Effarouchement des ours : l’État français se fiche de l'avis des Français

Photo d’illustration Jacques Carriat

En mai, une consultation publique appelait les citoyens à se prononcer sur un projet d’arrêté d’effarouchement des ours dans les Pyrénées. Nous avions demandé aux amis des ours et de la nature de s’exprimer contre ce projet, les mesures d’effarouchement étant inutiles, contre-productives voire dangereuses (voir ICI).

Une énième fois, les citoyens se sont prononcés contre ces effarouchements : 97 % des 2056 contributions !

Les contributions ont notamment souligné l’utilisation insuffisante des vrais moyens de protection ou la fragilité de la  population d’ours.

Les associations, dont FERUS, se sont fortement mobilisées également.

==>> Synthèse de la consultation publique.

En parallèle, le Conseil National de Protection de la Nature (CNPN) a émis un avis défavorable à l’unanimité contre le projet d’arrêté (voir ICI).

Pourtant, les pouvoirs publics ont fait fi des résultats de la consultation publique et de l’avis du CNPN : les arrêtés d’effarouchement ont été publiés et aucune ligne n’a été modifiée…

==>> Motifs de la décision – projet d’arrêté

Les commentaires sont fermés.