FERUS

Rhinocéros braconné : FERUS apporte son soutien à Thoiry

thoiry rhinocerosVince, un rhinocéros blanc de 4 ans, a été tué par balle cette nuit au parc animalier de Thoiry (Yvelines) et sa corne emportée. C’est le premier cas en Europe.

La biodiversité est malmenée, détruite, vendue au-delà des espaces naturels, jusqu’au cœur des parcs animaliers…

Le parc animalier de Thoiry est l’un des partenaires privilégiés de l’association FERUS. Il nous aide régulièrement dans nos actions pour la sauvegarde des populations sauvages d’ours, de loups et de lynx en France. FERUS apporte ici tout son soutien à Thoiry , à sa direction et aux équipes du parc.

Plus d’infos ==>> 20 minutes, 7 mars 2017

Lire la suite

Share

Ours : vers une relance de la procédure d'infraction européenne contre la France…

ours mise en demeure France

Photo Pascal Étienne

Participez à la consultation ours (avant le 8 mars 2017) !

Communiqué de presse, 6 mars 2017 FERUS / FIEP / Pays de l’Ours-ADET

Ours Pyrénées : vers une relance de la procédure d’infraction européenne contre la France…

En délégation pour la Coordination CAP Ours, les associations Ferus, FIEP et Pays de l’Ours-Adet, accompagnées de l’eurodéputé Pascal Durand et du WWF France ont été reçues le 27 février 2017 par les services nature et juridique de la Commission européenne dans les locaux de la Direction Générale de l’Environnement à Bruxelles.

Depuis la mise en demeure de la France en novembre 2012, la Commission attendait de connaître les intentions du gouvernement pour se mettre en conformité avec la législation européenne et enfin restaurer la population pyrénéenne d’ours brun.

Disposant maintenant du projet de texte du « Plan ours » (Volet Ours de la Stratégie Pyrénéenne de la Valorisation de la Biodiversité) actuellement soumis à la consultation du public, nos associations ont pu souligner auprès de la Commission, son caractère inopérant, sans calendrier d’actions précises, sans renforcement du noyau occidental où ne subsistent que 2 mâles, etc.
Le moins que l’on puisse dire est qu’il ne transpire pas de ce texte un minimum de volonté d’agir …

Lire la suite

Share

Comment participer à la consultation publique sur le projet de nouveau Plan Ours ?

ours balou ariege pyrénées

L’ours Balou en Aiège. Photo ONCFS

Notre objectif est clair : Obtenir l’intégration à ce projet de Plan d’un programme de lâchers immédiats d’ourses en Béarn afin d’éviter la disparition de l’espèce, et en Pyrénées Centrales afin d’éviter la consanguinité.

Pour participer à la consultation (jusqu’au 8 mars 2017), vous devez envoyez votre message à cette adresse : sbrn.dreal-midi-pyrenees@developpement-durable.gouv.fr

Vous pouvez commencer votre message par cette formule ( à copier – coller) :

« Très attaché(e) à la protection de l’ours brun dans les Pyrénées, je demande qu’un vrai programme de restauration soit intégré au Volet Ours 2017-2027 de la SPVB, comprenant à minima le lâcher rapide de deux ourses en Pyrénées Occidentales, puis de deux autres en Pyrénées Centrales. »

Puis complétez avec une argumentation personnelle.

Attention : Il est important d’ajouter au moins une phrase personnelle pour que votre participation ne soit pas considérée comme une contribution automatique sans valeur. Merci.

Lire la suite

Share

Le loup, coupable idéal ?

loup-ak-texte-pp

Photo Anthony Kohler

Communiqué FERUS / FNE/ FNE PACA / Humanité et Biodiversité, 2 mars 2017

Le loup, coupable idéal ?

Suite à la signature d’un manifeste contre le loup mardi dernier, au salon de l’agriculture, le mouvement France Nature Environnement, Humanité et Biodiversité et l’association FERUS déplorent que le loup continue à faire ainsi l’objet d’effets d’annonce et tiennent à rétablir la vérité : accuser cette espèce de tous les maux n’apportera aucune solution aux problèmes structurels de l’élevage ovin, et alimentera au contraire les tensions.

Non, le loup n’a pas été réintroduit en France

Après avoir été chassé par l’homme, c’est naturellement et sans intervention humaine que le loup est revenu en France à partir de la population préservée d’Italie. Affirmer le contraire est une contre-vérité scientifique qui nourrit les clivages, nuit à la réflexion ainsi qu’à la recherche sereine de solutions durables. C’est par un processus naturel lié à sa biologie que le loup est revenu en France, et c’est bien son éradication passée qui a amené l’ensemble des Etats européens à protéger cette espèce menacée d’extinction.
La population de loups est loin d’être sur la voie d’une invasion de notre pays. Les derniers chiffres de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage montrent que cette population compte aujourd’hui autour de 300 individus. Même si le nombre de meutes continue d’augmenter, les effectifs de loups au niveau national sont stables depuis mars 2014, soit pour la 3ème année consécutive. Il ne faut pas oublier que le seuil suffisant identifié par les biologistes pour garantir la viabilité de la population n’est pas encore atteint.

Lire la suite

Share

La lettre d'information InfoLoup

info loup 14Tous les deux mois, la DREAL Auvergne Rhône-Alpes publie une lettre d’information sur le loup destinée aux services de l’État et aux acteurs concernés par le loup afin d’apporter un éclairage sur les dispositifs ou les points d’actualité relatifs à ce sujet.

Le dernier numéro (février 2017) est paru ==>> ICI

Au sommaire :

- Données sur les dommages

- Protocole d’intervention : les deux projets d’arrêtés relevant à 40 le nombre de loups pouvant être abattus au lieu de 36

- Accidents et morts naturelle de janvier et février 2017

- Zoom sur … les travaux de la démarche prospective de la situation du loup en France à l’horizon 2025-2030

- La malle pédagogique sur le loup

- Un projet de protocole vis à vis des loups fréquentant les abords des villages

Lire la suite

Share

Un lynx capturé en Suisse pour rejoindre l’Allemagne

kaja palatinat

La femelle Kaja en février 2017.

Pfälzerwald-Vosges_du_NordAprès les trois lynx slovaques en été dernier, un nouveau lynx va probablement bientôt être relâché dans le Pfälzerwald, en Allemagne. Ce 24 février, un lynx mâle adulte de 19 kilos a en effet été capturé par le Kora près de Saint-Ursanne, dans le Jura suisse. Cette capture s’inscrit dans le cadre d’un projet qui prévoit de relâcher 20 lynx en l’espace de 5 ans dans le Pfälzerwald. Il s’agit du deuxième lynx capturé en Suisse pour ce programme de réintroduction ; 10 lynx suisses devraient participer à ce projet. Mis en observation dans un centre spécialisé, le lynx sera réintroduit en Allemagne dans quelques semaines s’il remplit  les critères génétiques et sanitaires. Cette capture n’aura pas de conséquence sur la conservation de la population de lynx de l’arc jurassien.

Concernant les trois premiers lynx relâchés : le mâle Lucky et la femelle Kaja (en photo) donnent régulièrement des nouvelles grâce aux émetteurs GPS et aux pièges photos. Depuis janvier, ils ont été repérés dans le même secteur à plusieurs reprises. Une première reproduction aura peut être lieu au printemps 2017. En revanche, pas de signal de la femelle Luna depuis décembre 2016. Les recherches continuent pour la localiser.

Rappelons que le lynx a quasiment disparu des Vosges françaises (1 seul individu identifié). Ce projet de réintroduction de l’autre côté de la frontière est donc plus qu’un espoir pour le « noyau » vosgien.

Lire la suite

Share

Lynx des Balkans : la première femelle équipée d’un collier GPS

lynx balkans

Le lynx Maya endormi.
Photo Balkan Lynx Recovery Programme

Samedi 18 février, dans l’ouest de la Macédoine, dans les montagnes de Stogovo, l’équipe du Balkan Lynx Recovery a capturé avec succès la première femelle de cette sous-espèce en danger critique.

Son nom est Maya. Elle a été équipée d’un collier GPS puis relâchée. Elle est le cinquième individu capturé à des fins scientifiques.

Maya devrait aider à combler les lacunes dans les connaissances sur l’écologie du lynx des Balkans afin d’affiner les mesures de conservation : taille du territoire, régime alimentaire mais aussi taille des portées et mortalité juvénile.

En novembre 2015, le lynx des Balkans a rejoint la liste rouge des espèces menacées de l’UICN.

Les menaces majeures sont le braconnage, la raréfaction des proies sauvages et la destruction de l’habitat naturel.

Depuis 2006, le programme transfrontalier du Balkan Lynx Recovery travaille pour la conservation de cette sous-espèce. La Macédoine, l’Albanie, le Kosovo et le Monténégro participent au projet ainsi que des experts suisses et allemands. Le programme est entièrement financé par la fondation suisse MAVA.

Lire la suite

Share

Nouveau Plan Ours : l'avis défavorable du CNPN

consultation ours pyrénées

Photo Roland Clerc

Jusqu’au 8 mars 2017, une consultation publique recueille l’avis des citoyens concernant le le projet de nouveau Plan Ours. Mais ce projet oublie un point primordial : de nouveaux lâchers pour sauver l’ours !

Si le texte du projet de Plan Ours prend bien en compte une partie des points relevés par le CNPN (Conseil National de Protection de la Nature), celui-ci a toutefois rendu un avis défavorable notamment parce que le projet ne prévoie pas le renforcement « en urgence [de] la population ursine occidentale (plusieurs femelles) pour éviter sa disparition et, à moyen terme, [de] la population centrale », conformément aux recommandations du Muséum National d’Histoire Naturelle.

==>>  l’avis du CNPN

==>> la réaction des associations de CAP Ours

==>> les recommandations du Muséum National d’Histoire Naturelle (4 femelles dans les Pyrénées occidentales et 2 femelles dans les Pyrénées centrales a minima)

Lire la suite

Share

Bretonvillers : le lynx n’était pas « déviant », mais plombé !

lynx bretonvillers

Photo Morgane Bricard

Ce 21 février 2017, un lynx considéré comme « déviant » a été capturé en Franche-Comté. Son corps contenait en fait plus d’une centaine de plombs de chasse…

Cet automne 2016, de façon très discrète, et pour le moins très éphémère, la DREAL Franche-Comté lançait une consultation publique intitulée « Effarouchement de Lynx sur la commune de Bretonvillers : enquête relative Dérogation à l’article L411-2 du code de l’environnement ». La consultation ne dura que trois jours. Il y avait urgence, le lynx « déviant » de Bretonvillers était de retour !

Ce lynx avait défrayé la chronique et agité la presse deux ans auparavant. Un lynx âgé de 12 ans semblait alors s’être spécialisé dans l’attaque et la consommation de moutons. Et cela, sur une seule et même exploitation ! Curieux comportement pour un lynx. A un tel point qu’il fut officiellement classé comme « déviant » par l’administration et l’ONCFS. Ce dernier fut chargé d’effaroucher ce drôle de lynx qui « aurait » pris goût exclusif au mouton de Bretonvillers. Avec un certain succès, faute d’un succès certain… Si on en croit « La France Agricole », journal pas forcément au top pour ce qui est de la faune sauvage, mais qui sait tirer de « bonnes » informations de l’administration française, une carcasse électrifiée fut disposée afin de dissuader le félin trop gourmand de consommer agneaux et brebis. Le lynx s’y est laissé prendre. Et a déguerpi comme un éclair de la dite exploitation. Mais le succès resta mitigé : le félin récalcitrant avait pris ses nouveaux quartiers non loin de là, un peu plus haut dans le village, et dévora les moutons du voisin…

Lire la suite

Share