Le loup du Haut-Doubs ne sera pas exécuté

Le loup du Haut-Doubs ne sera pas exécuté

Actus en France Actus loup Toute l'actualité

L’arrêté préfectoral autorisant un tir de défense qui menaçait le loup du Haut-Doubs sera finalement resté lettre-morte. « Lors de la réunion du 12 juillet, le tir de défense a été envisagé. Les ministères de l’Agriculture et de l’Ecologie ont donné leur accord mais le préfet, qui engagerait la responsabilité de l’Etat et sa responsabilité personnelle préfère poursuivre la phase d’examens juridiques », explique Hervé Tourmente, directeur de cabinet du préfet du Doubs.

L’explication de ce sursis vient probablement plus de la crainte du préfet de voir cet arrêté se faire attaquer en annulation au Tribunal administratif (et de perdre!) que d’un véritable élan de compassion envers le prédateur…

« Nous voulons être sûrs qu’il ne pourra pas être reproché à l’Etat de ne pas avoir mis tout en œuvre. Est-ce-que des chiens patous pourraient être utilisés pour surveiller les troupeaux ? Est-ce que de plus hautes clôtures, électrifiées, pourraient être envisagées ? L’idée est de ne pas précipiter les choses » a indiqué Hervé Tourmente.

Enfin un préfet, Christian Decharrière, qui prend le temps de peser le pour et le contre et surtout d’envisager toutes les solutions avant le recours au tir. Ces propos, plutôt modérés, semblent effectivement aller dans le bon sens et vont permettre, nous l’espérons, d’apaiser les tensions.

Source : « Un sursis pour le loup », Est Républicain (19/07/11)

Sur le même sujet :

– « Bientôt un tir de défense pour le loup du Doubs? » (juillet 2011)

« Le loup de retour dans le Doubs! » (juin 2011)

5 commentaires sur “Le loup du Haut-Doubs ne sera pas exécuté”

voila une bonne nouvel et pour continuer sur la bonne longueur d’onde defendre le loup dans les vosges

ah nouvelle de galere pour les eleveurs vosges ou jura les eleveur son seul face au attaque ici on parle on fais rien honnteux

J’habite dans le Doubs à quelques dizaines de kms de là où ce loup « traumatise » les éleveurs . C’est vrai qu’il fait beaucoup de victimes. Les éleveurs ne sont pas préparés à ce retour, non pas par manque de dévouement des bénévoles qui font des conférences, débats, etc…sur le retour du loup ici , qui est donc préparé depuis plusieurs années.
Ma conviction est que la majorité des éleveurs ont fait la sourde oreille et avaient déjà décidé qu’ils ne voulaient absolument pas de loup chez eux. Déjà les lynx sont beaucoup braconnés. Alors les loups !…
Je suis triste et avec peu d’illusions.
L’Est républicain écrit sur ce loup et les réactions qu’il engendre presque tous les jours. Et en général ce n’est pas rassurant du tout pour les loups. C’est flagrant comme il redevient illico le bouc émissaire de tous les problèmes des éleveurs. La chasse aux sorcières bat son plein. J’ai entendu un éleveur dire que si le grand-père avait éradiqué les loups c’était pour de bonnes raisons. Et il traduit par là le raisonnement de beaucoup.
Mais il est vrai qu’il n’y a pas de recette aisée pour empêcher les loups de s’attaquer au bétail. Il faudrait que nous changions de « culture » pour espérer une biodiversité plus « sauvage »
He ben c’est pas gagné par ici !


Les commentaires sont fermés.