La lettre des bénévoles 2, hiver 2003/2004

La lettre des bénévoles 2, hiver 2003/2004

Actus pastoraLoup Toute l'actualité

Bonjour,

La saison 2003 s’est clôturée par un week-end bilan dans la région de Sisteron au mois de novembre. Eleveurs, éco-bénévoles, membres de Ferus étaient réunis pour deux jours de témoignages et d’échanges. Les éco-bénévoles nous ont fait ressentir à quel point “l’estive” est une expérience forte à vivre et qui leur a permis d’appréhender plus justement la problématique loup- pastoralisme.

C’était la cinquième édition de Pastoraloup, pour soutenir les éleveurs partenaires, 20 éco-bénévoles sont partis en estive, dont quatre “redoublants” accros de l’alpage ! En juillet nous avons pu tester l’Equipe d’Intervention Rapide pour une mission de recherche de brebis dans un secteur à loup de la vallée de la Tinée, pendant 6 jours trois éco-bénévoles ont pris part aux recherches dans une vaste forêt de mélèzes. Plus de détails sur cette saison et les futures orientations de Pastoraloup dans la Gazette des Grands prédateurs n° 10

Pastoraloup 2004 est en préparation, le recrutement des futurs bénévoles est lancé. Le programme évolue, diversifie ses actions, le dossier “Loup” français aussi est en mutation, vous trouverez ci dessous quelques repères pour aborder la douzième année du loup en France et la sixième de Pastoraloup.

Echos des alpages (témoignages d’estives 2003)

“A la fin, on sent aussi mauvais que le bouc !” “Le temps était super : coup de soleil à l’appui ! Je me suis retrouvé avec 17 éco-bénévoles, venant de toute la France et ayant des métiers ou des études bien différentes : ébéniste, chaudronnier, intermittents du spectacle, futur vétérinaire, comptables (si, si !!!), formateur de profs en lycées agricoles, … Bref un groupe hétéroclite mais ayant un but commun : aider les bergers et du même coup, leur faire tolérer la présence du loup en les soulageant de la garde de nuit du troupeau. Je ne m’imaginais pas le contexte réel dans lequel le loup a fait son retour : c’est un volcan du type Mont St Hellens qui bouillonne et qui explose à la moindre attaque de ce sympathique canidé. Ce stage permettait de rencontrer des acteurs du milieu pastoral mais aussi du milieu de l’environnement”.R. Sédillot.

“J’ai constaté l’importance de l’aide aux éleveurs après une attaque dans des conditions de terrain qui peuvent être pire que dans le var. d’où la nécessité de mettre en place une EIR avec véhicule carte topo, 3 ou4 personnes et pourquoi pas un chien, afin de participer au regroupement des bêtes, repérer les carcasses rapidement, réparer les clôtures, bref remettre au plus vite la vie dans sa marche normale”.JL. Huss.

“Ce qui est intéressant à Cravirola (et rare dans la vallée), c’est que les gens n’ont aucune haine du loup. On peut très rapidement en parler avec tout le monde. Pour eux, la bestiole est un prédateur comme les autres”. T. Descamp.

Vu à la télé ! TF1, F2, F3, M6, France Info, Europe 1, Femme Actuelle, Nice Matin, La France Agricole … ont parlé de Pastoraloup 2003.

Pastoraloup dans Nice Matin

La campagne 2004

Trois types d’action seront développés cette année, sur une période et un territoire que nous espérons de plus en plus importants : Une aide à la surveillance des troupeaux (estive) – Des interventions d’urgence (EIR) – Un chantier d’aménagement pastoral. Nos efforts se portent ce début d’année sur la communication et l’information autour du projet, sur la recherche de nouveaux éleveurs partenaires et le recrutement de futurs éco-bénévoles. L’agenda des rendez-vous 2004 est sorti, demandez-le !

  • Appel aux “vétérans” : si vous souhaitez à nouveau vous investir dans Pastoraloup, vous pouvez nous aider dans l’organisation du prochain programme : recrutement de bénévoles dans vos régions respectives avec parrainage des candidats, aide logistique : intendance du stage de formation et bien sur, fort de votre expérience, vous pouvez repartir en estive et être très utiles dans les opérations de l’EIR tout au long de l’année. Pour approfondir vos connaissances, les éleveurs partenaires seront heureux de vous ouvrir les portes de leur alpage pour quelques jours de découverte pastorale.

Au-delà de pastoraloup, Ferus souhaite aller encore plus loin dans la collaboration avec le monde de l’élevage. Le groupe pastoralisme de l’association (éleveurs et administrateurs Ferus) y travaille, quelques idées sont à l’étude, on vous tient au courant !

Des news de “la planète loup”

Ain : le loup sort des Alpes, il est officiellement présent dans ce département depuis l’été 2003 dans le massif forestier du Bugey, entre Genève et Lyon. Opposition farouche du monde de l’élevage local après des attaques sur quelques troupeaux. Les éleveurs cohabitent déjà avec le Lynx depuis 20 ans.

Justice : automne au tribunal avec 3 procès pour braconnage par des éleveurs (empoisonnement et tir de loup en 06 et 05). Verdict d’avertissement : amendes avec sursis pour deux d’entre eux et relaxe pour le troisième.

Fin du LIFE : après un prolongement d’un an en 2003, le deuxième programme européen LIFE Nature pour le retour du loup en France s’est terminé en décembre dernier.

Groupe de travail ministériel : pour donner suite au Life, un “plan d’action loup” est en cours d’élaboration. Concertation entre les différents acteurs du dossier, FERUS est à la table de travail. Objectifs : pérennisation du soutien au pastoralisme, conservation du loup avec à l’étude un plan de gestion transfrontalier de l’animal : régulation de la population et territorialisation (zonage ?) à suivre …

Gaymard : rivalisant avec notre chère Ministre de l’Environnement, le Ministre de l’Agriculture s’est lâché dans l’Isère, devant une assemblée de locaux qui n’attendaient que ça : “… les loups je les tuerais tous …”

FERUS piste : à la demande des administrations locales, FERUS coordonne cet hiver les opérations de suivi Loup et Lynx dans le massif des Monges (04) pour le Réseau Grands Carnivores.

“Ecopastorales” : FNE et l’ACP ont organisé mi-janvier la 2° édition de ces rencontres, plus de 40 éleveurs et des représentants associatifs se sont réunis dans la Drome pour échanger sur un thème qui nous est cher : la cohabitation. FERUS était invité pour présenter Pastoraloup.

En savoir plus :La plupart de ces infos sont développées dans les différents numéros de la Gazette des Grands Prédateurs. Visitez aussi notre site : www.ours-loup-lynx.info. Il est en pleine évolution. Une plaquette de présentation de Pastoraloup est sortie, vous pouvez vous la procurer en contactant, pour cela, et plus d’infos encore :

Jean-luc Borelli : 06 84 75 05 13 / lulu.bo@club-internet

A lire :

“1951- Transhumance : sur la route des alpages” reportage sur une des dernières grandes transhumances à pieds de la Crau jusqu’aux alpages du Mercantour, deux journalistes accompagnent un troupeau en transhumance, un récit historique, un hommage aux bergers – récit : M Moyal, photographies : M Coen / Images en Manœuvres Editions – Maison de la Transhumance

“Transhumance – relique du passé ou pratique d’avenir” état des lieux d’un savoir-faire méditerranéen en devenir. Ouvrage scientifique et technique sur une pratique pastorale ancestrale /Cheminements – Maison de la Transhumance

“Guide pastoral des espaces naturels du sud est de la France” manuel de terrain pour les professionnels de l’élevage ou de l’environnement et plus généralement pour tous les amateurs de nature / co-édition CERPAM et “Méthodes et Communication”

“Vivre avec les Loups des Asturies aux Carpates ” le vieux problème du loup et du troupeau : à la rencontre des acteurs de terrain en Europe / cahiers techniques 69 – Ateliers Techniques des Espaces Naturels

“Le chien de protection sur troupeau ovin” utilisation et méthode de mise en place / Pascal Wick – édition Artus, ISBN

Merci à tous ceux qui ont “fait” pastoraLoup en 2003 … très bonne année 2004 à tous !