Chasseur ayant abattu un loup en Allemagne : responsable, mais pas coupable | FERUS

Chasseur ayant abattu un loup en Allemagne : responsable, mais pas coupable

loup braconné allemagne

© Police de Montabaur

Le procès en appel du chasseur allemand de 73 ans qui avait tué un loup en avril 2012 en Rhénanie-Palatinat s’est tenu devant la cour de justice de Coblence au début de l’été. Le chasseur avait été condamné en première instance, en janvier 2013, à 3500 € d’amende et au retrait définitif de son permis de chasse, une première pour un cas de braconnage sur le loup en Allemagne.

Le tribunal a rapidement mis fin au procès en appel. Pour le juge, le chasseur n’est pas coupable au titre de la loi fédérale sur la protection de la nature. Il aurait, tout au plus, agi avec négligence. Il lui est demandé de payer 3500 € de caution (et non d’amende) et de rendre son permis de port d’armes, ses armes et son permis de chasse. Le chasseur avait de lui-même, en mars dernier, mis fin à la location du territoire de chasse sur lequel avait eu lieu le tir et quitté la société de chasse dont il était adhérent.

Le but du procureur de la République était initialement de montrer que le chasseur avait contrevenu à la loi sur la protection de la nature. Mais il a justifié la clôture de la procédure par le fait qu’il ne réussirait probablement pas à prouver que le chasseur avait délibérément tiré sur une espèce protégée. Le chasseur disait en effet avoir confondu le loup avec un chien errant.

NABU (Fédération allemande de protection de la nature) a critiqué la décision du juge qui empêche, selon elle, d’évaluer de façon complète l’acte de braconnage sur le plan juridique. Car si la loi fédérale sur la protection de la nature avait été prise en compte dans le jugement, la peine encourue par le chasseur aurait dû être beaucoup plus élevée (un à trois ans de prison). En effet, le tir d’un loup, espèce strictement protégée, constitue une infraction pénale.

En même temps, NABU se félicite que cette affaire mette un terme à la « carrière » du chasseur. Car même pour le procureur de la République, il est clair pour tout le monde qu’il a commis une faute très grave.

Article de Julien Aït El Mekki pour FERUS.

Sources : Nabu et Gesellschaft zum Schutz der Wölfe e.V

Lire aussi :

- Allemagne : retrait définitif du permis de chasse dans une affaire de braconnage de loup (janvier 2013)

- Loup tué en Allemagne (avril 2012)

+ d’actus

Chargement…

Share

1 commentaire pour Chasseur ayant abattu un loup en Allemagne : responsable, mais pas coupable