Suède : proposition de tirs de loup contre la consanguinité

Suède : proposition de tirs de loup contre la consanguinité

Actus internationales Actus loup Toute l'actualité

Le gouvernement suédois se prépare à permettre le tir de davantage de loups et à délivrer des permis de chasse pour éviter la consanguinité, a indiqué le ministre de l’Environnement Andreas Carlgren le 29 mai dernier.

Selon Carlgren, la population lupine qui compte environ 220 individus a besoin de se renouveler, citant des défauts génétiques comme des problèmes de cœur et de reins menaçant la viabilité à long terme de la population. « Nous avons une population de loups fortement consanguine qui montre de plus en plus de signes de maladies génétiques » a spécifié Carlgren lors d’une présentation d’une future proposition au parlement.

Le gouvernement continuera de laisser les loups venir de Russie, de Finlande ou de la région baltique et pense même à des réintroductions. La population de loups suédoise était menacée d’extinction dans les années 1970 alors qu’il ne restait plus que 3 loups. La population actuelle compte environ 220 animaux et nombreux sont issus de ces 3 loups. « La Suède a eu l’un des taux de croissance les plus importants chez les loups en Europe » indique Carlgren, notant un taux de croissance annuel de 15 % certaines années.

Le gouvernement souhaite maintenir son niveau national actuel de 200 loups et depuis cet hiver, délivre des permis de chasse, visant principalement des animaux avec des déficiences. Les mesures de tirs qui concernent des animaux attaquant les rennes, moutons ou bétail sont maintenues. Dans sa proposition, le gouvernement signale son désir de permettre aux intérêts locaux, dans les zones où les populations d’animaux déprédateurs sont importantes, d’avoir davantage leur mot à dire concernant la chasse.

L’Agence suédoise de protection de l’environnement garderait son rôle de surveillance quant aux niveaux nationaux de la population de prédateurs et divers organismes (éleveurs de rennes Sami, chasseurs, éleveurs et associations de protection de la nature) prendraient part aux décisions de tirs.

La Société suédoise de conservation de la nature (Swedish Society for Nature Conservation) émet des critiques vis-à-vis de la proposition. « C’est une proposition destinée à satisfaire un petit groupe d’électeurs » indique le président Mikael Karlsson. Ce dernier indique que la décision manque de support scientifique.

Carlgren décrit la politique suédoise des prédateurs comme « un succès », citant l’augmentation des populations d’ours, de loups, de gloutons, de lynx et d’aigles royaux ces dernières années. La Suède compte environ 3000 ours et 1500 lynx.

Sources : Sweden to allow more hunting of wolves (Earth Times, 29 mai 2009)

5 commentaires sur “Suède : proposition de tirs de loup contre la consanguinité”

S’il s’agit vraiment de protéger la population contre la consanguinité, pourquoi ne pas réaliser des « transferts » de loups entre pays, par exemple entre individus suédois et italiens, ou autre ? Tant qu’à tirer sur les loups, pourquoi pas avec des balles anesthésiantes ?

« Nous avons une population de loups fortement consanguine qui montre de plus en plus de signes de maladies génétiques » C’est fou ce que les loups sont finalement proche des humains ! A un détail prés : On ne soigne pas les maladies génétiques en Suède à coups de fusil que je sache..

La propostion du ministre de l »environnement Suédois de donner une permission de chasse au loup n’est pas à cause des déficiences génétiques des loups. Cette décision est prise pour satisfaire aux demandes des chasseurs et des fermiers. On a eu l’idee suivante : d’abord tuer environ 50 loups des 220 qu’il y a en Suède. Car selon les chasseurs et les fermier il y en a déjà beaucoup trop. Il faut savoir que dejà cette population du 220 n’est pas une population assez grande et suffisamment forte(à cause de la consanguinité), pour que le loup comme espèce menacée puisse survivre à long terme en Suède. Puis, le nombre diminué, on veut importer dans la région où se trouve la plus grande population de loups, la province du Värmland, des loups de Finlande où de la Russie pour diminuer la consanguinité. N.B. ! Les loups qui voyagent à propre force de là bas vers le sud de la Suède sont souvent tués a mi voyage par la chasse, le permis est donné par le gouvernement local .Ils traversent le pays des Sami, et forment là bas un danger pour les rennes. ! Ainsi pour mettre du sang nouveau dans la populationon a besoin d’importations. Mais après…Ceci fait, les chasseurs auront dans le futur chaque année libre jeu à chasser le loup jusqu’à un quota de 150 individus. Car maintenant la chasse au loup n’est plus une menace de l’espèce, puisque la population ne souffre plus de consanguinité. Le lobby chasseur anti-loup est aussi en Suède assez fort. La chasse est considerée chose sacrée, héritage culturelle, presque un droit. Heureusement aussi là bas la plupart des gens sont pour la présence des loups dans leur forets.. A mon avis le ministre de l’enviironnement est reponsable d’appliquer la loie Européenne sur les espèces menacés . Moi je trouve que maintenant par cette politique il essaie trop de satisfaire à tous les appels anti-loups en Suède.

Contre la sois disant « consanguinité »…la chasse : feu ! on tue et pan !

Les chasseurs vont se régaler…du sang, du sang C’est NATUREL B.BUSSET

Bonsoir, serait il possible de calmer un peu notre ami Busset B. Invectiver les chasseurs sur internet c’est facile, c’est sans intérêt( la chasse encore une fois est un paramètre parmi d’autres) et cela donne l’image d’un forum d’exaltés avec un chouïa de sectarisme et de raccourci à deux balles (sans jeu de mot facile), bref, le forum de Férus ce n’est pas ça. Amitiés à tous (BussetB compris)


Les commentaires sont fermés.