FERUS

Adhésions FERUS 2015

illus-etude-impact-carnivore-ecosystemesSi les prédateurs vous intéressent, si vous partagez notre passion et nos objectifs, si vous désirez prendre part à nos efforts pour la préservation et la réhabilitation de ces espèces animales, devez adhérent FERUS !

couv 54 pour page

- Par carte bancaire : rendez vous sur notre page –> HELLOASSO (paiement sécurisé).
- Par chèque ou prélèvement automatique (évite l’oubli du règlement annuel par chèque et les rappels de cotisation, coûteux pour l’association) : téléchargez –> ce formulaire.

En adhérant en tout début d’année, vous recevrez les 4 numéros de la gazette des grands prédateurs (voir ci-contre, n° 54 en téléchargement gratuit).

Lire la suite

Share

Pensez-vous que l’ours a une place dans les Pyrénées ?

Neil villard - ours place pyrénées

Photo Neil Villard (ours en Finlande)

Pensez-vous que l’ours a une place dans les Pyrénées ?

Questionnaire Parole d’ours 2013 – FERUS

Par Stéphanie Michenaud

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°51 (février 2014)

Note de FERUS : la grande majorité des personnes rencontrées dans les Pyrénées via le programme Parole d’ours est favorable à la présence de l’ours. Cependant, chaque été, un des objectifs du programme est de cerner, lors des échanges avec les habitants et les gens de passage, les craintes et freins éventuels vis-à-vis de la présence de l’ours. Les études psycho-sociales de Stéphanie Michenaud qui nous accompagne depuis 2009 nous aident à parfaire notre communication afin que nos informations objectives soient entendues et comprises.

Lire la suite

Share

Continuons la mobilisation pour sauver le lynx dans les Vosges !

lynx petition 50000Notre pétition « NON à la disparition programmée du lynx dans les Vosges » connait un formidable engouement et vient de dépasser la barre des 40 000 signatures, le tout en seulement 6 semaines !

Cela prouve bien l’intérêt que porte l’opinion publique aux populations d’animaux sauvages qui vivent en France et en particulier au lynx, ce beau félin qui peuple nos forêts du nord-est mais dont la situation dans les Vosges est devenue critique.

–> Continuez à signer et à partager la pétition ! <–

Lire la suite

Share

Quoi de Neuf, le bulletin du réseau loup

réseau loup lynx quoi de neuf

img-010705Le dernier Quoi de Neuf n° 32 (février 2015) vient de paraître : cliquez ici pour le télécharger.

Sommaire :

  • Les nouvelles zones de présence
  • Aubrac : prospection estivale
  • Cap au sud : un loup disperseur
  • Dérogations aux prélèvements loups
  • Le piège-photo : bilan d’une campagne à Canjuers
  • Occupation territoriale des meutes à l’ouest des Hautes-Alpes

    Lire la suite

Share

CAP Loup recadre une Sous-Préfète qui incite abusivement aux tirs de loups

cap loup siteLes associations de CAP Loup [dont FERUS] viennent d’avoir connaissance d’une lettre envoyée en décembre dernier aux éleveurs drômois par la Sous-Préfète de Die, « chargée de mission loup pour la Drôme ». Dans cette lettre, la Sous-Préfète incite ouvertement les éleveurs à demander des autorisations de tirs, avec un manque flagrant de pédagogie et en allant jusqu’à dévoyer le rôle de l’État. Les associations de CAP Loup ont donc écrit à la Sous-Préfète pour lui demander de corriger sa lettre aux éleveurs.

Madame la Sous-Préfète,

Nous prenons connaissance d’un courrier que vous avez adressé le 23 décembre dernier aux éleveurs de la Drôme, dans lequel vous leur « rappelez » « la nécessité absolue de mettre en place le maximum de protection de [leur]troupeau », mais aussi « la nécessité absolue d’obtenir l’autorisation de tir de défense, avant même une quelconque attaque », ce qui « permettra [aux éleveurs] de mieux [se] protéger et surtout, de sécuriser juridiquement les décisions prises par l’État en matière de tirs de prélèvement ».

Lire la suite

Share

Sortie thématique Ours brun dans les Pyrénées le 26 avril

sortie ours christophe popelin

Photo © Christophe Popelin

empreinte ours dans une tourbière CPLes sorties thématiques « Ours brun » reprennent de plus belle dès le mois d’avril 2015 !

Le réseau Pyrénées de FERUS vous propose des randonnées montagne dans le secteur de la vallée du Biros (Ariège) tous les derniers dimanches du mois.

Objectifs : biologie de l’ ours, histoire et actualités de la conservation de l’ours dans les Pyrénées ; découverte du biotope ; rencontres entre adhérents/sympathisants FERUS.

Equipement à prévoir : chaussures montantes, veste de pluie, protections thermique et solaire, sac à dos d’ environ 35L, pique-nique et gourde de 1L minimum/personne.

 Tarif : 5 € pour les adhérents FERUS (sinon 10 €).

Lire la suite

Share

Le Conseil d'Etat prend la défense du loup

loups-3-a-k

Photo © Anthony Kohler

En juillet 2013, le Cercle (Collectif des Éleveurs de la Région des Causses, de la Lozère et leur Environnement) déposait un recours en excès de pouvoir devant le Conseil d’Etat contre les trois arrêtés qui mettent en œuvre le plan d’action national loup (conditions et limites des dérogations, nombre de loups pouvant être abattus et départements concernés par les dérogations).

Les éleveurs estimaient que leurs intérêts n’étaient pas pris en compte à la hauteur de ceux de la préservation des loups. Le nombre de loups pouvant être abattus était notamment jugé insuffisant et les éleveurs souhaitaient l’instauration de zones d’exclusion du loup. Lors de la création du collectif en 2012, le Cercle avait déclaré « S’il n’y a pas de volonté d’extermination d’une race, le collectif souhaite cependant que le loup disparaisse de Lozère » (source).

Le 13 février dernier, le Conseil d’Etat a rejeté ce recours. Les magistrats ont désapprouvé l’idée d’instaurer des zones d’exclusion du loup. Ils ont également rappelé que « les cœurs des parcs nationaux et les réserves naturelles constitu[ai]ent des territoires dans lesquels peuvent être édictées, dans l’intérêt de la préservation de l’environnement, des mesures renforcées de préservation des espèces animales ».

Lire la suite

Share

La prédation du mouflon par le loup dans les Alpes : une histoire récente

Mouflons loup P. VAN OYE

Mouflons. Photo Patrice Van Oye

La prédation du mouflon par le loup dans les Alpes : une histoire récente

Par Patrice Van Oye

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°51 (février 2014)

Il est intéressant d’analyser le comportement du mouflon confronté à la prédation du loup depuis le retour naturel de celui-ci dans les Alpes en 1992, où cet ongulé occupe une part importante dans le régime alimentaire de ce prédateur.

D’après une étude réalisée entre le printemps 1995 et l’hiver 1996, le mouflon a représenté pour les loups des deux premières meutes constituées dans le Mercantour plus de la moitié des ongulés sauvages consommés (POULLE et LONCHAMP 1997).

Les Alpes représentent la majeure partie (68%) de l’aire de présence du mouflon. En 2005, les populations alpines les plus importantes (supérieures à 500 individus) de l’espèce étaient celles de Chaudun (05, 1100 têtes), les Dourbes-Bléone (04,750 têtes), le Parpaillon (04 et 05, 680 têtes), la Haute-Tinée (06 et 04, 580 têtes), l’Esteron (06 et 04, 530 têtes) et les Monges (04, 520 têtes) (Source : ONCFS /CNERA Faune de montagne 2005). Elles sont toutes situées dans des zones de présence permanente du loup, donc exposées à sa prédation.

Lire la suite

Share

Vidéos : L'ours dans les Pyrénées, le pourquoi du comment...

capture altair ours

Capture © Altaïr Nature

L’association Altaïr Nature a produit une série de 5 clips sur l’Ours Brun dans les Pyrénées. Quatre sont déjà en ligne.

Le quatrième épisode mis en ligne analyse les relations entre L’ours et les autres usagers de la montage (chasseurs, randonneurs) ainsi que les initiatives économiques qui valorisent sa présence dans le massif pyrénéen :

Lire la suite

Share

Finlande : mobilisation contre la chasse aux loups

Tony Öhberg finlande

Photo @ Tony Öhberg

finlande carteLe 28 janvier dernier, à Helsinki, Tampere et Joensuu, des centaines de personnes sont descendues dans les rues pour protester contre le nouveau plan de gestion du loup qui fragiliserait gravement la population de loups finlandaise si il était appliqué.

Les manifestations se sont déroulées sous protection policière car les chasseurs et les militants anti-loups avaient appelé à des contre-manifestations sur Internet. Concernant la manifestation à Tampere, des menaces de violences et d’agressions ont été proférées.

Les militants craignent que sur la base du nouveau plan de gestion du loup, et en prenant en compte le braconnage, plus de 100 loups soient tués cette année en Finlande. Cela représenterait quasiment la moitié de la population de loups (qui oscille entre 150 et 245 loups selon les sources). Le plan de gestion permettrait pour la première fois de chasser jusqu’à 29 loups cette année. Chiffre auquel s’ajoutera le nombre illimité de licences spéciales dans les zones d’élevage de rennes, ce que les écologistes appellent les « licences de vengeance » et qui autorisent d’abattre les loups qui ont attaqué les chiens de chasse : 30 loups en sont victimes en moyenne chaque année…

Lire la suite

Share