Bilan 2019 de la population d'ours dans les Pyrénées : 52 ours, 5 portées, 10 oursons

Le rapport 2019 du Réseau Ours Brun – OFB est paru.

Aire de répartition de la population d’ours

L’aire de répartition passe à 10400 km² avec une augmentation de 3000 km² par rapport à 2018 et de 5400 km² par rapport à 2017. Depuis le bilan 2018, les services de l’État considèrent qu’il n’y a qu’une seule population d’ours (et non deux noyaux de population) puisque suite aux déplacements de trois mâles (Néré, Cannellito, Rodri), il y a une continuité de l’aire de présence entre les Pyrénées occidentales et les Pyrénées centro-orientales.

« Elle a particulièrement progressé vers l’est et l’ouest de la chaîne et confirmé son expansion amorcée en 2017 sur le sud des Pyrénées centrales. Néanmoins, l’ours Goiat est responsable en grande partie de cette forte progression, faisant augmenter à lui seul l’aire de répartition d’environ 2 000 km² par rapport à 2018, notamment vers le sud, à cheval entre la Catalogne et l’Aragon.

Lire la suite

Pyrénées : le cap des 50 ours est enfin franchi, mais ce n’est qu’une étape sur le long chemin de la restauration de la population

© Daniel Trinquecostes

Communiqué de presse des associations FERUS et Pays de l’Ours-Adet, le 24 avril 2020

Les associations Pays de l’Ours – Adet et FERUS se réjouissent que 52 ours aient été détectés dans les Pyrénées en 2019, dont 10 oursons de l’année (record égalé). ==>> Rapport annuel 2019.
Comme nous l’espérions, le bilan mitigé de 2018 était sans doute lié à une baisse du suivi et non à un problème au sein de la population, c’est rassurant.

Ce cap des 50 ours représente une multiplication par dix de l’effectif par rapport à 1995, et montre toute l’efficacité du partenariat Etat-associations quand l’Etat prend ses responsabilités.

Lire la suite

Un loup probablement identifié en Seine-Maritime

Cliché du 7 avril 2020 en Seine-Maritime. Photo Desjardins

Communiqué de la préfecture de Seine-Maritime, Rouen, le 17 avril 2020

UN LOUP PROBABLEMENT IDENTIFIÉ EN SEINE-MARITIME

Dans la nuit du 7 au 8 avril 2020, un grand canidé a été pris en photo, par un appareil automatique, sur la commune de Londinières, au nord du Pays de Bray, dans le département de Seine-Maritime.  Les clichés ont été transmis le 12 avril à l’Office français de la biodiversité (OFB),établissement public en charge du suivi du loup en France. Les experts de l’OFB ont pu authentifier cette observation comme étant très probablement celle d’un loup gris (Canis lupus lupus). Cependant, eu égard à la qualité des images fournies et considérant que de nombreuses races de chiens peuvent présenter un gabarit et des teintes de pelage similaires à celui d’un loup, cette expertise est à considérer avec quelques réserves.

Lire la suite

Mort de Cachou : 4 associations espagnoles contestent la version du rapport préliminaire

L’ours Cachou. Photo ONCFS / OFB

Le rapport préliminaire concernant la mort de l’ours Cachou (rappel des fait ICI) conclut à une mort suite à une bagarre avec un autre mâle suivie d’une chute de 40 mètres. FERUS publie le communiqué des organisations FAPAS, Fédération des Ecologistes de Catalogne, Ipcena-EdC et Seo Birdlife dont vous trouverez une traduction automatique ci-dessous. A ce stade, FERUS attend les résultats des analyses toxicologiques.

Communiqué de presse, 15 avril 2020

Les organisations Ipcena-EdC, Seo Birdlife Catalunya, FAPAS et la Federació Ecologistes de Catalunyaa, après avoir appris par le Conseil général d’Aran, et certains moyens de communication, les données sur les causes possibles de la mort de l’ours Cachou, à partir d’un Rapport préliminaire de l’autopsie fourni par le service d’échopathologie de la faune de l’UAB.

Lire la suite

Restez chez vous ! Sauf pour tuer des louves qui attendent des petits…

Photo N Haessig Photographies

Communiqué de l’association FERUS, 14 avril 2020

C’est un double scandale que nous dénonçons aujourd’hui.

Le 6 avril et dans la nuit du 9 au 10 avril, trois loups ont été abattus dans la Drôme par des louvetiers.

Deux de ces loups abattus étaient des louves dominantes, de deux meutes différentes, qui étaient pleines ! Si le tir de femelles pleines d’une espèce protégée est déjà un non sens, cela signifie aussi un risque maximal d’éclatement des meutes. Avec souvent pour conséquences immédiates un report de prédation sur des proies plus faciles à attraper que des proies sauvages, les troupeaux domestiques peu ou mal protégés en l’occurrence.

Alors que le confinement est en vigueur depuis le 17 mars et que les citoyens sont assignés à résidence, certains ont des dérogations pour aller tuer des loups, espèce protégée, en pleine période de reproduction !

Lire la suite

Mortalité des loups - 2020

En 2020, malgré les mises en garde des scientifiques et l’opposition des citoyens, les pouvoirs publics autorisent de nouveau l’abattage de 90-100 loups, soit 17-19 % de la population de loups estimée (toutes les infos dont l’avis de FERUS, l’avis défavorable du CNPN, etc. ==>> ICI).

A ce jour, 13 loups ont été décomptés du plafond 2020.

En 2019, 98 loups ont été décomptés du plafond des 100 loups à abattre ==>> ICI.

Pour rappel, le loup est classé vulnérable sur la liste rouge des espèces menacées en France (UICN).

Lire la suite

Pyrénées : la mort de l’ours Cachou rappelle la fragilité de la population dont la restauration doit être poursuivie

L’ours Cachou, découvert mort

Communiqué des associations FERUS et Pays de l’Ours-Adet, 10 avril 2020

Révélée par son collier-GPS, l’immobilité prolongée de l’ours Cachou a interpellé les agents ruraux catalans qui, se rendant sur place, ont découvert son cadavre le 9 Avril 2020 sur la Commune de Les (Val d’Aran).
La cause de la mort est pour l’instant inconnue, la dépouille a été transférée à l’Université autonome de Barcelone où le service d’écopathologie de la faune sauvage doit pratiquer une autopsie.

Cachou était un ours mâle de 5 ans, qui avait une importance particulière : unique descendant de l’ours Balou, lâché à Arbas (31) en 2006, il portait un patrimoine génétique différent du reste de la population et constituait un espoir pour l’avenir de l’espèce dans les Pyrénées.

Lire la suite

LOUP, Une vie en meute dans les Écrins

Nous sommes très heureux de vous présenter le livre photo de Corentin Esmieu sur les loups des Hautes-Alpes  !

Cet ouvrage, à travers son récit et ses photographies, vous plongera dans une quête captivante. Durant ces 4 dernières années, avec des milliers d’heures passées sur le terrain, Corentin est rentré dans l’intimité d’une meute de loups sauvages et a vécu des moments extraordinaires que nous vous invitons à découvrir au fil de ces pages. Quelque part en France, dans un territoire sauvage, cette meute tente de survivre.

Bénéficiez d’un tarif préférentiel pour la prévente du livre si vous commandez avant le 15 avril.

 

RENDEZ VOUS ICI POUR COMMANDER

 

Lire la suite

Les dernières nouvelles d'Api'ours

Panneau Api’ours à Aspet

Panneau Api’ours à Melles

Dans le cadre d’Api’ours, programme de FERUS de plantations et installation de ruches pour davantage de biodiversité dans les Pyrénées, deux chantiers de plantations d’arbres fruitiers ont eu lieu ces dernières semaines. Le premier à Cauterets, dans les Hautes-Pyrénées, sur un terrain privé, le 22 février. Petite plantation de 8 arbres, elle préfigure des plantations à venir cet automne dans le même secteur, sur d’autres terrains privés, et encore plus haut en altitude.

Lire la suite