L'ours et les activités humaines | FERUS

L'ours et les activités humaines

Devenez bénévole pour l’ours

Comme dans toutes les régions d’Europe où vivent des populations d’ours bruns (monts Cantabriques en Espagne, Alpes et Abruzzes en Italie, Slovénie…), les Pyrénées ne sont pas un désert humain. Les activités humaines sont bien présentes, sous différentes formes. L’ours peut évidemment avoir un impact sur ces activités et inversement, celles-ci peuvent avoir des effets négatifs sur l’ours.
Hommes et ours peuvent parfaitement cohabiter dans les Pyrénées, malgré quelques difficultés ponctuelles et locales.

Cannellito_probable_07mai2014_Estaing65_ONCFS

L’ours Cannellito dans les Hautes-Pyrénées. Photos ONCFS

OURS ET CHASSE

La chasse (notamment les battues avec chiens courants) est une des activités les plus dérangeantes pour l’ours, qui a entraîné plusieurs rencontres fatales pour le plantigrade. Les battues sont d’autant plus perturbantes que, dans les Pyrénées, il n’existe pas ou très peu de vastes zones interdites à la chasse.
Depuis de nombreuses années, les associations de protection de l’ours sont fortement impliquées sur le dossier « ours – chasse » dans les Pyrénées. Nous le gérons localement, en coordination, selon une approche différenciée par département en fonction du contexte, de l’histoire et de la qualité des relations avec les fédérations de chasseurs. Cela nous conduit parfois à contester les arrêtés « chasse » devant les tribunaux administratifs, et d’autres fois à privilégier le dialogue, souvent plus productif quand il est possible. Nous pouvons témoigner qu’une bonne volonté partagée donne souvent de meilleurs résultats que des mesures imposées et non-respectées sur le terrain. Lorsque les fédérations de chasse participent pleinement à la cohabitation chasse-ours, cela conduit au report de battues dès qu’un ours est détecté. Dans d’autres cas, la mise en place de mesures contraignantes, relatives à l’exercice de la chasse, peut s’avérer nécessaire.

 

OURS ET TOURISME

Le tourisme est une des activités économiques principales dans les Pyrénées. L’image de l’ours est très bénéfique pour ce secteur.
Mais toute valorisation économique autour de l’ours n’aura de chance d’aboutir que si localement une volonté politique claire et ferme est affichée en faveur de l’espèce.

OURS ET PASTORALISME

L’ours peut causer quelques dégâts sur les troupeaux. C’est une réalité qu’il ne faut pas nier.
Quel est l’impact réel de l’ours sur le pastoralisme dans les Pyrénées ?

impact ours pastoralisme pyrénées

Impact ours pastoralisme

Les mesures de protection existent et sont efficaces lorsqu’elles sont correctement employées. Le regroupement nocturne dans des enclos de protection de taille suffisante, l’utilisation de chiens patous et une présence humaine autour du troupeau dissuadent les attaques de l’ours.

==>> L’indemnisation des dégâts d’ours, comment ça marche ?

troupeau pyrénées

Chien de protection et troupeau dans les Pyrénées. Photo DR

 

 Voir aussi ==>> Chasse et protection de l’ours en Europe

Share