Consultation publique : une large majorité contre l'effarouchement des ours

Photo Anthony Kohler

Du 21 mai au 14 juin 2019, une consultation publique proposait aux citoyens de donner leur avis quant à un projet d’arrêté pour effaroucher les ours (plus d’infos ==>> ICI).

Sans surprise, et comme pour les consultations publiques sur le loup, une très large majorité s’est opposée au projet : 95 % des 1543 contributions.

Certains contributeurs ont notamment été « choqués » par la non prise en compte de l’avis du CNPN et des associations de protection de la nature et ont exprimé le fait que leur avis ne serait sans doute pas pris en compte comme d’habitude. La valeur patrimoniale de l’ours a régulièrement été citée et les contributeurs ont souvent pointé l’insuffisance des moyens de protection des troupeaux.

La synthèse de la consultation met également en avant la mobilisation des associations de protection de la nature.

« Les opposants au projet d’arrêté reprennent les messages portés par les associations et mettent en avant la fragilité de l’ours et l’inadéquation des mesures d’effarouchement » (synthèse  de la consultation publique sur le projet d’arrêté relatif à la mise en place à titre expérimental de mesures d’effarouchement de l’ours brun dans les Pyrénées pour prévenir les dommages aux troupeaux).

Synthèse de la consultation == >> ICI.

 

Les commentaires sont fermés.