FERUS

Des personnalités hurlent pour les loups

pancarte1-17juilletpancarte2-17juilllet

Alors que le ministère de Nicolas Hulot s’apprête à abattre 40 loups, des personnalités publiques se mobilisent avec les associations de CAP Loup pour s’opposer aux tirs. Une campagne relayée par les citoyens, très majoritairement favorables à la protection des loups.

Déjà une trentaine de personnalités sont signataires du manifeste de CAP Loup : Yann Arthus-Bertrand (photographe), Jacques Perrin (cinéaste, comédien), Aymeric Caron (journaliste, écrivain), Brigitte Bardot (actrice), Hélène de Fougerolles (actrice), Guillaume Meurice (humoriste), Anne-Élisabeth Blateau (actrice), Jeanne Mas (chanteuse), Res Turner (rappeur), Gilles Lartigot (auteur), Vincent Munier (photographe), Julien Benhamou (photographe), David Mora (comédien), Mélodie Fontaine (comédienne), Marc Large (dessinateur), Stone (chanteuse), Vivien Savage (chanteur), Jean-Michel Bertrand (réalisateur), Fabrice Nicolino (journaliste), Eric Collado (comédien), Sylvie Guillem (danseuse étoile), Rémi Gaillard (humoriste engagé), Lolita Lempicka (styliste), Marion Game (comédienne), Jean-Baptiste Shelmerdine (comédien), Luc Arbogast (compositeur/interprète), Jim Brandenburg (cinéaste & photographe naturaliste) et Amélie Etasse (comédienne).

Lire la suite

Share

Le chacal doré à la conquête de l’Europe !

Golden jackal in the grassland in Eastern Romania

Chacal doré en Roumanie. Photo Miha Krofel

chacal doré st gall

Chacal doré en juillet 2017 en Suisse (St-Gall)

Mise à jour 19 juillet 2017. Le 13 juillet 207, un chacal doré a été photographié par un ornithologue (photo ci-contre à droite) dans la Vallée de la Linth, dans le canton de St-Gall (Suisse). Depuis 2011, l’espèce a été observée à plusieurs reprises dans le pays (voir article ci-dessous). Le chacal doré continue son expansion vers l’ouest. Source Kora

Mise à jour 12 janvier 2017. En juin 2015, un chacal doré a été photographié (piège-photo) pour la première fois en République Tchèque, à moins de 40 km de Prague. Le même animal a ensuite été photographié plus d’une cinquantaine de fois les mois qui ont suivi, en général le matin (entre 4 et 10h) ou le soir (entre 18h et minuit). Depuis le milieu des années 1990, le chacal doré est arrivé en République Tchèque mais jusqu’à présent, aucun individu n’avait été vu vivant (collisions routières notamment). Les images ICI.

Le chacal doré à la conquête de l’Europe ! Interview avec Nathan Ranc.

Lire la suite

Share

Le tir d'une louve en 2015 jugé illégal par la justice

SMontagnon-Loups-0088

Photo Serge Montagnon

Trop souvent, les associations de protection de la nature doivent porter plainte contre les pouvoirs publics qui autorisent des tirs de loups complètement illégalement. Fréquemment, les tribunaux nous donnent raison. Une fois de plus, un tribunal administratif a déclaré illégal un arrêté (recours déposé par l’Aspas et One Voice dans ce cas là). Mais malheureusement cette fois-ci, le tir du loup avait eu lieu…

Communiqué Aspas / One Voice, 12 juillet 2017

Drôme : la louve de Lus-la-Croix-Haute a été tuée illégalement

Les protecteurs ont prouvé l’illégitimité de cet acte, mais le mal est fait : la louve de Lus-la-Croix-Haute a été abattue. En effet, le Tribunal administratif de Grenoble vient de donner raison à l’ASPAS et à One Voice, en déclarant illégal l’arrêté du préfet de la Drôme (26) du 1er septembre 2015 qui avait autorisé l’abattage d’un loup par « tir de prélèvement renforcé » valable 6 mois sur 3 communes Drômoises, Lus-la-Croix-Haute, Treschenu-Creyers et Glandage.

Le juge des référés de Grenoble avait refusé à l’époque de suspendre d’urgence ce permis de tuer, et une louve avait rapidement été abattue par des chasseurs au cours d’une battue au grand gibier, le 12 décembre 2015, à Lus-la-Croix-Haute.

Le Tribunal administratif suit aujourd’hui notre argumentation : ce tir de prélèvement n’était pas justifié, cette louve a été illégalement abattue.

Lire la suite

Share

Bénévolat FERUS 2017 : lancez-vous !

Parole de loup-visuelCet été, FERUS organise 3 programmes de bénévolat qui vous permettront d’œuvrer sur le terrain pour la protection des grands prédateurs : PastoraLoupParole d’Ours et Parole de Loup.

PAROLE DE LOUP

Presque complet, il ne reste qu’1 place du 13 août au 19 août basé à Castellane (04120) !

Parole de loup, programme d’information et de sensibilisation, vise à délivrer une information approfondie sur l’animal, à expliquer le choix de sa protection, et dialoguer avec les personnes vivant ou présentes temporairement dans les zones fréquentées par le loup. L’objectif est de rappeler que sa cohabitation avec l’homme est possible.

Lire la suite

Share

Carnivores et risques sanitaires

joel brunet renard FERUS

Les destructions de renards, encouragées pendant des années, n’ont eu aucun effet, voire des effets contraires au but recherché : maîtriser la rage. Photo Joël Brunet

Carnivores et risques sanitaires. Par François Moutou, docteur vétérinaire, épidémiologiste

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°60 (juin 2016)

Abonnez-vous à la Gazette !

Comme tous les mammifères, les carnivores hébergent un certain nombre de micro-organismes dont certains peuvent devenir pathogènes, qu’il s’agisse de virus, de bactéries ou de champignons. Les propriétaires de chiens et de chats le savent déjà. Un minimum de règles d’hygiène est nécessaire pour s’assurer d’une bonne cohabitation, saine et sereine ! Les morsures, même affectueuses, de son meilleur compagnon peuvent déclencher quelques infections bactériennes locales de type pasteurelloses, jamais très agréables. Or la présence de pasteurelles dans la cavité buccale des carnivores est d’une grande banalité. Il suffit donc d’éviter de mettre ses mains dans leur gueule et d’éviter de se faire mordre même en jouant. Bien sûr, les relations avec les grands carnivores sauvages ne sont pas tout à fait identiques mais le principe reste comparable : apprendre à partager les espaces en bonne intelligence. Voici donc quelques risques sanitaires associés à ces espèces dans un contexte européen. La référence régulière aux carnivores domestiques permet de les relativiser.

Lire la suite

Share

Stage de découverte de l’énigme de la Bête du Gévaudan

Beast of Gevaudan, 1700sgevaudan1Stage de découverte de l’énigme de la Bête du Gévaudan du 10 au 13 août 2017

Pour connaître en détail le déroulement de cette affaire, son contexte historique et géographique.
Un stage combinant des visites de lieux emblématiques, et des balades commentées sur les pas de la Bête.
Un programme associatif de 4 jours qui vous permettra de connaître l’essentiel sur cette série meurtrière, et de découvrir cette région tranquille et préservée.
Le stage d’un coût de 370 € comprend :
- l’accompagnement (en co-voiturage) sur les différents lieux,
- les explications et commentaires, les entrées aux sites payants,
- les repas du soir,
- les nuitées et petits déjeuners dans un établissement fixe.

Lire la suite

Share

Pyrénées : les images d'ours de juin avec les premiers oursons

écho bagnères

Mâle adulte indéterminé sur Bagnères de Luchon

écho tanières 35 juin 2017L’Écho des tanières n° 35, le bulletin mensuel du Réseau Ours Brun, vient de paraître (à télécharger ci-contre) avec le bilan des activités de recherche sur le terrain, la cartographie et les informations diverses du mois de juin 2017.

Les photos et vidéos automatiques de juin 2017 viennent également d’être diffusées sur la chaîne Youtube de l’ONCFS (ci-dessous).

« 36 séries de photos-vidéos automatiques ont été relevées en juin 2017. Celles-ci ont permis de détecter au moins 10 individus : Néré, Goïat, Bonabé, Boet avec une femelle indéterminée, Pépite probable, 1 subadulte de 1,5 an, 1 ourse suitée d’au moins 1 ourson de l’année et un mâle adulte indéterminé (photo ci-contre) photographié 5 fois en 20 jours par un appareil nouvellement installé sur Bagnères de Luchon (31).

Le mois de juin a principalement été marqué par les premières détections de femelles suitées de l’année. La première a été détectée grâce à une série de photos automatiques relevées le 13 juin (datées du 24 mai) à la limite entre les communes de Fos (31) et Canejan (Val d’Aran). Il s’agit d’une ourse indéterminée suitée d’au moins un ourson de l’année (photo ci-contre). La deuxième a été observée

Lire la suite

Share

Alpes Dinariques, loups et chiens en héritage

DSC_1298Alpes Dinariques, loups et chiens en héritage. Par Nikola Mandic

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°60 (juin 2016)

Abonnez-vous à la Gazette !

Il y a bientôt 12 ans, à l’occasion d’un voyage en Croatie, un cousin fermier tend à Nikola Mandic une petite boule de poils blanche et marron, sale, pleine de foin et avec des gouttelettes d’eau congelées accrochées aux poils. C’était une petite chienne, Luna, âgée de quelques semaines, appartenant à l’une des races de chiens de protection les plus anciennes en Europe, le Tornjak.

L’affection qu’il a développée au fil des années pour cette race autochtone des Alpes Dinariques, dont ses parents sont originaires, l’a poussé à aller toujours plus loin dans ses recherches. Il a d’abord fréquenté les éleveurs « conventionnels » de beauté, en Croatie, puis est remonté à la « source », en partant à la rencontre des bergers et des éleveurs des montagnes d’Herzégovine.

Nikola nous raconte ici ses expériences et rencontres au cœur du monde pastoral dinarique, de ses méthodes de travail proches de celles utilisées il y a des siècles à la sélection, dure mais efficace, des chiens Tornjak.

Lire la suite

Share

La Gazette des grands prédateurs n° 64 (juin 2017)

edito 64 FERUS logo

Éditorial 64

couv gazette 64 FERUSJuin 2017

Éditorial par Patrick Leyrissoux

Le gouffre, le parapluie et le bipède

Nous sommes au bord d’un gouffre.

D’après le WWF, les effectifs des vertébrés ont fondu de 58% depuis 1970. Les scientifiques montrent que le rythme de disparition des espèces est 100 à 1000 fois plus rapide que la normale, et que nous avons entamé la 6ème grande crise d’extinction massive depuis 540 millions d’années.

Face à ce constat désespérant, la protection de nos grands prédateurs est une résistance indispensable.

Mais certains nous diront « oui mais pourquoi les grands prédateurs, alors qu’il y a tant d’espèces à protéger ? ».

Justement, ils sont parmi les plus menacés dans le monde de part leurs effectifs et leur prolificité naturellement plus faible que les herbivores, et du fait des conflits avec nos sociétés humaines.

Lire la suite

Share