Autorisation du tir d’un loup en Haute-Savoie : l’Etat cède aux anti-loups

Autorisation du tir d’un loup en Haute-Savoie : l’Etat cède aux anti-loups

Actus de Ferus Actus en France Actus loup Toute l'actualité

La secrétaire d’Etat à l’Ecologie vient d’autoriser la prolongation du protocole de destruction de tir de loup 2008-2009 qui était valable jusqu’au 31 mars 2009. Cette prolongation permet au préfet de Haute-Savoie, et uniquement celui-ci, d’abattre un loup avant la mise en application du nouveau protocole 2009-2010 (31 mai 2009). Neuf communes des Glières sont concernées.

La réaction de Ferus :

Du braconnage au bricolage : l’Etat cède aux braillards

La secrétaire d’Etat à l’Ecologie, Chantal Jouanno, vient d’autoriser le tir hâtif d’un loup en Haute-Savoie.

Ferus condamne cette décision aux relents électoralistes.

On se souvient qu’un braconnier a tué un loup au Petit-Bornand (Haute-Savoie) en février dernier. On sait que le braconnage des loups est très important en France : à partir des données officielles, Ferus l’a estimé à au moins 100 animaux en 10 ans.

On aurait donc pu croire que la priorité en Haute-Savoie était de faire reculer le braconnage de cette espèce protégée. Mais en période pré-électorale, la tradition est de plaire aux chasseurs et au monde agricole.

L’abattage de ce nouveau loup est si peu justifié qu’il n’a même pas été évoqué lors du dernier Groupe National Loup, où personne ne l’a demandé : ni les éleveurs, ni l’administration locale, ni même le député de Haute-Savoie Martial Saddier qui s’est longuement exprimé.

C’est le cabinet de Chantal Jouanno qui a quasiment forcé la main de son administration pour obtenir la peau du loup. Ce bricolage prouve hélas que Grenelle ou pas, la mobilisation est plus que jamais nécessaire si on veut sauver les espèces protégées qui dérangent.

65 commentaires sur “Autorisation du tir d’un loup en Haute-Savoie : l’Etat cède aux anti-loups”

Merci Sandrine pour votre réponse. Effectivement, tout ça n’est pas facile, mais alors … n’y a-t-il pas de solutions ?? Doit-on arriver à un « équilibre » dans lequel le loup soit « régulé » et les agriculteurs dédommagés ?

Je n’ai pas une position tranchée sur la présence du loup en France, mais je me pose beaucoup de questions quand je vois notre agriculture de montagne perdre des agriculteurs par découragement du fait de la lourde charge de travail, et aujourd’hui du fait des dégâts moraux qu’engendrent les attaques de loups sur leurs troupeaux. Nous avons besoin de nos agriculteurs, personne ne doit en douter.

C’est sans fin !

Merci

En effet, c’est loin d’être simple et il n’y a pas de solution miracle … Evidemment les éleveurs ont leur place (tout comme la faune sauvage dans son ensemble, prédateurs compris) ; c’est la position de notre association et c’est pour ça que nous avons monté il y a 10 ans maintenant un programme de soutien à l’élevage en zone à loup (Pastoraloup). par contre difficile de parler de régulation du loup vu la biologie de l’espèce ; même si ça ne nous fait pas plaisir, il faut par contre pouvoir parfois accepter des tirs de loups quand les dommages sont importants, les moyens de protection en place et surtout quand c’est l’ultime solution (et donc qu’on a esssayé avant tous les autres moyens). mais ça devient de plus en plus difficile d’accepter les tirs de loup quand on voit que l’espèce est fortement soumise au braconnage. et quand un braconnage est avéré, celui qui a tué un loup n’est en général pas inquiété par la justice. et ça ce n’est pas normal car la loi c’est la loi (même si on peut comprendre que des éleveurs puissent être à bout et j’insiste sur le mot éleveur car les chasseurs eux n’ont pas à être excédés par le loup qui mange la faune sauvage, largement abondante pour les uns et les autres).

c’est bon ?!! ils sont pas assez en voie de disparaition, et ben non, il a fallu qu’on autorise encore des tirs !! je ne plaisente pas !!

en temps de passionnée des canidés, je demande de faire réagire l’état !! si sa continue comme sa, les loups vont encore s’éteindre dans toute la france ..

à quoi ça sert des zoo contenant des loups (comme le parc sainte – croix ) ?!!

n’ont pas pour les faire peur devant tout ces hommes, non pas pour les faire admirer devant tout le monde (ce que croivent souvent les gens), mais en fait, sans le faire savoire, ils se battent pour le protéger !! l’ avez vous déja remarqué ?!!

Autre nouvelle,les bergers ont l’autorisation de tirer sur des loups dans les Alpes Maritimes.Ils seront donc 8 bergers a pouvoir utiliser des fusils de chasses . Dans l’espoir que cela ne soit pas du grand n’importe quoi!!! il va y avoir des jaloux parmis les autres bergers. L’animal progresse sur le territoire mais la pression sur Canis Lupus aussi! ils sont environs 180 en France pour une estimation dans les alpes maritimes d’1/4 de la population .

« Evidemment les éleveurs ont leur place (tout comme la faune sauvage dans son ensemble, prédateurs compris) ; c’est la position de notre association et c’est pour ça que nous avons monté il y a 10 ans maintenant un programme de soutien à l’élevage en zone à loup (Pastoraloup). par contre difficile de parler de régulation du loup vu la biologie de l’espèce ; même si ça ne nous fait pas plaisir, il faut par contre pouvoir parfois accepter des tirs de loups quand les dommages sont importants, les moyens de protection en place  »
dit FERUS par l’intermédiaire de Sandrine.

Hé bien, il faudrait faire le bilan de cette orientation, et éventuellement, rompre avec elle.
Compte tenu des ravages que provoque le pastoralisme et que cette activité est économiquement condamnée à disparaître (comme les épiceries) et qu’elle est écologiquement nuisible, il est stupéfiant qu’on continue à soutenir le pastoralisme.
Le Loup et l’Ours sont-ils mieux acceptés qu’il y a 40 ans?
Non.

Ugatza

Les partisans du loup font dans la cohérence ! D’un côté, c’est pas bien si les loups s’éteignent en France. Et de l’autre, il faut arrêter le pastoralisme, condamné économiquement.
Le gaspillage, ce ne serait pas de maintenir quelque chose qui dérange les laborieux alors qu’il satisfait les nantis ? On se croirait au Moyen-Age, quand le seigneur vagabondait dans les terres des serfs, annihilant leur travail, pendant que lui prenait du bon temps !

« Le gaspillage, ce ne serait pas de maintenir quelque chose qui dérange les laborieux alors qu’il satisfait les nantis ? »

En effet, il y a quelque chose de contestable, au niveau éthique, à demander à l’ensemble des citoyens de financer, par subventions interposées, la survie sous perfusion de l’élevage ovin-viande (40 000 €/exploitation/an et donc, environ 500 millions d’€/an, quand même).

Alors qu’au bout du compte, seuls ceux qui peuvent s’offrir une tranche de gigot, ou une côte d’agneau français, à 20-25 € le kg (les nantis) bénéficient au niveau alimentaire du maintien de cette filière.
Si vous avez les moyens de vous offrir régulièrement ce type de viande, tant mieux pour vous.
Pour moi, il s’agit d’un véritable luxe.

Il y a là une inégalité que, malheureusement, seule l’importation massive de viande d’agneau étrangère, toute aussi bonne mais nettement moins chère, permet de combler.

C’est la même chose pour ce qui est des paysages prétendument préservés par le pastoralisme.
Quand on ne peut déjà pas s’offrir souvent de l’agneau français, on n’a pas non plus trop les moyens de se payer des vacances à la montagne, que ce soit en été ou en hiver.
C’est ma faute aussi : j’avais qu’à gagner plus d’argent…

salut,moi je suis pour la protection du loup dans ma région qui est le vercors pour préserver la biodiversité,le loup a toujours existé c’esr l’homme qui l’a fait disparaitre et non une extinction naturelle,l’homme cause bien des malheurs à notre planète pas seulement aux loups.cordialemnt à tous.bjr à jean paul viéron grand défenseur du loup

Réponse à Bebeto94/
Je suis berger et pourtant favorable à la présence des grands prédateurs.
Je gagne moi aussi bien peu d’argent 1/2 smic et quelques alloc. Mais j’ai choisi de vivre à la montagne et de la montagne. C’est la mondialisation qui détruit le marché et la filière ovine-viande en France. Si vous en avez marre de payer pour notre survie demandez une protection douanière face aux grands pays moutonniers du sud ou sont massacré les dingos et autre loup de la pampa. bien à vous et bon combat à FERUS.

A giro_71,

Il n’y a jamais eu, qu’il n’ a pas et qu’il n’y aura JAMAIS de cohabitation paisible surtout en France, entre les grands prédateurs et les éleveurs; A quelques très rares exceptions près (comme berger des Cévennes?)
Les 30 à 40 dernières années le prouvent amplement.
D’un côté, ils s’acharnent à l’extermination de l’Ours, de l’autre ils combattent le retour naturel du Loup.
L’incohérence, à partir du moment où on veut que ces espèces survivent et se développent consiste donc à aider les éleveurs à se maintenir sans AUCUNE évaluation de cette orientation.

Aider les ennemis du Loup, quand on est son ami, voilà qui est incohérent.

D’autre part, qui est nanti?

Certains petits métiers ont disparu sans que les éleveurs bougent le petit doigt.
Combien y a-t-il encore de cordonniers?

Et les maréchaux-ferrants?

On sait aujourd’hui que l’élevage est nuisible à la biodiversité, qu’il aggrave l’érosion et les crues et qu’il constitue un poste important d’émission de GES…
D’un point de vue sanitaire, on consomme trop de viande…
L’élevage n’a pas beaucoup d’avenir.
C’est un fait.

C est une honte ces hommes,nous sommes en train de faire pareille que les americains avec les indiens nous chassons l animal de sa proprieté,mais la nature reprendras ces droits et la vous verrez que votre argent ne vous servirras plus a rien car ces uniquement pour ca que tous le monde se bat L ARGENT!

aujourd’hui 7 juillet 2011, la préfecture du Doubs (Franche-Comté) est sur le point d’autoriser, par dérogation, le tir d’un seul et unique loup arrivé en juin, seul … et ce parce qu’il tue les moutons d’éleveur dans une région où la vache est reine …
N’y a t il pas d’autre solution que de l »éliminer ? Le capturer par exemple et le relacher dans un milieu moins hostil … pour lui.
Mais non, on le tirera et on l’exibera comme un trophée. Pffff triste monde, tristes humains et je ne fais pas de la démagogie, croyez moi.
Bien cordialement


Les commentaires sont fermés.