Actus internationales | FERUS

Trentin : l'ourse KJ2 a été abattue

ripkj2Rappel des faits / juin 2015 : L’ourse KJ2, suitée de ses 3 oursons, avait attaqué un homme de 45 ans alors qu’il faisait son jogging avec son chien sur la commune de Cadine, dans le Trentin, au nord de l’Italie. Il s’agissait en fait d’une charge d’intimidation visant à protéger sa progéniture, un comportement naturel chez l’ours. La présence du chien a aussi motivé l’agressivité de l’ourse, les spécialistes estiment même que c’était lui qui était visé, et non le joggeur qui le tenait en laisse. Un arrêté avait été pris par le président de la province autonome du Trentin pour autoriser sa capture et/ou sa destruction, suscitant la colère des associations de défense du plantigrade. L’ourse avait finalement bénéficié d’un sursis et avait été laissée en liberté.

Lire -Italie : une ourse capturée dans le Trentin après avoir défendu ses oursons?

Faits juillet 2017Le 22 juillet 2017, une personne se promenant également avec un chien a été attaquée par l’ourse KJ2, accompagnée de ses 2 oursons. Selon nos informations, le comportement agressif de l’ourse a semble-t’il été de nouveau provoqué par le chien.

Le gouverneur de la province de Trente, Ugo Rossi, a ordonné l’abattage de cette ourse et KJ2 a finalement été tuée le 12 août 2017.

Les associations locales de protection de la nature, mais semble-t’il aussi nationales, ont vivement protesté, qualifiant cet acte de « meurtre barbare inutile » et lançant des appels au boycott de la province du Trentin. Le WWF Italie vient d’annoncer qu’il allait intenter une action en justice.

Lire la suite

Share

Un loup victime d'un acte de braconnage en Allemagne

allemagne-carte

© Roland Clerc

© Roland Clerc

Un loup avait été repêché le 8 juillet dernier dans un lac situé dans le land du Bade-Wurtemberg, au sud-ouest de l’Allemagne. Il présentait des blessures au niveau du poitrail provenant d’un projectile retrouvé dans son foie. Les premières analyses avaient permis de déterminer que ce loup venait de Basse-Saxe, il avait donc parcouru plus de 600 km avant d’atteindre la Forêt-Noire. « Je crains que le loup n’ait survécu que quelques semaines dans la région », avait alors déploré le ministre de l’environnement du Bade-Wurtemberg, Franz Untersteller.

La dépouille avait été envoyée à Berlin pour une autopsie visant à déterminer les causes du décès. Les résultats viennent de tomber et ils sont sans équivoque : le loup a été tué par un coup de feu.

Franz Untersteller condamne à nouveau cet acte : « Nous n’avons aucune information comme quoi le loup aurait attaqué du bétail, des moutons ou des chèvres au cours de son périple à travers le Land. Je regrette profondément qu’un homme ait violemment anéanti la vie de cette créature ».

Lire la suite

Share

Espagne : un loup d’origine italienne en Aragon

Lobo-italiano- saragosse

Loup photographié en Aragon, juin 2017

monegrosSuite à des prédations sur les troupeaux domestiques dans la province espagnole de Saragosse (Aragon), un piège photo a pu photographier un loup en juin dans les Monegros. Les analyses génétiques des échantillons récoltés sur place ont révélé qu’il s’agissait d’un individu de lignée italo-alpine. Il vient probablement de la Catalogne voisine où quelques loups ont été détectés (eux aussi d’origine italo-alpine).

Il n’y a pas de population de loups installée en Aragon même si quelques incursions de loups espagnols venant de Castille-Leon sont signalées à l’ouest de temps à autre.

A notre connaissance, c’est la première fois qu’un loup de lignée italo-alpine est détecté en Aragon.

L’occasion de rappeler qu’aucune reproduction n’a été constatée dans les Pyrénées, côtés espagnols et français, alors que l’espèce est présente depuis la fin des années 1990.

Lire la suite

Share

Expansion du loup en Europe : une proximité accrue vers les villes et les hommes

loup Roumanie ©V.Vignon

Loup en Roumanie ©V.Vignon

Expansion du loup en Europe : une proximité accrue vers les villes et les hommes. Par Vincent Vignon

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°64 (juin 2017)

Abonnez-vous à la Gazette !

Les exceptionnelles capacités de dispersion du loup, couplées à sa fécondité élevée, en font l’espèce terrestre la plus douée pour recoloniser l’Europe. C’est d’ailleurs la seule espèce qui illustre les continuités écologiques à l’échelle des massifs européens malgré les nombreux obstacles à franchir, y compris dans les territoires marqués par les infrastructures et l’étalement urbain.

Une recolonisation européenne amorcée il y a 40 ans

Le loup est l’un des prédateurs dont l’aire de répartition mondiale était la plus étendue. Historiquement, il occupait l’ensemble des continents de l’hémisphère Nord (sauf la frange côtière de l’Asie du Sud-Est) auquel s’ajoute l’Afrique du Nord.

Lire la suite

Share

Lynx ibérique : une bonne année pour la reproduction

lynx ibériqueLe programme de reproduction du lynx ibérique en captivité a donné de bons résultats cette année. 37 petits lynx, 19 mâles et 18 femelles, ont survécu au sevrage soit un taux de survie de 84 % ; la moyenne de ces 13 années de programme se situe aux alentours de 75%. 23 femelles reproductrices ont participé à ces naissances dans cinq centres de reproduction. Afin d’aider à la préservation de cette espèce, la première tentative d’insémination artificielle a été réalisée mais sans succès.

A ces 37 bébés lynx, il faut en rajouter deux autres au centre El Acebuche, retirés du milieu naturel dans la population de Donana. Leur mère est Iris, une femelle d’au moins 10 ans dont on ne connaît que cinq descendants malgré sa longévité, dont trois sont morts à moins de 2 mois en 2016. En 2011 et 2013, le comportement reproductif d’Iris avait été détecté sans qu’aucune naissance ne soit décelée par la suite. Ces différentes données ont soulevé des interrogations quant à la capacité d’Iris d’élever des petits. Ce printemps, cette femelle a mis au monde deux bébés lynx. Soupçonnant des signes de négligence envers les petits vu les activités de la mère (équipée d’un émetteur, elle avait été détectée à plusieurs reprises loin de la tanière), une surveillance continue à distance a été réalisée. Après 14 heures d’attente infructueuse, les équipes du centre El Acebuche et du projet Life + Iberlince sont intervenus à temps pour récupérer les petits en état hypothermique mais encore en vie. Au centre, ils contribueront à la reproduction et aux futures réintroductions, notamment grâce à leur patrimoine génétique de grande valeur.

Lire la suite

Share

Le chacal doré à la conquête de l’Europe !

Golden jackal in the grassland in Eastern Romania

Chacal doré en Roumanie. Photo Miha Krofel

chacal doré st gall

Chacal doré en juillet 2017 en Suisse (St-Gall)

Mise à jour 19 juillet 2017. Le 13 juillet 207, un chacal doré a été photographié par un ornithologue (photo ci-contre à droite) dans la Vallée de la Linth, dans le canton de St-Gall (Suisse). Depuis 2011, l’espèce a été observée à plusieurs reprises dans le pays (voir article ci-dessous). Le chacal doré continue son expansion vers l’ouest. Source Kora

Mise à jour 12 janvier 2017. En juin 2015, un chacal doré a été photographié (piège-photo) pour la première fois en République Tchèque, à moins de 40 km de Prague. Le même animal a ensuite été photographié plus d’une cinquantaine de fois les mois qui ont suivi, en général le matin (entre 4 et 10h) ou le soir (entre 18h et minuit). Depuis le milieu des années 1990, le chacal doré est arrivé en République Tchèque mais jusqu’à présent, aucun individu n’avait été vu vivant (collisions routières notamment). Les images ICI.

Le chacal doré à la conquête de l’Europe ! Interview avec Nathan Ranc.

Lire la suite

Share

Un bébé lynx dans les Balkans, un espoir pour cette sous-espèce menacée

lynx balkans maya Panajot Chorovski

Le petit de Maya. Photo Panajot Chorovski

mavrovoPour la première fois depuis une dizaine d’années, un bébé lynx a été photographié dans les Balkans. C’est un espoir pour cette sous-espèce qui ne compterait que moins d’une cinquantaine d’individus dans l’ouest des Balkans.

Depuis 2006, lorsqu’a débuté le programme transfrontalier du Balkan Lynx Recovery Programme, des centaines d’images ont pu être collectées grâce aux pièges photos mais aucune ne montrait un jeune lynx. La seule preuve de reproduction récente date d’il y a deux ans quand un bébé lynx a été tué par un berger dans les montagnes de Munella en Albanie.

Cette fois-ci, c’est dans un autre secteur que la découverte a été faite : le parc national de Mavrovo en Macédoine. La mère est Maya, capturée et équipée d’un collier émetteur en février dernier. La portée ne compte qu’un seul lynx.

C’est une bonne nouvelle car cela montre qu’il y a toujours de la reproduction dans cette population. Même si c’est un espoir, les chances de survie pour un jeune lynx sont réduites (moins de 50 %). Et plus largement, les perspectives pour le lynx des Balkans ne sont pas encore réjouissantes…

En novembre 2015, le lynx des Balkans a rejoint la liste rouge des espèces menacées de l’UICN. Les menaces majeures sont le braconnage, la raréfaction des proies sauvages et la destruction de l’habitat naturel.

Lire la suite

Share

Lynx : première portée dans le Palatinat !

© SNU RLP - Alexander Sommer 2

Les petits lynx nés dans le Palatinat © SNU RLP / Alexander Sommer

Pfälzerwald-Vosges_du_NordC’est un heureux évènement et une bonne nouvelle pour le projet de réintroduction du lynx dans le Palatinat allemand, tout près des Vosges françaises.

Cet hiver, le mâle Lucky et la femelle Kaja, tous deux relâchés en juillet 2016, avaient été repérés dans le même secteur, laissant espérer une reproduction pour ce printemps. C’est désormais confirmé ! Kaja, 4 ans, a donné naissance à deux petits lynx. C’est la première fois que des lynx naissent dans le Palatinat, d’où l’espèce a disparu à la fin du XVIIIe siècle.

Les deux bébés lynx sont maintenant âgés de 4 semaines, pèsent 1 et 1,3 kg et sont en bonne santé. Ils ont été pesés et pucés par l’équipe du projet. Quelques gouttes de sang ont aussi été prélevées pour déterminer leur profil génétique, notamment leur sexe, difficile à distinguer à cet âge. L’examen vétérinaire a duré une vingtaine de minutes avant que les petits soient replacés dans leur tanière.

Pour Ulrike Höfken, ministre de l’Environnement du Land de Rhénanie-Palatinat, ces naissances sont une étape importante du projet. Elles mettent en évidence aussi « la capacité de la réserve de biosphère comme habitat pour ces espèces strictement protégées ».

Lire la suite

Share

Chasse au loup à Yellowstone : un manque à gagner économique et scientifique

yellowstone loup jim peaco

Yellowstone, 2016. Photo Jim Peaco

En 1995-1996, 31 loups du Canada ont été relâchés à Yellowstone. Ils sont aujourd’hui une centaine, répartis en dix meutes. Pour les experts, c’est la capacité maximale du parc. De nombreux loups sortent désormais du parc et recolonisent les zones extérieures. On compte désormais environ 1700 loups dans l’ouest américain, dans les états du Wyoming, du Montana, de l’Idaho, de l’Oregon et de Washington. La prédation sur le bétail a augmenté ces dernières années, conduisant l’Idaho et le Montana à autoriser la chasse au loup. La chasse au loup dans le Wyoming devrait commencer cet automne.

Protégés dans le parc, les loups de Yellowstone sont peu farouches vis-à-vis des humains et sont souvent observables depuis les routes du parc. Ils attirent des milliers de touristes chaque année. « Yellowstone est le meilleur endroit au monde pour voir des loups » selon Doug Smith, biologiste du parc.

Pour Doug Smith et d’autres chercheurs, Yellowstone est par ailleurs un véritable laboratoire. Ils y conduisent une étude à long terme sur cette rare population de loups, rare car elle n’est ni chassée ni piégée.

Mais les choses pourraient changer si la chasse est de plus en plus permise aux alentours du parc. Une étude en cours examine cette question. Doug Smith et d’autres scientifiques ont constaté que les observations de loups dans les parcs de Denali et Yellowstone ont « considérablement diminué, de 45%, à cause de la chasse et du piégeage. Si les loups sont moins visibles, cela pourrait diminuer l’afflux de visiteurs dans le parc. Le « wolf watching » (l’observation de loups) à Yellowstone génère à lui seul 35 millions de dollars pour l’économie régionale.

Lire la suite

Share