Deux autorisations de prélèvement de loup annoncées coup sur coup

Deux autorisations de prélèvement de loup annoncées coup sur coup

Actus en France Actus loup Toute l'actualité

Le 6 mai dernier, le préfet de la Drôme a signé un arrêté autorisant le prélèvement d’un loup sur les communes de Boulc, de Glandage et de Lus la Croix-Haute, dans le Haut-Diois. Le 12 mai, ce fut au tour du préfet des Alpes-Maritimes, M. Francis Lamy, de prendre ce type de disposition en autorisant, pour la durée d’un mois, les tirs de prélèvement d’un loup sur les communes de la Bollène-Vésubie, Belvédère et Roquebillière qui sont situées en-dehors du cœur du Parc national du Mercantour.

C’est surtout sur la base d’attaques de l’année dernière et qui ont repris cette année que ces autorisations de “prélèvements” ont aussitôt été déclenchées. A se demander s’il n’y a pas des consignes venues d’en haut pour “casser” enfin du loup légalement, calmer les éleveurs les plus en colère et donner des gages à ceux qui critiquent ces autorisations de tir qui n’ont pas abouti l’an dernier. Nous rappelons l’opposition de l’association Ferus aux tirs de prélèvement qui bien entendu ne réduiront pas le nombre d’attaques sur les troupeaux puisque l’on enlèvera au mieux un loup dans une meute. Si c’est un loup alpha qui est retiré, on peut même avoir éclatement de la meute et une augmentation des attaques comme il y a deux ans en Haute-Savoie. Ferus étudie actuellement la possibilité d’attaquer ces arrêtés.

Voir l’intégralité de l’arrêté concernant le département de la Drôme :

arrêté prélèvement loup Drôme 6/05/11

Lire aussi : “Trop menaçant, un loup chassé du Mercantour”, Nice-Matin (13/05)

1 commentaire sur “Deux autorisations de prélèvement de loup annoncées coup sur coup”

Tuer des loups n’est que pour faire plaisir aux lobbies… Un autre loup viendra remplacer celui ou ceux qui ont été tirés… Ces tirs sont donc inutiles et coûteux… La France ne veut pas de prédateurs sur son sol. Elle n’a aucune volonté politique.


Les commentaires sont fermés.