Expo à Toulon : « Sur la trace des ours » du 11 avril au 5 juillet 2009

Expo à Toulon : « Sur la trace des ours » du 11 avril au 5 juillet 2009

Actus ours Réseaux locaux / sorties Toute l'actualité

Sur la trace des ours

Muséum d’histoire naturelle
de Toulon et du Var

11 avril au 5 juillet 2009

Disparu de notre région depuis plus de 300 ans, l’ours brun n’en n’a pas moins marqué de manière très profonde notre imaginaire. Sa disparition est beaucoup plus récente dans les Alpes et il est encore (mais pour combien de temps ?) présent dans les Pyrénées.

Cette exposition, conçue et réalisée par la Réserve naturelle géologique de Haute Provence et l’association Ferus, et enrichie par les collections du Muséum, vous propose de partir « sur la trace des ours ».

Si cette trace reste principalement celle de l’ours brun (notre grand ours européen), elle permet également un voyage à travers les âges – jusqu’à l’ours des cavernes – et à travers l’espace, avec un aperçu sur toutes les espèces d’ours vivant actuellement dans le monde.

Cartes, panneaux, squelettes, ours en peluche et objets appartenant à diverses civilisations permettent d’aborder des aspects aussi différents que l’astronomie, la mythologie grecque, la phylogénie, les croyances et traditions populaires et la biologie de cette espèce fortement emblématique.

– Visites guidées gratuites pour les scolaires et les centres aérés
Uniquement sur rendez-vous du lundi 13 avril au vendredi 26 juin 2009. Durée de la visite : 1 heure. Inscription au 04 94 36 81 10.

– Conférences (entrée libre et gratuite).
Mercredi 6 mai au CDDP, îlot de visitation, rue des Remparts à Toulon :
. de 14 h 30 à 16 h « La disparition de l’ours dans les Alpes françaises » par Georges Erome.
. de 16 h 30 à 17 h 30 « Les ours de Carélie finlandaise » film inédit de Philippe Orsini et Franck Dhermain (25 minutes).

Exposition « Sur la trace des Ours » avec Ferus, la Réserve naturelle géologique de Haute-Provence, le Muséum d’Histoire Naturelle de Toulon et du Var et le Conseil général du Var

Mercantour séjour automnal 2008

Muséum d’Histoire Naturelle de Toulon et du Var
113 bd Maréchal Leclerc – Toulon
Entrée gratuite – Ouvert tous les jours de 9 h à 18 h
Le samedi et le dimanche de 11 h à 18 h
Fermé les jours fériés – Tél. 04 94 36 81 10
www.museum-toulon.org www.var.fr

38 commentaires sur “Expo à Toulon : « Sur la trace des ours » du 11 avril au 5 juillet 2009”

Salut à tous chers internautes assidus, salut Sandrine, Salut Jacques (oh Jacques !), salut redresseurs de tords en tout genre… Eh bien je crois qu’il faut que je corrige deux trois trucs. Tout d’abord mes premiers mots à Jacques Baillon, puisque c’est moi le vilain malotru ; alors désolé Jacques je pensais ton humour plus ouvert, d’autant que toi seul je pense a pu relever le mot, donc toutes mes excuses si tu l’as mal pris ; mais je n’aime pas qu’on s’en prenne à mes copains surtout quand je vois tout ce qu’ils font chez Ferus. Voilà bien sûr qu’il faut rendre à Cesar ce qui à César, mais bon le fond du problème était-il vraiment là ?

Ce travail de sape pour chercher les petites bêtes (t’aime bien ça reconnais le Jacques ! mais tu n’es pas le seul !) ne fait en rien avancer les dossiers. Mais j’en conviens tu avais le droit de le relever, mais j’ai aussi le droit sur ce forum de te dire que tout le monde s’en fout n’en déplaise à certains. Après le reste pour ceux qui pense que Ferus n’est plus Ferus…est un ventre mou, sans ambition, eh bien… montez votre assoc et revenez nous parler de vos problèmes de gestions internes, avec le recul on pourra « peut être » vous aider ; autre solution il y a encore de la place au CA n’en déplaise à certains, pour proposer des choses nouvelles, et mieux que ce qui se fait aujourd’hui.

Puisque certains veulent donner des leçons de comportement, quand vous balancez une critique n’hésitez alors pas un seul instant à apposer votre nom à côté de votre commentaire et surtout dites nous si vous êtes à jour de vos cotisations quand vous critiquez le fonctionnement, ça vous donnera plus de légitimité.

Dites nous ce que vous faites ou penser faire pour Ferus.

Personnellement je m’appelle Pierre Peyret, je suis administrateur, j’étais présent à l’AG, (et au grand n’importe quoi des redresseurs de tords du fond de la classe aussi) et au CA. A jour de mes cotisations, Ferus c’est beaucoup de kilomètres dans une année pour moi, c’est des interventions en milieu scolaire des sorties terrains , des conférences, des réunions, des coups de mains aux bergers partenaires, avec passion toujours depuis 10 ans je crois. Bien entendu je n’y suis pas 24h/24h mais ne je suis pas salarié, juste bénévole.

D’ailleurs pour ceux qui sont dans le Vaucluse vous pourrez venir me critiquer le 4 Mai à Cavaillon à la salle Bouscarle autour d’un film débat sur le loup pour le compte de Ferus et à la station du Ventoux le 18 avril au soir même punition après une balade l’après-midi sur le terrain pour faire connaissance (sac à dos chaussures et jumelles (non il n’y a pas de meute de loup dans le Ventoux !) avec d’autres membres de Ferus.

Si certains veulent me répondre en privé pas de problème pierre.peyret@ours-loup-lynx.info

Salut Jacques ! on se voit à la prochaine AG ??

Euh Sandrine si tu me censures, (euh modère pardon) laisse au moins mon adresse mail (lol)

Amis de l’homme, rengainez vos flingues et ne vous trompez pas de cibles ! bonsoir…

Je suis un visiteur irrégulier des forums de Ferus, sympathisant sans être adhérent. J’ai toujours du plaisir à visiter votre site. Aujourd’hui, je prends la précaution de donner mon identité puisqu’elle est exigée pour avoir une chance d’être publié. C’est étonnant de « modérer » ce débat sans nous communiquer les identités des 2 ou 3 personnes qui sont en cause d’après vous. Je trouve qu’il est intéressant que les visiteurs, les adhérents et sympathisants aient cette information. Peut-être s’agit-il d’adversaires connus, chasseurs ou éleveurs infiltrés ? ou bien de personnes mécontentes, mais qui sont-elles et pourquoi sont-elles mécontentes ? Je sens quand même un malaise s’exprimer sur ce forum. La personne qui signe Peyret a tout de même manqué de respect à Jacques Baillon, qui est connu pour son rôle important dans le Groupe Loup France puis chez Ferus. Mme Andrieux, je pense quand même que vous auriez dû commenter le message de M. Peyret et le reprendre, d’autant qu’il est apparemment administrateur actuellement. La courtoisie ne fait jamais de mal à personne ! Enfin, jusqu’à présent, malgré les désaccords évidents et profonds, le débat ne me paraît pas dépasser les bornes de l’acceptable. La libre expression est si rare que je vous remercie de la préserver

Salut P.

On ne peut pas communiquer des noms mais on peut préciser qu’il ne s’agit pas d’adversaires aux grands prédateurs. Ce sont des mécontents (difficile là aussi de dire pourquoi car ça relève du domaine privé). Merci pour le plaisir que vous avez à visiter le site de Ferus. L’expression restera libre bien entendu. amicalement

A mon avis les noms des personnes qui postent des messages n’ont guère d’ importance, (les pseudos non plus d’ailleurs). Seuls sont intéressants les arguments échangés. afin que les visiteurs du site (adhérents ou non de Ferus) se fassent une opinion et alimentent éventuellement le débat sur n’importe quel sujet quand débat il y a..

Je suggère à Sandrine et à la direction de Ferus de mettre en place sur ce forum une sorte de rubrique  » Questions-Réponses » où chacun pourrait librement poser ses questions sans tabous et où une personne qualifiée du Conseil d’Administration pourrait répondre..

Ce serait forcément plus sain et plus efficace que tous les forums du monde, si chacun fait l’effort de ne pas trop tomber dans la langue de bois.. Chiche ?

PS : la « modération » ne devrait s’appliquer qu’à des propos illégaux (racisme etc..) et non à autre chose.

Jacques Baillon

Personnellement je poste régulièrement à Férus (sans identité) et je n’ai jamais été modéré . Heureusement qu’il reste des forums d’expression libre sur les grands prédateurs , les opposants y viennent d’ailleurs que très rarement et sous anonymat pour déverser leur bile qui n’est d’ailleurs pas modérée . Leurs sites de propagande n’ont eux pas de forums , pas d’expression à la contestation . Là se trouve la vraie censure pas à Férus , ni à l’Adet . Arrêtons de nous déchirer , les seuls bénéficiaires en dernier lieu sont les opposants . Si critique il y a , elle doit être argumentée . Ne faisons pas les faux procès de la censure là où ils ne sont pas .

C’est une bonne idée Jacques, c’est plus la mise oeuvre et surout le suivi rapide de cette rubrique « questions-réponses » qui est difficile car la plupart des administrateurs de Ferus sont sur d’autres sujets. Depuis un moment, je pense également à la création d’un forum « ordinaire » mais le temps me manque, la réaction aux articles publiés me prenant déjà pas mal de temps. Cela dit, même si c’est moi qui réponds aux questions posées sur Ferus, ce ne sont pas toujours mes mots et mes phrases puisque je fais appel aux administrateurs pour des réponses plus techniques ou politiques. Je réponds donc au nom de Ferus.

Sandrine, il est positif que tu sois revenue sur ta menace de « modérer » ce forum. Comme je l’ai déjà dit, une modération qui veillerait simplement à éliminer d’éventuels propos « hors-la-loi » peut tout-à-fait être acceptée, mais sûrement pas une « modération » qui s’apparenterait à de la censure dès lors que les propos tenus par les uns ou les autres n’iraient pas « dans le sens du poil » de ce qu’on souhaite à Ferus !

Il ne faut pas avoir peur du débat ! Sur tous les sujets qui nous préoccupent, y compris donc sur des questions de fonctionnement de l’association, puisque ce fonctionnement conditionne (entre autres) la présence, ou l’absence, de Ferus, du terrain.. (là où on flingue les ours, les loups ou les lynx !).

Les administrateurs n’ont pas le temps ? Je vois mal à quels sujets prioritaires autres que les grands prédateurs les administrateurs de Ferus pourraient bien être occupés .. C’est bien toujours la défense des grands prédateurs dans l’opinion publique qui est la règle dans cette association, non ? Et donc le perfectionnement de l’outil (l’association) qui le permet. Si ce n’est pas le cas, il faut le dire franchement.

La communication sur les trois espèces : ours, loup, lynx, est donc essentielle mais il faudrait que les administrateurs trouvent aussi le temps de donner eux-mêmes des explications sur la politique qu’ils mènent au nom de l’association puisqu’ils ont été choisis pour cela. Et pas seulement lors des grands messes que sont les AG où l’on manque généralement de temps pour aborder l’essentiel.

A l’heure d’Internet, les stratégies associatives ne peuvent se limiter à être concoctées par seulement quelques personnes éclairées, si dévouées soient-elles, car on voit bien que sans appui populaire, les avis des associations ne sont pas pris en compte..

Dès que tu es prête, tu le dis : j’ai plusieurs questions en tête.

Amicalement et bon courage.

Jacques

Il n’y avait pas de menaces et le forum est bel et bien modéré depuis mardi à cause de 2-3 personnes qui n’ont d’autre but que de foutre le bordel….

Je ne sais pas pourquoi tu me parles de propos qui seraient censurés puisque j’ai dit :

Ferus sait très bien qui se cache derrière certains des messages de critique à l’encontre de Ferus. Pour cette raison, le forum est modéré et les messages ne seront publiés qu’après validation. C’est bien dommage d’en arriver là à cause d’un groupe de 2-3 personnes bien identifiées qui ont un problème personnel avec Ferus. Certains peuvent avoir des critiques constructives à faire vis à vis de la politique de Ferus (Ferus n’est en effet pas parfait et on ne peut pas forcément touujours être d’accord avec ce qu’il fait) et leurs commentaires seront publiés si ils ne sont pas anonymes. Si votre message n’est pas publié alors que vous ne ne faites pas partie du petit groupe cité ci-dessus, faites m’en part afin que je valide votre message à andrieux-sandrine@wanadoo.fr

Manifestement je m’explique mal : ce sont les propos de ce groupe de 2-3 personnes qui ne sont là que pour semer la zizanie (car ils ont des problèmes perso avec Ferus) qui ne sont pas publiés. J’ai jamais eu aucun problème sur le reste..

Quant au fait que les autres administrateurs sont sur d’autres sujets, tu sais très bien qu’il s’agit de sujets liés aux grands prédateurs. C’est juste que la réponse au forum n’est peut être pas (c’est sûr même) la priorité ultime car celle ci est la conservation des 3 grands prédateurs à travers diverses actions (et tu sais sans doute lesquelles ; sinon voir sur le site de Ferus ce qui a été publié ou ce qui le sera).

Sandrine, sans vouloir trop te prendre la tête, ta réponse n’est pas satisfaisante. Le forum est donc bien « modéré » (contrairement à ce que tu avais dit plus haut) et tu te réserves donc la possibilité de déterminer ce qui sera bon ou pas à publier, en veillant à ne pas laisser passer des critiques (ce que tu appelles « semer la zizanie » ) que certains pourraient porter sur la politique de Ferus !

Cela n’est pas démocratique. Pas bon pour Ferus..

Il est dommage que la « priorité ultime » des administrateurs ne soit pas de répondre aux questions que l’on peut se poser.

Par exemple, je m’en pose une nouvelle, depuis cet après-midi : j’ai vu le compte-rendu de l’audience avec le Préfet de haute Savoie. Il est dit à la fin  » Nous avons convenu que les ennemis du loup communiquaient d’autant mieux qu’ils propageaient des informations sensationnelles que reprenaient les médias mêmes si elles étaient fausses, alors que l’administration qui est neutre comme les défenseurs du loup n’avaient rien de spectaculaire à dire et de plus cherchaient à calmer le jeu ». Je trouve assez effrayant de dire.. que nous n’avons rien à dire ! Nous devrions au contraire avoir beaucoup à dire à la population, en haute Savoie, ou ailleurs lorsque le loup fait son apparition et que les éleveurs s’inquiètent de la manière dont l’administration va les aider à faire face ! Idem pour les personnes qui s’inquiètent parce qu’elles ont peur du loup (les médias n’attendent que cela pour mettre de l’huile sur le feu). Il faut combattre ces idées, bien sûr et ça me paraît être, normalement, du rôle de Ferus. Si Ferus ne le fait pas et que quelqu’un le conteste, est-ce  » mettre la zizanie » ou au contraire travailler dans le bon sens ?

J’ai l’habitude de lire régulièrement les forums suites aux articles publiés par FERUS. Désolé de mettre mon grain de sel dans un ensemble de mails qui m’ont semblé extrèmement intéressants. J’ai été très perturbé en lisant que des mails allaient être censurés parce qu’ils venaient de personnes ciblées. Cela d’autant plus que les débats tenus étaient à mon sens tout à fait corrects sur le ton et qu’ils concernaient des questions de fond très intéressantes. Peut on se baser sur le travail déjà réalisé ? quelles précautions prendre quand on le fait ? A quoi sert-on ou a-t-on servi ? A quoi sert une association ? doit elle laisser s’exprimer toutes les pensées, même si elles peuvent ne pas sembler toujours flatteuses ? Qu’est ce qu’être efficace ? Peut on comparer deux périodes différentes sous forme de comparaison de deux associations ? Quelle stratégie adopter à l’égard du loup, de l’ours ? Comment se compléter avec d’autres tendances au sein ou à l’extérieur d’une associaiton pour une action plus complète ?

alors voici mon point de vue personnel : Vous faites du bon boulot, continuez, Ferus est une association importante et utile mais elle doit intégrer différentes tendances ou accepter qu’elles s’expriment et existent dans le paysage. Vous avez tout à gagner à accepter les critiques même celles qui vous paraissent orientées. Tirez en des conclusions, remettez vous en question tout en continuant vos actions.

Surtout ne tombez pas dans le piège de la censure et laissez tout le monde s’exprimer dans la mesure ou le ton est correct. Ce forum est une chose formidable, ne le torpillez pas.

Philippe Pirard

Salut Philippe

Comme je l’ai déjà dit, on publie et on continuera de publlier sans problème toutes les critiques (celles qui ne sont pas d’accord avec la politique de Ferus, celles venant d’anti-prédateurs…). Mais bon j’ai déjà tout dit à ce sujet plus haut et les raisons qui ont poussé à modérer le forum.

Un très bon we

Je suis complètement d’accord avec Philippe Pirard : on peut tout-à-fait débattre de tous les sujets  » de manière très correcte « , c’est-à-dire si possible sans invectives déplacées et autres grossières interpellations !

Dans ce cas, toute forme de « censure-modération » est évidemment à bannir et je n’ai pas bien compris la nuance que Sandrine met en avant : il y a modération « ciblée » depuis mardi mais en même temps on peut dire ce qu’on veut.. Pour moi, ce n’est pas bien clair. Passons.

Les questions de fond suggérées par Philippe sont essentielles (et elles concernent, en fait, nombre d’associations et pas seulement Ferus !). Pour que le débat qui pourrait s’engager sur telle ou telle question de stratégie ou d’organisation ou autre soit constructif, il conviendrait ne ne pas laisser sans réponse les interrogations des uns ou des autres. Ces échanges entre les adhérents, sympathisants et autres internautes via ce forum, s’ils restaient sans écho de la part de la direction de l’association, ne serviraient à rien, sauf à se défouler ou à grogner dans le vide. Il faut impérativement que des éléments de réponse soient fournis par les administrateurs quand des questions relatives à l’action de leur association sont posées si l’on veut améliorer le fonctionnement démocratique d’une association. Ils sont là pour cela. Les temps ne sont plus où un petit groupe d’initiés pouvait décider, à lui seul, pour des centaines ou des milliers de gens, ce qui est bon ou ce qui ne l’est pas.. Pour ce qui concerne Ferus, j’espère donc que Sandrine va très vite mettre en service cette rubrique « questions-réponses » que j’ai suggérée et qui lui semble être une bonne idée.. En tant que webmaster salariée, elle ne pourra sans doute pas faire face à tout ni donner des réponses sur tout : c’est donc une prise de conscience de l’ensemble des administrateurs et des adhérents qui s’impose sur cette question de communication. Jacques.

Bonjour , j’arrive avec un temps de retard !… A chaque fois qu’une institution ou une association , en l’occurence le Muséum d’ Histoire.Naturelle de Toulon, peut parler d’ours et faire de la pédagogie auprès du public , c’est très bien , c’est parfait ou presque … Ce que je regrette c’est que ce genre de conférence ne se passe pas dans les lieux concernés … ex : Luchon , Foix , Pau etc … Faut dire que cette conférence concernait l’ histoire de l’ours dans la région Toulonnaise !… Plus que du passé et de ses vestiges c’est aujourd’hui d’avenir dont a besoin l’ours et c’est de cet à venir dont il faudrait d’avantage parler . Bravo et merci à Férus pour sa présence inébranlable sur le terrain ..


Les commentaires sont fermés.