FERUS le 5 mai à la Bastide de Sérou en Ariège

Stand FERUS et tables rondes le 5 mai à La Bastide de Sérou, en Ariège

Le 5 mai, à La Bastide de Sérou, Les Lambrilles, salle Jean Nayrou, en Ariège, la Communauté de l’Environnement organise une manifestation ouverte à tous et à toutes.

Voir sur Facebook : https://www.facebook.com/events/188548055079257/

La Communauté de l’Environnement ? Qu’es aco ?

Depuis le début de cette année, quelques associations écologiques ariégeoises (Le Comité Ecologique Ariégeois, Le Chabot, DAME, Quel Avenir Pour Notre Vallée, PTSPPC, Vent Contre Nature, etc.) s’activent pour organiser un évènement.

Leur but ? Faire un état des lieux de la situation départementale, échanger sur leurs actions respectives, mieux se connaître, pour être plus coordonnées et efficaces, et informer la population.

Lire la suite

Conférence "Vivre avec le loup dans le Grand Est" le 21 avril dans la Meuse

Le 21 avril, dans le cadre du printemps de la Réserve naturelle régionale de Lachaussée (Meuse), Philippe Russo de FERUS donnera une conférence à 17 h : « Vivre avec le loup dans le Grand Est », suivie à 18h de la projection du film de Jean-Michel Bertrand « Vivre avec les loups ».

Toujours dans le même cadre, FERUS tiendra un stand le lendemain 22 avril.

 

Programme et infos ==>> ICI.

Lire la suite

Notre programme Parole d'ours soutenu par une opération d’arrondi chez Nature et Découvertes (Toulouse centre)

Stand FERUS le samedi 14 avril après-midi au magasin Nature et Découvertes de Toulouse centre-ville, 64 rue de la Pomme, pour accompagner l’opération d’arrondi.

Depuis le 3 janvier, le magasin Nature et Découvertes de Toulouse-centre organise une opération d’arrondi au bénéfice de notre programme de bénévolat Parole d’ours.

L’arrondi est un dispositif de l’entreprise sociale agréée solidaire microDON : par exemple, pour un article de 5.70 euros, 6 euros sont facturés avec l’accord du client et 0.30 euros reviennent à FERUS.

Cette opération va se prolonger jusqu’au 31 août 2018.

Nature et Découvertes soutient FERUS depuis plus de 10 ans, et a largement financé les trois premières éditions de Parole d’ours.

Lire la suite

Loup retrouvé mort en Savoie : FERUS demande les résultats de l'autopsie à la DREAL

Le loup qui aurait été retrouvé mort le 8 novembre 2017 à Sainte-Foy-Tarentaise

Mise à jour du 3 avril 2018 : il s’agissait bien d’un cas de braconnage (arme à feu) et d’un loup adulte de lignée italienne (Source : Info loups n° 20).

C’est le deuxième cas de braconnage (connu) en 2017. L’animal a donc bien été décompté du plafond des 40 loups pouvant être abattus en 2017-2018. 

Courrier adressé à la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes, 10 novembre 2017

Bonjour

La dernière mise à jour du protocole d’intervention sur la population de loups de la DREAL fait état d’un loup retrouvé mort naturellement en Savoie. Or, dans le même temps, circule sur les réseaux sociaux une photo d’un loup qui aurait été retrouvé mort ce 8 novembre à Sainte-Foy-Tarentaise en Savoie (voir photo ci-contre). Cette image montre un animal en état de décomposition mais apparemment criblé de plusieurs impacts de balles.

Nous attendons de votre part une vraie transparence en publiant au plus vite et publiquement les résultats de l’autopsie qui en résulte.

S’il s’avère que l’animal mentionné par la DREAL a été braconné, nous demandons qu’il soit rapidement reclassifié en braconnage et donc décompté  du plafond des 40 loups.

Lire la suite

Lâchers d'ourses : Nicolas Hulot a entendu les Pyrénéens et les Français !

Le lâcher de l’ours Balou en 2006 dans les Pyrénées

Il y a près de 5 ans que l’expertise conduite par le Muséum a conclu à la nécessité biologique du renforcement de la population ursine dans les Pyrénées. L’annonce de cette décision par le ministre en charge de la transition écologique vient enfin répondre à cette nécessité : pour redevenir viable dans ses territoires historiques d’occupation, l’espèce a besoin d’un renforcement numérique et génétique. C’est une très bonne nouvelle pour la biodiversité, pour les Pyrénées, et pour tous les Français. C’est aussi un bon signal envoyé par la France qui a fait l’objet en décembre 2012 d’une mise en demeure par la Commission européenne et a été condamnée par le tribunal administratif de Toulouse le 6 mars 2018 pour avoir manqué à ses obligations de protection de l’ours brun dans les Pyrénées.

Le 1er mars 2018, quatorze associations environnementales ont rendu public un nouveau sondage confirmant le soutien massif des Français comme des Pyrénéens à la protection de l’ours en France et au lâcher de deux femelles en Béarn où il ne reste plus que deux mâles. Ce sondage, représentatif de la population française et des Pyrénées Occidentales (1), réalisé par l’IFOP, est particulièrement clair :

  • 84% des Français soutiennent le maintien d’une population d’ours dans les Pyrénées (soit une progression notable de + 8% par rapport au sondage précédent de 2008). Le soutien reste massif dans les Pyrénées occidentales avec 76 % d’avis favorables (78 % en Pyrénées-Atlantiques et 70 % en Hautes-Pyrénées) ;
  • 73 % des habitants des Pyrénées Occidentales sont favorables à des lâchers de femelles en Béarn (76 % en Pyrénées-Atlantiques ; 66 % en Hautes-Pyrénées).

Lire la suite

Lâcher de 2 ourses en Béarn cet automne : Bravo, Tenez-bon, Allez au bout !

Lâcher de l’ourse Ziva dans les Pyrénées en 1996. Photo FERUS.

Lettre ouverte de l’association Ferus, 27 mars 2018

A l’attention de Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire,

Annonce du lâcher de deux ourses en Béarn à l’automne 2018

Bravo, Tenez-bon, Allez au bout

Monsieur le Ministre, bravo pour cette annonce tant attendue.

Nul doute que suite à cette perspective du lâcher de deux ourses en Béarn, la pression de l’opposition, bien que très largement minoritaire, va être forte, sournoise et bruyante.

Vous avez le soutien de 76 % des habitants des Pyrénées-Atlantiques.

Lire la suite

Participez à notre programme PastoraLoup et soutenez la cohabitation loup / élevage !

Vous voulez vous investir concrètement pour la protection du loup en France?

Du 1er mai à la mi-novembre, rejoignez toute l’équipe de pastoraLoup et venez soutenir les éleveurs et bergers en donnant de votre temps libre pour une action éco-citoyenne au service du berger et du loup.

Pendant une ou plusieurs semaines, venez dormir auprès d’un troupeau de brebis, aider à la surveillance de jour et aux tâches quotidiennes, participer à un chantier de parc… et ainsi favoriser la cohabitation entre les activités pastorales et les grands prédateurs en France.

En amont, deux dates au choix vous sont proposées pour la réalisation de votre stage de découverte du pastoralisme et de sensibilisation à la problématique prédateurs/élevage. Stage obligatoire pour les personnes n’ayant jamais participé à pastoraLoup.

Les dates de stage 2018 :

  • 6 au 10 juin, Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence)
  • 27 juin au 1er juillet, Haute-Bléone (Alpes-de-Haute-Provence

Cliquez ICI pour télécharger le dossier d’inscription 2018

Lire la suite

Le nouveau plan loup a fait ses deux premières victimes...

Photo d’illustration. DR

Nouveau plan loup, nouvel abattage de 40 loups : les deux premiers loups de cette mascarade ont été tués… Dans le cadre du nouvel arrêté ministériel autorisant l’abattage de 40 loups en 2018, les deux premiers loups ont en effet été abattus dans le Var par la brigade loup.

Pourtant, ces morts sont inutiles et ne résoudront pas les attaques sur les troupeaux domestiques surtout dans la zone de Canjuers, où le problème des chiens mangeurs de moutons est important.

Si l’association FERUS reconnaît des avancées majeures dans le plan loup, notamment en ce qui concerne la protection des troupeaux et surtout la conditionnalité des moyens de protection pour percevoir des indemnisations (c’était la moindre des choses…), les pouvoirs publics restent dans une logique de tirs massifs, le plus souvent à l’aveugle, visant des animaux au hasard et pas toujours en présence des troupeaux ; sans compter que le loup, pourtant espèce protégée, peut être maintenant tiré toute l’année même en période de reproduction, ce qui n’était pas le cas auparavant. Il est temps, comme nous le demandons depuis des années, de débuter une étude sur l’efficacité réelle des tirs sur la protection des troupeaux. L’État français aurait-il peur que les résultats confirment ce que d’autres études à l’étranger ont déjà montré ? Les tirs sont inutiles, voire même contre-productifs…  

Lire la suite

Ours : l'Etat condamné !

Communiqué FERUS / Pays de l’Ours – ADET

9 mars 2018

Le Tribunal Administratif de Toulouse vient de donner raison aux associations Pays de l’Ours – Adet et FERUS , suite à leur plainte déposée en avril 2015 pour faire reconnaître l’insuffisance de la politique française de protection de l’ours brun.

Par son jugement du 6 mars 2018, le Tribunal Administratif de Toulouse a en effet considéré que :

  • «les actions mises en œuvre par l’Etat ne peuvent pas être regardées comme suffisantes au regard des enjeux identifiés pour le maintien durable de l’espèce ursine dans le massif pyrénéen;
  • la France ne satisfait pas à son obligation de rétablissement de l’ours brun dans un état de conservation favorable, telle qu’elle résulte de l’article 2 de la directive du 21 mai 1992;
  • la carence des autorités nationales face à cette obligation constitue une faute de nature à engager la responsabilité de l’Etat.»

Lire la suite