Le loup, espèce protégée, y compris hors des zones naturelles

Un loup dans un village de Savoie, février 2020

La Cour de Justice de l’Union Européenne  vient de stipuler que les espèce protégées par la Directive européenne Habitat-Faune-Flore restent protégées même lorsqu’elles quittent leur habitat naturel, en se retrouvant dans des habitats humains, un village par exemple. C’est valable pour les loups mais aussi pour d’autres espèces, ours et lynx notamment.

Article de Jean Marc Neumann, juriste

Loups/Espèces protégées / Décision de la CJUE du 11 juin 2020 précisant le champ d’application territorial de la protection stricte des espèces

 La Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) a rendu un arrêt très important en date du 11 juin 2020 (Alianța pentru combaterea abuzurilor (C-88/19) dans lequel elle se prononce sur le champ d’application territorial de la protection stricte d’espèces animales prévu dans la directive dite « Habitats » 92/43. Ainsi que la CJUE le précise dans son communiqué de presse « La protection stricte de certaines espèces animales prévue par la directive « habitats » s’étend aux spécimens qui quittent leur habitat naturel et se retrouvent dans des zones de peuplement humain ». Voici le contenu du communiqué et le résumé de l’affaire et du jugement intervenu :

Lire la suite

C'est la journée internationale du lynx !

Le 11 juin, c’est la Journée Internationale du Lynx en Europe !

Cette journée du Lynx coordonnée par le WWF Allemagne est une initiative du projet transfrontalier 3Lynx financé par le programme Interreg Europe Centrale avec pour partenaire principal le Ministère de l’Environnement de République Tchèque. Le projet 3Lynx fête cette année la 3ème édition de la Journée Internationale du Lynx

Comme les deux autres grands carnivores présents en France, le Lynx boréal est une espèce protégée. Malgré son rôle prépondérant dans le fonctionnement des écosystèmes forestiers qu’il habite, le Lynx boréal, plus grand félin européen, est aujourd’hui menacé par les activités humaines (collisions avec les véhicules de transport et destructions illégales notamment).

 

Lire la suite

Des lynx en renfort pour sauver la population des Alpes dinariques

Le lâcher de Doru en Croatie, 2019. Photo Vedran Slijepčević

Le relâcher de Pino, mai 2020. Photo Marko Matešić

Mise à jour mai 2020 : encore deux nouveaux lynx mâles ont été relâchés. C’est d’abord Boris, venu de Roumanie, qui a été relâché le 28 mai en Slovénie (Loški Potok). Puis Pino le 30 mai en Croatie, massif du Velebit. Pino est le premier lynx relâché du programme à venir de Slovaquie. Il a été baptisé en soutien à l’Italie, durement touchée par l’épidémie de Covid-19. L’Italie est également partenaire du programme Life lynx, dont le but est aussi de connecter les populations de lynx entre les Alpes et les Dinariques. Un autre lynx capturé en Slovaquie est actuellement en quarantaine avant d’être relâché prochainement.

A ce jour, 6 lynx ont été relâchés sur le 14 prévus.

Lire la suite

Lynx boréal, nouvelles d'ici et d'ailleurs

Nos amis de la SFEPM (Société Française pour l’Etude et de Protection des Mammifères) publie désormais une lettre d’actualités sur le lynx « Lynx boréal, nouvelles d’ici et d’ailleurs ».

Le dernier numéro (mai 2020) est à télécharger ICI.

Les anciens numéros ==>> ICI.

 

Lire la suite

Action ! Les ours ne sont pas des cobayes ! STOP aux effarouchements, fongicide vomitif, captures injustifiées et autres expérimentations irresponsables

Photo Diane Castanat-Hervieu

2 actions pour dire non aux ours cobayes dans les Pyrénées, en France comme en Espagne !

– Pétition (déjà plus de 63 000 signataires) ==>> ICI

– Consultation publique jusqu’au 22 mai ==>> ICI

La pétition

==>> A signer ICI

Depuis plusieurs années, les associations constatent et dénoncent une certaine tendance des gouvernements français et espagnol à expérimenter des mesures et techniques contestables, voire néfastes sur les ours présents dans les Pyrénées :

Lire la suite

Mort de Cachou : 4 associations espagnoles contestent la version du rapport préliminaire

L’ours Cachou. Photo ONCFS / OFB

Le rapport préliminaire concernant la mort de l’ours Cachou (rappel des fait ICI) conclut à une mort suite à une bagarre avec un autre mâle suivie d’une chute de 40 mètres. FERUS publie le communiqué des organisations FAPAS, Fédération des Ecologistes de Catalogne, Ipcena-EdC et Seo Birdlife dont vous trouverez une traduction automatique ci-dessous. A ce stade, FERUS attend les résultats des analyses toxicologiques.

Communiqué de presse, 15 avril 2020

Les organisations Ipcena-EdC, Seo Birdlife Catalunya, FAPAS et la Federació Ecologistes de Catalunyaa, après avoir appris par le Conseil général d’Aran, et certains moyens de communication, les données sur les causes possibles de la mort de l’ours Cachou, à partir d’un Rapport préliminaire de l’autopsie fourni par le service d’échopathologie de la faune de l’UAB.

Lire la suite

Les deux derniers lynx relâchés dans le Palatinat allemand !

Le lâcher de Tarda. Photo Annina Prüssing-SNU RLP

Le lâcher de Lycka. Photo Cornelia Arens KLICK Faszination – SNU RLP

Note de FERUS : Avec les lâchers des femelles Lycka et Tarda, le programme de réintroduction du lynx dans le Palatinat allemand a donc achevé sa phase de lâchers, avec un total de 20 animaux réintroduits. FERUS félicite une nouvelle fois ce beau projet qui redonne l’espoir de voir renaître une population de lynx dans les Vosges françaises (plusieurs individus sont passés côté français). Malgré le risque d’extinction imminent de l’espèce dans les Vosges françaises (3 ou 4 individus recensés), les pouvoirs publics français n’envisagent toujours pas de sauver le lynx dans le massif en procédant également à des lâchers….

Lire la suite

Le loup de l’Himalaya, une espèce distincte ?

Geraldine Werhahn – Himalayan Wolves Project

Les loups vivant dans l’Himalaya sont actuellement considérés comme une sous-espèce du loup gris (Canis lupus) mais devraient être reconnus comme une espèce à part entière d’après des chercheurs.

Habitant au-delà de 4000 mètres d’altitude au Népal et sur le plateau tibétain, ils possèdent une adaptation génétique leur permettant de faire face au manque d’oxygène qui ne se retrouve chez aucun autre loup, indique l’étude “Himalayan wolf distribution and admixture based on multiple genetic markers”, publiée en février dans le Journal de Biogéographie. Basée sur les analyses de 280 fèces récoltées dans l’ouest de la Chine, au Kyrgyzstan et au Tajikistan, l’étude montre une évolution unique, établie sur un certain nombre de marqueurs génétiques différents et servira de base pour faire reconnaître le loup de l’Himalaya comme une espèce distincte, avec son propre nom scientifique. Elle corrobore des recherches antérieures qui suggèrent que le loup de l’Himalaya est la lignée la plus ancienne des loups modernes, ayant divergé des autres loups il y a 630 000 à 800 000 ans.

Lire la suite

Les loups, alliés des forêts

Photo Anthony Kohler

Une étude vient de paraître, montrant une nouvelle fois le rôle bénéfique des loups pour les écosystèmes et particulièrement pour les milieux forestiers. Les populations de loups et de cerfs interagissent de manière complexe avec leur environnement, entre elles et avec les humains. Les auteurs de l’étude « Deer, wolves, and people: costs, benefits and challenges of living together » ont examiné ces interactions pour en évaluer les coûts et les avantages, tant biologiques qu’humains, et en ont tiré des conclusions.

L’augmentation conséquente des populations de cervidés entraîne plusieurs problèmes. Elle empêche notamment la régénération des jeunes arbres, est à l’origine de nombreux accidents routiers (en Europe chaque année, le coût des réparations est estimé à plus d’un milliard d’euros, sans compter les morts et les blessés) et favoriserait la propagation des tiques et donc de maladies comme la maladie de Lyme. En France, les dégâts à l’agriculture étaient de 20 millions d’euros en 2004.

Lire la suite