Actus lynx | FERUS

Jura : deux lynx sauvages porteurs du « sida des chats » euthanasiés

lynx arcos suisse

Le lynx suisse Arcos avant son relâcher en Allemagne

Ces dernières semaines, cinq lynx du Jura suisse ont été capturés afin d’être relâchés en Allemagne et en Autriche dans le cadre de programmes de réintroduction. Après une quarantaine dans le parc naturel de Goldau, trois de ces animaux viennent de retrouver la vie sauvage dans la forêt du Palatinat (Allemagne) et dans le parc national des Kalkalpen (Autriche).

Mais les deux autres, porteurs du FIV (virus de l’immunodéficience féline, appelé aussi sida des chats) n’ont pas été relâchés et ont été euthanasiés pour éviter toute contamination avec les autre lynx sauvages.

Ils avaient été capturés à St-Ursanne (JU) et à Longeau (BE), à côté de Bienne.

Il n’existe aucun vaccin contre le FIV. Provenant probablement des chats, le virus a été introduit chez le lynx récemment. L’année dernière, un mâle capturé dans la même région était lui aussi porteur de la maladie. D’après les informations disponibles, il s’agirait des premiers cas en Europe chez l’espèce.

Le FIV se transmet par morsure ou voie vénérienne. Il n’est pas contagieux pour l’homme.

Lire la suite

Share

Biodiversité : FERUS questionne les candidats à l'élection

onze-candidats

Montage © Sipa Presse

FERUS a envoyé une série de 12 questions aux candidats à la présidentielle. Nous publierons ici les réponses éventuelles.

« FERUS est une association nationale de protection des trois grands prédateurs qui vivent en France : ours, loups et lynx. FERUS milite pour la cohabitation prédateurs/pastoralisme qui est possible en France, comme dans de nombreux pays européens. La prise en compte des intérêts particuliers du pastoralisme et des intérêts généraux et collectifs de la préservation de la biodiversité sont le fondement de l’action de FERUS.

Dans le cadre des élections présidentielles 2017, notre association FERUS, ainsi que ses nombreux adhérents et sympathisants, souhaiterait connaître votre position concernant la protection de la biodiversité en général et celle des grands prédateurs en particulier. »

Questionnaire :

Parmi les questions d’écologie qui concernent la planète et l’humanité, l’une des plus graves et des plus mal traitées est celle de l’effondrement de la biodiversité.

Lire la suite

Share

Le lynx suisse Arcos relâché en Allemagne

lynx arcos suisse relâcher

Le relâcher d’Arcos dans le Palatinat allemand. Photo Kora

Pfälzerwald-Vosges_du_NordHier 7 mars, un quatrième lynx a été relâché dans la forêt du Palatinat, en Allemagne, dans le cadre d’un programme de réintroduction qui prévoit de relâcher 20 lynx en l’espace de 5 ans. Il ‘agit d’un beau mâle de 25 kilos, capturé en Suisse et nommé Arcos. Il va rejoindre les trois lynx slovaques (Lucky, Kaja et Luna) déjà relâchés en été dernier dans le Pfälzerwald.

Arcos a auparavant passé quelques temps dans le parc animalier de Goldau, en Suisse afin que les contrôles sanitaires soient effectués.

Pour rappel, le lynx a quasiment disparu des Vosges françaises (1 seul individu identifié). Ce projet de réintroduction de l’autre côté de la frontière est donc plus qu’un espoir pour le « noyau » vosgien.

Le projet est porté par la Fondation pour l’environnement de Rhénanie Palatinat et soutenu par le parc naturel régional des Vosges du nord (côté français, à cheval sur les départements du Bas-Rhin et de la Moselle). Il est financé pour moitié par l’Europe (Programme Life). Les chasseurs et éleveurs allemands sont associés au projet ; le vice-président de la fédération régionale des chasseurs du Land a même contribué directement à l’ouverture des cages en été 2016.

Lire la suite

Share

Un lynx capturé en Suisse pour rejoindre l’Allemagne

kaja palatinat

La femelle Kaja en février 2017.

Pfälzerwald-Vosges_du_NordAprès les trois lynx slovaques en été dernier, un nouveau lynx va probablement bientôt être relâché dans le Pfälzerwald, en Allemagne. Ce 24 février, un lynx mâle adulte de 19 kilos a en effet été capturé par le Kora près de Saint-Ursanne, dans le Jura suisse. Cette capture s’inscrit dans le cadre d’un projet qui prévoit de relâcher 20 lynx en l’espace de 5 ans dans le Pfälzerwald. Il s’agit du deuxième lynx capturé en Suisse pour ce programme de réintroduction ; 10 lynx suisses devraient participer à ce projet. Mis en observation dans un centre spécialisé, le lynx sera réintroduit en Allemagne dans quelques semaines s’il remplit  les critères génétiques et sanitaires. Cette capture n’aura pas de conséquence sur la conservation de la population de lynx de l’arc jurassien.

Concernant les trois premiers lynx relâchés : le mâle Lucky et la femelle Kaja (en photo) donnent régulièrement des nouvelles grâce aux émetteurs GPS et aux pièges photos. Depuis janvier, ils ont été repérés dans le même secteur à plusieurs reprises. Une première reproduction aura peut être lieu au printemps 2017. En revanche, pas de signal de la femelle Luna depuis décembre 2016. Les recherches continuent pour la localiser.

Rappelons que le lynx a quasiment disparu des Vosges françaises (1 seul individu identifié). Ce projet de réintroduction de l’autre côté de la frontière est donc plus qu’un espoir pour le « noyau » vosgien.

Lire la suite

Share

Lynx des Balkans : la première femelle équipée d’un collier GPS

lynx balkans

Le lynx Maya endormi.
Photo Balkan Lynx Recovery Programme

Samedi 18 février, dans l’ouest de la Macédoine, dans les montagnes de Stogovo, l’équipe du Balkan Lynx Recovery a capturé avec succès la première femelle de cette sous-espèce en danger critique.

Son nom est Maya. Elle a été équipée d’un collier GPS puis relâchée. Elle est le cinquième individu capturé à des fins scientifiques.

Maya devrait aider à combler les lacunes dans les connaissances sur l’écologie du lynx des Balkans afin d’affiner les mesures de conservation : taille du territoire, régime alimentaire mais aussi taille des portées et mortalité juvénile.

En novembre 2015, le lynx des Balkans a rejoint la liste rouge des espèces menacées de l’UICN.

Les menaces majeures sont le braconnage, la raréfaction des proies sauvages et la destruction de l’habitat naturel.

Depuis 2006, le programme transfrontalier du Balkan Lynx Recovery travaille pour la conservation de cette sous-espèce. La Macédoine, l’Albanie, le Kosovo et le Monténégro participent au projet ainsi que des experts suisses et allemands. Le programme est entièrement financé par la fondation suisse MAVA.

Lire la suite

Share

Bretonvillers : le lynx n’était pas « déviant », mais plombé !

lynx bretonvillers

Photo Morgane Bricard

Ce 21 février 2017, un lynx considéré comme « déviant » a été capturé en Franche-Comté. Son corps contenait en fait plus d’une centaine de plombs de chasse…

Cet automne 2016, de façon très discrète, et pour le moins très éphémère, la DREAL Franche-Comté lançait une consultation publique intitulée « Effarouchement de Lynx sur la commune de Bretonvillers : enquête relative Dérogation à l’article L411-2 du code de l’environnement ». La consultation ne dura que trois jours. Il y avait urgence, le lynx « déviant » de Bretonvillers était de retour !

Ce lynx avait défrayé la chronique et agité la presse deux ans auparavant. Un lynx âgé de 12 ans semblait alors s’être spécialisé dans l’attaque et la consommation de moutons. Et cela, sur une seule et même exploitation ! Curieux comportement pour un lynx. A un tel point qu’il fut officiellement classé comme « déviant » par l’administration et l’ONCFS. Ce dernier fut chargé d’effaroucher ce drôle de lynx qui « aurait » pris goût exclusif au mouton de Bretonvillers. Avec un certain succès, faute d’un succès certain… Si on en croit « La France Agricole », journal pas forcément au top pour ce qui est de la faune sauvage, mais qui sait tirer de « bonnes » informations de l’administration française, une carcasse électrifiée fut disposée afin de dissuader le félin trop gourmand de consommer agneaux et brebis. Le lynx s’y est laissé prendre. Et a déguerpi comme un éclair de la dite exploitation. Mais le succès resta mitigé : le félin récalcitrant avait pris ses nouveaux quartiers non loin de là, un peu plus haut dans le village, et dévora les moutons du voisin…

Lire la suite

Share

Quand l’argent public perfuse l’élevage de montagne

desormaisCette vidéo, dont nous ne sommes pas les auteurs, est une synthèse des subventions attribuées à l’élevage de montagne, notamment celui situé en zones à loups.

Ces chiffres ne sont pas nouveaux et nous les relayons régulièrement.

Nous faisons le choix de diffuser cette vidéo et chaque citoyen pourra ainsi en tirer ses propres conclusions.

Share

Consultation publique pour relâcher les lynx en détresse jusqu'au 17 février

lynx-eric-durr-FERUS

Photo Eric Durr

Le ministère de l’Environnement vient de proposer une consultation publique au sujet du lynx. Il s’agit de renouveler un arrêté ministériel permettant au centre de sauvegarde Athenas, situé dans le Jura, de capturer, soigner puis relâcher des lynx en détresse suite à des causes anthropiques, notamment collisions routières.

Les départements concernés sont le Doubs, le Jura, la Haute-Saône, le Territoire de Belfort et l’Ain.

Ce renouvellement est primordial concernant les jeunes lynx retrouvés orphelins suite à la disparition de leur mère (collision routière, braconnage). Plusieurs cas sont signalés chaque année et plusieurs lynx peuvent ainsi être relâchés dans la nature.

D’autre part, la population de lynx dans le massif jurassien stagne actuellement. La survie de chaque lynx est donc importante.

Merci de participer à cette consultation jusqu’au 17 février 2017 en indiquant votre avis favorable dans la question « vos remarques » ==>> ICI.

Lire la suite

Share

La réintroduction du lynx au Royaume-Uni, c’est pour bientôt !

lynx suède Sergiy Gaschak

Lynx en Suède. Photo Sergiy Gaschak

kielder lynxAprès des années d’attente, ça sera bientôt l’aboutissement d’un projet de réintroduction du lynx au Royaume-Uni. Le site a été choisi. Il s’agit de Kielder, au nord de l’Angleterre, dans le comté de Northumberland, à la limite de la frontière avec l’Ecosse. L’espèce a disparu d’Angleterre il y a quelque 1300 ans.

Au lieu des 10 animaux prévus, ce sont finalement 4 femelles et 2 mâles qui devraient être relâchés dans quelques mois. Ils devraient être capturés en Suède, exempte de rage, ce qui permet de réduire au minimum la période de quarantaine nécessaire. D’autre part, les animaux seront déduits du quota de chasse en Suède donc destinés à être abattus initialement. Ils seront équipés de colliers émetteurs.

Actuellement, une consultation est en cours et des réunions locales ont lieu avec les habitants tout comme avec les agriculteurs. Ces derniers sont inquiets des éventuelles prédations du lynx sur leurs troupeaux. Un système de compensation permettra de rembourser les dommages.

Une augmentation d’espèces d’oiseaux qui sont les proies naturelles du lynx est prévue.

Le retour du lynx, bon pour le tourisme, permettra par ailleurs de réguler les populations de cervidés en surnombre qui commettent des dégâts importants aux forêts. La prédation du lynx sur les renards permettra aussi de diminuer le nombre de ces derniers et ainsi de reconstruire les populations d’oiseaux.

Lire la suite

Share