FERUS

Bénévolat FERUS été 2016 : lancez-vous !

parole de loup afficheCet été, FERUS organise 3 programmes de bénévolat qui vous permettront d’œuvrer sur le terrain pour la protection des grands prédateurs : PastoraLoup, Parole d’Ours et Parole de LoupDescriptifs des programmes et inscriptions ci-dessous : 

PAROLE DE LOUP

Parole de loup, programme d’information et de sensibilisation, vise à délivrer une information approfondie sur l’animal, à expliquer le choix de sa protection, et dialoguer avec les personnes vivant ou présentes temporairement dans les zones fréquentées par le loup. L’objectif est de rappeler que sa cohabitation avec l’homme est possible.

Il reste une place du 7 au 14 août ! 

Lire la suite

Share

Parole d'ours à la fête du fromage : réactions

po6-etsaut

Photos © Sabine Matraire

Fete from 24 07 16 cartel40x60_bleu2pCe dimanche 24 juillet, l’équipe de Parole d’ours a passé la journée dans les rues d’Etsaut en vallée d’Aspe (Pyrénées-Atlantiques) à l’occasion de l’annuelle fête du fromageDonner toute sa place à l’ours dans ces montagnes du Haut-Béarn où le pastoralisme lui doit tant est l’objectif de Ferus qui participe chaque année depuis 2008 à cet événement.

Les bénévoles ont pu, dès le matin, sensibiliser, renseigner et dialoguer avec un public constitué de locaux et de touristes : nombreux sont ceux qui se posent encore beaucoup de questions sur la situation de l’ours dans le massif pyrénéen.

Beaucoup ont trouvé regrettable la situation en Haut-Béarn et ont souhaité l’exprimer auprès des élus qui en sont responsables dans les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées : seuls deux ours mâles coupés de leurs congénères restent présents en Pyrénées occidentales alors que les Pyrénées centrales comptent maintenant une bonne trentaine d’ours. Ces deux mâles isolés n’ont pas vu une seule femelle depuis 12 ans et le choix pourtant évident d’en lâcher quelques-unes ne vient jamais. Ajournée par Nicolas Sarkozy en 2011 pour des raisons fallacieuses (la sécheresse… dans les Pyrénées Atlantiques !), la décision qui donnerait un peu de dignité aux décideurs locaux, régionaux et nationaux ne s’est concrétisée ni sous le gouvernement Ayrault, ni sous le gouvernement Valls. La temporisation perpétuelle et hypocrite reste de mise.

A Etsaut, certaines personnes ont été consternées de constater ces reculs successifs et se sont adressées aux élus locaux comme Jean Luc, 63 ans et Julien, 56 ans : « arrêtez de dire non à tout, changez vos mentalités, ne bloquez pas la réintroduction ! » ou Catherine, 66 ans, et Anne, 55 ans : « il faut utiliser les expériences positives qui ont fait leurs preuves en Pyrénées centrales : réintroduire des femelles .».

Lire la suite

Share

Loups tués en France au cours de la période 2016-2017

loup cibleRevoici le décompte funeste des loups tués en France pour la période 2016-2017, qui court depuis la publication de l’arrêté ministériel du 5 juillet 2016. Cet arrêté autorise le tir de 36 loups au total. L’arrêté stipule cette année qu’il ne faudra pas abattre plus de 23 loups avant le 30 septembre. A ce jour, 3 loups ont déjà été tués. Une manifestation s’est tenue à Lyon le 16 janvier dernier pour protester contre cette chasse aux loups généralisée (infos –> ICI). Vous pouvez également signer –> LA PÉTITION.

- ≈ 20 juillet (06) : 2 jeunes louves abattues sur la commune d’Isola par la brigade loup (source).  2-3

- 12 juillet (73) : une louve adulte tuée dans le cadre d un tir de défense renforcée par la brigade loup de l’ONCFS à Saint-Colomban-des-Villards, en Maurienne (source). 1

Par département :

  • Alpes-Maritimes (06) : 2
  • Savoie (73) : 1
Share

Hautes-Alpes : petits arrangements entre ennemis du loup

chasseu-loup-morvan-vaucoulon

Illustration © Patryck Vaucoulon

Retour chronologique sur l’affaire des génisses qui ont déroché à Sigoyer, en juin dernier.

Acte 1 :

Le 19 juin dernier, 17 génisses sont retrouvées mortes au bas d’une falaise. Elles étaient livrées à elles-même depuis 3 jours, malgré les forts orages qui sévissaient et la dangerosité de cette zone de pâturage, située au bord d’un précipice de 80m de haut. L’éleveuse rameute les médias et crie à la responsabilité du loup. Ce n’est pas une inconnue, il s’agit de la secrétaire générale de la FDSEA 05, viscéralement opposée au loup, une habituée des prises de parole véhémentes lors des réunions départementales loup. Elle fait appel à l’ONCFS pour faire un constat. La responsabilité du loup ne peut être prouvée, et, d’après nos informations, l’analyse technique du constat indiquerait que la cause de la chute est « indéterminée ».

Acte 2 :

Malgré toutes ces zones d’ombre, l’éleveuse percevra une indemnisation « au bénéfice du doute » à savoir sur « le dos du loup » s’élevant à 19 000 € auxquels il faudra ajouter les 4000€ d’hélitreuillage. Une indemnisation politique et rien d’autre, payée avec de l’argent public et qui va aussi permettre d’augmenter artificiellement le « coût du loup » ainsi que les bilans officiels des victimes du loup. Egalement, le préfet lui accorde le 22 juin un « tir de défense renforcé ». Ce qui implique que dans le secteur, un loup pourra être tué au hasard par des chasseurs.

Lire la suite

Share

Séjours Traces de vie - Pistes de loups

Photo © Marc Linares

Séjour 6 jours/5 nuits  dans les Hautes Terres de Provence et le massif des Monges

du 17 au 22 février 2017 / du 5 au 10 juin 2017 / du 19 au 24 juin

Comprenant :
- La pension complète (repas, nuitées, petit-déjeuner, piques-nique).
- L’encadrement par un Accompagnateur montagne.
- Les intervenants et visites.
Tarif : 495€ tout compris.
Vous avez connu ce séjour par FERUS ? 50€ seront reversés à l’association
Territoire de nature, territoire de vie, territoire de biodiversité, les Hautes Terres de Provence et le massif des Monges offrent aux visiteurs des paysages sauvages d’une grande force grâce à la double influence méditerranéenne et alpine. Une faune riche et variée va nous permettre à chaque sortie d’observer, de comprendre mais aussi de s’imprégner de cet espace sauvage nouvellement classé « Géoparc ». Ici, le loup présent depuis une vingtaine d’année trouve la nourriture nécessaire à sa survie : sangliers, chevreuils, chamois, mouflons, cerfs…
D’autres espèces emblématiques de ce secteur complètent cet inventaire naturaliste : tetras lyre, aigle royal, vautours…
Laissez-vous tenter !
Share

La gazette des grands prédateurs n°60 (juillet 2016)

édito gazette 60

Éditorial gazette 60

couv-gazette-grands-prédateurs-60Juin 2016

Éditorial par Gérard Frigaux

Faut-il se réjouir ?

En mai juin 1996, la petite commune de Melles dans les Pyrénées Centrales était à l’origine d’un évènement exceptionnel dont on peut encore mesurer la portée aujourd’hui. Deux ourses, Ziva et Mellba, en provenance de Slovénie, étaient réintroduites dans les montagnes sauvages de la Haute-Garonne. Elles seront accompagnées l’année suivante par la venue d’un mâle, Pyros, qui sera et qui est toujours à l’origine d’une exceptionnelle descendance. Une grande aventure commençait.

A cette époque, avant ces apports, ne subsistaient dans les Pyrénées que cinq à sept ours.

Rien n’aurait été possible sans la volonté d’une association, ARTUS, aujourd’hui intégrée dans FERUS, forte de plusieurs milliers d’adhérents, et sans la ténacité de son président Michel Clouet, de son directeur-délégué Roland Guichard et de son principal mécène, « La Maison de Valérie », présidée par son fondateur Jean-Jacques Hourdin.

Lire la suite

Share

Dérochement de 132 brebis à Luz (65) : Les questions qui dérangent

brebis-montagne

© E. Comte / FERUS

Communiqué Pays de l’Ours-ADET / FERUS, 22 juillet 2016.

Dérochement de 132 brebis à Luz (65) : Les questions qui dérangent

132 brebis sont mortes d’une chute dans un secteur extrêmement escarpé à Luz Saint-Sauveur dans la nuit du 1er au 2 juillet 2016. Les associations anti-ours et éleveurs locaux ont immédiatement et habilement orchestré une campagne médiatique de mise en cause et de dénigrement de l’ours.

Or, la Commission des dégâts d’ours du Parc National vient de décider d’indemniser ces bêtes « au bénéfice du doute », c’est à dire sans que l’expertise ait pu mettre en évidence la responsabilité de l’ours, pourtant présentée par les opposants comme évidente et indiscutable …

Maintenant que le dossier est clair, vient le temps des questions, y compris de celles qui dérangent :

  • Quid de la brebis mordue ?
    L’éleveur a maint fois mentionné aux médias des morsures sur une brebis comme preuve de la responsabilité de l’ours, mais rien de tel ne figure sur l’expertise. Il aurait pourtant été aisé pour un expert de distinguer s’il s’agissait de morsures d’ours ou de chien. Ces morsures ont elles seulement jamais existées ? Ou ont-elles été cachées aux experts de peur de la conclusion ? Dans les deux cas, l’éleveur a menti.

    Lire la suite

Share

Venez affirmer votre soutien à l'ours lors de la fête du fromage d'Etsaut !

Fete from 24 07 16 cartel40x60_bleu2pLe dimanche 24 juillet aura lieu à Etsaut, en vallée d’Aspe, l’habituelle fête du fromage. Pour ne pas céder aux anti-ours qui ont déjà commencé à faire pression sur l’opinion et les élus locaux favorables à la cohabitation avec l’ours, il est important que de nombreux sympathisants viennent et se montrent solidaires avec la maire de la commune lors de cet événement.

Depuis 2008, Ferus est présent via son programme Parole d’ours à la fête du fromage d’Etsaut (64) ; la Maire d’Etsaut a depuis de nombreuses années pris position par voie de presse en faveur du maintien de l’ours dans les Pyrénées occidentales.

Suite à la consultation du comité de massif du 1er juillet dernier, il convient de venir marquer, par notre présence à tous, notre volonté de sauvegarder l’ours en Pyrénées occidentales.

A dimanche à Etsaut, en vallée d’Aspe !

PS : et ce sera aussi l’occasion de déguster du très bon fromage !

Plus d’infos + programme des festivités –> ICI.

Quelques retours sur notre présence passée : L’ours a la fête du fromage d’Etsaut 2012

 

Share

Escapade au pays des loups (22 -> 25 septembre)

mercantour

Mercantour

Escapade au pays des loups du 22 au 25 septembre 2015

Pour se ressourcer au grand air ! 

louve-mercant-ONCFS2Venez découvrir le Parc National du Mercantour et les Alpes du sud, où les loups sont présents depuis plus de 20 ans maintenant : plusieurs meutes, une trentaine d’individus.

Attraits du programme indicatif (susceptible de variations en fonction de la météo notamment) :

  • recherche d’indices de passage des loups : empreintes, carcasses laissées, fèces.
  • observation de la faune de montagne : chamois, mouflons, cervidés, oiseaux.
  • randonnée en zone déserte, et découverte des panoramas grandioses.

Buts du séjour : parcourir les biotopes à loup, mieux connaitre sa biologie et appréhender les conflits loup / pastoralisme.

Lire la suite

Share