Idaho : quota de chasse d’un quart de la population de loups

Idaho : quota de chasse d’un quart de la population de loups

Actus internationales Actus loup Toute l'actualité

Lundi prochain, l’Etat de l’Idaho commencera à vendre les permis pour la première chasse aux loups publique, permettant aux chasseurs de et hors de l’état de tuer jusqu’à 220 loups dans l’Idaho, soit presque un quart de la population. La commission de la Pêche et de la Chasse de l’Idaho a voté à 4 voix contre 3 ce plan de chasse, les 3 contre ayant préconisé un quota plus important (49 % des loups soit 430 animaux). La décision a été très surveillée d’un côté par les chasseurs et de l’autre par les associations de protection de la nature qui considèrent le quota trop élevé pour une espèce encore la liste des espèces en danger en mai dernier. « Nous avons peur, sous couvert de la gestion du loup, que ce soit un véritable massacre qui arrive » indique Stephen Augustine, de la Northern Idaho Wolf Alliance.

Un permis de chasse au loup coûtera 11.75 $ pour un résident de l’Idaho et 186 $ pour un non-résident, à rajouter au coût du permis de chasse ordinaire (12.75 $ pour un résident et 154.75 $ pour un non-résident). Selon les zones, la chasse aux loups débutera du 1er au 15 septembre et se terminera du 31 décembre au 31 mars.
Selon Tony McDermott de la commission de la Pêche et de la Chasse, quelque 70 000 chasseurs viendront acheter des permis de chasse au loup. Le loup étant difficile à chasser, il pense que pas plus de la moitié du quota ne sera atteint.
Dans le cadre de son plan de gestion, le but de l’Idaho est de revenir par la suite à son niveau lupin de 2005, soit 520 loups.

L’association Defenders of Wildlife intente une injonction préliminaire pour stopper la chasse et restaurer temporairement la protection de l’espèce. « Nous avons une population de loups qui commence à être viable. La diviser par 2 n’est tout simplement pas une gestion responsable de la faune sauvage » indique Suzanne Asha Stone, représentante de Defenders of Wildlife.

Dans le Montana, 75 loups pourront être tués.
Plusieurs plaintes sont en cours contre le delisting du loup et si un jugement est pris par la cour fédérale, il pourrait bloquer la chasse aux loups dans l’Idaho. C’est la raison pour laquelle les quotas sont si étroitement observés : des chiffres élevés aboutissent plus certainement à la suspension de la chasse. Cela a incité le Montana à publier un quota de chasse relativement bas.

La population de loups de l’Idaho est estimée à 1020 animaux, celle du Montana à plus de 500.

Sources :Idaho’s wolf hunt is on (Spokesman, 17 août 2009)

2 commentaires sur “Idaho : quota de chasse d’un quart de la population de loups”

Comment réagir ? excès de rage ? la honte plane sur l’Homme…

Ce n’est pas être « humain » que de massacrer un quart d’une population d’une espèce déjà extrêmement décimée par l’ »humain » depuis des siècles.

Quand on pense que les 3 bourrins qui ont voté contre, eux, voulaient un massacre de la moitié de ce magnifique animal.

Le jour ou une espèce dite « supérieure » votera le massacre de la moitié de l’espèce dite « humaine » soit un bon 3,5 Milliards d’individus, il y aura peut être quelqu’un pour initier une révolution.

Dans les cas ici présent, non, même le très « moderne et cool » Obama laisse en toutes impunité ses gros beaufs aller à la tuerie.

Non seulement ces irresponsables décérébrés vont massacrer une espèce, mais ne vont pas se gêner pour sinon en tirer d’autres au moins en déranger ou en faire fuir, sans compter l’impact sur toute la biodiversité alentours. Et l’an prochain, on remet ça ?

Nous ne devons pas permettre qu’un groupe de pourris décident de décimer notre patrimoine.

Quand je pense à tous ces gens qui se battent pour essayer de préserver ce merveilleux patrimoine et que de l’autre coté avec une centaine de dollars un gros naze va détruire ce travail.

Pou un animal sauvé des milliers sont massacrés.


Les commentaires sont fermés.