La Norvège autorise l'abattage de la moitié de sa population de loups | FERUS

La Norvège autorise l'abattage de la moitié de sa population de loups

loup eric durr

loup eric durr
Photo © Eric Dürr / www.eric-durr.com

WolfDistributionScandinaviaIl ne resterait que 30 loups en liberté dans le pays et pourtant, malgré la fragilité évidente de cette population, l’Agence nationale pour l’environnement norvégienne autorise les chasseurs à en abattre… 16 !

La raison : la protection préventive des troupeaux… qui ne se voient imposer aucune condition de surveillance, même quand ils sont éparpillés dans les montagnes.

11 571 chasseurs se sont portés volontaires (sic) à l’acquisition d’un permis de chasse. Soit 763 chasseurs/loup.

Cette décision est difficilement compréhensible surtout qu’en avril dernier, la justice norvégienne s’était montrée particulièrement exemplaire en condamnant à de la prison ferme des braconniers de loups (voir –> ICI).

Pour l’ours brun dont la population avoisinerait les 136 individus et qui constitue également un trophée très convoité, ce n’est guère mieux avec 10.930 chasseurs pouvant chasser 18 animaux pendant la saison de chasse 2015-2016. Soit un ratio de 607 chasseurs/ours. Pour les gloutons : 10 820 licences attribuées pour 141 animaux à tuer (= 76 chasseurs/glouton).

La Norvège possède une des plus faible population de loups d’Europe. Le braconnage en est la principale raison. Sa population de loups se concentre dans les régions de forêts, au sud-est du pays, essentiellement près de la frontière suédoise (voir carte ci-contre). C’est un territoire que l’Etat leur a « attribué », et les loups qui osent s’aventurer hors de cette zone le font au péril de leur vie. La politique de gestion du loup du gouvernement norvégien limite également à 3 le nombre de femelles reproductrices dans cette zone. Autant dire que cela n’est vraiment pas suffisant pour maintenir la population à un niveau durable dans le temps.

Les pays limitrophes, Suède, Finlande et Russie sont considérés comme plus accueillants pour les loups car étant plus préoccupés par la viabilité de leur population.

Cette chasse honteuse a débuté le 1er octobre 2015 et se conclura le 31 mars 2016.

Une pétition à signer –> 30 wolves in Norway, and 11,000 people applied to kill half of them – STOP THIS MADNESS!

SourceMore than 11,000 Norwegians line up to shoot 16 wolves, The Guardian, 1/12/2015.

Pour aller plus loin : Predatory behaviour of wolves in Scandinavia, Barbara Zimmermann, 2014.

Lire aussi : 

- Norvège : prison ferme pour des braconniers de loups (avril 2015)

- La population de loups norvégienne réduite de moitié (2008)

+ d’actus

Chargement…

Share

1 commentaire pour La Norvège autorise l’abattage de la moitié de sa population de loups