Actus loup | FERUS

Projet de loi « montagne » : agissez pour la montagne, pas contre les loups !

3loupsanthony

© Anthony Kohler

ACTION CAP LOUP : le Sénat va examiner un projet de loi « montagne » truffé d’amendements anti-loups ! Pour que ce texte soit modifié, écrivez à votre sénateur avant le 12 décembre !

Le projet de loi de « modernisation, développement et protection des territoires de montagne » a été examiné une première fois devant l’Assemblée nationale. Plusieurs amendements anti-loup ont été adoptés (art. 16). En lisant les débats précédant le vote, vous constaterez que selon certains députés, « le loup est une espèce invasive », « le loup massacre le pastoralisme », « les espèces à protéger ce sont les brebis et non plus les loups ». Ces députés voudraient faciliter les tirs de loups en montagne, en dérogeant au cadre juridique national et européen.

Le texte va maintenant être examiné par le Sénat les 12, 13 et 14 décembre, avant de revenir devant l’Assemblée nationale. C’est le moment d’écrire à votre sénateur pour que les amendements anti-loups soient supprimés ! Demandez qu’ils soient remplacés par des amendements en faveur d’une cohabitation durable entre le loup et les usagers de la montagne.

Écrire au sénateur de ma circonscription

Lire la suite

Share

La Vallée des Loups : bande annonce et avant-premières

la vallée des loupsLa Vallée des loups, le film tant attendu de Jean Michel Bertrand, sortira au cinéma le 4 janvier 2017, de quoi bien commencer l’année !

Plus qu’un film, c’est un véritable plaidoyer pour le loup en France. FERUS est soutien et partenaire du film.

«  Le 4 janvier 2017, Pathé lance en sortie nationale un film sur un thème d’une brûlante actualité : le loup ! Ce film et le livre (en vente à la boutique de FERUS) qui l’accompagne révèlent pour la première fois la vie de loups sauvages dans les Alpes françaises et la folle quête de celui qui est parvenu à les filmer. »

Lire la suite

Share

Belgique : bienvenue aux loups !

loup rolanc clerc

Photo Roland Clerc

Alors que le ministre wallon de la Nature, René Collin, vient de confirmer le retour officiel du loup en Belgique, après les observations faites en octobre dernier, les associations communiquent.

Communiqué de la plateforme « Grands prédateurs » (Faune & biotopes, Ferus, Forêt & Naturalité, Forêt.Nature, Jeunes & Nature, la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux, Natagora, Wolf Eyes et le WWF Belgique), 23 novembre 2016.

Le loup (Canis lupus) est en train de faire son retour en Belgique. Réunies au sein de la plateforme « Grands Prédateurs », 9 associations de conservation de la nature prennent position et veulent entamer le dialogue avec les autorités et tous les usagers de la nature, en vue d’accueillir comme il se doit ce superbe représentant de la vie sauvage et d’assurer une cohabitation harmonieuse avec l’homme, telle qu’elle a lieu dans d’autres régions.

Le loup est en expansion en Europe

Un peu plus de 12 000 loups vivent en Europe. Environ 300 loups vivraient aujourd’hui en France, autant en Allemagne. Nous assistons à un retour naturel classique de l’espèce. Le loup vit dans une petite cellule familiale composée des parents, des jeunes de l’année et ceux des années précédentes. Une meute se compose en moyenne de 4 à 6 individus mais peut atteindre ponctuellement 8 voire 10 individus. Le territoire du loup en Europe occidentale s’étend sur 250 à 300 km² en fonction de la ressource alimentaire disponible. À la fin de l’hiver, les jeunes partent en dispersion pour trouver de nouveaux territoires et essayer de fonder une meute. Ils peuvent parcourir jusqu’à 300 km sans problème. Grâce à la dispersion, le loup recolonise son ancienne aire de répartition depuis les années 1970

Lire la suite

Share

Loups tués en France au cours de la période 2016-2017

loup cibleRevoici le décompte funeste des loups tués en France pour la période 2016-2017, qui court depuis la publication de l’arrêté ministériel du 5 juillet 2016. Cet arrêté autorise le tir de 36 loups au total (nous avons déposé un recours contre cet arrêté). A ce jour, 32 loups ont déjà été tués dans le cadre de tirs autorisés par arrêté préfectoral. Les tirs de prélèvement et tirs de prélèvement renforcé sont dorénavant interdits ; seuls les tirs de défense et tirs de défense renforcé sont autorisés pour les 4 loups « restants »    Une manifestation s’est tenue à Lyon le 16 janvier dernier pour protester contre cette chasse aux loups généralisée (infos –> ICI). Vous pouvez également signer –> LA PÉTITION.

louveteaux-ChichilianePar tirs :

- 19 novembre (06) : deux loups abattus dans le cadre de tirs de prélèvement renforcé à Coursegoules. 31-32

- 15 novembre (04) : une louve adulte abattue dans le cadre d’un tir de défense renforcé à Saint-Vincent-sur Jabron. 30

- 12 novembre (83) : un loup mâle abattu dans le cadre d’un tir de prélèvement renforcé à Canjuers. 29

- 12 novembre (06) : une louve abattue dans le cadre d’un tir de prélèvement renforcé à Andon. 28

- 7 novembre (04) : une louve abattue dans le cadre d’un tir de prélèvement renforcé à Draix. 27

- 1er novembre (73) : une jeune louve de l’année abattue dans le cadre d’un tir de prélèvement renforcé à Valmeinier (tous les tirs de prélèvement renforcés sont définitivement suspendus dans la zone Belledonne – Arvan – Galibier – Thabor). 26

Lire la suite

Share

Attention, battue au loup illégale !

loup-ak-texte-pp

Photo Anthony Kohler

Mise à jour du 19 novembre 2016 : la battue n’a pas eu lieu. FERUS avait la veille interpellé le préfet.

Communiqué FERUS, 18 novembre 2016 – Attention, battue au loup illégale !

Nous apprenons ce jour par la presse qu’agriculteurs et chasseurs de l’Aude iront faire une battue au loup demain samedi 19 novembre dans le département.

Cette battue a été décidée sans aucune autorisation préfectorale, elle est donc totalement illégale.

FERUS rappelle que le loup est une espèce strictement protégée et que la destruction ou la tentative de destruction d’espèces protégées en bande organisée est puni par la loi de 7 ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende.

FERUS n’hésitera pas aller devant les tribunaux comme il l’a fait à plusieurs reprises pour ce même délit.

FERUS demande que des agents de l’Etat (gendarmes ou ONCFS) soient présents sur place pour constater l’infraction.

Plusieurs études ont montré récemment l’inefficacité des tirs de loups dans le but de réduire la prédation sur les troupeaux domestiques. Seuls les moyens de protection des troupeaux fonctionnent et ont fait leurs preuves.

FERUS vient par ailleurs de demander au ministère de l’Environnement la création d’une brigade de protection renforcée spécialisée dans l’effarouchement afin d’intervenir rapidement sur les zones de conflit, a fortiori quand il s’agit de zones en voie de colonisation par le loup.

Lire la suite

Share

Lettre d'information InfoLoup spéciale octobre 2016

infoloupspe-couvDans le cadre du Plan d’action national loup 2013-2017, la DREAL Rhône-Alpes publie tous les 2 mois un fascicule contenant actualités et informations sur le sujet. Cette lettre d’information est destinée aux services de l’État et aux acteurs concernés par le loup afin d’apporter un éclairage sur les dispositifs ou les points d’actualité relatifs à ce sujet. Le dernier numéro d’InfoLoup est consacré à la démarche prospective d’évaluation de la situation du loup en France sur le long terme. Il est disponible –> ICI.

Ce numéro spécial est consacré aux différents ateliers de la démarche prospective : 

- Atelier n° 1 : Protection de troupeaux et foyers de crise

- Atelier n° 2 : Typologie des territoires par rapport à la colonisation

- Atelier n° 3 : Outils de gestion pour l’avenir

Comme expliqué dans notre communiqué du 15 novembre, FERUS ne participera pas à l’atelier n°3. Néanmoins, nous « continuerons à participer aux groupes de travail n° 1 et 2, concernant notamment la protection des troupeaux, afin d’apporter notre expérience de terrain et trouver des solutions adaptées pour une meilleure cohabitation. »

Lire la suite

Share

Loup : FERUS ne sera pas complice de la politique de tirs de l'Etat

loups-sainte-croixCommuniqué de FERUS, 15 novembre 2016

Loup : FERUS ne sera pas complice de la politique de tirs de l’Etat

Aujourd’hui a lieu à Paris le groupe de travail relatif aux engagements de la ministre Ségolène Royal à propos du loup. FERUS est invité mais nous venons d’informer le ministère de l’Environnement que nous n’y participerons pas. Hors de question de discuter de quotas de tirs que nous dénonçons depuis l’origine et des moyens de déploiement de la brigade tueuse de loups*. Hors de question de parler de la révision de l’arrêté cadre permettant l’abattage de 36 loups, arrêté contre lequel nous avons déposé un recours et que nous considérons comme contraire aux obligations internationales de la France. Et enfin hors de question que l’Etat se serve une fois de plus de notre présence pour cautionner sa politique de régulation du loup.

Nous avons fait savoir que nous ne participerons pas également au groupe de travail n°3 sur les outils de gestion qui ne se limitent plus qu’aux tirs dont plusieurs études ont pourtant démontré récemment leur inefficacité.

La triste barre des 100 loups abattus par l’État français depuis le début des tirs en 2004 vient d’être franchie, ce qui n’a résolu aucun conflit et a au contraire exacerbé les tensions des deux

Lire la suite

Share

Laissons vivre les loups dans le Grand Est

loup-lacCommuniqué Cap Loup, 15 novembre 2016.

Alors qu’un unique loup est présent en plaine des Vosges, le Préfet veut l’abattre. Nos associations attaqueront cette décision devant le tribunal. Au lieu de dépenser de l’argent pour éradiquer les loups, nous demandons à l’État de faire son travail : aider les éleveurs du Grand Est à s’adapter.

Suite à la recrudescence de prédations sur les troupeaux, le Préfet des Vosges annonce vouloir ordonner des « tirs de prélèvement » de loup en plaine, là où un seul loup est identifié. Ces tirs scelleraient donc le sort de l’espèce dans le secteur, alors que les loups peinent à revenir dans le Grand Est : 25 ans après leur retour dans le sud-est de la France, leur première reproduction dans le massif des Vosges n’a eu lieu qu’en 2013 et ils ne parviennent pas encore à s’installer ailleurs dans la région.

Lire la suite

Share

Loup : 600 km de l’Allemagne vers les Pays-Bas !

pays-bas-2016-b

La louve de Beuningen en septembre 2016

delta oder - pays basLes analyses génétiques viennent de montrer une fois de plus les capacités de dispersion dont sont capables les loups, a fortiori à travers des territoires humanisés.

En septembre dernier, un loup était photographié à Beuningen, dans la région Twente, près de la frontière avec l’Allemagne. On pouvait voir sur les photos l’animal en train de déféquer. Les résultats des analyses génétiques des excréments récoltés sont tombés : il s’agit d’une louve originaire de la meute de Uekermünde, située dans le delta de l’Oder en Allemagne de l’est, soit à 600 km à vol d’oiseau.

La région du delta de l’Oder s’étend sur les frontières allemande et polonaise, sur plus de 250 000 hectares dont 80 % sont en zone Natura 2000.

Le loup a fait son retour officiel en Allemagne en 2000, depuis la Pologne : 46 meutes et 15 couples sont recensés à l’issue de l’hiver 2015-2016. Aux Pays-Bas, le retour de l’espèce est attesté depuis juillet 2013 avec la découverte d’un cadavre sur le bord d’une route, sur la commune de Luttelgeest.

Lire la suite

Share