Actus loup | FERUS

Loups tués en France au cours de la période 2016-2017

loup cibleRevoici le décompte funeste des loups tués en France pour la période 2016-2017, qui court depuis la publication de l’arrêté ministériel du 5 juillet 2016. Cet arrêté autorise le tir de 36 loups au total (nous avons déposé un recours contre cet arrêté). A ce jour, 35 loups ont déjà été tués dans le cadre de tirs autorisés par arrêté préfectoral. Les tirs de prélèvement et tirs de prélèvement renforcé sont dorénavant interdits ; seuls les tirs de défense et tirs de défense renforcé sont autorisés pour le loup « restant ». Une manifestation s’est tenue à Lyon le 16 janvier dernier pour protester contre cette chasse aux loups généralisée (infos –> ICI). Vous pouvez également signer –> LA PÉTITION.

louveteaux-ChichilianePar tirs :

- 22 mars (83) : une louve abattue dans le cadre d’un tir de défense renforcé à Bargemon par la brigade loup. 35

- 14 mars 2017  (06) : un loup mâle abattu dans le cadre d’un TDR à la Bollène-Vésubie. 34

Lire la suite

Share

Biodiversité : FERUS questionne les candidats à l'élection

onze-candidats

Montage © Sipa Presse

FERUS a envoyé une série de 12 questions aux candidats à la présidentielle. Nous publierons ici les réponses éventuelles.

« FERUS est une association nationale de protection des trois grands prédateurs qui vivent en France : ours, loups et lynx. FERUS milite pour la cohabitation prédateurs/pastoralisme qui est possible en France, comme dans de nombreux pays européens. La prise en compte des intérêts particuliers du pastoralisme et des intérêts généraux et collectifs de la préservation de la biodiversité sont le fondement de l’action de FERUS.

Dans le cadre des élections présidentielles 2017, notre association FERUS, ainsi que ses nombreux adhérents et sympathisants, souhaiterait connaître votre position concernant la protection de la biodiversité en général et celle des grands prédateurs en particulier. »

Questionnaire :

Parmi les questions d’écologie qui concernent la planète et l’humanité, l’une des plus graves et des plus mal traitées est celle de l’effondrement de la biodiversité.

Lire la suite

Share

La Vallée des Loups toujours en salles!

la vallée des loupsjmbertrand sénaceLa Vallée des Loups, le film tant attendu de Jean-Michel Bertrand, est sorti au cinéma le mercredi 4 janvier 2017 et il a déjà dépassé les 140 000 entrées.

Soyez nombreux à vous rendre dans les salles de cinéma pour le rejoindre dans sa quête du loup sauvage, quelque part dans le massif des Écrins. Pour savoir si le film passe dans un cinéma près de chez vous, utilisez -> ce moteur de recherche.

Séances en présence du réalisateur : 

- 22 mars – Epinal avec Vincent Munier
- 23 mars – Verdun
- 24 mars – Château Renault (Indre et Loire)
- 30 mars – Caluire (Rhône)
- 1 avril – Nyons (Drôme)
- 2 avril – Vaison la Romaine
- 7 avril – Albertville (Savoie)
- 10 avril – Sarrebourg (Moselle)
- 11 avril – Saverne (Bas Rhin)

Lire la suite

Share

Braconnage du loup en Espagne : aidons nos amis de Lobo Marley !

loup chasse espagne

Chasse au loup en Espagne…

Cinq membres de l’association espagnole Lobo Marley, partenaire de FERUS, encourent  une sanction pénale pour avoir démonté une cabane de chasse au loup illégale. Ils font un appel aux dons. Pour participer, c’est ici : SOS Lobo Marley

Lobo Marley est une association dont le but est de parvenir à la protection totale du loup sur l’ensemble du territoire espagnole (le loup est une espèce gibier dans le nord de l’Espagne).

Aujourd’hui, Lobo Marley fait face à certains lobbies qui tirent profit de la mort des loups, en usant de méthodes immorales et interdites pour les tuer. Cinq membres de Lobo Marley sont ainsi poursuivis, notamment par le gouvernement régional de Castille, pour avoir démonté une cabane de chasse au loup…totalement illégale !

Ils encourent 2 ans et demi de prison.

Lire la suite

Share

Belgique : bienvenue aux loups !

loup rolanc clerc

Photo Roland Clerc

Mise à jour du 09 mars 2017 : de nouveaux indices de présence du loup en Wallonie ==>> ICI

Article du 23 novembre 2016 :

Alors que le ministre wallon de la Nature, René Collin, vient de confirmer le retour officiel du loup en Belgique, après les observations faites en octobre dernier, les associations communiquent.

Communiqué de la plateforme « Grands prédateurs » (Faune & biotopes, Ferus, Forêt & Naturalité, Forêt.Nature, Jeunes & Nature, la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux, Natagora, Wolf Eyes et le WWF Belgique), 23 novembre 2016.

Le loup (Canis lupus) est en train de faire son retour en Belgique. Réunies au sein de la plateforme « Grands Prédateurs », 9 associations de conservation de la nature prennent position et veulent entamer le dialogue avec les autorités et tous les usagers de la nature, en vue d’accueillir comme il se doit ce superbe représentant de la vie sauvage et d’assurer une cohabitation harmonieuse avec l’homme, telle qu’elle a lieu dans d’autres régions.

Lire la suite

Share

Le loup, coupable idéal ?

loup-ak-texte-pp

Photo Anthony Kohler

Communiqué FERUS / FNE/ FNE PACA / Humanité et Biodiversité, 2 mars 2017

Le loup, coupable idéal ?

Suite à la signature d’un manifeste contre le loup mardi dernier, au salon de l’agriculture, le mouvement France Nature Environnement, Humanité et Biodiversité et l’association FERUS déplorent que le loup continue à faire ainsi l’objet d’effets d’annonce et tiennent à rétablir la vérité : accuser cette espèce de tous les maux n’apportera aucune solution aux problèmes structurels de l’élevage ovin, et alimentera au contraire les tensions.

Non, le loup n’a pas été réintroduit en France

Après avoir été chassé par l’homme, c’est naturellement et sans intervention humaine que le loup est revenu en France à partir de la population préservée d’Italie. Affirmer le contraire est une contre-vérité scientifique qui nourrit les clivages, nuit à la réflexion ainsi qu’à la recherche sereine de solutions durables. C’est par un processus naturel lié à sa biologie que le loup est revenu en France, et c’est bien son éradication passée qui a amené l’ensemble des Etats européens à protéger cette espèce menacée d’extinction.
La population de loups est loin d’être sur la voie d’une invasion de notre pays. Les derniers chiffres de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage montrent que cette population compte aujourd’hui autour de 300 individus. Même si le nombre de meutes continue d’augmenter, les effectifs de loups au niveau national sont stables depuis mars 2014, soit pour la 3ème année consécutive. Il ne faut pas oublier que le seuil suffisant identifié par les biologistes pour garantir la viabilité de la population n’est pas encore atteint.

Lire la suite

Share

La lettre d'information InfoLoup

info loup 14Tous les deux mois, la DREAL Auvergne Rhône-Alpes publie une lettre d’information sur le loup destinée aux services de l’État et aux acteurs concernés par le loup afin d’apporter un éclairage sur les dispositifs ou les points d’actualité relatifs à ce sujet.

Le dernier numéro (février 2017) est paru ==>> ICI

Au sommaire :

- Données sur les dommages

- Protocole d’intervention : les deux projets d’arrêtés relevant à 40 le nombre de loups pouvant être abattus au lieu de 36

- Accidents et morts naturelle de janvier et février 2017

- Zoom sur … les travaux de la démarche prospective de la situation du loup en France à l’horizon 2025-2030

- La malle pédagogique sur le loup

- Un projet de protocole vis à vis des loups fréquentant les abords des villages

Lire la suite

Share

Quand l’argent public perfuse l’élevage de montagne

desormaisCette vidéo, dont nous ne sommes pas les auteurs, est une synthèse des subventions attribuées à l’élevage de montagne, notamment celui situé en zones à loups.

Ces chiffres ne sont pas nouveaux et nous les relayons régulièrement.

Nous faisons le choix de diffuser cette vidéo et chaque citoyen pourra ainsi en tirer ses propres conclusions.

Share

Les loups tuent moins de proies en présence d’ours

ours loup europe

Photo Widstrand/Naturepl.com

Jusqu’à présent, on pensait que lorsque loups et ours partagent le même territoire, les loups étaient obligés de tuer plus de proies pour compenser la nourriture volée par les ours. Cette hypothèse venait notamment du fait que lynx et pumas abandonnent rapidement leurs proies aux ours charognards.

Une étude portant sur ces espèces en Scandinavie et en Amérique du Nord (Yellowstone) vient de montrer le contraire : en présence d’ours, les loups tuent moins souvent.

On ne sait pas bien encore pourquoi mais Aimee Tallian, biologiste de l’Université de l’Utah et principale auteure de l’étude, évoque quelques hypothèses.

Tout d’abord, en hiver, lorsque les loups tuent de grands animaux comme des orignaux, il y a assez de viande disponible sur la carcasse pour que la meute se permette d’attendre quelques jours que l’ours voleur ait fini de se servir, au lieu d’aller chasser une autre proie. Ils préfèrent attendre leur tour.

Ensuite au printemps, lorsque les ongulés mettent bas. Les nouveaux-nés sont des proies faciles pour les ours. Cette compétition sur une ressource finie pourrait rendre ainsi plus difficile la recherche et la chasse des jeunes ongulés par les loups, vu qu’il y en a moins.

C’est probablement une combinaison des deux, explique Aimee Tallian.

Lire la suite

Share