Actus de Ferus | FERUS

Royal s’acharne contre les loups

loup eric durr

Photo Eric Durr

Communiqué de presse CAP LOUP – 19 avril 2017

Les associations le craignaient, c’est désormais officiel (JO du 19/04/17) : la ministre de l’Environnement autorise l’abattage de 2 loups supplémentaires. Pourtant, les scientifiques viennent de démontrer que les tirs mettent en péril la population de loups en France ! Nous attaquons en justice la décision de Ségolène Royal.

L’ASPAS, soutenue par One Voice et les autres associations de CAP Loup, saisit le Conseil d’État pour demander l’annulation de l’arrêté ministériel permettant de tuer 2 loups. La ministre promet qu’il sera suivi d’un autre arrêté identique. Ces 4 loups s’ajouteront aux 36 abattus officiellement depuis juillet 2016. Sur une population estimée à moins de 300, ce nombre de 40 abattages voulus par la ministre met en péril la conservation de l’espèce en France. Ce ne sont plus seulement les associations qui le disent, c’est désormais le résultat de l’étude biologique rendue en mars dernier par le MNHN(1) et l’ONCFS(2) à la demande du ministère lui-même !

À ce total de 40, s’ajoutent 10 loups trouvés morts depuis juillet 2016, principalement suite à des collisions, et non décomptés par l’État. A tout cela s’ajoute encore le braconnage invisible. Celui-ci est encouragé par la politique de tirs massifs confiés à des chasseurs incontrôlés, pendant que les moyens de l’ONCFS(2) sont utilisés pour tuer des loups avec une brigade dédiée, au lieu de lutter contre le braconnage.

Lire la suite

Share

Feu vert pour deux nouveaux loups à tuer

Photo Roland Clerc

Communiqué de l’association FERUS, 19 avril 2017

Feu vert pour deux nouveaux loups à tuer

Ce matin du 19 avril 2017, sans surprise, est paru au Journal Officiel un arrêté ministériel autorisant l’abattage de deux nouveaux loups. Une fois ces deux loups tués, un nouvel arrêté portant sur deux loups supplémentaires devrait être signé.

Le 5 avril, le 36ème et dernier loup a été abattu sur un plafond 36 animaux pouvant être « prélevés » jusqu’au 1er juillet 2017.

En comptant dix autres cas de mortalité connus dont la plupart de causes anthropiques (collisions routière), le France aura donc près de 50 cadavres de loups sur les bras pour cette saison 2016-2017. Sans parler du braconnage : intense mais difficilement mesurable.

Ce nouvel arrêté intervient alors qu’une expertise scientifique collective (Muséum National d’Histoire Naturelle – ONCFS), commandée par le ministère de l’environnement lui-même (!), vient de paraître, mettant en garde contre ces tirs trop nombreux qui menacent la population de loups en France.

Lire la suite

Share

La Vallée des Loups toujours en salles!

la vallée des loupsjmbertrand sénaceLa Vallée des Loups, le film tant attendu de Jean-Michel Bertrand, est sorti au cinéma le mercredi 4 janvier 2017 et il a déjà dépassé les 150 000 entrées.

Rejoignez-le dans sa quête du loup sauvage, quelque part dans le massif des Écrins ! 

Projections

- 19 avril : Crest, à l’Eden CinemaCrest (26)
- 21 avril, Douardenez, le Club, 17h30
- 27 avril : La Gaude (Alpes-Maritimes)
- 12 au 14 mai : Hauteville (festival) (Ain)
- 12 mai : Saint-Cloud, cinéma les 3 Pierrots (Hauts-de-Seine) - projection organisée par la LPO.
- 21 Mai : La Chapelle en Vercors, Fête de la Nature (Drôme)
- 25 au 27 mai : festival Chapitre Nature à Le Blanc (Indre)
- 17 juin : Lons-le-Saunier, festival « Vous avez dit prédateurs » (Jura)

Lire la suite

Share

Couflens (09) : Ferus plante des arbres en pleine zone à ours

photo Aurélia Puerta

photo Aurélia Puerta

A moins de quatre kilomètres de la frontière avec l’Espagne, en pleine zone à ours, sur le magnifique territoire sauvage ariégeois de Couflens, l’association Ferus poursuivait ce samedi 8 avril 2017, l’un des volets de son programme Api’ours, à savoir des plantations d’arbres fruitiers.

C’est ainsi qu’une dizaines de personnes motivées sont venues planter 15 arbres (pommiers, pruniers, poiriers, cerisiers) chez des particuliers, fervents défenseurs de l’ours. C’est par un soleil chaud et plus que bienvenu, que les bénévoles, venus d’Ariège et de Haute-Garonne, ont contribué à cette action de sensibilisation aux enjeux de conservation de la biodiversité Pyrénéenne, dont l’ours fait indéniablement partie.

Lire la suite

Share

Avant son départ, Ségolène Royal offre quatre nouveaux loups en pâture aux lobbies

arrêtés-loups

Photo Morgane Bricard

Communiqué de l’association FERUS, 7 avril 2017

Avant son départ, Ségolène Royal offre quatre nouveaux loups en pâture aux lobbies

Il y a quelques jours, le 36ème et dernier loup a été abattu sur un plafond de 36 animaux pouvant être « prélevés » jusqu’au 1er juillet 2017.

Sans surprise, la ministre Ségolène Royal a aussitôt dégainé un nouvel arrêté qui autorise le tir de quatre loups supplémentaires. Cet arrêté ministériel devrait être signé ce mardi 11 avril.

En comptant neuf autres cas de mortalité connus dont la plupart de causes anthropiques (collisions routière), le France aura donc près de 50 cadavres de loups sur les bras pour cette saison 2016-2017. Sans parler du braconnage : intense mais difficilement mesurable.

Ce nouvel arrêté intervient alors qu’une expertise scientifique collective (Muséum National d’Histoire Naturelle – ONCFS), commandée par le ministère de l’environnement lui-même (!), vient de paraître, mettant en garde contre ces tirs trop nombreux qui menacent la population de loups en France.

Lire la suite

Share

FERUS alerte sur le manque d'ourses !

hvala-oursons-val-d-aran2

Hvala et ses oursons en 2013 dans les Pyrénées. Photo Conseil général d’Aran

Communiqué de l’association FERUS, 4 avril 2017  

FERUS alerte sur le manque d’ourses

Le rapport annuel 2016 du suivi de l’Ours brun des Pyrénées est publié(*) avec son lot de bonnes et mauvaises nouvelles. Pour FERUS, ce rapport conforte nos demandes associatives de nouveaux lâchers d’ourses en Pyrénées occidentales et en Pyrénées centrales.

La très bonne nouvelle est indéniablement le nombre d’ours ; en 2016, 39 ours ont été repérés dans les Pyrénées (EMD, effectif minimum détecté) :

- 2 en Pyrénées occidentales,

- 37 en Pyrénées centrales dont Goïat ours mâle slovène lâché en 2016 en Catalogne.

(pour rappel, EMD : 29 en 2015 et 31 en 2014)

Cinq portées ont été détectées en 2016 pour un total de 10 oursons.

Les 6 oursons nés en 2015 ont survécu car tous repérés en 2016.

Lire la suite

Share

Biodiversité : FERUS questionne les candidats à l'élection

onze-candidats

Montage © Sipa Presse

FERUS a envoyé une série de 12 questions aux candidats à la présidentielle. Nous publierons ici les réponses éventuelles.

La réponse de Philippe Poutou –> ICI. Il se dit notamment opposé à la campagne d’abattage des loups et favorable à la réintroduction d’ours dans les Pyrénées.

« FERUS est une association nationale de protection des trois grands prédateurs qui vivent en France : ours, loups et lynx. FERUS milite pour la cohabitation prédateurs/pastoralisme qui est possible en France, comme dans de nombreux pays européens. La prise en compte des intérêts particuliers du pastoralisme et des intérêts généraux et collectifs de la préservation de la biodiversité sont le fondement de l’action de FERUS.

Lire la suite

Share

Le lynx Arcos en France !

lynx arcos suisse relâcher

Le lynx Arcos lors de son relâcher en Allemagne le 7 mars 2017. Photo Kora

Communiqué de l’association FERUS, 27 mars 2017

Le lynx Arcos en France ! 

Bonne nouvelle ! Quelques jours après son relâcher dans la forêt du Palatinat en Allemagne, le lynx Arcos est passé côté français, dans les Vosges du Nord.

Comme prévu, le projet de réintroduction allemand est un immense espoir pour le lynx vosgien en perdition. C’est bien grâce à l’initiative de nos voisins que le lynx dans les Vosges sera peut être sauvé et non pas grâce à celle du ministère de l’environnement français, prompt à l’inaction.

Nous saluons au passage le travail remarquable fait en amont par le parc naturel des Vosges du Nord.

Nous espérons qu’Arcos, s’il reste côté français, vivra de longues années et ne subira pas le sort de tant de lynx braconnés dans le massif depuis les années 1980…

Lire la suite

Share

Tirs de loups inutiles et extinction de la population : les scientifiques valident les thèses de FERUS

loup alpes montero FERUS

Loup dans les Alpes. Photo Patrice Montero

 Communiqué de FERUS, 27 mars 2017

Tirs de loups inutiles et extinction de la population : les scientifiques valident les thèses de FERUS

Une expertise scientifique collective (Muséum National d’Histoire Naturelle / ONCFS), commandée par le ministère de l’Environnement, vient de rendre ses conclusions :

  • A partir d’un taux de mortalité de 34%, « toute population de loups déclinera et, si elle est maintenue sur cette tendance, s’éteindra de manière certaine ».
  • L’efficacité des tirs de loups pour la protection des troupeaux n’est pas prouvée. Les chercheurs s’interrogent également sur leurs effets contre-productifs (éclatement de la meute et donc hausse de la prédation) *

Si le taux de mortalité de la population de loups était en moyenne de 22 % avant 2014, il pourrait très bien atteindre les 34 % depuis que l’Etat français a intensifié sa politique de tirs de loup. Pour les chercheurs, les prélèvements légaux « ne devraient pas […], dépasser 10 % de l’effectif estimé pour que la population présente un bilan numérique au moins stable. » Or, « le pourcentage d’animaux prélevés légalement représente environ 14% des effectifs estimés en 2015 ».

Lire la suite

Share