Ours et loups : séjours en Provence, en Italie et en Espagne 2021

Loup dans les Monges. Photo Marc Linarès

Avec notre partenaire www.sejour-faune-sauvage.com

Vous avez découvert ces séjours par FERUS ? Précisez-le et 50 € seront reversés à l’association FERUS !

Massif des Monges et Hautes Terres de Provence

  • du 6 au 12 juin : par les sentiers oubliés, itinérance sauvage et gourmande de gîte en gîte dans les hautes terres de Provence et massif des Monges (loups, faune diverse, plantes, gastronomie …)
  • du 11 au 17 juillet : par les sentiers oubliés, itinérance sauvage sous tente dans les hautes terres de Provence et massif des Monges (loups, faune diverse, plantes …)
  • du 29 août au 4 septembre : séjour traces de vie, piste de loup, en étoile à partir de la maison des hôtes à la Motte du Caire.

Plus d’infos, tarifs, réservation ==>> ICI

Louveteaux dans les Monges. Photo Marc Linarès

Asturies (Espagne)

Vallée de la Trubia et Pics de l’Europe (ours, loups, chats sauvages, cerfs, bouquetins ibériques etc.)

Lire la suite

Appel à bénévoles le 23 janvier en Ariège pour un chantier favorisant la biodiversité

Appel à bénévoles, chantier collectif : plantation d’arbres fruitiers à Balaguères (Ariège), samedi 23 janvier 2021, à partir de 9h (le chantier se terminera avant 18h afin de respecter le couvre-feu).

Dans le cadre de notre programme Api’Ours, programme pour la biodiversité dans les Pyrénées.

A Agert, sur la commune de Balaguères, versant sud face aux Pyrénées, nous proposons d’enrichir et de protéger un jeune verger planté sur un terrain privé. Comme le montre la photo, il y a déjà des arbres, mais leurs protections sont à refaire.

Nous planterons une dizaine d’arbres sur ce terrain et protégerons la vingtaine en place.

Lire la suite

Programme Api'Ours : en route pour 2021

Api’ours est une action pour la biodiversité dans son ensemble mise en œuvre par FERUS. La plantation d’arbres fruitiers favorise la survie et le développement des pollinisateurs, dont les abeilles. FERUS ajoute à ce schéma devenu classique, les autres animaux sauvages se nourrissant de fruits tout au long de l’année, et tout particulièrement l’ours, dont le régime alimentaire est à 70 – 90 % végétarien, donc frugivore en partie.

Cette action est mise en œuvre depuis 2016 : des communes (Melles et Aspet) ainsi que des privés ont accepté de mettre à disposition des terrains. En 2019 et 2020, outre l’entretien des plantations existantes et la mise en place de panneaux d’information, le programme a permis de commencer à explorer les vallées pyrénéennes de l’ouest (Hautes-Pyrénées (65) et Pyrénées Atlantiques (64) ) et d’y prévoir de nouvelles plantations. Néanmoins, la crise de la Covid n’a pas permis de mener à bien les travaux sur le 64, qui sont d’ores et déjà reportés au premier trimestre 2021. Plus d’informations dans le document en pièce jointe.

L’action peut se poursuivre par les soutiens financiers des particuliers, de fondations ou associations, comme en 2019-2020 la fondation Itancia et l’Association du Parc de Ste-Croix, par la mise à disposition de terrains et par la participation de bénévoles aux chantiers collectifs.

Bilan Api’Ours 2020 ==>> ICI

Si le projet vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter :

Lire la suite

Lynx braconné dans le Doubs : FERUS porte plainte

La DREAL Bourgogne-Franche-Comté vient de le confirmer : l’autopsie a montré que le lynx retrouvé mort fin décembre dans le Doubs (canton de Quingey) a bien été braconné, par arme à feu. Une enquête a été ouverte.

FERUS va porter plainte et demander le remplacement de cet animal.

En 2020, ce sont donc au moins trois lynx qui ont été braconnés (et pour lesquels FERUS a porté plainte) : en mars  dans le Jura et en janvier dans le Haut-Rhin.

Le lynx est classé « en danger » sur la liste rouge France de l’Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN). Ces cas de braconnage mettent à mal la conservation et la restauration de l’espèce en France.

La destruction d’un lynx, espèce protégée, est passible d’une peine maximale de 3 ans de prison et 150 000 € d’amende.

Lire la suite

La Gazette des grands prédateurs n° 78 (décembre 2020)

La Gazette des Grands Prédateurs n° 78, décembre 2020

Annus horribilis

2020, « Annus horribilis » pour les hommes et les femmes de tous les pays touchés par la Covid-19, à tous points de vue.

« Annus horribilis » aussi pour nos grands prédateurs car la pression, notamment sur le loup, non seulement ne s’est pas démentie, mais s’est renforcée. Ce n’est guère mieux pour l’ours qui a payé cher, lui aussi, le comportement criminel des humains puisque trois animaux ont été tués, réduisant de plus de 5 % la population d’ours pyrénéenne. Et un plan Lynx qui tarde à se mettre en place et nous laisse sceptiques sur l’avenir.

Cette dernière Gazette de fin d’année est traditionnellement l’occasion de faire le point et de souhaiter à nos adhérents et sympathisants de belles fêtes et une belle future année…

Lire la suite

Mortalité des loups - 2020

En 2020, malgré les mises en garde des scientifiques et l’opposition des citoyens, les pouvoirs publics peuvent autoriser l’abattage de 121 loups, soit 21 % de la population de loups estimée (voir ==>> ICI).

En 2020, 105 loups ont été décomptés du plafond ==>> tableau DREAL

En 2019, 98 loups ont été décomptés du plafond des 100 loups à abattre ==>> ICI.

Pour rappel, le loup est classé vulnérable sur la liste rouge des espèces menacées en France (UICN).

Lire la suite

Parole d’ours 2020 : la population favorable au remplacement des ours éliminés par la main de l'homme

Photo Jacques Carriat

Malgré l’année COVID, la campagne de sensibilisation et d’information de notre programme Parole d’ours a pu se dérouler correctement cet été dans les Pyrénées. L’action s’est déroulée du 29 juin au 29 août avec 5 encadrant-e-s et 16 bénévoles. Entre le 18 juillet et le 29 août, une équipe de 4 personnes/semaine (1 encadrant-e et 3 bénévoles) a été à la rencontre des gens sur les marchés pyrénéens pour les questionner sur l’ours dans les Pyrénées. Plus de 70 000 plaquettes d’information diffusées dans plus de 200 communes pyrénéennes et 772 personnes ont été interrogées. L’essentiel des refus concernant la documentation proposée est lié au manque de place, au respect des règles sanitaires, seuls 5 commerçants donnent comme raison leur opposition à la présence de l’ours.

Lire la suite

Un sondage l’atteste : les Français nettement favorables au remplacement des ours tués

L’ours Cachou, découvert mort en avril 2020

Communiqué, 14 décembre 2020

Un sondage l’atteste : les Français sont nettement favorables  au remplacement des ours tués par l’homme dans les Pyrénées

Enfin une mesure populaire … !
Le gouvernement peut être rassuré : son engagement de remplacer tout ours mort de cause humaine dans les Pyrénées est nettement soutenu par les Français.

Le sondage réalisé par l’IFOP1 pour quatorze associations impliquées en faveur de l’ours dans les Pyrénées est clair : les Français sont nettement favorables au principe de remplacer les ours tués par l’homme dans les Pyrénées.

C’est la première fois qu’un sondage est réalisé sur cette question spécifique, et il en ressort :

Lire la suite

Une queue de loup en cadeau : nous demandons des précisions au procureur de la République

Photo Anthony Kohler

Mise à jour du 9 décembre 2020 :  le président du département des Hautes-Alpes Jean-Marie Bernard a comparu hier mardi 8 décembre au tribunal de Gap. Refusant la procédure de reconnaissance préalable de culpabilité, il est renvoyé en correctionnelle le 15 février 2021. Il a indiqué ne pas savoir qu’il s’agissait d’une queue de loup…alors que c’était bien l’objet du « cadeau ». A suivre.

Mise à jour du 18 septembre 2020 :  le président du département des Hautes-Alpes Jean-Marie Bernard comparaitra le 8 décembre prochain pour détention, transport et cession d’une partie d’une espèce protégée.  Il encourt jusqu’à un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende.

Lire la suite