Estrosi condamné pour ses propos sur le retour du loup en France

Estrosi condamné pour ses propos sur le retour du loup en France

Photos © A. Kohler / O. Ezratty
Actus en France Actus loup Toute l'actualité
Photos © A. Kohler / O. Ezratty

Mise à jour, 20/05/16

La cour d’appel d’Aix en Provence vient de confirmer le jugement en première instance qui le déclarait coupable de diffamation. Il avait déclaré en 2014 : « En 1992, le loup a été réintroduit artificiellement par des fonctionnaires de l’État et par des gardes du parc du Mercantour ». Un mensonge qu’il a contribué à répandre (le loup est revenu naturellement d’Italie, en passant par les Alpes).

29/09/15

En pleine campagne pour les régionales, Christian Estrosi, anti-loup notoire, vient d’être condamné en première instance pour diffamation.

Christian Estrosi vient d’être condamné à 10.000€ d’amende + frais de justice + €uro symbolique au Syndicat National de l’Environnement + parution dans deux journaux pour sa diffamation envers les personnels du Parc national du Mercantour. En cause? Ses propos mensongers concernant le retour du loup en France pour lesquels le SNE avait porté plainte en août 2014.

Pour rappel, il avait notamment parlé en 2014 de scandale d’état et d’escroquerie. En effet, sa théorie (et celle du milieu agricole), repose sur l’affirmation que le loup n’est pas revenu naturellement par les Alpes italiennes en 1992 mais résulte d’une réintroduction volontaire orchestrée par des écologistes fanatiques (= les agents du Parc national du Mercantour).

Il a fait appel de cette condamnation.

Lire aussi :Lettre ouverte adressée à M. Estrosi suite à ses propos sur le retour du loup en France” (avril 2014).

1 commentaire sur “Estrosi condamné pour ses propos sur le retour du loup en France”


Les commentaires sont fermés.