Une nouvelle fois, opposez vous au championnat de déterrage du blaireau

Une nouvelle fois, opposez vous au championnat de déterrage du blaireau

Actus en France Toute l'actualité

C’est malheureusement devenu une « tradition » : Ferus agit au délà des grands carnivores en vous encourageant une fois de plus à manifester votre mécontentement concernant une nouvelle journée de déterrage du blaireau programmée le 27 juin 2009 en Haute-Marne.

Non à la journée départementale de déterrage du blaireau en Haute-Marne

La fédération départementale des chasseurs de la Haute-Marne organise une journée de déterrage du blaireau le 27 juin prochain en différents endroits du département. Également dénommée vénerie sous terre, cette pratique d’un autre âge ne reposant sur aucune justification, est particulièrement traumatisante et cruelle pour les animaux qui sont acculés durant de longues heures au fond de leurs terriers avant d’en être extirpés à l’aide de pinces et après la destruction totale de leur habitat. Pratiquée pour le seul plaisir macabre de certains, cette activité n’a aucune raison d’être.
C’est pourquoi la LPO Champagne-Ardenne et Nature-Haute-Marne s’associent pour en demander l’interdiction auprès du Préfet de la Haute-Marne.

Le texte de la pétition :

A l’attention de / Ter attentie van : M. le Préfet de Haute-Marne

Catégorie : Environnement, nature et écologie

PETITION

Non à la journée départementale de déterrage en Haute-Marne du 27 juin prochain

Monsieur le préfet de Haute-Marne

Malgré les protestations que nous n’avions pas manquées de proférer l’an dernier dans pareilles circonstances, la fédération des chasseurs de la Haute-Marne renouvelle le 27 juin prochain sa journée départementale de déterrage. Cette opération particulièrement traumatisante pour les animaux, consiste à acculer un blaireau au fond de son terrier à l’aide de chiens, puis à creuser une tranchée avec des pelles ou autres outils de terrassement, pour le saisir après plusieurs heures d’acharnement à l’aide de pinces métalliques. Nous nous insurgeons que de telles pratiques existent encore à l’heure du Grenelle de l’Environnement et alors même que la France s’est fortement engagée pour le maintien de la biodiversité. En effet, s’il est encore chassé en France, le blaireau ne fait pourtant plus partie de la liste des espèces nuisibles depuis 1988. Dans de nombreux pays européens ( Belgique, Pays-Bas, Espagne, Italie, Irlande, Grèce, Grande-Bretagne, Luxembourg…) il bénéficie du statut d’espèce protégée dans la mesure où il est considéré comme indicateur de biodiversité et du bon fonctionnement de grands ensembles paysagers. Il facilite la régénération et la dispersion de certaines graines. Il participe sans doute à la régulation de pullulation de rongeurs en forêt. Espèce patrimoniale fragile, elle est référencée par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature parmi les espèces à surveiller. Nous nous étonnons donc de la tenue d’une telle journée en pleine période de reproduction. En outre, la destruction des terriers impacte également sur d’autres espèces ( chat forestier, chauves-souris, amphibiens…) qui profitent également de ces abris lorsqu’ils sont abandonnés par leurs premiers occupants.

Notamment accusé de véhiculer l’échinococcose, le renard est également concerné par ce type de chasse. Il est pourtant loin d’être prouvé que l’éradication du renard ferait disparaître ou même diminuer la fréquence de cette maladie qui peut être contractée par l’homme et avoir des conséquences graves ( une dizaine de décès par an ). On peut avancer, sans grand risque, que cette éradication dans notre région, aurait pour conséquence un appel à l’arrivée des renards contaminés venus d’Europe Centrale (notamment de Suisse, d’Autriche et d’Allemagne où se trouve le foyer de la maladie) qui occuperaient la niche écologique ainsi laissée vacante. D’autre part, le renard joue lui aussi un rôle indéniable dans la régulation des populations de rongeurs puisque chaque individu en consomme plusieurs milliers par an. Sans cette prédation, il est à craindre que les populations de rongeurs et notamment des campagnols viendraient à exploser. Or ces petits mammifères sont également des vecteurs importants de cette maladie qui verrait alors son aire de propagation s’étendre davantage.

Rien ne justifiant donc une telle opération, nous vous demandons donc de l’interdire considérant qu’elle va nuire à la faune sauvage en perturbant un nombre important d’animaux et en détruisant leurs terriers.

En vous remerciant par avance et avec nos salutations les plus distinguées.

Cette pétition est conjointement menée par la LPO Champagne-Ardenne et l’association Nature Haute-Marne

Signez la pétition en ligne de la LPO Champagne-Ardenne et l’association Nature Haute-Marne !

Déjà plus de 4000 signataires !

5 commentaires sur “Une nouvelle fois, opposez vous au championnat de déterrage du blaireau”

Message reçu d’Etienne Clément :

Bonjour Près de 4800 personnes ont d’ores et déjà signé la pétition initiée par la LPO Champagne-Ardenne et Nature Haute-Marne au sujet de la prochaine journée de déterrage du blaireau qui doit avoir lieu en juin prochain en divers lieux du département de la Haute-Marne. Si ce n’est déjà fait, n’hésitez pas à rejoindre le mouvement et à inviter vos contacts à en faire autant. La pétition est consultable sur le site de la LPO Champagne-Ardenne ( http://champagne-ardenne.lpo.fr/ ) et signable sur lapetition.be Merci de votre soutien

Une autre pétition a déjà réuni plus de 11000 signatures sur le site http://www.abolition-deterrage.com/…. Dommage que la mobilisation contre cette pratique barbare ne soit pas plus coordonnée… Quoi qu’il en soit, c’est encore beaucoup trop peu de signatures. Comment peut-on tolérer pareille cruauté à l’égard d’un animal réduit à un simple état de chose pour des jeux sadiques ? On en ferait un dixième à l’encontre de chats ou de chiens, tous les médias crieraient au scandale ! Alors un gros efforts, démontrons que le blaireau ne laisse pas indifférent.

Si les Français étaient au courant de ce massacre, il y aurait plus de signataires encore. Mais cette activité cruelle n’est pas médiatisée, c’est là toute la question. Medveda

En effet, deux pétitions mais qui sont complémentaires : une contre l’abolition du déterrage en général, de mémoire lancée en 2008 et soutenue par de nombreuses associations dont http://www.abolition-deterrage.com/associations_signataires.htm

Ce site contre l’abolition du déterrage relaye la seconde pétition, récente, contre la journée de déterrage du blaireau programmée le 27 juin 2009 en Haute-Marne => cette pétition sera utilisée pour en demander l’interdiction au préfet de la Haute-Marne. Déjà 5147 signatures. Effort à poursuivre. Donc deux initiatives complémentaires à soutenir :

http://www.abolition-deterrage.com/abolir_deterrage.htm

et

http://www.lapetition.be/en-ligne/non-la-journe-de-dterrage-du-blaireau-en-haute-marne-3940.html

Merci Damien et n’oublions pas de signer et de faire signer !


Les commentaires sont fermés.