FERUS

Appel d'offre : FERUS recherche un prestataire de service

moutons-elsaFerus recherche pour son action de soutien au monde de l’élevage un prestataire de service ou un travailleur indépendant sur 6 mois de mai à octobre.
Région d’intervention : Alpes de Haute-Provence – Massif des Monges et périphérie immédiate.
Bureau à Digne les Bains.

Contacter contact@ferus.org pour recevoir le dossier d’appel d’offre.

Share

Les ours : bravo ! Ségolène Royal : zéro !

ltz1

Photo © Lutz Lucker

Communiqué de presse – association FERUS – 31 mars 2015

Il y avait 31 ours dans les Pyrénées en 2014. C’est le résultat du comptage établi par l’équipe ours de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Face à Ségolène Royal, les ours résistent.

En 2014, 31 ours ont été repérés dont 10 oursons/subadultes (6 oursons de l’année, 2 âgés de 1,5 an et 2 âgés de 2,5 ans). Bravo aux ours !

Face à l’immobilisme du Ministère de l’Écologie et à la volonté affichée de Ségolène Royal de ne surtout rien faire pour sauver l’ours dans les Pyrénées, les ours démontrent une nouvelle fois le succès biologique des lâchers de 1996/1997 et 2006. Les lignées de Mellba (ourse lâchée en 1996) et Hvala (ourse lâchée en 2006) sont désormais croisées grâce à Moonboots (arrière petit-fils de Mellba) qui est le père de Gaïa et Châtaigne nées de Hvala en 2013.

Lire la suite

Share

Le lynx des Balkans étend son territoire au Kosovo

lynx-era-profil

Crédit photo © Environmentally Responsible Action (ERA)

kosovo-carte-rugovaLe 11 mars dernier, des images d’un lynx des Balkans ont été capturées par un piège-photo de l’association environnementale kosovare ERA. Caractère particulier de ces photos : elles ont été prises dans la région de Rugova, prouvant ainsi pour la première fois la présence du lynx au Kosovo !

C’est une information porteuse d’espoir pour deux raisons : non seulement elle indique que le lynx des Balkans élargit son territoire dans la région mais également que la survie de sa population est plutôt en bonne voie. En effet, dans la région, la population de lynx compte moins d’une centaine d’individus répartis entre l’Albanie, le Monténégro, le Kosovo et la Macédoine.

En 2011, le lynx était de retour officiellement en Albanie grâce là-aussi à sa détection via un piège-photo : Albanie : la toute première photo d’un Lynx des Balkans.

Le lynx des Balkans est classé sur la liste rouge des espèces considérées comme étant en danger critique. Les menaces principales qui pèsent sur sa survie sont le braconnage, la disparition de son habitat (exploitation des forêts) et la raréfaction de ses proies favorites (cerfs, chevreuils, lapins, perdrix).

Lire la suite

Share

FERUS à la Fête de la Nature les 23 et 24 mai

fete nature 2015Ferus sera de nouveau présent avec un stand dans le village de la Fête de la Nature au Jardin des Plantes de Paris les samedi 23 et dimanche 24 mai.

N’hésitez pas à passer nous voir pour nous rencontrer et échanger lors de cet événement qui attire tous les ans plusieurs milliers de visiteurs !

Contact : Olivier Guder (olivierguder@yahoo.fr)

Lieu : Jardin des Plantes, 57 Rue Cuvier 75005 Paris

Moyens d’accés :

            • Bus lignes : 24, 57, 61, 63, 67, 89 et 91.
            • Metro : ligne 7 Censier Daubenton – ligne 10 Jussieu.
            • RER C : Gare d’Austerlitz.
            • Gare SNCF : Gare d’Austerlitz et Gare de Lyon.
            • Batobus arrêt Jardin des Plantes.

La Fête de la Nature a lieu partout en France, pour trouver une manifestation près de chez vous, cliquez –> ICI.

Share

La commune d'Aspet s'implique pour la biodiversité pyrénéenne aux côtés de l'association FERUS

VISUEL CONFConférence de presse le mercredi 25 mars 2015 à 10h30 à Aspet (31).

La commune d’Aspet s’implique pour la biodiversité pyrénéenne aux côtés de l’association FERUS

Sans l’implication des communes, des habitants pyrénéens, et de tous les acteurs du territoire, l’acception de l’ours ne sera pas totale.

Si les abeilles continuent de disparaître, combien de temps faudra-t-il attendre avant de voir à leur tour disparaître les écosystèmes pyrénéens tels que nous les connaissons ? Qu’adviendra-t-il alors de l’ours dans les Pyrénées ? Que deviendra l’Homme qui vit essentiellement de l’agriculture ? Sans attendre des réponses, FERUS propose une solution : Api’ours !

La pollinisation, gage d’une biodiversité préservée

L’ours a besoin d’une bio « DIVERSITÉ » préservée que les abeilles assurent en grande partie. Ces dernières pollinisent en effet près de 80% des espèces végétales.

Lire la suite

Share

Une oursonne orpheline relâchée en Grèce

zoé pour site

Zoé dans son petit enclos. Photo Arcturos.

carte-greceZoé, une oursonne orpheline, a été relâchée dans la nature après 10 mois passés dans les installations de réhabilitation de l’association grecque Arcturos. Zoé avait été trouvée seule, âgée de deux mois et demi seulement, en avril 2014 à Kastoria, dans le nord de la Grèce, par les services forestiers.

A son arrivée au centre, Zoé était sévèrement déshydratée et stressée. Des tentatives avaient d’abord eu lieu pour réunir l’oursonne et sa mère, sans succès. Zoé fut alors placée dans un petit enclos ; les contacts avec les humains étaient réduits au minimum et l’oursonne était encouragée à chercher sa nourriture elle-même. Au bout de trois mois, elle fut transférée dans un enclos de 10 hectares en forêt, lui fournissant ainsi des conditions similaires à son habitat naturel.

Le 14 février dernier, Zoé a été relâchée dans la nature : en pleine phase de sommeil hivernal, elle a été placée dans une tanière artificielle préparée pour elle. Zoé restera dans la tanière jusqu’à mi-mars avant de se réveiller en ours libre. Elle a été équipée d’un collier émetteur afin de surveiller que tout se passe bien. C’est la seconde fois qu’Arcturos réhabilite un ourson en Grèce.

La population d’ours en Grèce est estimée à 350-400 individus. L’espèce est protégée dans le pays et considérée comme espèce en danger.

Lire la suite

Share

Espagne : la diversité génétique s’améliore pour l’ours cantabrique

ours cantabriques

Ours des Cantabriques © Fondation Ours Brun

 carte espagneLa Fondation Ours Brun (Fundación Oso Pardo) a terminé une étude génétique sur la sous-population orientale d’ours des monts Cantabriques en Espagne. Au total, 152 échantillons de poils provenant de 26 ours différents (de la zone orientale mais aussi du nouveau corridor entre les deux sous-populations) ont été analysés durant les deux dernières années par les chercheurs du Musée national des Sciences Naturelles de Madrid. Il est à noter que cette analyse ne se veut pas un recensement exhaustif du noyau oriental.

Il est à rappeler que la population d’ours cantabriques était divisée en deux isolats depuis plus d’un siècle. Les premières études génétiques menées dans les années 90 avaient conclu que les deux sous-populations avaient des caractéristiques génétiques différentes et qu’il en était résulté une perte importante de la variabilité génétique, plus particulièrement au sein de la sous-population orientale aux effectifs beaucoup plus réduits (environ 30 à 35 ours aujourd’hui) que celle du noyau occidental (environ 200 ours). Cette faible variabilité génétique (la plus faible des populations ursines européennes dans les années 90) est un risque majeur, aussi bien en ce qui concerne la taille des portées, les éventuelles malformations que la vulnérabilité aux maladies.

Or, la récente étude a révélé une nette amélioration de la variabilité génétique de la population orientale. On savait déjà qu’un mâle venu du noyau occidental avait migré en 2008 dans le noyau oriental et s’y était reproduit.

Lire la suite

Share

Face à Ségolène Royal, exigeons une vraie politique de protection des loups

visuel-loup pétition 100000Le 28 février dernier au Salon de l’agriculture, Ségolène Royal a déclaré qu’il fallait « réguler » le loup. Déclaration aussi inepte qu’inacceptable de la part d’une ministre de l’écologie, quand on sait que le loup est une espèce strictement protégée, aux effectifs encore faibles et en tout début de retour naturel dans notre pays. Face à cette politique anti-loup de Ségolène Royal, vous pouvez nous aider à faire contrepoids en signant et en diffusant la pétition de CAP Loup  :

Pétition : POUR QUE VIVE LE LOUP ET VIVE LE PASTORALISME !

Nous demandons à Mme Ségolène Royal :

- De mettre fin à la politique des tirs et de faire appliquer une véritable protection du loup.

- De favoriser un élevage responsable et compatible avec la conservation de la biodiversité.

- De ne plus indemniser les éleveurs qui ne gardent pas ou ne protègent pas suffisamment leurs troupeaux.

- De faire cesser la haine qui sévit autour du loup et de ses protecteurs.

Protéger les loups, c’est protéger le patrimoine naturel de tous les Français !

Lire la suite

Share

Les associations ibériques demandent un plan d’urgence pour le loup en Andalousie

loups ibériques

Loups ibériques © Christophe photographie

sierra morena 2Un collectif d’associations espagnoles et portugaises (1) a exhorté le gouvernement d’Andalousie à adopter une bonne fois pour toutes une série de mesures urgentes pour éviter l’extinction définitive du loup en Sierra Morena (Andalousie).

Les associations demandent en premier lieu que le loup soit classé « en danger », le niveau le plus élevé. Selon les données officielles du gouvernement andalou, le nombre de groupes reproducteurs n’a fait que baisser depuis plusieurs années. Aujourd’hui, il n’en resterait plus qu’un, dont la viabilité serait précaire.

Les associations demandent également que l’espèce bénéficie d’un plan de gestion afin de rétablir les effectifs de l’espèce. A ce jour, les autorités andalouses n’ont pas fait du loup une priorité. En 2005 pourtant, une stratégie nationale pour la conservation et la gestion du loup, adoptée par le ministère de l’environnement avec la participation du gouvernement andalou, suggérait d’atteindre à court terme une population minimum de 15 meutes et/ou 150 individus en Sierra Morena.

Lire la suite

Share