Rejoignez-nous !

Si les ours, loups et lynx vous intéressent, si vous partagez notre passion et nos objectifs, si vous désirez prendre part à nos efforts pour la préservation et la réhabilitation de ces espèces animales, devenez adhérent FERUS !

Tarifs Adhésions FERUS 2019

  • Adhésion simple (sans la Gazette des Grands Prédateurs) : 15 €
  • Adhésion membre actif tarif réduit (- de 18 ans, chômeurs, étudiants) : 20 €
  • Abonnement seul à la Gazette des Grands Prédateurs (4 numéros)26 €
  • Adhésion individuelle membre actif (avec abonnement la Gazette des Grands Prédateurs) : 30 €
  • Adhésion familiale (plusieurs membres, 1 seule adresse, 1 abonnement à la Gazette des Grands Prédateurs) : 37 €
  • Membre bienfaiteur (avec abonnement la Gazette des Grands Prédateurs) : toute cotisation supérieure à 37 €
  • Collectivités, associations (avec abonnement la Gazette des Grands Prédateurs) : 37 €

Lire la suite

La Gazette des grands prédateurs n° 70 (décembre 2018) / Spécial lynx

Décembre 2018

Éditorial par Jean-François Darmsteadter

FERUS, une association vivante

Le lynx aura la vedette dans ce numéro de fin d’année. Ce bel animal, fascinant à plus d’un titre, le mérite vraiment. Pouvons-nous espérer voir un jour une population française de lynx solidement installée dans notre pays ? Nous l’espérons et sommes prêts, en tous cas, à faire tout pour cela et, dans ce cadre, pouvoir enfin mettre en oeuvre en 2019 notre action de communication de terrain Parole de Lynx.

Mais les vraies vedettes de cette année 2018 auront été sans conteste Sorita et Claverina, ces deux ourses en provenance de Slovénie qui viennent apporter du sang neuf dans les Pyrénées et nous ne pouvons que nous réjouir de la pugnacité des autorités qui, pour une fois, ont tenu bon jusqu’au bout et permettent ainsi une note réelle d’espoir pour l’avenir. Même si, nous l’avons dit plusieurs fois, ce renforcement est insuffisant, c’est un vrai nouveau pas vers une population ursine pérenne en France.

Lire la suite

Un don pour les grands prédateurs, c'est une réduction pour vos impôts

Chères et chers ami(e)s des grands prédateurs

La bonne nouvelle de l’année 2018 est sans conteste le lâcher de deux ourses dans le Béarn en octobre. Un moment historique ! MAIS… Un long chemin reste à faire. La sécurité totale des ourses n’est pas assurée à cause d’une minorité d’anti-ours toujours violente et de nouveaux lâchers restent indispensables pour assurer à long terme la viabilité de la population d’ours pyrénéenne, encore trop petite.

Ça reste sombre pour le loup. Les pouvoirs publics ne jurent toujours que par les tirs : 51 loups (espèce protégée) peuvent être tués en 2018. A cette heure, déjà 45 animaux sont tombés sous les balles. Pourquoi ? Pour rien. La prédation due aux loups ne baisse pas car seuls les moyens de protection des troupeaux fonctionnent, à court, moyen et long terme. Et les loups sont maintenant effarouchés dans les zones centrales de parcs nationaux (cas du Mercantour) ! Nous devons plus que jamais rester vigilants face à ceux qui demandent carrément que les loups soient tués dans ces maigres espaces pourtant destinés à la  faune sauvage avant tout.

Nos programmes de bénévolat (Parole de loup, Parole d’ours, PastoraLoup) et notre action anti-braconnage Vigie Ours restent essentiels sur le terrain et nous nous devons de les pérenniser.

Côté lynx, nous réactivons actuellement un groupe pour cette espèce délaissée, en partenariat avec les associations locales. Nous souhaitons mettre en place enfin un programme Parole de lynx.

Pour toutes ces raisons, votre don est aujourd’hui essentiel * ! Nous devons continuer nos actions sur le terrain autant que juridiquement. La communication est aussi vitale, notamment pour contrer les propos des anti-prédateurs qui sont souvent repris par les médias.

Votre don est précieux !

Merci !

* Le prélèvement à la source ? Pas de changement ! 66% de votre don est toujours déductible, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Pour faire un don (par chèque ou en ligne), c’est ==>> ICI

Lire la suite

Les loups, les lynx et Vadim

Le mâle Youri est venu visiter une tanière de loup 5 h avant notre passage ; d’autres photos de Vadim Sidorovich montrent que des lynx visitent des tanières de loup à la recherche des louveteaux. © Vadim Sidorovich

Les loups, les lynx et Vadim. Par Jean-Claude Génot et Annik Schnitzler

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°65 (septembre 2017)

Abonnez-vous à la Gazette !

Dans la forêt des partisans

Suivre Vadim Sidorovich, spécialiste du loup en Biélorussie, pendant six jours à la recherche de tanières tient lieu à la fois de l’épreuve sportive et du rite initiatique pour partager les connaissances de ce professeur de zoologie atypique de l’Académie des Sciences. Une épreuve sportive qui demande un minimum de condition physique et de motivation. En effet, il s’agit durant 6 à 8 h par jour, de traverser inlassablement les forêts enchevêtrées d’arbres renversés, d’éviter dans les aulnaies marécageuses la chute dans les eaux noires de vase, et de franchir les canaux abandonnés en marchant soit sur les barrages branlants des castors, soit sur des troncs flottants. Et pas moyen de s’arrêter pour prendre une photographie sous peine de perdre Vadim qui avance d’un pas alerte et régulier sans se retourner. Vadim n’est pas un surhomme, mais sa robustesse lui est très utile pour franchir ces milieux sans

Lire la suite

Les bonnes pratiques pour l'observation de l'ours, du loup et du lynx en Espagne

L’Espagne est une destination de choix pour observer les grands prédateurs sauvages.

Édité par le ministère de l’Agriculture et de la Pêche, de l’Alimentation et de l’Environnement d’Espagne, ce guide des bonnes pratiques est indispensable pour observer la nature et ne pas déranger ces espèces menacées dans leur milieu naturel.

Également valable en France !

==> A télécharger

Lire la suite

Palatinat allemand : de nouveaux lynx lâchés et des reproductions cet été

Le lâcher du mâle Wrano. Photo Cornelia Arens

Le petit du lynx Jara. Photo Stiftung Natur und Umwelt Rheinland Pfalz

Quelques nouvelles du projet de réintroduction du lynx dans le Palatinat allemand qui prévoit le lâcher de 20 lynx au total (10 en provenance de Slovaquie et 10 autres de Suisse).

En septembre 2018, deux nouveaux lynx ont été lâchés. Wrano et Alfi sont des mâles slovaques. Recueillis orphelins (mais n’étant pas de la même portée), ils ont été élevés au zoo international de Bojnice, dans un grand enclos isolé pour les préparer au retour à la vie sauvage.

A ce jour, 13 lynx ont été lâchés (6 suisses et 7 slovaques).

Cet été, trois portées ont été détectées :

  • Rosa (au moins 2 jeunes dont un mâle)
  • Jara. Lâchée en avril, elle devait donc être déjà gestante à son arrivée (un mâle)
  • Kaja. Lâchée en 2017, c’est elle qui a déjà donné naissance en 2017 aux premiers lynx nés dans le Palatinat depuis la disparition de l’espèce.

Pour rappel, ce beau projet allemand est une chance pour le lynx dans les Vosges françaises. Arcos, lâché ce printemps, est toujours côté français, près de Colmar.

Lire la suite

Un nouveau ministre de l'Ecologie. De grandes ambitions ?

Photo AFP Ludovic Marin

FERUS félicite François de Rugy qui vient d’être nommé ministre de la Transition écologique et solidaire.

De nombreux dossiers d’une urgence capitale l’attendent, notamment dans le domaine de la préservation de la biodiversité.

Nous lui demandons d’ors et déjà :

  • Pour l’ours : de finir le travail commencé en procédant, cet automne dans le Béarn, au lâcher indispensable des deux ourses promises et de favoriser la restauration d’une vraie population d’ours dans les Pyrénées
  • Pour le loup : de remettre à plat la politique actuelle consistant à tuer toujours plus de loups pour soit disant protéger les troupeaux. La voie actuelle ne fonctionne pas !
  •  Pour le lynx : de mener enfin une politique de sauvegarde de cette espèce oubliée, particulièrement dans les Vosges où la situation est plus que critique.

Ces trois espèces sont le symbole d’une biodiversité bien trop malmenée en France. Il est temps d’avancer dans le sens d’une cohabitation durable avec les activités humaines.

Lire la suite

Bilan national de l’évolution de l’aire de présence détectée du lynx en 2017

Un lynx dans le Jura alsacien. Photo OCS

Le bilan de l’évolution de l’aire de présence détectée du lynx en 2017 en France vient de paraître (ONCFS).

En bref :

  • A l’échelon national, l’aire de présence régulière a augmenté. Il s’agit même de la superficie maximale enregistrée depuis le début du suivi de l’espèce en France (1982).
  • 80% de cette aire est situé dans le massif jurassien
  • Situation toujours fragile dans les Vosges
  • Situation stable dans les Alpes du Nord
  • Possible présence temporaire à confirmer dans le massif Central et les Alpes du Sud

Lire la suite

FERUS s'associe à nitsn pour un mobilier en faveur de l'environnement

Horloge en hêtre massif avec mécanisme à secondes glissantes. Le bois vient d’Isère, de forêts gérées durablement sous la certification PEFC

nitsn vient de créer une gamme de mobilier en faveur de projets environnementaux dont 10 % des ventes seront reversés à trois associations partenaires : Surfrider Foundation Europe, Association Mécènes et Parrains d’Abeilles et… FERUS !

La collection nitsn, ce sont des pièces minimalistes et de qualité : horloges, patères et, en avant-première, fauteuils. Pour les petits budgets, nitsn propose aussi des cartes sérigraphiées à s’offrir ou à envoyer directement à un proche, une petite attention qui soutient de grands projets !

La collection verte avec des griffures d’ours est dédiée à FERUS et ses actions en faveur des grands prédateurs.

C’est le moment de faire plaisir ou de vous faire plaisir tout en soutenant nos actions. Participez à la collecte Kiss Kiss Bank Bank en acquérant le ou les objets de votre choix. En quelques jours, plus de 90 % de l’objectif du projet a déjà été atteint.

Pour participer, c’est ==>> ICI

Lire la suite