Le lynx : conservation et présence en France | FERUS

Le lynx : conservation et présence en France

FERUS a pour buts, en France, notamment dans les massifs frontaliers et en relation avec les pays européens voisins de favoriser le retour et le maintien des populations de lynx. Alors que l’ours et le loup occupent régulièrement le devant de la scène nationale, le lynx se fait oublier. Malgré un impact limité sur les activités humaines, des signes de mécontentement sont parfois observés au niveau local. Son arrivée dans le Jura à la fin des années 1980 n’a pas été très sereine.

Sur la Liste rouge des espèces menacées en France  de l’IUCN, le lynx boréal est classé « en danger ».

Le lynx en France : de sa disparition à son retour

Au XVème siècle, le lynx boréal était partout en France, en plaine comme en montagne. Puis  le déboisement, la diminution des populations de ses proies et la chasse l’ont cantonné dans les massifs montagneux. Au milieu du XVIIème siècle, le lynx disparaît des Vosges. A la fin du XIXème siècle, il s’éteint du Jura et du massif Central. Le félin résiste un peu plus longtemps dans les Alpes (un lynx tué en 1928 dans le Queyras). Dans les Pyrénées, la dernière capture authentifiée date de 1917 (Pyrénées-Orientales).

lynx chrono France

Photo Emmanuel Rondeau (lynx sauvage dans le Jura)

Le retour du lynx

Au début des années 1970, depuis la Suisse toute proche où une vingtaine de lynx a été relâchée, l’espèce fait son retour sur le versant français du Jura. Dès lors, elle va progressivement coloniser l’ensemble des secteurs forestiers favorables du massif du Jura.

La réintroduction du lynx dans les Vosges débute en 1983. En 10 ans, 21 lynx, provenant en grande partie des Carpates slovaques, ont été relâchés dans les Vosges du Sud. Sur ces 21 lynx réintroduits, seule une dizaine de lynx ont pu participer réellement à la constitution d’une population ; les autres sont morts rapidement ou ont disparu de façon suspecte.

Dans les Alpes Occidentales, près d’une quinzaine de lynx ont été lâchés en Suisse de 1970 à 1976. En France, une première donnée est collectée en Isère en 1976. Par la suite, les premiers indices sérieux de sa présence datent du début des années 1980. Maintenant encore, on ne peut pas affirmer avec certitude si ces lynx sont venus du sud du Jura ou des Alpes suisses. D’abord uniquement présente dans les Alpes du Nord, l’espèce a colonisé progressivement des territoires vers le sud, jusqu’en Haute-Provence sans pour autant former une population viable actuellement.

 

lâcher © ONCFS

Le mâle Frenz relâché le 2 juin 1993 sur le Massif du Grand Ballon – Markstein (68). Photo : Eric Midoux / ONCFS

La population actuelle

La population française de lynx est constituée de 3 noyaux.

Le noyau historique vosgien est au bord de l’extinction. En 2014, aucun lynx n’a été détecté. Début 2015, une donnée a pu être validée. Une intervention rapide de l’Etat par un renforcement de population est indispensable pour sauver ce noyau.

La population la plus importante et la plus active sur le plan démographique se trouve dans le Jura . Elle compterait actuellement une centaine d’individus (ONCFS, 2013). Dans le sud du massif, tous les habitats forestiers favorables sont occupés par le lynx, de la haute chaîne frontalière (à l’est) jusqu’à la plaine de la Bresse (à l’ouest). Plus au nord, le lynx continue de coloniser de nouveaux territoires, essentiellement dans le département du Doubs.

On ne peut pas vraiment parler de noyau en ce qui concerne la présence du lynx dans les Alpes. Aucune aire de présence vaste et continue n’est occupée, mais plusieurs « îlots » essentiellement répartis dans les principaux massifs forestiers des Alpes du Nord (Bornes, Bauges, Chartreuse), en connexion avec la population du Jura. Dans les Alpes du Sud, aucun noyau de population n’est installé, seuls quelques individus sont observés de temps à autre. L’effectif, très difficile à estimer, serait compris entre 14 et 22 individus (ONCFS, 2013).

==>> Suivre l’évolution de la population de lynx en France depuis 1997 : le bulletin du Réseau Lynx

Et dans les autres massifs ?

Dans les Pyrénées, la situation a toujours été très confuse, d’une part concernant l’espèce (lynx boréal ou lynx pardelle) et d’autre part sur sa survie. Certains naturalistes affirment qu’il n’a jamais disparu mais aucun indice de présence concret, aucune attaque suspecte sur les troupeaux et aucun cadavre de lynx n’ont été relevées, malgré la présence sur le terrain de nombreux naturalistes assurant le suivi de l’Ours et du Loup.

Dans le massif Central,  rien ne permet d’affirmer aujourd’hui que le félin soit présent, malgré quelques rumeurs.  On peut espérer que les noyaux de population du Jura et du nord des Alpes réussissent à recoloniser le Massif Central dans un avenir plus ou moins proche.

Répartition en France (en 2015)

carte lynx France

Carte FERUS (2015)

Un animal protégé mais menacé

Le lynx est une espèce protégée au niveau national et au niveau européen (Directive Habitats). Sur la Liste rouge de l’UICN, il est classé « en danger ».

Les menaces

La population de lynx en France est très vulnérable compte tenu de son faible effectif et de sa fragmentation. Généralement, en plus de la mortalité naturelle, une mortalité d’origine humaine peut devenir préjudiciable à la survie d’une population.

Actuellement, les collisions routières, autoroutières et ferroviaires représentent la cause de mortalité la plus connue. Les juvéniles payent un plus lourd tribut que les lynx adultes. En France, le braconnage est une cause de mortalité importante. Trop régulièrement, des lynx sont ainsi tués par ignorance ou vengeance, principalement dans le Jura et les Vosges. Un problème plus général et plus vaste concerne l’ensemble des populations de lynx boréal d’Europe occidentale. Il s’agit de la fragmentation des habitats forestiers par des zones urbanisées et leurs infrastructures (routes, voies ferrées, canaux…). Les possibilités de dispersion, donc d’échanges d’individus entre noyaux de population se trouvent réduites voire impossibles. A terme, ces isolements peuvent entraîner un affaiblissement génétique de la population, d’autant que les noyaux de nos régions sont issus d’opérations de réintroduction, donc d’un faible nombre d’individus fondateurs.

menaces lynx

Illustration Florian Graf pour FERUS.

Perspectives

Le lynx boréal est implanté sur toute la façade Est de la France. Mais à l’échelle européenne, les populations de lynx sont très fragmentées et donc très vulnérables.
Il est nécessaire de favoriser des échanges d’individus entre chacun de ces noyaux (Vosges/Palatinat, Jura, Alpes occidentales, Alpes orientales, Balkans…) afin d’optimiser la variabilité génétique de la population et sa survie à long terme.
Pour cela, il est nécessaire de créer des passages à faune efficaces au-dessus des voies de communication les plus problématiques (autoroutes, voies rapides). En France, cela devient crucial au niveau de l’autoroute A4, au col de Saverne (Bas-Rhin), qui relie les Vosges du Nord et les Vosges Moyennes.
Nous devons veiller au maintien de la protection de l’espèce que certains cherchent à affaiblir. Une régulation n’est et ne sera jamais à l’ordre du jour, compte tenu de la biologie de l’espèce et de l’état de ses populations.
Enfin, il faut continuer le travail d’information sur le lynx boréal pour mieux faire connaître cette espèce et ses impacts réels sur les activités humaines. Ceci permettra sans doute aussi de faire accepter ce beau félin, si mal connu et si passionnant.

Empreinte lynx©V.Vignon

Empreinte de lynx © V.Vignon

 

Que faire en cas d’observation d’un lynx ou d’un indice de présence ?

Si vous observez un lynx ou un de ses indices de présence (piste, proie, crotte…), informez-en FERUS (contact@ ferus.fr) ou l’Observatoire des Carnivores Sauvages (ocs.asso@gmail.com)

En cas de lynx en difficulté / blessé
Contacter rapidement le centre Athénas :
03 84 24 66 05 / 06 76 78 05 83
centre@athenas.fr

Le lynx en France : la plaquette de FERUS

Plaquette 16 pages (2016)

plaquette-lynx

Plaquette lynx

 

Pour en savoir plus :

  • La forêt du lynx, Didier Pépin, 2014
  • Le lynx boréal, Patrice Raydelet, 2006
  • Lynx, regards croisés, Laurent Geslin, 2014
  • Qui veut la peau du lynx ? Pierre Athanaze, 2014
  • Sur la piste du lynx, Alain Laurent, 2009
  • Vivre avec le lynx, Jean-Claude Génot, 2006
Share