Une queue de loup en cadeau : nous demandons des précisions au procureur de la République

Photo Anthony Kohler

[Mise à jour du 28 février : le procureur de la République a répondu à notre courrier et nous a indiqué qu’une enquête avait été diligentée]

Communiqué de presse de l’association FERUS, 25 février 2020

 Pour le départ de la préfète Cécile Bigot-Dekeyzer, le président du Département des Hautes-Alpes Jean-Marie Bernard n’a rien trouvé de mieux à faire que de lui offrir…une queue de loup.

Un « clin d’oeil », selon ses termes, que nous trouvons de très mauvais goût. Nous ne pouvons qu’être étonnés, voire atterrés, de voir cette pratique d’un autre âge dans un pays développé au 21ème siècle. Comment un élu de la République peut-il à ce point mépriser une espèce protégée et menacée ? N’est-il pas au courant de l’actuelle grave crise de la biodiversité ?

Lire la suite

Les loups, alliés des forêts

Photo Anthony Kohler

Une étude vient de paraître, montrant une nouvelle fois le rôle bénéfique des loups pour les écosystèmes et particulièrement pour les milieux forestiers. Les populations de loups et de cerfs interagissent de manière complexe avec leur environnement, entre elles et avec les humains. Les auteurs de l’étude « Deer, wolves, and people: costs, benefits and challenges of living together » ont examiné ces interactions pour en évaluer les coûts et les avantages, tant biologiques qu’humains, et en ont tiré des conclusions.

L’augmentation conséquente des populations de cervidés entraîne plusieurs problèmes. Elle empêche notamment la régénération des jeunes arbres, est à l’origine de nombreux accidents routiers (en Europe chaque année, le coût des réparations est estimé à plus d’un milliard d’euros, sans compter les morts et les blessés) et favoriserait la propagation des tiques et donc de maladies comme la maladie de Lyme. En France, les dégâts à l’agriculture étaient de 20 millions d’euros en 2004.

Lire la suite

Appel à bénévoles pour l'ours à Aspet (Haute-Garonne) le 2 mars

Chantier de plantation Api’ours-FERUS. photo Noëlla Puerta

Dans le cadre de notre programme Api’Ours en faveur de la biodiversité

Appel à bénévoles, chantier collectif : plantation d’arbres fruitiers à Aspet, centre de vacances du Bois perché

Lundi 2 mars 2020 / 14 h – 18h

A Aspet, FERUS a déjà réalisé une première plantation en 2016, rénovée en 2019 sur un terrain communal, sis en dessous de la chapelle de Miègecoste, aux abords de la ville.

Lire la suite

Violence pyrénéenne : lettre ouverte de bénévoles FERUS aux responsables de l’État et aux élus des Pyrénées

L’équipe de Parole d’ours au Tour de France

Les bénévoles et encadrants du programme Parole d’ours, suite à leur expérience, ont ressenti la nécessité d’écrire une lettre ouverte à l’administration et aux élus, pour leur demander d’avoir une attitude plus claire et ferme face aux opposants violents, qui ne sont qu’une petite, toute petite minorité, de la population pyrénéenne et de soutenir plus fermement les personnes qui mettent en oeuvre des mesures favorisant la cohabitation avec l’ours, de créer les conditions de paroles libres. FERUS se charge donc de diffuser cette lettre ouverte auprès des administrations et des élus des territoires pyrénéens.

Lettre ouverte des participants de Parole d’ours 2019 aux responsables de l’État et aux élus des Pyrénées

Pendant l’été 2019, nous, bénévoles et encadrants de Parole d’ours, avons sillonné les Pyrénées. Cette action d’information et de sensibilisation autour de l’ours,

Lire la suite

Appel à bénévoles pour l'ours à Cauterets (Hautes-Pyrénées) le 22 février

Chantier de plantations Api’ours. Photo Aurélia Puerta

Appel à bénévoles, chantier collectif : Plantation d’arbres fruitiers à Cauterets

Samedi 22 février 2020 / 9 h – 17 h

Dans le cadre de notre programme Api’Ours

Dans cette commune où l’ours est présent, où les opposants ont violemment marqué leur rejet, des particuliers, résidents permanents et temporaires, sont intéressés par l’affichage à travers ces plantations de leur soutien à une biodiversité riche où toute la chaîne trophique est présente. Un premier chantier collectif nous réunira le 22 février 2020 pour la plantation d’une dizaine d’arbres. Il sera suivi à la saison 2020-21 par d’autres plantations.

Lire la suite

Agissez : un plan Lynx oui, mais pas sans Lynx !

Photo Anthony Kohler

Une consultation publique est actuellement en cours pour permettre aux citoyens de s’exprimer quant au projet de Plan régional d’actions (PRA) Lynx Massif des Vosges. La consultation se terminera le 11 février et nous invitons nos adhérents et sympathisants à y participer activement. Pour y participer ==>> ICI (voir en bas de page, votre avis doit être adressé à cette adresse consultation-publique-especes.dreal-grand-est@developpement-durable.gouv.fr )

S’il est positif que ce PRA favorise la cohabitation du lynx avec les activités humaines, il ne sert pas à grand chose s’il n’y a plus de lynx dans le massif. La situation est en effet plus que critique dans les Vosges (4-5 individus, uniquement des mâles et dont au moins 3 viennent du Palatinat allemand) où l’habitat est pourtant favorable pour le lynx.

Il est donc urgent qu’une opération de renforcement de la population vosgienne par des lâchers de lynx, notamment des femelles, fasse partie des actions prioritaires du PRA. C’est sur ce point en particulier que vous devez insister en participant à la consultation publique : pas de lynx = inutilité du PRA.  

Lire la suite

Non, le Plan ours n’est pas remis en cause !

Photo Anthony Kohler

Communiqué des associations de CAP-Ours, 10 février 2020

Suite à la rencontre d’éleveurs opposés à l’ours avec le Président de la République le 14 janvier à Pau, la Coordination Associative Pyrénéenne pour l’Ours (Cap Ours) a été reçue le 5 février au cabinet de la Ministre de la Transition Ecologique.

Contrairement à ce qui a pu circuler récemment dans les médias, le Plan ours (2018-2028) n’est pas remis en cause, selon le cabinet de la Ministre qui a été catégorique, après discussion avec l’Elysée.

Lire la suite

Suspicion de destruction illégale de Lynx dans le Jura : des associations interrogent le Procureur de la République sur l’existence d’une enquête judiciaire

Photo Morgane Bricard

Communiqué des associations SFEPM, FERUS, FNE, Aspas, Jura Nature Environnement, Pôle Grands Prédateurs, SOS Faucon Pélerin Lynx, 7 février 2020

Le 06 février 2020, un collectif d’associations a décidé d’écrire un courrier au Procureur de la République de Lons le Saunier concernant l’affaire des ossements d’animaux découverts par des spéléologues dans le gouffre du Prévalot à Fontenu le 13 novembre 2019. Parmi les nombreux ossements retrouvés, un crâne aurait été identifié comme étant celui d’un lynx et présente plusieurs blessures évoquant fortement une destruction illégale.

Les destructions illégales de lynx ont été trop longtemps sous estimées et cette menace est désormais bien identifiée dans le Plan National d’Actions Lynx en construction. Quelle que soit l’ancienneté des faits, tous les moyens judiciaires devraient systématiquement être mis en œuvre pour faire la lumière sur chaque suspicion de destruction illégale de lynx.

Malgré cela, les associations craignent qu’aucune enquête n’ait été ouverte et ont souhaité interroger le Procureur à ce sujet.

Lire la suite

Un lynx en Haute-Marne !

Communiqué de l’Office Français de la Biodiversité – Service de la Haute-Marne

« La présence d’un lynx boréal (Lynx lynx) a été constatée le 19 décembre 2019 en Haute-Marne, dans le massif forestier d’Auberive, situé dans le périmètre du Parc national de forêts. Le Réseau loup-lynx, animé par l’Office Français de la Biodiversité (OFB), en charge du suivi de l’espèce sur le territoire français, n’a pour sa part pas collecté d’informations témoignant de la présence du lynx dans le département. Auparavant, l’observation de lynx a été confirmée en Haute-Saône (1989) et en Côte d’Or (2018). Ainsi, dans la continuité de l’aire de présence régulière du lynx dans le massif du Jura, et en lien probable avec le dynamisme de cette population, des incursions de l’espèce jusqu’en Haute-Marne ne semblent désormais plus hypothétiques.

Pour l’heure, l’origine de ce spécimen observé en Haute-Marne reste cependant inconnue. De même, il n’est pas permis de déterminer s’il s’agit d’un individu en dispersion, de passage dans ce secteur en lien avec un déplacement exploratoire, ou d’un individu résidant, non décelé jusque-là. La détection de cette espèce en Haute-Marne incite l’OFB à poursuivre le suivi de terrain pour documenter la présence du félin et préciser son statut hors des massifs de présence régulière. Si vous observez un lynx ou un indice de sa présence (traces, proies consommées, etc. …), merci de le signaler à l’OFB pour contribuer à la connaissance de l’espèce et au suivi de sa population.

Office Français de la Biodiversité – Service de la Haute-Marne sd52@ofb.gouv.fr »

Lire la suite