Actus ours | FERUS

Appel à bénévoles 2017 : 10ème édition de Parole d’ours

visuel appel à bénévoles PO2017 BCommuniqué de presse de l’association Ferus, 25 avril 2017

Appel à bénévoles 2017 : 10ème édition de Parole d’ours

Depuis 2008, chaque été, Parole d’ours de l’association Ferus, est au rendez-vous sur le terrain. Grâce à ce programme, d’éco-bénévolat, de communication et d’information sur l’ours dans les Pyrénées, ce sont en moyenne (sur la période 2008-2015) chaque année : 21 bénévoles, 85 journées d’action, 136000 plaquettes d’informations diffusées, plus de 200 communes et plus de 2000 commerces ou structures à vocation touristique impliqués dans la diffusion d’informations sur le plantigrade. Le bon accueil de Parole d’ours, dans les commerces ou sur les marchés, démontre qu’il est possible d’échanger sur l’ours dans les Pyrénées.

Les deux avant-dernières éditions (2014 et 2015) nous révélaient les balbutiements de la prochaine étape dans le sauvetage de l’ours dans les Pyrénées : l’appropriation de l’ours par les Pyrénéens et les Français.

Lire la suite

Share

Trump / Alaska : grande foire au massacre

aerial-gunning-wolvesOn savait le nouveau président américain, Donald Trump, peu sensible aux causes écologiques. Et ça se confirme. Il vient, ce lundi 10 avril, de donner son aval à une loi votée par le Congrès (52 voix contre 47), permettant de nouveau de tuer ours et loups dans les réserves naturelles de l’Alaska, en tanière, pendant l’hibernation ou depuis hélicoptères et avions. Ours blancs, noirs, grizzly, oursons, louveteaux, tout y passe et tout, ou presque, est permis.

Seize réserves naturelles protégées, d’une superficie totale de 300 000 kilomètres carrés, sont concernées.

Ce décret signe la fin de l’Alaska National Wildlife Refuges Rule, une loi mise en place par Barack Obama qui interdisait ces pratiques cruelles et la chasse dans ces réserves protégées.

Les associations environnementales et les internautes du monde entier se sont insurgés. Plusieurs pétitions ont été lancées notamment sur www.change.org, qui a récolté à ce jour plus de 150 000 signatures.

Cette mesure était depuis longtemps réclamée par les Républicains. Elle est par ailleurs soutenue par les lobbies des armes à feu, la fameuse National Rifle Association (NRA) en tête.

Lire la suite

Share

Couflens (09) : Ferus plante des arbres en pleine zone à ours

photo Aurélia Puerta

photo Aurélia Puerta

A moins de quatre kilomètres de la frontière avec l’Espagne, en pleine zone à ours, sur le magnifique territoire sauvage ariégeois de Couflens, l’association Ferus poursuivait ce samedi 8 avril 2017, l’un des volets de son programme Api’ours, à savoir des plantations d’arbres fruitiers.

C’est ainsi qu’une dizaines de personnes motivées sont venues planter 15 arbres (pommiers, pruniers, poiriers, cerisiers) chez des particuliers, fervents défenseurs de l’ours. C’est par un soleil chaud et plus que bienvenu, que les bénévoles, venus d’Ariège et de Haute-Garonne, ont contribué à cette action de sensibilisation aux enjeux de conservation de la biodiversité Pyrénéenne, dont l’ours fait indéniablement partie.

Lire la suite

Share

Chasse et protection de l’ours en Europe

Ours Grèce ED04 gazette 59

Un ours en Grèce. Photo Eric Dürr

Chasse et protection de l’ours. Par Jean Lauzet

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°59 (mars 2016)

Abonnez-vous à la Gazette !

Durant des siècles, l’ours fut à la fois un gibier prestigieux pour les chasseurs en même temps qu’un nuisible pour les éleveurs et les cultivateurs qui détruisaient aussi l’animal. Lorsque la technologie toujours plus performante accrut les tableaux de chasse et l’efficacité des autres moyens de destruction, tout en permettant une anthropisation des milieux rendant ceux-ci plus inhospitaliers pour l’ours, les populations d’Ursus arctos ont rapidement atteint des seuils inquiétants un peu partout en Europe. La volonté de stopper ce déclin a conduit à prendre des mesures pour limiter ces trois causes de disparition. C’est ainsi que dans tous les pays, la chasse à l’ours fut interdite ou drastiquement limitée sur toute ou partie du territoire, sa destruction par tous autres moyens prohibée et certaines zones incluses dans des parcs nationaux ou des réserves.

Dans un grand nombre de cas, ces dispositions suffirent pour permettre l’augmentation des effectifs de manière satisfaisante. Dans les Carpates, l’exemple slovaque est caractéristique (1). Il restait environ 80 ours lorsque fut décidée en 1932 l’interdiction de le chasser. L’animal qui pouvait encore être tué par les

Lire la suite

Share

20 ans après le lâcher de l'ours Pyros sur Melles, Ferus et la commune renouvellent leur engagement

signature de la convention de mise à disposition du terrain communal entre Mme le Maire de Melles et la vice-présidente de Ferus

Signature de la convention entre la mairie de Melles et Ferus

Communiqué de l’association FERUS, 5 avril 2017

20 ans après le lâcher de l’ours Pyros sur Melles, Ferus et la commune renouvellent leur engagement

 La commune de Melles (Haute-Garonne), quasi 20 ans après le lâcher de Pyros (1er mai 1997) sur son territoire, a marqué une nouvelle fois son engagement en faveur de l’ours. En effet, ce samedi 1er avril 2017, l’association Ferus y plantait pas moins de 40 arbres fruitiers sur un terrain communal et trois terrains privés, dans le cadre de son programme Api’ours, et ce, en plein territoire à ours.

C’est ainsi, que par une météo qui en aurait découragé plus d’un, une quinzaine de personnes sont venues prêter main forte pour planter pommiers, pruniers, poiriers… Merci aux habitants de Melles, à Mme le Maire, aux propriétaires de terrain, à tous ces sympathisants parfois venus de loin, aux quelques adhérents de Ferus présents et aux membres des Vergers Retrouvés du Comminges. Ces derniers nous fournissent les arbres greffés par leurs soins et nous apportent leur expertise précieuse depuis 2016.

Lire la suite

Share

FERUS alerte sur le manque d'ourses !

hvala-oursons-val-d-aran2

Hvala et ses oursons en 2013 dans les Pyrénées. Photo Conseil général d’Aran

Communiqué de l’association FERUS, 4 avril 2017  

FERUS alerte sur le manque d’ourses

Le rapport annuel 2016 du suivi de l’Ours brun des Pyrénées est publié(*) avec son lot de bonnes et mauvaises nouvelles. Pour FERUS, ce rapport conforte nos demandes associatives de nouveaux lâchers d’ourses en Pyrénées occidentales et en Pyrénées centrales.

La très bonne nouvelle est indéniablement le nombre d’ours ; en 2016, 39 ours ont été repérés dans les Pyrénées (EMD, effectif minimum détecté) :

- 2 en Pyrénées occidentales,

- 37 en Pyrénées centrales dont Goïat ours mâle slovène lâché en 2016 en Catalogne.

(pour rappel, EMD : 29 en 2015 et 31 en 2014)

Cinq portées ont été détectées en 2016 pour un total de 10 oursons.

Les 6 oursons nés en 2015 ont survécu car tous repérés en 2016.

Lire la suite

Share

Un ours détecté en 2016 dans un nouveau secteur des Hautes-Pyrénées

ours morgane bricard

Photo Morgane Bricard (parc animalier de Ste Croix)

En 2016, un ours subadulte mâle nommé Rodri a été détecté en haute vallée d’Aure (Hautes-Pyrénées), un nouveau secteur pour l’espèce.

Flash Info ONCFS / Equipe Technique ours, 15 mars 2017

Objet : Identification d’un ours en 2016 en haute vallée d’Aure, Hautes Pyrénées, France.

Au cours du 2ème semestre 2016, plusieurs témoignages et observations d’indices de présence d’ours relevés en haute vallée d’Aure, sur les communes d’Aragnouet et Saint Lary Soulan, ont été validés par l’Equipe Ours de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. Parmi ceux-ci, un échantillon de poils, collecté le 21 octobre 2016 sur la commune d’Aragnouet, a permis d’identifier, par la génétique, un ours subadulte mâle né en 2014 nommé Rodri (code génétique : S25Slo1). En 2015, cet individu avait été détecté 2 fois dans le val d’Aran (Catalogne) et 2 fois sur la commune de Melles en Haute-Garonne. Les parents les plus probables sont Bambou et Moonboots mais cette filiation demande toujours à être confirmée par la génétique.

Lire la suite

Share

Biodiversité : FERUS questionne les candidats à l'élection

onze-candidats

Montage © Sipa Presse

FERUS a envoyé une série de 12 questions aux candidats à la présidentielle. Nous publierons ici les réponses éventuelles.

La réponse de Philippe Poutou –> ICI. Il se dit notamment opposé à la campagne d’abattage des loups et favorable à la réintroduction d’ours dans les Pyrénées.

« FERUS est une association nationale de protection des trois grands prédateurs qui vivent en France : ours, loups et lynx. FERUS milite pour la cohabitation prédateurs/pastoralisme qui est possible en France, comme dans de nombreux pays européens. La prise en compte des intérêts particuliers du pastoralisme et des intérêts généraux et collectifs de la préservation de la biodiversité sont le fondement de l’action de FERUS.

Lire la suite

Share

Consultation publique plan ours : la contribution de FERUS

cannelle

Cannelle, dernière ours du Béarn, abattue en 2004…

La consultation publique concernant le nouveau plan ours est terminée. Merci à tous pour votre participation !

Nous publions aujourd’hui la contribution de FERUS, envoyée à la DREAL Occitanie :

Monsieur le Préfet de Massif,

Très attachée à la protection de l’ours brun dans les Pyrénées, l’association FERUS demande qu’un vrai programme de restauration soit intégré au Volet Ours 2017-2027 de la SPVB, comprenant le lâcher rapide de deux ourses en Pyrénées occidentales, puis de deux autres en Pyrénées centrales.

En effet, depuis le 1er janvier 2010, la France n’a plus de plan de conservation et de restauration de la population d’ours dans les Pyrénées. Cette dernière n’étant toujours pas dans un état de conservation favorable sur la chaîne des Pyrénées françaises, FERUS, membre de la coordination CAP Ours, demande depuis plusieurs années un nouveau « plan Ours ».

Lire la suite

Share