune d’Estaing (Hautes-Pyrénées). Cannellito, dont on est sans nouvelles depuis l’été 2016, pourrait donc être encore en vie. Mais il peut aussi s’agir d’un jeune ours venu des Pyrénées centrales. Des analyses génétiques nous diront prochainement ce qu’il en est.

Trois portées (5 oursons au total) sont confirmées cette année. La présence d’une quatrième portée est possible (à confirmer).

L’ours est de retour dans le département des Pyrénées-Orientales d’où il n’était plus présent depuis 2010. Voir notamment Flash info.

Lire la suite

Share

Roumanie : 140 ours et 97 loups à abattre

ours roumanie

Les ours s’approchent des villes et villages roumains pour chercher de la nourriture

La Roumanie vient de décider l’abattage, ou le déplacement, de 140 ours et 97 loups invoquant les dommages causés aux troupeaux, les attaques d’ours sur les humains ou encore les ours s’approchant toujours plus des villes.

Une décision vivement critiquée par les associations de protection de la nature qui arguent notamment qu’il faudrait d’abord solutionner les causes de ces problèmes. Particulièrement pour les ours qui cherchent de la nourriture dans les villes. Le WWF roumain a demandé d’autoriser plutôt les abattages au cas par cas uniquement pour les animaux ayant occasionné des dommages trop importants ou pour les ours ayant agressé des humains.

Seul les personnels assermentés pourront tirer ; il ne s’agit pas de chasse sportive aux trophées, laquelle est interdite dans le pays depuis l’année dernière. En 2016, les quotas de chasse avaient concerné 552 ours, 657 loups et 482 lynx mais la chasse n’avait pas eu lieu suite aux protestations des associations et de l’opinion publique.

Selon les chiffres officiels, il y aurait 6000 ours et 2500-3000 loups en Roumanie, des chiffres probablement surévalués.

Lire la suite

Share