Le lynx : fiche d’identité

Le lynx : fiche d’identité

Actus en France Actus internationales Actus lynx Toute l'actualité

Le lynx d’Europe (Lynx lynx), Linné 1758

Appelé aussi Lynx d’Eurasie ou lynx boréal, et loup-cervier autrefois.

  • Classe : Mammifères (environ 5000 espèces)
  • Ordre : Carnivores (environ 249 espèces)
  • Famille : Félidés (environ 38 espèces)
  • Genre : Lynx
  • Espèce : Lynx

EVOLUTION

Les félidés sont issus de 3 grandes lignées. Une première branche apparaît il y 12 millions d’années et donne naissance aux petits félins d’Amérique du Sud (ocelots…). Une seconde branche, apparaissant il a 8 à 10 millions d’années, aboutit aux espèces proches du chat domestique (chat sauvage…) et au manul (félin d’Asie). Puis, il y a 4 à 6 millions d’années, une divergence se produit entre les félins de taille moyenne et ceux de grande taille. Une divergence plus récente (1.8 à 3.8 millions d’années) conduit à la séparation des lynx et des grands félins (lions, tigres, panthère longibande…). La recherche des fossiles montre que Lynx lynx est apparu plus tardivement que Lynx pardinus (le lynx pardelle).

MENSURATIONS

Le lynx d’Europe est le plus grand représentant des 4 espèces de lynx. Il mesure 80 à 120 cm de long, sans la queue. Celle-ci varie de 10 à 20 cm. La hauteur au garrot est de 50 à 75 cm. Une étude portant sur les lynx de Biélorussie et des Carpates situe la longueur (tête et corps) entre 76 et 108 cm (moyenne de 99.1 à 100 cm) pour les mâles et 80 à 100 cm (moyenne de 87.6 à 90 cm) pour les femelles (Heptner et Sludskii, 1992) ; la queue de 16.5 à 24 cm pour les mâles et de 14.5 à 23.5 cm pour les femelles.

Le poids habituel est quant à lui compris entre 17 et 30 kilos, les mâles étant 24 % plus lourds que les femelles. Les sub-adultes (jeunes de 12-24 mois) sont 10 % plus légers que les adultes de même sexe. Le poids des individus augmente d’ouest en est, les lynx de plus de 40 kilos n’étant pas rares à l’est de la Sibérie (Breitnmoser). Avant son extermination, le lynx autochtone alpin était d’ailleurs une des plus petites variétés de lynx en Europe (Ragni et al, 1993).

MORPHOLOGIE

Le lynx est digitigrade. Les membres sont puissants, les pattes avant plus courtes favorisant la course et le bond (le lynx peut effectuer des bonds de 7 mètres). Les pattes, larges, permettent un déplacement aisé sur le couvert neigeux. La pression exercée par les pattes sur le sol est de 34 à 60 g/cm ², soit trois fois moins que le chat sauvage. Ce faible ration masse corporelle / surface plantaire est typique des lynx.

L’empreinte ressemble à celle d’un gros chat, les griffes rétractiles (jusqu’à 4 cm aux pattes avant) n’apparaissant pas. L’empreinte de la patte antérieure mesure 6-7 cm de long / 6-7.5 cm de large et celle de la patte postérieure 5-7 cm de long / 6 cm de large. Lors de son allure normale, la marche, les pattes postérieures sont posées dans les antérieures ; au galop, les pattes postérieures sont par contre posées en avant.

La tête est arrondie, relativement petite par rapport au reste du corps. Elle est encadrée de longs favoris. Les oreilles, de 6 à 9.5 cm, sont surmontées de pinceaux de poils noirs mesurant 2 à 4 cm.

LE PELAGE

Il varie du jaune roux au beige gris. La fourrure est plus ou moins tachetée ou rayée de noir selon les individus, certains lynx étant monochromes. De plus, la dimension, la forme et le nombre de taches varient considérablement. Les animaux du sud de l’Europe sont nettement plus marqués que ceux du centre ou du nord. Le ventre est plus clair et le bout de la queue noir.

Ces grandes variabilités de pelage selon les individus font du lynx l’un des félins les plus polymorphiques.

FORMULE DENTAIRE

Contrairement à la majorité des autres félins, le lynx ne possède que 28 dents. Toutefois, des dents surnuméraires sont courantes. La formule dentaire s’inscrit ainsi :

  • I 3/3
  • C 1/1
  • P 2/2
  • M 1/1

LONGEVITE

La longévité est de 10 à 20 ans.

SONS

Des miaulements sonores. Le mâle en rut pousse un hurlement terminé d’un grognement. Contrairement aux grands félins, l’appareil hyoïdien est complètement ossifié : le lynx ne peut donc pas rugir mais peut ronronner en expirant et en espirant (les grands félins ne ronronnent qu’en expirant).

La vision du lynx n’est pas meilleure que celle d’un autre félin. Le célèbre « œil de lynx » viendrait d’une confusion avec la mythologie grecque dans laquelle Lyncée, argonaute, est dotée d’une vie extraordinaire lui permettant de voir sous terre. Par contre, la vision du lynx est adaptée à la vie nocturne. Contractée, sa pupille est ronde, à la différence du chat. La couleur de l’iris varie du jaune brun au jaune ocre.

SOUS-ESPECES

Malgré les divergences d’avis, on peut citer 7 sous-espèces de lynx européen :

  • Lynx lynx carpathicus (Kratochvil et Stollmann, 1963) : de l’ouest des Carpates jusqu’à la Bulgarie et la Grèce.
  • Lynx lynx dinniki (Satunin, 1915) : du sud du Caucase jusqu’à la Turquie et le nord de l’Iran.
  • Lynx lynx isabellinus (Blyth, 1847) : Cachemire et nord du Tibet jusqu’au Tian Shan et au mont Altaï dans le Xinjiang et en Mongolie.
  • Lynx lynx kozlovi (Fetisov, 1950) : Sibérie centrale, de la rivière Yenisei au lac Baïkal.
  • Lynx lynx lynx (Linné, 1758) : Europe de l’Ouest et du nord jusqu’à la rivièreYenisei en Russie.
  • Lynx lynx neglectus (Stroganov, 1962) : extrême est de la Russie, Corée et nord-est de la Chine (Mandchourie).
  • Lynx lynx wrangeli (Ognev, 1928) : Sibérie de l’est, au sud des montagnes Stanovoï.
  • Lynx lynx martino (Miric, 1978) : le lynx de la péninsule des Balkans, appartenant à la sous espèce Lynx lynx lynx, a pu être considérée comme une sous-espèce.

LES AUTRES ESPECES DE LYNX

  • Le lynx roux ou bobcat (Lynx rufus) : une dizaine de kilos ; distribution : la moitié méridionale de l’Amérique du Nord
  • Le lynx du Canada (Lynx canadensis) : une dizaine de kilos ; distribution : la moitié septentrionale de l’Amérique du Nord (Alaska et Canada)

Les larges pattes de ce lynx du Canada sont une adaptation parfaite aux milieux enneigés (copyright photo www.junglewalk.com)
Les larges pattes de ce lynx du Canada sont une adaptation parfaite aux milieux enneigés (copyright photo www.junglewalk.com)
  • Le lynx pardelle (Lynx pardinus), photo ci-dessous : 12 à 13 kilos

pour les mâles ; distribution : péninsule ibérique. Le lynx pardelle, autrefois considéré comme une sous-espèce du lynx européen, est le félin le plus menacé au monde.
pour les mâles ; distribution : péninsule ibérique. Le lynx pardelle, autrefois considéré comme une sous-espèce du lynx européen, est le félin le plus menacé au monde.

SOURCES :

  • “Mammifères du Monde” de Pétronille Gunther (2003)
  • “Les Félins” sous la direction de John Seidensticker et Susan Lumpkin (1992)
  • “Le Lynx boréal”, encyclopédie des Carnivores de France, SFEPM (1998)
  • “Mammifères de France” (1999)