Destruction de loup : nouvelle consultation du public jusqu’au 29 avril

Destruction de loup : nouvelle consultation du public jusqu’au 29 avril

Actus en France Actus loup Toute l'actualité

Après la consultation arrêtée le 9 avril sur le premier projet (dont nous avons parlé ici et dénoncé les limites ici), voici une nouvelle version du projet d’arrêté fixant les conditions et limites dans lesquelles des dérogations aux interdictions de destruction peuvent être accordées par les préfets concernant le loup. La nouvelle version du projet d’arrêté est soumise à consultation jusqu’au 29 avril 2011. Il faut toujours envoyer vos messages à l’adresse électronique du ministère:

protocole.loup@developpement-durable.gouv.fr

Les projets d’arrêtés :

– fixant les conditions et limites dans lesquelles des dérogations aux interdictions de destruction peuvent être accordées par les préfets concernant le loup (Canis lupus),

– fixant le nombre maximum de spécimens de loups (Canis lupus) dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2011-2012,

sont soumis à la consultation du public par mise en ligne sur le site du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement. Les articles 7, 19, 24 et 28 du premier projet ont fait l’objet de modifications. La version amendée est consultable sur cette page.

Le projet d’arrêté nouvelle version comprenant les articles 7, 19, 24 et 28 modifiés est consultable en cliquant sur l’icône ci-dessous :

projet arrêté loup nouvelle version

Qu’en pense FERUS?

Ferus, qui avait réagi imédiatement lors de l’ouverture de la consultation publique sur le projet de protocole, adressera ses remarques aux autorités juste avant le 29 avril. Elles ne feront que confirmer ce que l’association a déjà dit en groupe national loup puis écrit aux ministères. Il est quasiment certain, malgré cette consultation, que le texte diffusé en ce moment sera le texte final, d’autant plus qu’il a déjà été soumis à la consultation obligatoire du Conseil National de Protection de la Nature et qu’un bouleversement est impossible.

Cette prolongation de la consultation du grand public assortie de quelques changements est surtout une excellente occasion pour les amis du loup de se manifester à nouveau et d’envoyer leurs avis, mêmes brefs. Tant pour 2011 que pour la réécriture en 2012 du plan national, qui encadre les protocoles annuels, il est essentiel que la voix des défenseurs du loup soient nombreuses. Cela ne pourra qu’inciter les autorités à la sagesse.

Les petites modifications proposées par les ministres sont mineures. Les remarques faites par Ferus sur le projet initial restent pleinement valables.

Art 7 : seul le Cantal a été retiré de la liste des départements où l’on pouvait exceptionnellement tirer sur le loup. C’est bien, mais ce n’est pas suffisant. L’essentiel était et reste d’enlever les Pyrénées Orientales où seuls quelques individus sont présents et où aucune reproduction n’a été prouvée. Ce sont des loups « italiens » mais isolés, il ne s’agit pas de la même « population » que celle des Alpes. Ils sont peut être, avec quelques loups en Catalogne espagnole, à l’aube d’une installation durable ce qui serait une excellente nouvelle. Il serait criminel d’en tuer un seul.

Art 19 : un seul point change, le préfet peut autoriser l’emploi de carabines pour les tirs de défense. Ferus a déjà dit qu’il y était opposé, même à titre « exceptionnel » comme dit dans l’arrêté. Les carabines, mortelles à longue distance contrairement aux fusils, présentent un grand risque pour les humains dans les conditions des tirs de défense (en pleine attaque de troupeau, dans la pénombre, sous le coup de l’émotion).

Un seul tireur à la fois, mais c’était déjà dans l’arrêté initial.

Art 24 : les tirs de prélèvement peuvent être prolongés au delà de la présence des troupeaux, mais « à titre exceptionnel ». De toute manière Ferus est catégoriquement hostile aux tirs de prélèvement et cette précision ne freinera pas les préfets.

Art 28 : le texte initial indiquait que ces tirs de prélèvement devaient être effectués avec des carabines, la nouvelle version prévoit « toutes les armes de la cinquième catégorie » c’est à dire fusils et carabines. Un ajustement technique qui ne change pas grand chose, en clair tout chasseur sollicité par le lieutenant de louveterie pourra venir avec son arme.

Quant à l’arrêté fixant à six le « plafond » de loups à tirer éventuellement, il reconduit le texte des années précédentes. Rappelons que zéro loups ont été officiellement tués dans le cadre de ce plafond de six en 2010. Le problème numéro un reste le braconnage mais c’est une autre histoire…

Lire aussi :

– « Consultation publique sur les opérations de destruction de loup : exprimez-vous! « 

– « Consultation sur les opérations de destruction de loup : la position de FERUS« 

9 commentaires sur “Destruction de loup : nouvelle consultation du public jusqu’au 29 avril”

5 modifications, dont 2 concernant l’élargissement des catégories d’armes utilisables, c’est impressionnant !

Re-proposer cet arrêté à la consultation, alors qu’il est inchangé à 99 %, confine à l’escroquerie.

On se fout de nous, comme d’habitude! je n’attends rien de ce pays qui n’a jamais rien fait pour défendre ses prédateurs. La seule espèce protégée est bien celle les éleveurs-chasseurs.

Je suis prête à envoyer un commentaire pour cette deuxième consultation, pourrait t’on avoir le commentaire de Ferus pour aider?

Bonjour,
pourrait on avoir le commentaire de Ferus (pour inspirer notre réponse)?

Ce que l’État désire, c’est « faire tomber la pression » : atteindre annuellement le quota de destruction de loups (6 actuellement, mais le chiffre pourra changer) en cherchant des conditions « acceptables » pour les associations. Mais même si les tirs se passent après mise en place des différentes mesures de protection, après les mesures d’effarouchement et par les éleveurs (ce qu’ils attendent depuis longtemps), les tirs se feront « au hasard », sur le loup le plus proche, le premier qui passe, sans aucune garantie que ce sera le loup responsable des attaques.

La théorie fumeuse de l’INRA (http://www.buvettedesalpages.be/2011/03/lupotechnie.html) est de la foutaise. Il s’agira juste de faire un cadeau aux bergers, d’essayer de les calmer, sans garantie de résultat. Ils ne pourront plus dire « L’État ne fait rien pour nous ». Cela ralentira l’expansion du loup vers de nouveaux territoires, cela mettra le souc dans les meutes et cela ne mettra certainement pas fin aux braconnage. Si les éleveurs armés et chasseurs peuvent s’en payer d’autres ni vu ni connu, ils ne vont pas se gêner. Croire le contraire serait de la naïveté.

Bon, je suis entièrement d’accord avec Baudoin…J’ai répondu et je ne pense pas être le seul ( à avoir répondu) mais « ILS » ne tiennent aucunement compte des avis donnés…Donc foutaises que ces consultations…Démagogie pure et simple…on calme les « écolos » en leur faisant croire que leur avis est pris en compte par le biais de « ces consultations » ….pour moi cela suffit…ET comme le dit Baudoin je cesse d’être naïf…Chat échaudé craint l’eau froide…!!

je ne comprend pas pourquoi on tue encore des loups alors qu’ils sont repris sur la liste des animaux en extinction et à protéger !! la commission européenne joue le gendarme et réagis normalement contre ces massacres !!

Tant que le chasseur aura de l’écoute auprès des pouvoirs publics, il en sera ainsi! Le pouvoir décisionnel émane de l’état, c’est-à-l’état de promulguer des lois plus strictes sur les chasseurs. Les chasseurs n’ont rien à faire dans les forêts et autres habitats publics. Ils ne régulent pas les populations, ils les déciment! Et en plus, ce sont des assassins de promeneurs. La forêt leur appartient pendant la période de chasse. Ils faut voir comme ils sont agréssifs et menaçant pendant cette période si vous voulez vous promener!!! Donc il faut diminuer leur violence et leur intolérance.Pourquoi ne pas les sensibiliser à la perte de biodiversité en leur faisant suivre une formation identique à ceux de l’ONF et en leur permettant de chasser uniquement dans des domaines privés? ça serait un bon début!


Les commentaires sont fermés.