Actus en France | FERUS

Loups tués en France pour la période 2017-2018

louve-abattue-alpes

Louve abattue à Bouvantes dans la Drôme en 2004. C’est le premier loup tué par les pouvoirs publics en France. Photo ONCFS

loup cible MB noir et blancUn arrêté interministériel autorise le tir de 40 loups du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018. L’arrêté et notre réaction ==> ICI.

Participez à la campagne #SOSLoups pour dire NON à cet abattage massif inutile ==> ICI.

A ce jour, 9 loups ont déjà été abattus.

  • 17 août (Savoie) : un mâle adulte abattu en TDR par un lieutenant de louveterie (Léchère). 9
  • 15 août (Var) : une louve adulte abattue par un éleveur, à Comps-sur-Artuby, dans le cadre d’un tir de défense. 8
  • 15 août (Savoie) : une jeune femelle abattue en TDR par un lieutenant de louveterie (secteur de Valloire). 7
  • août (Alpes Maritimes) : 3 jeunes loups abattus en TDR (brigade loup + lieutenant de louveterie). 4-5-6
  • 6 août (Hautes-Alpes) : un loup mâle abattu en tir de défense par un lieutenant de louveterie à Monetier les Bains. 3
  • 2 août (Savoie) : un loup mâle abattu en TDR à Beaufort (massif du Mirantin). 
  • 24 juillet (Hautes-Alpes) : un loup mâle abattu à Cervières en tir de défense renforcée (TDR).  1 

    Lire la suite

Share

Dégâts d'ours en Ariège : hormis un dérochement exceptionnel, la situation est stable

logos-ferus-pao

© Yves Bongard

© Yves Bongard

Communiqué de presse commun Pays de l’Ours-ADET / FERUS, 17 août 2017.

Dégâts d’ours en Ariège : hormis un dérochement exceptionnel, la situation est stable

Au 16 août 2017, les chiffres officiels font état pour l’Ariège de :

  • 59 attaques imputables à l’ours pour un total de 266 brebis, 28 agneaux et 3 béliers ;
  • 25 expertises en cours représentant 29 bêtes ;
  • 47 expertises concluant à une cause de mortalité indéterminée (ne permettant donc pas de mettre l’ours en cause) représentant 79 ovins, 2 équins et 5 bovins ;
  • 4 expertises négatives, excluant formellement la responsabilité de l’ours.

Hormis le cas du dérochement exceptionnel du 16/17 juillet dernier (209 brebis), les dégâts imputables à l’ours au 16 août sont donc de 89 ovins (4 béliers, 28 agneaux, 57 brebis), soit un chiffre habituel, la majorité des troupeaux concernés n’étant pas protégés.

Lire la suite

Share

Ours : images juillet 2017 + Echo des Tanières 36 en ligne !

echo36

Ourson de l'année, Melles (31) © Equipe Ours / ROB

Ourson de l’année, Melles (31) © Equipe Ours / ROB

L’Écho des tanières n° 36, le bulletin mensuel du Réseau Ours Brun, vient de paraître (à télécharger ci-contre) avec le bilan des activités de recherche sur le terrain, la cartographie et les informations diverses du mois de juillet 2017.

Les photos et vidéos automatiques de juillet 2017 viennent également d’être diffusées sur la chaîne Youtube de l’ONCFS (ci-dessous).

« Pour 2017, au moins 2 portées ont été détectées avec certitude à ce jour. Néanmoins, il faut attendre les résultats de la génétique pour savoir si la portée de 2 oursons, photographiée fin juin en Catalogne, est la même que celle observée à Ustou (09) le 17 juin lors d’un comptage d’isards. Il en est de même pour la portée d’un ourson photographiée le 24 mai, à la limite de Fos (31) et Canejan (Val d’Aran), et cet ourson, filmé seul, le 08 juin sur Melles (31). »

Lire la suite

Share

Pastoralisme en zone de présence de l'ours : l’État soutient et accompagne les éleveurs

© Daniel Trinquecostes

© Daniel Trinquecostes

Rappel des mesures d’indemnisations, de prévention et de protection des troupeaux mises en place par l’Etat pour soutenir les éleveurs confrontés momentanément à la prédation de l’ours.

Les mesures d’urgence de l’indemnisation des dommages dus à l’ours

La présence de l’ours dans les zones d’estives peut-être à l’origine de dégâts sur le cheptel ovin, bovin et équin. Les activités d’apiculture sont également concernées par des risques de dommages. L’ensemble des préjudices subis par la profession agricole imputables à l’ours font l’objet de procédures d’indemnisations.

En présence d’une suspicion de prédation l’éleveur doit se rapprocher du service départemental de l’office national de la chasse et de la faune sauvage chargé de réaliser un constat avec expertise in situ pour déterminer si la responsabilité de l’ours est engagée.

Lire la suite

Share

Loup : Monsieur le Ministre, arrêtez cet engrenage de violence !

© Morgane Bricard

© Morgane Bricard

Communiqué association FERUS, 11 août 2017

Loup : Monsieur le Ministre, arrêtez cet engrenage de violence !

Monsieur le Ministre Nicolas Hulot,

Trois jeunes loups ont été abattus dans la nuit de mercredi à jeudi dans les Alpes-Maritimes. Vous, ardent défenseur de la vie sauvage, comment pouvez-vous cautionner un tel carnage ?

Vous savez pertinemment que ces tirs sont injustes et surtout qu’ils sont sans effet sur la prédation, pouvant même l’aggraver. Ces louveteaux, cruellement tués dans le cadre d’un tir de défense renforcée, avaient-ils menacé un troupeau? Si ce fût le cas, ce troupeau était-il correctement protégé?

Vous vous trompez si vous pensez que ces tueries calmeront les éleveurs et leur feront accepter la présence du loup en France. Ils réclameront toujours plus de tirs. Certains ne s’en cachent plus : ils veulent ni plus ni moins l’éradication de l’espèce car pour eux, le loup n’est pas compatible avec leurs activités d’élevage et sa place n’est pas la nature, mais enfermé dans un zoo…

Lire la suite

Share

Les éleveurs voyous récidivent en Aveyron

pascal pavani afpCommuniqué de presse FERUS, 7 août 2017

Les éleveurs voyous récidivent en Aveyron

Le 5 août, le naturaliste Pierre Rigaux, représentant de la coordination CAP Loup, a été insulté et violemment agressé par des éleveurs lors d’une manifestation à Sévérac le Château alors qu’il venait pacifiquement rencontrer des journalistes pour une interview.

Présent depuis le début de la matinée et observant calmement le déroulé de la manifestation, Pierre Rigaux a d’abord été expulsé de force et couvert d’injures par les éleveurs alors que les journalistes présents essayaient de l’interviewer. Mis à l’écart, les journalistes ont à nouveau tenté de le questionner et c’est à ce moment-là que des éleveurs furieux, une trentaine, se sont jetés sur lui, l’ont molesté, jeté au sol et lui ont asséné plusieurs coups dans le ventre, sous l’œil incrédule des journalistes.

Lire la suite

Share

Dérochement dû à l'ours : un cas exceptionnel !

ours slovenie roger isoard2

Photo Roger Isoard

Communiqué 31 juillet 2017 

Dérochement dû à l’ours : un cas exceptionnel !

Le Journal Télévisé de France 2 est revenu hier soir sur le cas de 208 brebis qui ont déroché il y a 2 semaines en Ariège.

Une 209ème brebis a été retrouvée morte en haut de la barre rocheuse, portant des traces de prédation imputées à l’ours. Une partie du troupeau s’est alors jeté dans le vide.

Travaillant depuis près de 30 ans sur la cohabitation ours / activités humaines, nous ne pouvons que regretter cet accident.

Notre devoir est de néanmoins rappeler les faits empiriques : ce troupeau appartenant à plusieurs éleveurs ne disposait pas de moyens de protection. Le berger de surveillance, qui avait monté le troupeau sur cette zone quelques jours avant le dérochement, n’était pas présent au moment des faits qui se sont déroulés de nuit.

Lire la suite

Share

Non, le loup n’est pas responsable des incendies

cap bénat yohan laurito

Le Cap Bénat (Var) enflammé cette nuit… Photo Yohan Laurito / Météo Varoise

Le Sud-Est de la France est depuis quelques jours victime de nombreux incendies, notamment dans le Var. Ce matin, certains médias se sont fait l’écho d’éleveurs et d’élus varois qui pointent le loup comme l’un des responsables de la propagation des incendies !  La présence du loup aurait entraîné le départ des bergers empêchant alors le débroussaillage par les moutons.

Nous réagissons aujourd’hui à cette énième tentative de certains anti-loup de vouloir faire du loup le coupable de tous les malheurs du monde.

En premier lieu, pointons les vrais responsables des incendies : pyromanes, jeteurs de mégots, faiseurs de barbecue et autres irresponsables, volontaires ou non.

Ensuite, si les incendies se répètent, c’est surtout parce que les paysages ont profondément changé depuis l’après-guerre :

- Déprise de l’élevage extensif depuis plus de 50 ans (soit au moins 40 ans avant l’arrivée du loup en Provence) ; l’agriculture recule, les forêts avancent.

- Extension des broussailles plus couvrantes et plus hautes.

Lire la suite

Share

Feu ! Le premier loup tué sur 40...

loup-anthony-kohler

Photo Anthony Kohler

Ce lundi 24 juillet, un loup mâle a été abattu en tir de défense renforcée à Cervières, dans les Hautes-Alpes. C’est le premier loup tué depuis la signature de l’arrêté ministériel permettant la « destruction » de 40 loups loups du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018. Les tirs de défense renforcée, vendus par les pouvoirs publics pour être exécutés « lorsque les loups sont en situation d’attaque et l’éleveur en situation de défense de son troupeau » peuvent pourtant avoir lieu… en l’absence du troupeau !

Notre réaction d’hier au sujet des nouveaux 40 loups à tuer :

40 loups à tuer : rien de nouveau…

FERUS prend acte de la décision de l’Etat français de procéder à une nouvelle campagne d’abattage de 40 loups pour la saison 2017-2018.

Nous sommes amèrement déçus de constater que les nouveaux ministres de l’Agriculture et de la Transition Energétique restent sur une voie qui ne fonctionne pas : tuer des loups pour soi-disant protéger les troupeaux.

Lire la suite

Share