Un loup tué par un train dans la Drôme

Un loup tué par un train dans la Drôme

Actus en France Actus loup Toute l'actualité

Mardi 6 décembre au matin, le cadavre d’un loup a été découvert à proximité d’un passage à niveau situé à 500 mètres du village d’Espenel, dans le Diois (vallée de la Drôme).

L’animal, un jeune mâle de 22 kilos, a été victime d’une collision avec un train. Il s’agit du premier cas de collision ferroviaire répertorié en France, même s’ils sont nombreux dans les Alpes italiennes.

Pour l’anecdote, son estomac était rempli… de raisins!

A l’endroit de la collision, la vallée de la Drôme constitue un corridor de passage pour la faune sauvage entre le Vercors (au nord) et les Baronnies (au sud).

Les analyses génétiques permettront peut-être de préciser si cet individu venait du Vercors (meutes des Hauts Plateaux et du Vercors Ouest), du Diois ou d’une autre meute alpine.

loup tué train drôme

Voir aussi : un loup tué par une collision avec un train dans la Drôme (Leis Oursoun)

8 commentaires sur “Un loup tué par un train dans la Drôme”

22 kilos? Ca serait donc bien un louveteau de l’année? Ou sont donc les autres de sa meute et pourquoi il n’a mangé rien d’autre que des raisins?

Avec un estomac plein de raisins, ce loup était un mort en sursis. Les loups mangent volontiers des raisins mais ces baies leur sont très toxiques ; elles endommagent leurs reins de manière irréversible. Il n’en faut pas beaucoup pour causer une défaillance rénale fatale. A toute petite dose ils peuvent survivre sans présenter de symptômes mais leurs reins sont néanmoins compromis (affaiblis), ce qui peut ultérieurement avoir de graves conséquences si leur fonction rénale est agressée par une autre ou nouvelle raison. Les chiens ne sont que des loups domestiques et pour la même raison il ne faut pas leur donner des raisins frais ou secs.

J’ai entendu dire…que les viticulteurs produisant la « Clairette de Die » allaient demander des subventions…car si les loups se mettent a bouffer le raisin en plus des moutons….ou va-t-on…Là c’est vraiment la mort de la paysannerie française…!!Haro sur le loup !!

non non ce n’est pas un louveteau de l’année, sans doute de l’année dernière. Donc normal à cet âge que les jeunes loups partent en vadrouille, explorer les environs élargis ou quittent leur meute pour en fonder une nouvelle. C’est la dispersion. Concernant les raisins, le loup est un opportuniste donc il mange ce qu’il lui tombe sous le nez

Cependant 22 kilos n’est pas beaucoup pour un loup. Et surtout pour un mâle. Il avait sûrement pour l’une ou l’autre raison des difficultés à chasser des proies.

Je travaille en Clairette de Die, le commentaire de Michel doit être ironique car je n’ai pas « entendu dire » que les viticulteurs allaient demander des subventions. Par contre ils peuvent être indemnisés par la fédération de chasse en cas de gros dégâts de gibier comme le chamois et surtout le sanglier.


Les commentaires sont fermés.