FERUS

Un nouveau programme de bénévolat pour le loup : rejoignez-nous !

bénévolat parole de loup2APPEL A BÉNÉVOLES PAROLE DE LOUP 2015

Depuis le retour du loup en France, FERUS est présent sur le terrain pour accompagner et soutenir le monde agricole, via son programme d’écobénévolat Pastoraloup.

Aujourd’hui, FERUS souhaite sensibiliser un public plus large et lance une nouvelle action d’éco-bénévolat : Parole de Loup.

Parole de loup, programme d’information et de sensibilisation, vise à délivrer une information approfondie sur l’animal, à expliquer le choix de sa protection, et dialoguer avec les personnes vivants ou présentes temporairement dans les zones fréquentées par le loup.

L’objectif est de rappeler que sa cohabitation avec l’homme est possible.

Si vous souhaitez agir concrètement pour la conservation du loup, rejoignez nous dès cet été en tant qu’écobénévole !

Lire la suite

Share

Le maire de Pelleautier (05) pête les plombs et demande à ses administrés de les utiliser

Sans titre-Numérisation-01

Mise à jour du 24 mai 2015 : ce dimanche 24 mai, la préfecture des Hautes-Alpes a estimé que l’arrêté du maire de Pelleautier, autorisant le tir d’un loup à vue sur sa commune, était illégal. La préfecture a adressé un courrier au maire lui demandant de retirer son arrêté.

Article publié le 18 mai 2005 : Christian Hubaud, le maire de Pelleautier, dans les Hautes-Alpes, vient de prendre un arrêté municipal anti-loup et illégal qui nous ramène, hélas, au plus fort des temps lointains de l’obscurantisme.

taureau-randonneur

Cet arrêté autorise le tir de loup par «tout citoyen majeur, muni d’une arme, ayant la faculté de s’en servir», pour «éliminer le loup ou tout autre prédateur qui s’attaquerait aux troupeaux et/ou à l’être humain, et ceci afin d’assurer la sécurité des personnes et de leurs élevages».

Est-il nécessaire de faire un commentaire sur la décisions incohérentes de cet élu de la république qui peut à l’évidence, entraîner les pires dérives? Pauvre France, représentée par de tels personnages !

Ferus a décidé de porter plainte en référé avec l’ASPAS contre cet arrêté.

S’inquiétant pour la sécurité des personnes, ce maire ferait mieux de prendre un arrêté anti-taureaux : un randonneur a été tué par un taureau dans les Hautes-Alpes.

Lire la suite

Share

FERUS continue à boycotter le Groupe National Loup

loup morgane gnl

Photo © Morgane Bricard

Mise à jour du 21 mai 2015

FERUS n’a pas non plus participé au GNL du 20 mai. Ci-après le message envoyé au ministère :

« Ferus ne participera pas à la réunion du GNL du 20 mai pour les raisons que vous connaissez et qui, hélas, n’ont pas changé !

Les conditions d’un dialogue serein et constructif, axé sur la protection des troupeaux et la cohabitation et non sur les prélèvements de loups et leur nombre, inefficaces et contre productifs, ne sont toujours pas réunies pour que nous soyons présents à cette réunion. »

Lire la suite

Share

Yves Paccalet rejoint le conseil d'administration de FERUS et signe une tribune dans Le Plus

yves paccalet chardon

Yves Paccalet © Radio France

yves paccalet le plusTrois nouveaux collaborateurs ont rejoint le conseil d’administration de FERUS lors de notre dernière AG. Yves Paccalet, ancien associé du Commandant Cousteau, écrivain, philosophe, journaliste et naturaliste de renommée internationale ; Martine Bigan, ex-fonctionnaire du ministère de l’écologie, qui a suivi les dossiers grands prédateurs (réintroductions ours et lynx, retour du loup), spécialiste de la biodiversité, compagne de notre regretté président Gilbert Simon ; Gérard Frigaux, ancien trésorier d’Artus (dont les actions ont conduit aux 3 lâchers d’ours de 96-97), devenu aujourd’hui FERUS. C’est évidemment pour nous un immense honneur.

Yves Paccalet vient de signer une tribune dans Le Plus qui précise les motivations de son engagement auprès de FERUS tout en témoignant avec l’humilité qui le caractérise sa reconnaissance envers nos militants :

« Ours, lynx, loup… Ils font partie de nos mythes. Les tuer, c’est tuer ce que nous sommes »

On les appelle les « féroces », les « méchants », les « mangeurs d’hommes », les « dévoreurs de troupeaux ». En vérité, ils sont plutôt les mal-aimés, les indomptables, les images de la variété de la vie, les plus beaux symboles de la liberté ! Et ils ont besoin de nous. Nous avons besoin d’eux. Ils sont en péril. Nous blessons à mort notre espèce en les faisant disparaître…

Lire la suite

Share

Le piégeage photographique. Généralités techniques et grands carnivores

piégeage photo - Salgues F.

Chat forestier dans les Pyrénées-Orientales. Photo F. Salgues / J.P. Pompidor

Le piégeage photographique. Généralités techniques et grands carnivores. Par Frédéric Salgues

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°52 (mai 2014)

Une technique photographique ancienne mais de plus en plus moderne

Le piégeage photographique consiste à photographier automatiquement sans présence humaine. Cette technique existe depuis, quasiment, l’invention de la photographie. On peut classer cette méthode, en fonction du matériel utilisé, en deux grandes familles :

  •  Les appareils photographiques de type reflex combinés à un système d’éclairage, d’alimentation externe et à une barrière de déclenchement (infrarouge actif ou passif, par contact, etc), qui donnent de bons clichés mais sont encombrants et difficiles à mettre en œuvre.
  •  Les pièges photographiques proprement dits qui sont constitués, en un seul élément, d’un système photographique (que l’on pourrait grossièrement comparé à un appareil photographique), d’une source d’illumination nocturne, d’un capteur de déclenchement et d’une alimentation énergétique.

    Lire la suite

Share

BFM TV et le loup: quand l'objectivité en prend un coup

bfmtvloupBFM TV vient de diffuser un reportage sur le loup indigne du média qu’il prétend être, à savoir la première chaîne d’infos de France.

Reportage à sens unique, à charge contre le loup, sans même avoir l’honnêteté élémentaire de donner la parole aux associations de protection de la nature.

Nous avons eu droit à tous les poncifs, y compris l’éleveur, ancien ingénieur du son… qui affirme que bientôt les loups vont attaquer les hommes, ces éleveurs de chèvres qui, visiblement, ne protègent pas leur troupeau et prétendent avoir eu des centaines d’animaux disparus mais non retrouvés et enfin ces éleveurs lozériens pour qui la seule biodiversité est dans l’herbe et qui semblent ignorer que les français consomment de moins en moins de moutons années après années.

Lire la suite

Share

Tirs de prélèvement dans les Alpes-Maritimes : la mascarade continue

affiche comedie loup moutonRappel des faits : dans la nuit du 13 au 14 avril, un petit troupeau domestique était attaqué dans un village de la vallée de la Vésubie. Onze brebis ont été tuées. C’est malheureux mais pas vraiment étonnant pour un troupeau laissé toute la nuit sans surveillance et sans protection et ce en pleine zone à loups connue depuis 20 ans : le risque encouru était grand. Un élevage voisin de quelques mètres a d’ailleurs été « épargné » : le berger rentre ses bêtes tous les soirs à la bergerie (CQFD).

Las, le rouleau compresseur médiatico-politique se mis en branle à une vitesse folle :

Acte I : Les articles à sensation dans la presse affluent, les JT du 20h consacrent un reportage à l’affaire. Nice Matin, dans toute sa malhonnêteté intellectuelle, ira même jusqu’à agiter le spectre de la peur du loup en indiquant que « cette nuit, seule une clôture séparait une propriété dans laquelle vit une famille avec des enfants du champ où le loup est passé à l’action » (source). Par ailleurs, aucun article ne mentionna l’absence de protection du troupeau ;
Acte II : le maire de Roquebillère, village où a eu lieu l’attaque, y va lui aussi de sa déclaration en affirmant que « bientôt on ne pourra plus laisser sortir nos enfants tous seuls » (source);
Acte III : L’éleveur fait le tour des médias pour clamer sa colère et son désespoir et finira même par déposer des cadavres de brebis sur des ronds-points de Nice (illégal, mais il faut bien maintenir la pression médiatique avec de nouvelles images chocs) ;
Acte IV : Christian Estrosi entre en scène avec sa tête de circonstance et exige des abattages de loups, évoquant la détresse des éleveurs, qu’il soutient corps et âme (les éleveurs votent, pas les loups). Il obtient illico un rendez-vous avec la ministre.
Acte V : Les tirs de prélèvements sont autorisés par le préfet à compter du 1 er mai (source). Le nombre de loups pouvant être « abattus » n’est même pas précisé (les 2 arrêtés –> ICI)…

Lire la suite

Share

Des emplois d'avenir pour aider à tuer les loups ?

loup morgane camouflage

Photo © Morgane Bricard

La préfète des Alpes de Haute-Provence donne des gages au monde de la chasse et en rajoute sur le loup. Faut-il en rire ou en pleurer ?

Lors de l’assemblée générale de la Fédération départementale des chasseurs des Alpes de Haute-Provence qui a eu lieu à Digne les Bains le week-end dernier, la Préfète, Patricia Willaert, est intervenue pour déclarer que « le loup et la prédation constituent un enjeu prioritaire dans notre département ». Elle a listé les dispositions envisagées dans le cadre du nouvel arrêté ministériel relatif au protocole d’intervention sur la population de loups et, au-delà le fait d’autoriser des tirs de défense pluriannuels et de faciliter le recours aux tirs renforcés (prélèvement de plusieurs loups lors de chasses à l’approche, à l’affût ou en battues au grand gibier), elle a également fait allusion à l’expérimentation de caméras thermiques par l’ONCFS et de chiens pisteurs pour les tirs de prélèvement.

Le comble est atteint lorsqu’elle a indiqué que « des brigades devraient être constituées avec des emplois d’avenir pour aider à la mise en oeuvre des tirs de défense renforcée et des tirs de prélèvement » (source « La Provence » du 27 avril 2015).

Ainsi donc, l’avenir des jeunes de la région passe par le massacre des loups…

Lire la suite

Share

Appel à bénévoles PastoraLoup 2015

pastoraloup 2014 appel benevolespastoraloup 2015-couvAPPEL A BENEVOLES POUR UNE ACTION AU SERVICE DU BERGER ET DU LOUP

Vous voulez vous investir concrètement pour la protection du loup en France?

Du 1er juin jusqu’à fin octobre, rejoignez toute l’équipe de pastoraLoup et venez aider les éleveurs et bergers à protéger leurs troupeaux sur les estives!

De 2 semaines à un mois, voire plus, venez donner de votre temps libre pour une action éco-citoyenne au service du berger et du loup, afin de favoriser la cohabitation entre les activités pastorales et les grands prédateurs en France.

Si l’aventure vous tente, remplissez et renvoyez le dossier d’inscription –> ICI.

Lire la suite

Share