Actus loup | FERUS

Les loups en France sont bien des vrais loups

Loup italien © V.Vignon

Loup de lignée italienne © V.Vignon

Les opposants aux loups ne cessent de chercher des moyens afin de faire tuer toujours plus de loups : loups qui auraient été réintroduits clandestinement, loups en surnombre, etc. Dernier exemple en date : les loups en France ne seraient pas des vrais loups mais des hybrides (croisements avec des chiens domestiques), une pseudo affirmation clamée par José Bové en tête. Ce 13 septembre 2017, l’ONCFS a rendu ses conclusions sur le sujet. A partir de 228 échantillons (fèces, poils, urine) analysés, 130 individus ont été identifiés :

« - 120 sont des loups, tous de lignée génétique italienne ;
– 2 ont des signatures génétiques qui correspondraient à des hybrides de 1ère génération ;
– 8 ont des signatures génétiques qui correspondraient à une hybridation plus ancienne.

Ainsi sur la base de ces analyses représentatives de l’ensemble du territoire national, 92,5% des 130 individus analysés sont des loups non hybridés ; l’hybridation récente (de 1ère génération) concerne 1,5% des animaux ; 6% sont concernés par de l’hybridation plus ancienne.

Le taux d’individus avec traces d’hybridation ici mis en évidence ici est similaire aux résultats déjà obtenus dans plusieurs pays d’Europe. Les proportions d’hybrides y sont en général également assez faibles, comprises entre 2 et 10%, sauf rares exceptions. »

Les loups en France sont donc bel et bien de vrais loups. Les individus hybridés sont rares et dans une proportion tout à fait normale. Cette hybridation minime ne remet pas en cause le loup en tant que tel, ni dans son patrimoine génétique, ni dans son rôle fonctionnel dans les écosystèmes. « Le phénomène est ponctuel, rare et n’est pas récurent » (ONCFS, 2017).

Lire la suite

Share

La lettre d'information InfoLoup

info loup 17Tous les deux mois, la DREAL Auvergne Rhône-Alpes publie une lettre d’information sur le loup destinée aux services de l’État et aux acteurs concernés par le loup afin d’apporter un éclairage sur les dispositifs ou les points d’actualité relatifs à ce sujet. Cette lettre est diffusée par les pouvoirs publics et ne reflète en aucun cas les positions de l’association FERUS.

Le dernier numéro, n°17 (juillet / août 2017), est paru ==>> ICI

Au sommaire :

- Coordination du plan loup

- Données sur les dommages

- Mesures de protection des troupeaux : deux actions concernant les chiens de protection vont débuter

- Protocole sur les tirs de loups : 40 loups abattus au 31 août 2017 (mortalité naturelle : un louveteau mâle à Saint-Disdier-en-Dévoluy porteur d’une forte gale)

Lire la suite

Share

Loups tués en France pour la période 2017-2018

louve-abattue-alpes

Louve abattue à Bouvantes dans la Drôme en 2004. C’est le premier loup tué par les pouvoirs publics en France. Photo ONCFS

loup cible MB noir et blancUn arrêté interministériel autorise le tir de 40 loups du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018. L’arrêté et notre réaction ==> ICI. A ce jour, 14 loups ont déjà été abattus.
Participez à la campagne #SOSLoups pour dire NON à cet abattage massif inutile ==> ICI.

    • 30 août (Var) : deux loups abattus par la brigade loup dans le cadre d’un tir de défense renforcée à Comps-sur-Artuby. Animaux touchés mais non retrouvés ; décomptés du plafond vu les résultats de la recherche au sang. Il s’agirait de deux louveteaux. 13-14
  • 26 août (Savoie) : un loup adulte mâle abattu en tir de défense à Bonvillaret. 12
  • 25 août (Savoie) : une jeune louve adulte abattue en TDR à Montsapey. 11
  • 22 août (Hautes-Alpes) : un loup blessé (mais non retrouvé) en TDR à Cervières. 10
  • 17 août (Savoie) : un mâle adulte abattu en TDR par un lieutenant de louveterie (Léchère). 9
  • 15 août (Var) : une louve adulte abattue par un éleveur, à Comps-sur-Artuby, dans le cadre d’un tir de défense. 8
  • 15 août (Savoie) : une jeune femelle abattue en TDR par un lieutenant de louveterie (secteur de Valloire). 7
  • août (Alpes Maritimes) : 3 jeunes loups abattus en TDR (brigade loup + lieutenant de louveterie). 4-5-6
  • 6 août (Hautes-Alpes) : un loup mâle abattu en tir de défense par un lieutenant de louveterie à Monetier les Bains. 3
  • 2 août (Savoie) : un loup mâle abattu en TDR à Beaufort (massif du Mirantin). 
  • 24 juillet (Hautes-Alpes) : un loup mâle abattu à Cervières en tir de défense renforcée (TDR).  1 

    Lire la suite

Share

Encore des louveteaux abattus ?

jocelyne thomas louveteaux

Photo Jocelyne Thomas

Un courrier recommandé avec AR a été adressé à la direction de l’ONCFS pour demander des éclaircissements sur cette « affaire ».

Communiqué association FERUS, 12 septembre 2017

Encore des louveteaux abattus ?

Il y a quelques jours, deux loups ont été abattus par la brigade loup dans le Var, dans le secteur de Canjuers. Une info passée sous silence, rien dans la presse. Seul le décompte de la DREAL le mentionne sans autre information.

Les pouvoirs publics voudraient-ils nous cacher que, de nouveau, des louveteaux ont été tués ?

Et nous cacher également que l’Etat français est clairement dans une politique de régulation étant donné que les louveteaux sont encore incapables de chasser à cette période de l’année et qu’ils ne peuvent par conséquent avoir été abattus en acte d’attaque d’un troupeau ? Où était la menace ?

Comme dans le cas des trois louveteaux abattus à Cipières début août (CAP Loup), nous demandons formellement aux autorités de nous éclairer sur les circonstances de ce double prélèvement :

Lire la suite

Share

Cap Loup : 1 000 photos contre l’abattage des loups

mosa-sos-loupsCommuniqué Cap Loup, 6 septembre 2017.

Alors que le gouvernement continue le tir des loups et même des louveteaux, des personnalités publiques et un millier de citoyens se mobilisent et disent « Stop » en posant dans une campagne sans précédent pour la protection des animaux sauvages en France.

« Stop aux tirs des loups » ! C’est la pancarte déjà brandie par un millier de Français qui relayent le #SOSloups sur les réseaux sociaux. Ruraux, montagnards ou urbains, de tous âges et de tous horizons, ces citoyens sont représentatifs de l’opinion très majoritaire en France, opposée aux tirs des loups*.

Une quarantaine de personnalités brandissent aussi la pancarte et sont signataires du manifeste de CAP Loup :
Yann Arthus-Bertrand (photographe), Hubert Reeves (Astrophysicien), Rémi Gaillard (youtubeur humoriste), Jacques Perrin (cinéaste, comédien), Guillaume Meurice (humoriste), Lolita Lempicka (styliste), Brigitte Bardot (actrice), Hélène de Fougerolles (actrice), Anne-Élisabeth Blateau (actrice), Aymeric Caron (journaliste), Jeanne Mas (chanteuse), Sylvie Guillem (danseuse étoile), Res Turner (rappeur), Jihem Doe (youtubeur), Guillaume Pot (animateur radio), Gilles Lartigot (auteur), Vincent Munier (photographe), Kreezy R (chanteuse), Stone (chanteuse), Jean-Michel Bertrand (réalisateur),

Lire la suite

Share

Roumanie : 140 ours et 97 loups à abattre

ours roumanie

Les ours s’approchent des villes et villages roumains pour chercher de la nourriture

La Roumanie vient de décider l’abattage, ou le déplacement, de 140 ours et 97 loups invoquant les dommages causés aux troupeaux, les attaques d’ours sur les humains ou encore les ours s’approchant toujours plus des villes.

Une décision vivement critiquée par les associations de protection de la nature qui arguent notamment qu’il faudrait d’abord solutionner les causes de ces problèmes. Particulièrement pour les ours qui cherchent de la nourriture dans les villes. Le WWF roumain a demandé d’autoriser plutôt les abattages au cas par cas uniquement pour les animaux ayant occasionné des dommages trop importants ou pour les ours ayant agressé des humains.

Seul les personnels assermentés pourront tirer ; il ne s’agit pas de chasse sportive aux trophées, laquelle est interdite dans le pays depuis l’année dernière. En 2016, les quotas de chasse avaient concerné 552 ours, 657 loups et 482 lynx mais la chasse n’avait pas eu lieu suite aux protestations des associations et de l’opinion publique.

Selon les chiffres officiels, il y aurait 6000 ours et 2500-3000 loups en Roumanie, des chiffres probablement surévalués.

Lire la suite

Share

Des personnalités hurlent pour les loups

pancarte1-5sept-bd

pancarte2-5septbdAlors que l’État français repart pour 40 nouveaux loups à tuer, des personnalités publiques se mobilisent avec les associations de CAP Loup pour s’opposer aux tirs. Une campagne relayée par les citoyens, très majoritairement favorables à la protection des loups.

Déjà une trentaine de personnalités sont signataires du manifeste de CAP Loup : Yann Arthus-Bertrand (photographe), Jacques Perrin (cinéaste, comédien), Aymeric Caron (journaliste, écrivain), Brigitte Bardot (actrice), Hélène de Fougerolles (actrice), Guillaume Meurice (humoriste), Anne-Élisabeth Blateau (actrice), Jeanne Mas (chanteuse), Res Turner (rappeur), Gilles Lartigot (auteur), Vincent Munier (photographe), Julien Benhamou (photographe), David Mora (comédien), Mélodie Fontaine (comédienne), Marc Large (dessinateur), Stone (chanteuse), Vivien Savage (chanteur), Jean-Michel Bertrand (réalisateur), Fabrice Nicolino (journaliste), Eric Collado (comédien), Sylvie Guillem (danseuse étoile), Rémi Gaillard (humoriste engagé), Lolita Lempicka (styliste), Marion Game (comédienne), Jean-Baptiste Shelmerdine (comédien), Luc Arbogast (compositeur/interprète), Jim Brandenburg (cinéaste & photographe naturaliste), Amélie Etasse (comédienne), Hubert Reeves (astrophysicien), Lamia Essemlali (présidente de l’association Sea Shepherd France) et Brock (comédien).

Lire la suite

Share

Le loup officiellement de retour au Luxembourg

loup luxembourg Gaston Origer

Le loup photographié au Luxembourg. Photo Gaston Origer

loup luxembourgC’est la génétique qui est venue apporter la preuve formelle : les résultats ADN ont montré que les prédations commises sur un troupeau à Holzem en juillet dernier étaient bien l’œuvre d’un loup. L’animal avait aussi été photographié.

Il ne vient pas de l’Allemagne voisine mais est originaire de la lignée italo-alpine.

Le loup est protégé au Luxembourg depuis 2016 et un plan d’action, comprenant l’indemnisation des dégâts, a été développé en début d’année.

L’espèce avait disparu du pays depuis 1893.

Lire la suite

Share

Usage d'armes à feu contre des agents de l'ONCFS : une étape de franchie par les anti-nature

violence anti loup

Manifestation anti-loup en Savoie en 2010

Mise à jour du 31 août. Hier 30 août, deux journalistes de France 3 Midi-Pyrénées, alors qu’ils réalisaient un reportage sur un troupeau prédaté par des canidés non identifiés près de Gourdon dans le Lot, ont été mis en joue par un éleveur armé d’un fusil de chasse. Source ==> ICI 

Communiqué de FERUS, 30 août 2017

Les faits se sont déroulés vendredi 25 août alors que les agents de l’ONCFS allaient effectuer une expertise des dommages et dégâts sur une estive d’Auzat (Ariège). Des individus ont tiré « plusieurs dizaines de coups de fusil » tout en éructant « des menaces de mort » à l’encontre des quatre agents. L’usage d’une arme à feu démontre qu’une étape vient d’être franchie, comme nous le redoutions dans un récent communiqué.

Rappel des plus moches coups de sang des anti-nature ces dernières années :

  • août 2012 : 3 agents de l’ONCFS agressés par un éleveur dans le Mercantour;
  • novembre 2013 : dégradation des locaux de la SAPN lors d’une manifestation d’éleveurs à Gap;
  • septembre 2015 : prise en otages et séquestration des représentants du parc de la Vanoise par des éleveurs;
  • octobre 2015 : menaces de mort + dépôt de cadavres de brebis devant le lieu de travail de la présidente de l’association Sauvons les loups alpins (Briançon);
  • novembre 2015 : saccage par des éleveurs des bureaux de l’ALEPE, situés en Lozère;

    Lire la suite

Share