FERUS

Espagne : un loup d’origine italienne en Aragon

Lobo-italiano- saragosse

Loup photographié en Aragon, juin 2017

monegrosSuite à des prédations sur les troupeaux domestiques dans la province espagnole de Saragosse (Aragon), un piège photo a pu photographier un loup en juin dans les Monegros. Les analyses génétiques des échantillons récoltés sur place ont révélé qu’il s’agissait d’un individu de lignée italo-alpine. Il vient probablement de la Catalogne voisine où quelques loups ont été détectés (eux aussi d’origine italo-alpine).

Il n’y a pas de population de loups installée en Aragon même si quelques incursions de loups espagnols venant de Castille-Leon sont signalées à l’ouest de temps à autre.

A notre connaissance, c’est la première fois qu’un loup de lignée italo-alpine est détecté en Aragon.

L’occasion de rappeler qu’aucune reproduction n’a été constatée dans les Pyrénées, côtés espagnols et français, alors que l’espèce est présente depuis la fin des années 1990.

Lire la suite

Share

Expansion du loup en Europe : une proximité accrue vers les villes et les hommes

loup Roumanie ©V.Vignon

Loup en Roumanie ©V.Vignon

Expansion du loup en Europe : une proximité accrue vers les villes et les hommes. Par Vincent Vignon

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°64 (juin 2017)

Abonnez-vous à la Gazette !

Les exceptionnelles capacités de dispersion du loup, couplées à sa fécondité élevée, en font l’espèce terrestre la plus douée pour recoloniser l’Europe. C’est d’ailleurs la seule espèce qui illustre les continuités écologiques à l’échelle des massifs européens malgré les nombreux obstacles à franchir, y compris dans les territoires marqués par les infrastructures et l’étalement urbain.

Une recolonisation européenne amorcée il y a 40 ans

Le loup est l’un des prédateurs dont l’aire de répartition mondiale était la plus étendue. Historiquement, il occupait l’ensemble des continents de l’hémisphère Nord (sauf la frange côtière de l’Asie du Sud-Est) auquel s’ajoute l’Afrique du Nord.

Lire la suite

Share

Séjours dans les Abruzzes du 10 au 17 septembre 2017

abruzzes linares

Paysage Abruzzes @ Marc Linares

Dates proposées : Du 10 au 17 septembre 2017 / du 9 au 16 septembre 2018

Nombre de participants : 5 personnes.

Il reste deux places pour le séjour de septembre 2017

L’esprit du séjour

La télé nous offre chaque jour de superbes reportages, de merveilleuses images saisies de par le monde sur lesquels la nature nous surprend, nous émerveille ou nous inquiète.
Conscient de cela, chacun d’entre nous s’étonne parfois que cette nature si riche, si variée, si surprenante souvent s’exprime par sa diversité sans que nous, humain, n’en étions informé ou acteur de ce changement.
Le retour du loup en France et ses conséquences est en cela un merveilleux témoignage d’une nature libre et seule à même de nous remettre enfin les pieds sur terre.
Colonisation de notre territoire par ce super prédateur, présence et maintien difficile de l’ours dans les Pyrénées, conflit bien souvent démesuré entre pro et anti, la France serait-elle en décalage avec ses voisins? Pourquoi?

Lire la suite

Share

Lynx ibérique : une bonne année pour la reproduction

lynx ibériqueLe programme de reproduction du lynx ibérique en captivité a donné de bons résultats cette année. 37 petits lynx, 19 mâles et 18 femelles, ont survécu au sevrage soit un taux de survie de 84 % ; la moyenne de ces 13 années de programme se situe aux alentours de 75%. 23 femelles reproductrices ont participé à ces naissances dans cinq centres de reproduction. Afin d’aider à la préservation de cette espèce, la première tentative d’insémination artificielle a été réalisée mais sans succès.

A ces 37 bébés lynx, il faut en rajouter deux autres au centre El Acebuche, retirés du milieu naturel dans la population de Donana. Leur mère est Iris, une femelle d’au moins 10 ans dont on ne connaît que cinq descendants malgré sa longévité, dont trois sont morts à moins de 2 mois en 2016. En 2011 et 2013, le comportement reproductif d’Iris avait été détecté sans qu’aucune naissance ne soit décelée par la suite. Ces différentes données ont soulevé des interrogations quant à la capacité d’Iris d’élever des petits. Ce printemps, cette femelle a mis au monde deux bébés lynx. Soupçonnant des signes de négligence envers les petits vu les activités de la mère (équipée d’un émetteur, elle avait été détectée à plusieurs reprises loin de la tanière), une surveillance continue à distance a été réalisée. Après 14 heures d’attente infructueuse, les équipes du centre El Acebuche et du projet Life + Iberlince sont intervenus à temps pour récupérer les petits en état hypothermique mais encore en vie. Au centre, ils contribueront à la reproduction et aux futures réintroductions, notamment grâce à leur patrimoine génétique de grande valeur.

Lire la suite

Share

Dérochement dû à l'ours : un cas exceptionnel !

ours slovenie roger isoard2

Photo Roger Isoard

Communiqué 31 juillet 2017 

Dérochement dû à l’ours : un cas exceptionnel !

Le Journal Télévisé de France 2 est revenu hier soir sur le cas de 208 brebis qui ont déroché il y a 2 semaines en Ariège.

Une 209ème brebis a été retrouvée morte en haut de la barre rocheuse, portant des traces de prédation imputées à l’ours. Une partie du troupeau s’est alors jeté dans le vide.

Travaillant depuis près de 30 ans sur la cohabitation ours / activités humaines, nous ne pouvons que regretter cet accident.

Notre devoir est de néanmoins rappeler les faits empiriques : ce troupeau appartenant à plusieurs éleveurs ne disposait pas de moyens de protection. Le berger de surveillance, qui avait monté le troupeau sur cette zone quelques jours avant le dérochement, n’était pas présent au moment des faits qui se sont déroulés de nuit.

Lire la suite

Share

Non, le loup n’est pas responsable des incendies

cap bénat yohan laurito

Le Cap Bénat (Var) enflammé cette nuit… Photo Yohan Laurito / Météo Varoise

Le Sud-Est de la France est depuis quelques jours victime de nombreux incendies, notamment dans le Var. Ce matin, certains médias se sont fait l’écho d’éleveurs et d’élus varois qui pointent le loup comme l’un des responsables de la propagation des incendies !  La présence du loup aurait entraîné le départ des bergers empêchant alors le débroussaillage par les moutons.

Nous réagissons aujourd’hui à cette énième tentative de certains anti-loup de vouloir faire du loup le coupable de tous les malheurs du monde.

En premier lieu, pointons les vrais responsables des incendies : pyromanes, jeteurs de mégots, faiseurs de barbecue et autres irresponsables, volontaires ou non.

Ensuite, si les incendies se répètent, c’est surtout parce que les paysages ont profondément changé depuis l’après-guerre :

- Déprise de l’élevage extensif depuis plus de 50 ans (soit au moins 40 ans avant l’arrivée du loup en Provence) ; l’agriculture recule, les forêts avancent.

- Extension des broussailles plus couvrantes et plus hautes.

Lire la suite

Share

Feu ! Le premier loup tué sur 40...

loup-anthony-kohler

Photo Anthony Kohler

Ce lundi 24 juillet, un loup mâle a été abattu en tir de défense renforcée à Cervières, dans les Hautes-Alpes. C’est le premier loup tué depuis la signature de l’arrêté ministériel permettant la « destruction » de 40 loups loups du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018. Les tirs de défense renforcée, vendus par les pouvoirs publics pour être exécutés « lorsque les loups sont en situation d’attaque et l’éleveur en situation de défense de son troupeau » peuvent pourtant avoir lieu… en l’absence du troupeau !

Notre réaction d’hier au sujet des nouveaux 40 loups à tuer :

40 loups à tuer : rien de nouveau…

FERUS prend acte de la décision de l’Etat français de procéder à une nouvelle campagne d’abattage de 40 loups pour la saison 2017-2018.

Nous sommes amèrement déçus de constater que les nouveaux ministres de l’Agriculture et de la Transition Energétique restent sur une voie qui ne fonctionne pas : tuer des loups pour soi-disant protéger les troupeaux.

Lire la suite

Share

40 loups à tuer : rien de nouveau...

loups morgane vacances scienti

Photo Morgane Bricard

FERUS prend acte de la décision de l’Etat français de procéder à une nouvelle campagne d’abattage de 40 loups pour la saison 2017-2018.

Nous sommes amèrement déçus de constater que les nouveaux ministres de l’Agriculture et de la Transition Energétique restent sur une voie qui ne fonctionne pas : tuer des loups pour soi-disant protéger les troupeaux.

Mais les tirs de loups augmentent et la prédation ne baisse pas.

Aujourd’hui, personne ne peut prouver que les tirs de loups sont une solution. C’est ce qu’a souligné en mars dernier l’expertise collective du Muséum National d’Histoire Naturelle et de l’ONCFS, expertise commandée par le ministère de l’Environnement de l’époque. Cette expertise pointe même du doigt l’effet contre-productif possible des tirs (éclatement des meutes de loups, hausse de la prédation sur les troupeaux).

Les tirs de loups sont inutiles. Ils ne sont pas pédagogiques non plus en envoyant clairement à tous le message que tuer des loups est le seul recours. Mais la vraie solution qui a fait ses preuves reste les moyens de protection des troupeaux, encore largement mal employés. C’est ce que dit d’ailleurs l’étude Terroïko (ministères de l’Agriculture et de l’Environnement, 2016), étrangement passée sous silence par les pouvoirs publics : lorsqu’il est bien installé, le triptyque « chiens de protection, filets de regroupement, présence humaine » fonctionne très bien.

Lire la suite

Share

Stage de découverte de l’énigme de la Bête du Gévaudan

Beast of Gevaudan, 1700sgevaudan1Stage de découverte de l’énigme de la Bête du Gévaudan du 11 au 14 août 2017

Pour connaître en détail le déroulement de cette affaire, son contexte historique et géographique.
Un stage combinant des visites de lieux emblématiques, et des balades commentées sur les pas de la Bête.
Un programme associatif de 4 jours qui vous permettra de connaître l’essentiel sur cette série meurtrière, et de découvrir cette région tranquille et préservée.
Le stage d’un coût de 370 € comprend :
- l’accompagnement (en co-voiturage) sur les différents lieux,
- les explications et commentaires, les entrées aux sites payants,
- les repas du soir,
- les nuitées et petits déjeuners dans un établissement fixe.

Lire la suite

Share