La chasse aux pumas augmente les conflits avec les humains

chasse-puma-colombie-britannique

Chasse au puma en Colombie Britannique

Autre espèce de grand carnivore et autre région du monde mais notons la similitude avec les tirs de loups en France et leur inefficacité pour réduire les dommages aux troupeaux domestiques.

Voir aussi :

==>>

==>>

D’après une étude parue ce lundi dans BMC Ecology journal, la chasse sportive au puma est corrélée aux conflits avec les humains.

Après avoir examiné 30 années de données dans cinq régions de Colombie-Britannique (Canada), les chercheurs ont constaté que lorsque les chasseurs tuent un puma mâle adulte, les jeunes pumas sont plus enclins à rentrer en conflit avec les humains. Dans toutes les régions, ce lien est clair.

Les jeunes pumas mâles ne se risquent pas à pénétrer le territoire bien établi d’un mâle adulte.

Mais quand ce dernier est tué, les jeunes pumas profitent de l’aubaine pour essayer de s’emparer de ce territoire devenu vacant ; leurs déplacements amènent alors à une augmentation des conflits avec les activités humaines.
De plus, ces jeunes pumas sont moins expérimentés à la chasse et peuvent s’en prendre alors aux troupeaux domestiques.

Pour les chercheurs, vu l’expansion des populations humaines, il faut trouver des solutions fondées sur des faits pour atténuer les conflits. Jusqu’à présent, les décideurs utilisent souvent la chasse aux carnivores pour réduire ces problèmes de cohabitation. Mais cette étude met en garde une fois de plus contre l’utilisation universelle de cette chasse comme un outil de gestion des conflits avec les grands prédateurs…

Les commentaires sont fermés.