Actus internationales | FERUS

Jura : deux lynx sauvages porteurs du « sida des chats » euthanasiés

lynx arcos suisse

Le lynx suisse Arcos avant son relâcher en Allemagne

Ces dernières semaines, cinq lynx du Jura suisse ont été capturés afin d’être relâchés en Allemagne et en Autriche dans le cadre de programmes de réintroduction. Après une quarantaine dans le parc naturel de Goldau, trois de ces animaux viennent de retrouver la vie sauvage dans la forêt du Palatinat (Allemagne) et dans le parc national des Kalkalpen (Autriche).

Mais les deux autres, porteurs du FIV (virus de l’immunodéficience féline, appelé aussi sida des chats) n’ont pas été relâchés et ont été euthanasiés pour éviter toute contamination avec les autre lynx sauvages.

Ils avaient été capturés à St-Ursanne (JU) et à Longeau (BE), à côté de Bienne.

Il n’existe aucun vaccin contre le FIV. Provenant probablement des chats, le virus a été introduit chez le lynx récemment. L’année dernière, un mâle capturé dans la même région était lui aussi porteur de la maladie. D’après les informations disponibles, il s’agirait des premiers cas en Europe chez l’espèce.

Le FIV se transmet par morsure ou voie vénérienne. Il n’est pas contagieux pour l’homme.

Lire la suite

Share

Braconnage du loup en Espagne : aidons nos amis de Lobo Marley !

loup chasse espagne

Chasse au loup en Espagne…

Cinq membres de l’association espagnole Lobo Marley, partenaire de FERUS, encourent  une sanction pénale pour avoir démonté une cabane de chasse au loup illégale. Ils font un appel aux dons. Pour participer, c’est ici : SOS Lobo Marley

Lobo Marley est une association dont le but est de parvenir à la protection totale du loup sur l’ensemble du territoire espagnole (le loup est une espèce gibier dans le nord de l’Espagne).

Aujourd’hui, Lobo Marley fait face à certains lobbies qui tirent profit de la mort des loups, en usant de méthodes immorales et interdites pour les tuer. Cinq membres de Lobo Marley sont ainsi poursuivis, notamment par le gouvernement régional de Castille, pour avoir démonté une cabane de chasse au loup…totalement illégale !

Ils encourent 2 ans et demi de prison.

Lire la suite

Share

Belgique : bienvenue aux loups !

loup rolanc clerc

Photo Roland Clerc

Mise à jour du 09 mars 2017 : de nouveaux indices de présence du loup en Wallonie ==>> ICI

Article du 23 novembre 2016 :

Alors que le ministre wallon de la Nature, René Collin, vient de confirmer le retour officiel du loup en Belgique, après les observations faites en octobre dernier, les associations communiquent.

Communiqué de la plateforme « Grands prédateurs » (Faune & biotopes, Ferus, Forêt & Naturalité, Forêt.Nature, Jeunes & Nature, la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux, Natagora, Wolf Eyes et le WWF Belgique), 23 novembre 2016.

Le loup (Canis lupus) est en train de faire son retour en Belgique. Réunies au sein de la plateforme « Grands Prédateurs », 9 associations de conservation de la nature prennent position et veulent entamer le dialogue avec les autorités et tous les usagers de la nature, en vue d’accueillir comme il se doit ce superbe représentant de la vie sauvage et d’assurer une cohabitation harmonieuse avec l’homme, telle qu’elle a lieu dans d’autres régions.

Lire la suite

Share

Le lynx suisse Arcos relâché en Allemagne

lynx arcos suisse relâcher

Le relâcher d’Arcos dans le Palatinat allemand. Photo Kora

Pfälzerwald-Vosges_du_NordHier 7 mars, un quatrième lynx a été relâché dans la forêt du Palatinat, en Allemagne, dans le cadre d’un programme de réintroduction qui prévoit de relâcher 20 lynx en l’espace de 5 ans. Il ‘agit d’un beau mâle de 25 kilos, capturé en Suisse et nommé Arcos. Il va rejoindre les trois lynx slovaques (Lucky, Kaja et Luna) déjà relâchés en été dernier dans le Pfälzerwald.

Arcos a auparavant passé quelques temps dans le parc animalier de Goldau, en Suisse afin que les contrôles sanitaires soient effectués.

Pour rappel, le lynx a quasiment disparu des Vosges françaises (1 seul individu identifié). Ce projet de réintroduction de l’autre côté de la frontière est donc plus qu’un espoir pour le « noyau » vosgien.

Le projet est porté par la Fondation pour l’environnement de Rhénanie Palatinat et soutenu par le parc naturel régional des Vosges du nord (côté français, à cheval sur les départements du Bas-Rhin et de la Moselle). Il est financé pour moitié par l’Europe (Programme Life). Les chasseurs et éleveurs allemands sont associés au projet ; le vice-président de la fédération régionale des chasseurs du Land a même contribué directement à l’ouverture des cages en été 2016.

Lire la suite

Share

Un lynx capturé en Suisse pour rejoindre l’Allemagne

kaja palatinat

La femelle Kaja en février 2017.

Pfälzerwald-Vosges_du_NordAprès les trois lynx slovaques en été dernier, un nouveau lynx va probablement bientôt être relâché dans le Pfälzerwald, en Allemagne. Ce 24 février, un lynx mâle adulte de 19 kilos a en effet été capturé par le Kora près de Saint-Ursanne, dans le Jura suisse. Cette capture s’inscrit dans le cadre d’un projet qui prévoit de relâcher 20 lynx en l’espace de 5 ans dans le Pfälzerwald. Il s’agit du deuxième lynx capturé en Suisse pour ce programme de réintroduction ; 10 lynx suisses devraient participer à ce projet. Mis en observation dans un centre spécialisé, le lynx sera réintroduit en Allemagne dans quelques semaines s’il remplit  les critères génétiques et sanitaires. Cette capture n’aura pas de conséquence sur la conservation de la population de lynx de l’arc jurassien.

Concernant les trois premiers lynx relâchés : le mâle Lucky et la femelle Kaja (en photo) donnent régulièrement des nouvelles grâce aux émetteurs GPS et aux pièges photos. Depuis janvier, ils ont été repérés dans le même secteur à plusieurs reprises. Une première reproduction aura peut être lieu au printemps 2017. En revanche, pas de signal de la femelle Luna depuis décembre 2016. Les recherches continuent pour la localiser.

Rappelons que le lynx a quasiment disparu des Vosges françaises (1 seul individu identifié). Ce projet de réintroduction de l’autre côté de la frontière est donc plus qu’un espoir pour le « noyau » vosgien.

Lire la suite

Share

Lynx des Balkans : la première femelle équipée d’un collier GPS

lynx balkans

Le lynx Maya endormi.
Photo Balkan Lynx Recovery Programme

Samedi 18 février, dans l’ouest de la Macédoine, dans les montagnes de Stogovo, l’équipe du Balkan Lynx Recovery a capturé avec succès la première femelle de cette sous-espèce en danger critique.

Son nom est Maya. Elle a été équipée d’un collier GPS puis relâchée. Elle est le cinquième individu capturé à des fins scientifiques.

Maya devrait aider à combler les lacunes dans les connaissances sur l’écologie du lynx des Balkans afin d’affiner les mesures de conservation : taille du territoire, régime alimentaire mais aussi taille des portées et mortalité juvénile.

En novembre 2015, le lynx des Balkans a rejoint la liste rouge des espèces menacées de l’UICN.

Les menaces majeures sont le braconnage, la raréfaction des proies sauvages et la destruction de l’habitat naturel.

Depuis 2006, le programme transfrontalier du Balkan Lynx Recovery travaille pour la conservation de cette sous-espèce. La Macédoine, l’Albanie, le Kosovo et le Monténégro participent au projet ainsi que des experts suisses et allemands. Le programme est entièrement financé par la fondation suisse MAVA.

Lire la suite

Share

Les loups tuent moins de proies en présence d’ours

ours loup europe

Photo Widstrand/Naturepl.com

Jusqu’à présent, on pensait que lorsque loups et ours partagent le même territoire, les loups étaient obligés de tuer plus de proies pour compenser la nourriture volée par les ours. Cette hypothèse venait notamment du fait que lynx et pumas abandonnent rapidement leurs proies aux ours charognards.

Une étude portant sur ces espèces en Scandinavie et en Amérique du Nord (Yellowstone) vient de montrer le contraire : en présence d’ours, les loups tuent moins souvent.

On ne sait pas bien encore pourquoi mais Aimee Tallian, biologiste de l’Université de l’Utah et principale auteure de l’étude, évoque quelques hypothèses.

Tout d’abord, en hiver, lorsque les loups tuent de grands animaux comme des orignaux, il y a assez de viande disponible sur la carcasse pour que la meute se permette d’attendre quelques jours que l’ours voleur ait fini de se servir, au lieu d’aller chasser une autre proie. Ils préfèrent attendre leur tour.

Ensuite au printemps, lorsque les ongulés mettent bas. Les nouveaux-nés sont des proies faciles pour les ours. Cette compétition sur une ressource finie pourrait rendre ainsi plus difficile la recherche et la chasse des jeunes ongulés par les loups, vu qu’il y en a moins.

C’est probablement une combinaison des deux, explique Aimee Tallian.

Lire la suite

Share

Des ours au Liban après 60 ans de disparition ?

ours brun syrien

Un ours brun syrien dans le parc national de Lar (Iran). Photo Ali Sharifi

Fin décembre 2016, un groupe d’hommes a filmé ce qui semble être une ourse et son petit marchant dans la neige au Liban, dans la vallée de Beqaa, dans l’est du pays, près de la frontière syrienne.

Pour la SPNL (Société pour la protection de la nature au Liban), il s’agit bien d’ours bruns. Des images historiques puisque l’espèce n’a pas été observée dans le pays depuis 1958 et que la population la plus proche se trouverait à plus de 500 km, en Turquie. D’autre part, ces images ont été tournées alors que les ours hivernent généralement pendant cette période.

L’ours brun syrien (Ursus arctos syriacus) vit dans les chaînes montagneuses du Moyen-Orient. Son statut de conservation est généralement considéré comme vulnérable en Iran, en Irak, en Turquie, en Azerbaïdjan, en Arménie, au Turkménistan et en Géorgie, mais la sous-espèce est officiellement éteinte au Liban, en Israël et, depuis 2009, en Syrie.

Pour la SNPL, rien n’indique que ces images traduisent un retour de l’espèce. Il s’agit peut être seulement d’ours de passage. L’observation réalisée en hiver suggère par ailleurs que les animaux ont peut-être fuit un danger : « Y’a-t-il vraiment des ours bruns syriens, vivant de fruits cultivés par l’homme et de genièvre sauvage, dans les collines de la frontière libano-syrienne ? Sont-ce des ours venant de Syrie ou même de Turquie ou d’Irak ? La guerre en Syrie a-t-elle poussé les ours à traverser la frontière ? ».

Lire la suite

Share

Jour sombre pour le loup en Europe...

loup italie

Un loup en Italie

Mise à jour du 3 février : le plan national loup italien devait être voté hier. Vote reporté à l’unanimité à une date ultérieure non connue pour le moment. Bonne ou mauvaise nouvelle ? Et si la mobilisation italienne (pétitions, manifestations etc.) contre ce programme d’abattage des loups faisait fléchir les autorités du pays ? A suivre…

Communiqué de presse de l’association FERUS, 31 janvier 2017

Le 2 février prochain, l’Italie votera un plan national loup comportant toute une série de mesures. La plus controversée est sans conteste la possibilité de pouvoir abattre des loups : 5 % de la population totale, estimée à environ 1500-1600 loups.

Alors que l’espèce est strictement protégée depuis 1971 dans le pays, L’Italie, pourtant exemplaire jusqu’à présent en matière de gestion de cette espèce, vient de faire un formidable bond en arrière, suivant le triste exemple de la France.

Pour le WWF Italie, qui qualifie le plan « d’arme de destruction massive », et pour les autres associations, cette décision est guidée par un choix purement politique, les autorités cédant comme chez nous aux lobbies les plus rétrogrades.

Lire la suite

Share