FERUS adresse ses félicitations à NKM, nouvelle ministre de l’écologie

FERUS adresse ses félicitations à NKM, nouvelle ministre de l’écologie

loup
Actus de Ferus Actus en France Actus loup Actus lynx Actus ours Toute l'actualité
Photo Roland Clerc loup
Madame la Ministre,
FERUS, l’association qui protège les grands prédateurs de France, est particulièrement
heureux de votre retour aux affaires dans le domaine qui nous tient à coeur, avec de surcroît
des responsabilités de plein exercice qui vous confèreront toute l’autorité nécessaire pour
agir.
Pour une fois, nous n’aurons pas à brosser à l’attention de notre nouveau ministre une
situation qui lui est déjà parfaitement connue.
Nous savons que l’échéance des élections présidentielles pèse sur l’action publique, même
dans des domaines comme la conservation des espèces, à l’agenda pourtant bien différent.
Dans les dix-huit prochains mois, nous espérons que, pour chacun des trois grands
prédateurs, vous pourrez accomplir les progrès que nous attendons, et dont aucun n’exige la
mise en chantier de réflexions et de concertations préalables.
Pour l’ours, nous attendons de vous que vous poursuiviez l’entreprise consistant à apporter
au moins une femelle aux mâles du Béarn, et nous l’espérons deux, dès le printemps
prochain. Nous avons jugé cette décision de Madame Jouanno trop limitée, mais nous l’avons
approuvée comme toutes les ONG de protection pyrénéennes.
Pour le loup, nous demandons que le Groupe National Loup, qui ne s’est pas réuni depuis
longtemps, soit maintenu avec son indispensable approche transversale qui évite les conflits
aigus. C’est en son sein que nous comptons aborder les questions qui se posent pour l’avenir
et notamment celles qui ont trait à l’implication grandissante des chasseurs dans la gestion
de l’espèce.
Pour le lynx, nous renouvelons notre demande qu’un plan national de sauvegarde de cette
espèce soit enfin adopté par l’Etat. Ferus a d’ailleurs adressé une ébauche d’un tel plan à vos
services. Les comptages récents de l’ONCFS confirment que son avenir reste fragile et que de
nombreux animaux sont sans doute braconnés.
Nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, avec nos félicitations, l’expression de notre
profond dévouement.
P/O le conseil d’administration – le président – J F Darmstaedter

Courrier de FERUS adressé à la nouvelle ministre de l’écologie

Le 16 novembre 2010

Madame la Ministre,

FERUS, l’association qui protège les grands prédateurs de France, est particulièrement heureux de votre retour aux affaires dans le domaine qui nous tient à coeur, avec de surcroît des responsabilités de plein exercice qui vous confèreront toute l’autorité nécessaire pour agir.

Pour une fois, nous n’aurons pas à brosser à l’attention de notre nouveau ministre une situation qui lui est déjà parfaitement connue.

Nous savons que l’échéance des élections présidentielles pèse sur l’action publique, même dans des domaines comme la conservation des espèces, à l’agenda pourtant bien différent.

Dans les dix-huit prochains mois, nous espérons que, pour chacun des trois grands prédateurs, vous pourrez accomplir les progrès que nous attendons, et dont aucun n’exige la mise en chantier de réflexions et de concertations préalables.

Pour l’ours, nous attendons de vous que vous poursuiviez l’entreprise consistant à apporter au moins une femelle aux mâles du Béarn, et nous l’espérons deux, dès le printemps prochain. Nous avons jugé cette décision de Madame Jouanno trop limitée, mais nous l’avons approuvée comme toutes les ONG de protection pyrénéennes.

Pour le loup, nous demandons que le Groupe National Loup, qui ne s’est pas réuni depuis longtemps, soit maintenu avec son indispensable approche transversale qui évite les conflits aigus. C’est en son sein que nous comptons aborder les questions qui se posent pour l’avenir et notamment celles qui ont trait à l’implication grandissante des chasseurs dans la gestion de l’espèce.

Pour le lynx, nous renouvelons notre demande qu’un plan national de sauvegarde de cette espèce soit enfin adopté par l’Etat. Ferus a d’ailleurs adressé une ébauche d’un tel plan à vos services. Les comptages récents de l’ONCFS confirment que son avenir reste fragile et que de nombreux animaux sont sans doute braconnés.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, avec nos félicitations, l’expression de notre profond dévouement.

P/O le conseil d’administration – le président – J F Darmstaedter

Courrier-Ferus-NKM

Photo : Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie

8 commentaires sur “FERUS adresse ses félicitations à NKM, nouvelle ministre de l’écologie”

@ FERUS a écrit : « C’est en son sein que nous comptons aborder les questions qui se posent pour l’avenir et notamment celles qui ont trait à l’implication grandissante des chasseurs dans la gestion de l’espèce. »

Cela me choque énormément que l’on puisse parler de gestion alors que Canis lupus est strictement protégé en France par la convention de Berne, en ce moment pas mal de « dérogations » (en Drôme, dans le Diois, il est même question de battues ou auraient participé une centaine de personnes)…sont accordées aux éleveurs…FERUS cautionnerait-il cette « GESTION » d’après vos écrits apparemment vous n’en n’êtes pas loin !! Car engager un quelconque dialogue à ce sujet, c’est en parti l’accepter !

Le terme gestion n’est peut être pas le plus approprié. Notre discours reste cependant très clair : nous nous opposons aux tirs de prélèvement (tuer un loup pour tuer un loup ne sert à rien) et a fortiori à la chasse au loup et autres battues. Cela dit, il a toujours été hors de question pour nous d’adopter la politique de la chaise vide. Nous continuerons de participer au groupe national loup pour influencer le plus favorablement pour le loup les décisions le concernant. Accepter de discuter de tous les sujets ce n’est pas accepter toutes les décisions qui en découlent.

@ Sandrine a écrit : nous nous opposons aux tirs de prélèvement(tuer un loup pour tuer un loup ne sert à rien) et a fortiori à la chasse au loup et autres battues.

Alors pourquoi FERUS n’a pas réagi la :

http://www.ledauphine.com/drome/2010/11/04/30-chasseurs-a-l-assaut-du-loup

«Il s’agit d’une mesure de prélèvement». La sémantique a son importance. Et le sous-préfet de Die, Michaël Sibilleau y tient. Exit le terme de “battue”. Même si cela y ressemblait étrangement, avec une trentaine de fusils dimanche sur le secteur de Boulc et Glandage pour tenter de limiter les dégâts du prédateur.

http://www.ledauphine.com/drome/2010/11/04/ils-ont-voulu-m-embaucher-pour-la-battue

Le témoignage de Marc Thireau est pour le moins surprenant. Quand ce chasseur de l’ACCA de Glandage est arrivé sur le site de “la Viere” dimanche, il est tombé sur quatre membres de la police de la chasse : « Ils m’ont demandé si j’avais fait la formation pour chasser le loup, j’ai compris qu’il y avait une battue ». Faute de formation spécifique, le chasseur est alors sollicité pour faire le rabatteur : « j’ai décliné l’invitation, ça ne m’intéressait pas. Il y avait au moins 100 personnes sur place dont des gendarmes et des éleveurs. Des voitures étaient immatriculées en 07 et en 38.

@ Sandrine a écrit : Accepter de discuter de tous les sujets ce n’est pas accepter toutes les décisions qui en découlent.

C’est la naïveté ou quoi ? Si on met le doigt dans cet engrenage (la possibilté de « gestion » du loup par les chasseurs), c’est le bras puis le reste du corps qui y passe…Il me semble que d’après le témoignage du chasseur, je ne sois pas loin de la vérité…quelle raison aurait-il eu de raconter des mensonges au journaliste ?

Il y a eu 2 tirs de loups annulés, car les conditions du protocole n’avaient pas été respectées…Dans la Drôme… !! Mais comme dirait quelqu’un du FNE, il ne faut pas jeter de l’huile sur le feu…alors que ledit feu est bien entretenu par les éleveurs…

Bonne initiative de Férus . Il faut maintenir la pression !
Pour ce qui est de l’ourse en Béarn , il n’y a dans l’immédiat plus rien d’autre à réclamer que son arrivée ,puisque c’est un acquis ,écrit , reconnu et acté par tous , même par les opposants … Il n’y a donc plus rien qui s’oppose au renforcement de cette ourse et Il faut donc impérativement obtenir le lancement logistique de cette réintroduction . C’est sur ce point précis qu’il faut faire un harcèlement continu , avant qu’il ne soit trop tard … Le printemps va vite arriver !!!!
Quant à une deuxième ourse , il ne faut pas être naïf , ça m’étonnerait que Me NKM , prenne le risque d’une décision unilatérale en faveur d’un deuxième animal , ce qui en re-mettant le feu aux poudres de l’ultra pastoralisme risquerait même de compromettre l’arrivée prévue de cette ourse béarnaise !.. Au risque de tout perdre , il n’est plus temps de se lancer dans une re négociation de ce qui a été décidé par me Jouanno . Il faut se maintenir à l’objectif accordé pour le printemps, et se concentrer sur cet objectif . Ce qui n’empêchera pas après l’arrivée de cette ourse d’élaborer et de négocier un programme de renforcement dans la continuité… Quand on voit seulement le temps qu’il a fallu et toutes les actions ménées pour obtenir un seul plantigrade , que tout le monde semble de fait avoir accepté , ( ce qui n’est déja pas si mal, alors profitons en vite ! ) ,on a tout intérêt à se concentrer , pour l’instant , sur cette seule ourse ! Comme dit le proverbe de la fable :  » un tien vaut mieux que deux , tu l’auras  » !… Que tout le monde s’active donc à faire venir cette ourse en béarn !… Ca fera au moins une avancée depuis la mort de Cannelle, et ça montrera le chemin à suivre aux Espagnols !

Moi je suis particulièrement intrigué par ces compliments pour le moins… prématurés.
Nathalie Kosciusko-Morizet a déjà été Secrétaire d’Etat et pendant cette période, AUCUN nours n’a été relâché et des tirs de loups ont été autorisés.
Je ne vois donc vraiment aucune raison de se féliciter à l’avance de sa nomination, bien au contraire.
Et que signifie donc cette phrase du communiqué de FERUS?
« Nous savons que l’échéance des élections présidentielles pèse sur l’action publique, même dans des domaines comme la conservation des espèces, à l’agenda pourtant bien différent. »
Que FERUS prend déjà acte (selon l’expression consacrée) que la « promesse » de Chantal Jouanno ne sera pas (n’a pas à être) tenue dans les temps?

Chaise vide, chaise vide…
Facile à dire. N’y a-t-il pas eu un moment où le FIEP a du vider sa chaise à l’IPHB?
A partir de quand boit-on la lie au fond du calice?

Ce que veux dire Férus c’est que l’année électorale 2012 ne se prêtera pas à des décisions ou à des actes concrets sur le terrain pouvant induire des déclenchements de conflits … Il ne reste donc pour le lâcher d’une ourse en Béarn annoncé par me Jouanno et intégré par toutes les parties concernées que le printemps 2011 jusqu’au début de l’automne de cette même année . C’est dans cet intervalle restreint que se joue l’avenir des deux derniers mâles en Béarn . Après , il sera trop tard pour au moins les deux années suivantes ( sans doute plus si on considère l’histoire de l’ours
dans cette région ) , ce qui finira par décrédibiser toute action cohérente future sur ce territoire béarnais … Parceque si rien n’est rapidement fait,l’histoire tournera
au ridicule , il faudra en finir avec l’Arlésienne de l’ours en béarn , en finir avec trop de temps perdu, et trop d’espoirs devenus inutiles pour se consacrer à autre chose de plus constructif pour l’avenir : la pérennité définitive du noyau central …Donc , il n’y a pas de temps à perdre , toutes les associations pro-ours doivent impérativement s’activer et faire le forcing pour le lâcher de cette ourse … Même si le plan Jouanno est à minima il ne faut pour l’instant réclamer rien d’autre à Me N.K.M que la mise en place urgente de la logistique de cette réintroduction … Surtout ne pas perdre de temps dans des revendications qui pourraient polluer l’objectif qu’est l’arrivée de cette ourse … Il n’y a aujourd’hui que ça qui compte !…On nous a dit que cette réintroduction se ferait en toute discrétion , nous espérons donc que le silence assourdissant qui entoure à ce jour le renforcement 2011 n’est que le reflet d’une stratégie de discrétion nécessaire !…

Le problème, christb64, c’est que ce n’est JAMAIS le moment de poser « des actes concrets sur le terrain pouvant induire des déclenchements de conflits »…
C’est le même problème depuis des dizaines d’années: et même après les deux relâcher, l’Etat a reculé devant la violence des anti-ours au lieu de réprimer avec la même fermeté que contre des lycéens ou des infirmières…dont le pouvoir semble ne pas craindre de perdre les voix.

Etonnant, non?

Alors si on donne déjà et par avance des excuses à NKM, il ne faudra pas regretter qu’il ne se passe rien.

C’est d’autant plus étonnant de la part de Ferus que l’annonce de Chantal Jouanno concerne le printemps 2011, c’est à dire encore plus près de l’élection présidentielle.


Les commentaires sont fermés.