Actus loup | FERUS

Hausse de la population de loups : restons prudents !

loup alpes montero FERUS

Loup dans les Alpes. Photo Patrice Montero

Le Réseau loup de l’ONCFS vient de publier les résultats du suivi hivernal de l’espèce. Malgré la politique intensive de tirs, la population de loup est désormais estimée à 360 individus environ d’après le Réseau (contre 292 à l’issue de l’hiver 2015-2016).

Le Réseau Loup indique que « l’évolution de l’indicateur de tendance démographique (EMR) ne confirme pas l’hypothèse d’un ralentissement de la croissance suspectée ces deux dernières années. »

De notre côté, nous attendons les résultats définitifs. D’autre part, si la population de loups est effectivement en hausse cette année, rien ne prouve qu’elle continuera de l’être au fil des ans si la France continue de tuer des loups à tout va.

C’est ce que vient d’ailleurs d’indiquer, en mars, une expertise scientifique collective (ONCFS / Muséum National d’Histoire Naturelle), commandée par le ministère de l’Environnement : à partir d’un taux de mortalité de 34%, « toute population de loups déclinera et, si elle est maintenue sur cette tendance, s’éteindra de manière certaine ».

La hausse de cet hiver ne garantit donc en aucun cas la viabilité de la population de loups à long terme.

A l’annonce de ces nouveaux chiffres, Yvon Le Maho (CNRS, président du panel d’experts de l’expertise scientifique) a réagi : « Il faut rester très prudent. Cette hausse peut s’expliquer par un environnement naturel et climatique favorable, qui ne se reproduira pas forcément. Rien ne prouve qu’avec le même taux d’élimination on aura la même croissance de la population l’an prochain. »

Lire la suite

Share

Chiens de protection et randonneurs, quelques réflexes à adopter

panneaux cpt

Photo © Elsa Comte

panneaux cpt2Les beaux jours arrivent et de nombreux adeptes de la randonnée vont pouvoir s’adonner à leur loisir favori, notamment en montagne. Sur le parcours, vous pouvez rencontrer des chiens de protection des troupeaux. Ce sont de gros chiens blanc qui montent la garde auprès des troupeaux de moutons (patous).

Les chiens de protection sont un excellent moyen de protection des troupeaux face à la prédation. Leur présence est donc indispensable si l’on souhaite favoriser une bonne cohabitation loup / pastoralisme. Néanmoins, certains éleveurs hésitent à s’en doter arguant les incidents qui peuvent survenir entre ces chiens et les différents usagers de la montagne (randonneurs, cyclistes)… Rappel du comportement à adopter face aux chiens de protection :

  • descendre de vélo (ou de cheval),
  • garder un comportement calme et passif,
  • laisser le chien faire son travail d’inspection et d’identification,
  • tenir ses distances avec le troupeau, le contourner (sous la vigilance du patou).

Lire la suite

Share

Un 37ème loup abattu pour rien. Nicolas Hulot doit mettre fin à ce massacre !

louve abattue alpes

Loup abattu dans les Alpes. Photo d’archive / ONCFS

Communiqué de l’association FERUS, 19 mai 2017

Un 37ème loup abattu pour rien. Nicolas Hulot doit mettre fin à ce massacre !

Dans la nuit de lundi à mardi, un loup mâle d’environ 40 kilos a été abattu à Villarodin-Bourget, en Savoie. C’est le 37éme loup abattu depuis le 1er juillet 2016.

Un nouveau tir de loup inutile : tuer des loups ne résout pas la prédation sur les troupeaux domestiques. Plusieurs études internationales l’ont montré et la dernière en date, une expertise scientifique collective (Muséum National d’Histoire Naturelle – ONCFS), commandée par le ministère de l’environnement français lui-même, indique que l’efficacité des tirs de loups pour la protection des troupeaux n’est pas prouvée. Les chercheurs s’interrogent même sur leurs effets contre-productifs (éclatement de la meute et donc hausse de la prédation).

Comme FERUS le clame depuis plus de 20 ans, seules les mesures de protection limitent drastiquement la prédation du loup sur les moutons. Les tirs de loups, eux, sont politiques et ne font plaisir qu’au lobby de l’élevage.

Moins de 48 h après ce nouvel abattage, Nicolas Hulot était nommé au ministère de l’Environnement. Juste avant son départ, Ségolène Royal avait signé un arrêté pour deux nouveaux loups à tuer. Il en reste donc encore un à abattre. Nous demandons instamment au ministre Nicolas Hulot d’abroger cet arrêté.

Il est enfin temps de mettre un terme à cette mascarade et de montrer le bon exemple, celui d’une cohabitation pérenne. Notre nouveau ministre peut et doit le faire.

Lire la suite

Share

Loups tués en France au cours de la période 2016-2017

loup cibleRevoici le décompte funeste des loups tués en France pour la période 2016-2017, qui court depuis la publication de l’arrêté ministériel du 5 juillet 2016. Cet arrêté autorise le tir de 36 loups au total (nous avons déposé un recours contre cet arrêté). Au 7 avril 2017, les 36 loups ont déjà été tués dans le cadre de tirs autorisés par arrêté préfectoral. Un arrêté ministériel est paru au Journal Officiel le 19 avril 2017 pour autoriser le tir de deux loups supplémentaires. Une manifestation s’est tenue à Lyon le 16 janvier dernier pour protester contre cette chasse aux loups généralisée (infos –> ICI). Vous pouvez également signer –> LA PÉTITION.

louveteaux-ChichilianePar tirs :

- 15 mai (73) : un loup mâle abattu à Villarodin-Bourget, tir de défense renforcé. 37

- 5 avril (06) : un loup abattu à Saint-Vallier-de-Thiey. 36

- 22 mars (83) : une louve abattue dans le cadre d’un tir de défense renforcé à Bargemon par la brigade loup. 35

- 14 mars 2017  (06) : un loup mâle abattu dans le cadre d’un TDR à la Bollène-Vésubie. 34

Lire la suite

Share

Nicolas Hulot ministre de l’Environnement, un espoir enfin pour nos grands prédateurs ?

nicolas_hulot_Communiqué de l’association FERUS, 18 mai 2017

Nicolas Hulot ministre de l’Environnement, un espoir enfin pour nos grands prédateurs ?

Nicolas Hulot vient d’être nommé ministre de l’Environnement par le nouveau gouvernement.

C’est pour nous un signal positif envoyé par le nouveau président de la République.

Enfin un vrai protecteur de la nature et de l’environnement à la tête de ce ministère !

En ce qui concerne l’ours, le loup et le lynx, souhaitons qu’il applique très rapidement les déclarations d’intention du candidat Emmanuel Macron :

Enfin, je m’engage à protéger la biodiversité en métropole, dans les outremers, et à l’international. De même, nous serons rigoureux tant en métropole qu’en outre-mer pour la préservation des espèces protégées en particulier les populations de grands carnivores, qu’ils soient terrestres ou marins. Les actions du gouvernement en la matière devront s’appuyer sur l’expertise scientifique afin d’assurer la viabilité des espèces ainsi que leur bonne cohabitation avec les différents utilisateurs de la nature…

Lire la suite

Share

Nouveaux loups à tuer : 95 % des contributions étaient pourtant contre

loup cible 3En février dernier, deux projets d’arrêtés ministériels prévoyant d’autoriser chacun l’abattage de 2 loups jusqu’en juillet 2017 (en plus du « plafond » de 36 loups à abattre) étaient en consultation publique. Dès le 36ème loup tué, un premier arrêté autorisant le tir de deux nouveaux loups a été signé en avril.

La synthèse de la consultation publique vient de paraître. Encore une fois, et sans AUCUNE surprise, 95 % des 13 372 contributions se sont prononcées contre ces nouveaux loups à tuer.

L’État français n’a donc, une fois de plus, ni écouté l’opinion des citoyens ni auparavant les recommandations des scientifiques. Le Conseil National de Protection de la Nature avait en effet rendu un avis défavorable quant au projet de ces nouveaux arrêtés et une expertise scientifique collective (Muséum National d’Histoire Naturelle – ONCFS), commandée par le ministère de l’environnement lui-même (!), venait de paraître, mettant en garde contre ces tirs trop nombreux qui menacent la population de loups en France. Pour les chercheurs de l’expertise, les prélèvements légaux « ne devraient pas […], dépasser 10 % de l’effectif estimé pour que la population présente un bilan numérique au moins stable. » Or, avec ces nouveaux loups, nous dépasserons les 14 % de prélèvement… Par ailleurs, d’après cette étude, l’efficacité des tirs de loups pour la protection des troupeaux n’est pas prouvée et les auteurs s’interrogent également sur leurs effets contre-productifs (éclatement de la meute et donc hausse de la prédation).

L’ancien gouvernement français était plus que jamais soumis au lobby de l’agriculture. Le nouveau sera t-il plus raisonnable et orienté vers la cohabitation et la protection des troupeaux, les seules et uniques mesures qui fonctionnent ?

Lire la suite

Share

La lettre d'information InfoLoup

infoloup15Tous les deux mois, la DREAL Auvergne Rhône-Alpes publie une lettre d’information sur le loup destinée aux services de l’État et aux acteurs concernés par le loup afin d’apporter un éclairage sur les dispositifs ou les points d’actualité relatifs à ce sujet.

Le dernier numéro (mars / avril 2017) est paru ==>> ICI

Au sommaire :

- Données sur les dommages

- Protocole d’intervention : le nouvel arrêté ministériel autorisant l’abattage de deux loups supplémentaires.

- Accidents et morts naturelle de février à avril 2017

- Zoom sur … les stratégies de déclinaison locale du plan loup par des directions départementales des territoires (et de la mer)

- Interview de Mathieu Barreteau, responsable de l’Unité pastorale (DDTM 06)

- Dernière minute : premières conclusions de la démarche propective

Lire la suite

Share

La Vallée des Loups toujours en salles!

la vallée des loupsjmbertrand sénaceLa Vallée des Loups, le film tant attendu de Jean-Michel Bertrand, est sorti au cinéma le mercredi 4 janvier 2017 et il a déjà dépassé les 150 000 entrées.

Rejoignez-le dans sa quête du loup sauvage, quelque part dans le massif des Écrins ! 

Projections

- 12 au 14 mai : Hauteville (festival) (Ain)
- 12 mai : Saint-Cloud, cinéma les 3 Pierrots (Hauts-de-Seine) - projection organisée par la LPO. Bertrand Sicard, vice-président de FERUS, sera présent pour les commentaires / débat.
- 21 Mai : La Chapelle en Vercors, Fête de la Nature (Drôme)
- 23 mai : projection-rencontre avec Jean-Michel Bertrand à l’Institut Lumière, Lyon. Plus d’infos –> ICI.
- 25 au 27 mai : festival Chapitre Nature à Le Blanc (Indre)
- 17 juin : Lons-le-Saunier (Jura), en présence du réalisateur, dans le cadre du festival « Vous avez dit prédateurs », organisé par le Pôle Grands Prédateurs.

Lire la suite

Share

Des louveteaux cette année au Danemark ?

danemark louve Naturhistorisk Museum Aarhus

La louve photographiée au Danemark. Photo Naturhistorisk Museum Aarhus

Disparus au début du XIXe siècle*, les loups sont revenus au Danemark en 2012, depuis l’Allemagne.

Cette fois-ci, les analyses ADN ont révélé pour la première fois la présence d’une femelle. Et qui dit femelle, dit une éventuelle reproduction dès cette année.

Le profil génétique de quatre mâles a également été établi.

Les animaux ont été localisés dans le nord-ouest du pays, une région agricole, la moins densément peuplée du Danemark. La localisation exacte n’a pas été révélée pour protéger les animaux des braconniers. Le profil génétique de la femelle a révélé qu’il s’agissait de GW675f, originaire d’une meute située à 25 km au sud de Berlin, soit à plus de 500 km. Elle est entrée au Danemark l’été dernier.

Des pièges photos ont aussi montré deux individus ensemble.

Le loup est aujourd’hui une espèce protégée au Danemark.

* C’est en 1813 que le dernier loup a été abattu.

Lire la suite

Share